241
Commentaires

Petites blagues entre survivants, à Charlie Hebdo

Derniers commentaires

A tout les forumeurs, amis ou pas, pourriez vous votez pour la video de luz, pour qu'elle soit disponible gratuitement et libre de droits

Ca serait une cool initiative de pouvoir diffusez cette interview,

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

"Zineb El Rhazoui est journaliste à Charlie Hebdo. Depuis le 7 janvier, elle est visée par des menaces de mort"
Si elle a besoin de se planquer, ma porte est ouverte. Le grand père a planqué des résistants, je peux pas faire moins.
Par contre pour le boulot, j'en ai pas moi-même donc...
Que dites-vous des "chamailleries" et autres amabilités proférées par Madame Boulgrab à l'encontre de Luz?

Les langues se délient à la vitesse grand V, à la mesure des sorties "littéraires".

Je trouve cela d'un "nauséabond" pour reprendre un terme cher à un des piliers du forum.

Le lien, bien sûr...il y en a d'autres mais je n'ai pas fait toutes les poubelles.

http://www.lepoint.fr/societe/charlie-hebdo-jeannette-bougrab-pulverise-luz-16-05-2015-1928863_23.php
Ce serait quand même pas mal d'attendre la version de la direction, surtout si il est au moins établi que ce n'est pas de la mauvaise volonté de sa part de ne pas donner d'information (ie c'est une obligation légale dixit DS, encore que j'aurais aimé en comprendre la raison). Il y a eu dans le passé des "affaires" @si mettant en jeu des anciens employés colère contre Daniel, de même qu'il y a eu tout le pataques Là bas si j'y suis etc. A chaque fois il était au moins important d'avoir les deux versions. Ca me surprend un peu de voir Daniel monter un peu tôt au créneau.
Aucun " terroriste" ne souhaite l'installation de la terreur ( c'est moins vrai pour leurs éventuels commanditaires). Les frères Benkalach voulaient laver un affront, venger leur idole. Leur comportement relevait donc de la vendetta clanique primitive, en aucun cas d'une réflexion politique quelconque. D'une manière générale, les fidèles, les croyants de toutes les religions ne sont pas vraiment des adultes : c'est même pour rester enfants qu'ils sont dans le giron de leur secte ou religion. Un gosse ne peut ni blasphémer ni comprendre un blasphème. Essayez d'en parler avec eux : ils le confondent avec injure, offense, irrespect, provocation, etc.
Luz est sur le départ, affirme Médiapart.
Charles de Gaulle avec 10000000000000...000 fois raison.

[large]"Les Français sont des veaux."[/large]

Chaque jour je m'en rends compte.
On a hate de savoir le fond de l'affaire.
La lettre de convocation, transmise par l'intéressée elle même à France Info:par ici le petit lien

Ils evoquent une faute grave, avec mise à pied immediate. Elle se dit choquée et ne comprend pas. Il y a quelquechose qui cloche.
Bon, voilà, mon père lisait Hara Kiri, Charlie, Charlie Mensuel.
Je lis Charlie depuis longtemps.
Et ce sera avec infiniment de peine que je demanderai expressément un désabonnement du journal si cette démarche de licenciement à l'égard d'une journaliste courageuse, et ses conséquences, se confirmait.
Merde.

On lance le hashtag #SoutienàZinebElRhazoui ?
Ah ! au fait, «Et si les journalistes de Charlie cités par Le Monde, soutenant El Rhazoui, s’expriment sous couvert d’anonymat, c'est évidemment par pure modestie, et pas parce qu'ils craignent des représailles.»

Patrick Pelloux ne s’exprime pas sous couvert d’anonymat.
Ouf, on va enfin pouvoir dire "Je ne suis pas Charlie" sans être soupçonné de complicité d'assassinat!
" Comme si c'était le genre de la direction d'un honnête journal comme Charlie, de faire régner la terreur dans l'équipe par des mesures disciplinaires. Et si les journalistes de Charlie cités par Le Monde, soutenant El Rhazoui, s'expriment sous couvert d'anonymat, c'est évidemment par pure modestie, et pas parce qu'ils craignent des représailles."
Finalement votre chronique tient en trois lignes.
Je sais bien que c'est pas facile de faire une chronique tous les matins, mais est-ce bien raisonnable de consacrer l'intégralité de sa chronique à deviner entre les lignes une information dont on ne dispose pas ?
Charlie n'est plus Charlie.
Après les attentats, un abonné à @si a modifié son pseudo pour y ajouter "Soutien total à Charlie Hebdo".
Fort heureusement, on peut le modifier aussi souvent qu'on veut.
Zineb El Rhazoui n'est qu'une "Arabe de service" supplémentaire qui a été virée comme tous les autres "Arabes de service" avant elle (des associations soit-disant anti-racistes, des partis politiques etc etc). J'admets qu'elle fait preuve de courage mais je pense aussi qu'elle a été utilisée.

Maintenant, qu'elle n'est plus utile, ou que son utilité devient dérangeante, elle est virée de Charlie Hebdo (même si c'est en cours) quand bien même elle est menacée de mort. Quelle classe de la part de la direction de Charlie Hebdo !!!

D'ailleurs, je n'invente rien car ce que j'affirme est très bien expliqué par Frantz Fanon dans "Peau noire masques blancs". Sauf qu'ici on dirait "tête et nom d'Arabe, masque blanc".

Car "l'Arabe de service" n'est utile dès-lors :
- qu'il tape sur l'Islam
- qu'il s'attaque aux faibles immigrés relégués dans les périphéries
- qu'il conforte et propage les préjugés coloniaux
- qu'il soutient même Netanyahou (la preuve, il suffit de voir le dernier exemple en date : l'Imam Chalghoumi, ex-salafiste et interdit de séjour aux USA pour "terrorisme". Mais en France, il est devenu "l'Imam de Drancy". Et ben dis donc...).

Zineb El Rhazoui l'a ouvert notamment lorsqu'elle s'est permise d'émettre une opinion sur les relations entre la Direction et la Rédaction...

N'oublions pas aussi que Zineb El Rhazoui a manifesté de la solidarité pour la Palestine. Oh, pas grand chose mais juste de la solidarité.

La LDJ d'ailleurs se félicite qu'elle risque de se faire licencier et de se retrouver sans rien.
Voici le lien : http://www.liguedefensejuive.com/bon-debarras-charlie-hebdo-licencie-la-propalestinienne-zineb-el-rhazoui-2015-05-14.html

Enfin, il suffit de voir qui est l'avocat de Charlie Hebdo, Richard Malka (l'avocat de Clearstream) et qui fait partie de l'équipe (tout comme Caroline Fourest la serial menteuse).

Voilà pourquoi, je pense que tant que Charlie Hebdo ne se sera pas débarrassé de toute cette clique de menteurs, d'opportunistes, il n'atteindra jamais le niveau qui était le sien à l'époque de Choron et Cavanna. Jamais.
Je ne suis pas sûr de bien comprendre, je suis un peu limité :
La phrase "Comme si c'était le genre de la direction d'un honnête journal comme Charlie, de faire régner la terreur dans l'équipe par des mesures disciplinaires" étant manifestement au second degré, pouvez vous préciser où vous l'avez logé ?
-Charlie serait malhonnête, en fait ?
-La direction de Charlie ferait vraiment "régner la terreur" (ce bon goût, Matinaute!), en fait ?
Vous avez des infos à nous faire partager, à part le fiel de ces insinuations ?

Parce que justement, à ce stade, ce sont les infos qui nous manquent, et donc un peu de sang-froid serait bienvenu. Et si elles viennent confirmer vos soupçons ou vos infos non partagées, alors oui, il faudra soutenir Zineb El Rhazoui. Mais si on pouvait éviter à Charlie de faire des effets de manche sur son dos en attendant, ca serait pas plus mal. Charlie n'est pas intouchable, mais Charlie a peut-être le droit, pendant quelques temps, de ne pas être l'objet obsessionnel de nos imaginations fertiles et de nos névroses.
Biard à Zineb: "T'es plus Charlie".
Si l'éventualité du licenciement devient réalité, sera-ce pour cause de contestation interne, ou comme le confie l'intéressée, pour impossibilité de travailler sous protection policière ? Pas très clair, tout ça.
Quant aux "menaces de mort grand luxe personnalisé"... je constate qu'on peut évoquer les fatwas avec légèreté et désinvolture, lorsqu'on se sent soi-même assez peu concerné par ces horreurs.
Un constat : Zineb El Rhazoui ne parle pas, ne parle plus, elle crie.

Cris pour se faire entendre au delà du brouhaha brouillé.
Cris pour surmonter l'indicible.
Cris d'un être humain blessé.

Suis-je d'accord entièrement avec Zineb El Rhazoui ? Pas d'importance.

Biard à trois bandes : https://www.youtube.com/watch?v=CMzgMva5ekk
Déjà la Une, signée Luz, méchante et pas drôle ,assez foutage de gueule des effets inéluctables du vieillissement, en a dérangé plus d'un. Mais apprendre aujourd'hui qu'on se permet dans ce journal un comportement inexcusable à l'égard d'une salariée fragilisée et menacée, ça dépasse l'entendement. Où est Charlie?
Nous aurait-on menti?
Charlie-Hebdo, de l'après, comme celui de Val de l'avant...mais pas comme celui de 1969...ne serait qu'un journal, satirique, certes, un journal, blasphématoire, certes, mais un journal avec des actionnaires majoritaires qui se comporterait comme un canard des plus ordinaires.

Un journal capitalo, quoi!
Un journal qui parade aux E.U, quoi!
Un journal qui veut faire de la thune, quoi!

Ce n'est pas interdit. Mais faut pas se cacher et faire semblant de...

Bref, un journal comme un autre surfant sur la face montrée de l'irresponsabilité alors que sa face cachée est bien celle d'une entreprise à rentabilité bien compréhensible dans le monde actuel.

N'est-ce pas ma pôvre dame?
Même pas déçu. Depuis le temps que je le disais.
Tous Charlie et cocus ?
Charlie se Biard en couilles...
S'il y a des blancs ? Euh... Dans la conversation ou dans le bureau ?
Ironie déplacée.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.