132
Commentaires

Perquisition Mélenchon : un souvenir d'il y a trois semaines...

Commentaires préférés des abonnés

Approuvé 28 fois

Voici ce qu'en dit Mathilde Pannot :

"Ce matin, 100 policiers ont perquisitionné pendant 4 heures différents locaux politiques (le siège de La France insoumise, le siège du Parti de Gauche, le siège de l’Ère du peuple) et le domicile de dix cadre(...)

Le fait que Macron ait récusé trois procureurs qui par voie légale étaient susceptibles d'occuper le poste pour installer le sien est une preuve de sa volonté d'instrumentaliser la justice. Celui qui officie aujourd'hui dans l'affaire Mélanchon était(...)

Merci pour cette mise en perspective. Les excès de Mélenchon peuvent prêter à moquerie, malaise, railleries, indignation, mais la façon dont s'est déroulée cette perquisition, et le moment auquel elle a eu lieu, posent question. Après l'indignation d(...)

Derniers commentaires

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Monsieur, merci pour votre analyse. Il y a aussi ces liens avec la droite par les postes occupés (des liens politiques et hiérachiques). De plus n'était-il pas comme directeur DACG sous l'autorité de Madame la Ministre actuelle ? Cordialement

un beau texte de Léonard Vincent sur cette perquisition, ses conséquences et le comportement médiatique : https://leonardvincent.net/2018/10/17/de-la-solitude-du-designe-volontaire/ 

Extrait : 

"J’oublie l’idée glaçante que la police a désormais entre ses mains, pour sa jouissance légitime, l’intégralité des correspondances privées, écrites, informatiques et téléphoniques, du chef de l’opposition de gauche, président du groupe parlementaire le plus batailleur de cette législature. Je minimise la certitude que les services d’investigation de l’Etat disposent à loisir des données personnelles, des notes, des fichiers de travail, des bases de données, du parti dont il est membre, du mouvement qui l’a accompagné lors de l’élection présidentielle, des courriers professionnels et personnels, ainsi que des disques durs et de la copie intégrale de leur téléphone, de ses collaborateurs et de ses anciens assistants. J’omets volontairement l’idée que cet acte de justice aurait pu, en république, être fait avec des égards pour le caractère périlleux de ces intrusions. Je me moque des éventuelles entorses à la loi que ses représentants armés ont éventuellement pu commettre dans leur noble exercice matinal. "

Bonne lecture

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Le principal mouvement d'opposition voit toutes ses données saisies, copiées, avec toutes les infos et historiques de tous les membres, de ceux avec qui ils ont été en contact. Une opération de grande envergure sans aucun mandat avec des policiers en gilets pare-balles, etc. Tout cela par un bras du ministère de la "Justice".


Frédéric Lordon a commencé à voir des signes inquiétants il y a quelques temps.


Benalla et l'arc d'extrême droite


Sur un ton plus ironique. Du site de chronique politique Trouble Fait (très bien fait d'ailleurs):


On a élu Emmanuel Le Pen


Ça commence à sentir mauvais tout ça.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Richelieu aurait dit :'je n'ai eu d'autres ennemis que ceux de l'etat"

Mélenchon lui rend hommage de manière un peu plus cash :  "la république c'est moi"

Et, pour ceux qui détestent Mélenchon (mais cherchent quand même la vérité) un article de France Info qui fait le point sur l'aspect légal (qui me semble le plus important, quand même!).

La réaction de François Ruffin (une partie) sur LeMédia/Presse. "Un profond sentiment d'injustice". Le "premier couplet" parle de Macron, il vaut le détour. Va se retrouver en gardavü, le mec!

j'ai devant moi deux solutions :


- me désabonner : ce qui serait dommage car ASI n'y est vraiment pour rien.

- ne plus jamais causer de Mélenchon ici càd que vous m'aurez définitivement censuré : sautez, réjouissez-vous le champ vous sera libre pour encenser Mélenchon tout votre soûl : c'est à quoi tendent tous les FI ! autrement dit si jamais pour le grand malheur de la France vous arrivez au pouvoir vive la dictature !

(je me suis déjà désabonnée de Mediapart, puis de LBSJS)


Bonjour, est-ce que ces perquisitions sont réellement légales. Normalement pour des enquêtes préliminaires il faut l'accord de l'occupant, et il doit être présent. On se souvient que les policiers ont du revenir le lendemain pour Benalla alors qu'il était absent.

Il y a deux exceptions.

Si l'infraction correspond à une peine de 5 ans ou plus, ils peuvent perquisitionner sans l'accord de l'occupant, il faut néanmoins l'accord du juge de la détention et des libertés.

Ils peuvent aussi perquisitionner sans la présence de l'occupant, mais ils doivent avoir deux témoins majeurs ( non gendarmes ou policiers ).

La question c'est qui est visé par une infraction, de quelle infraction il s'agit et est-ce qu'elle est assez grave pour entrer dans cette catégorie des infractions de plus 5 ans de prison ...


Source :

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F32326

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Mélenchon ne joue pas le jeu. Bourdin ce matin était offusqué, la PPPPPresse est offusquée, on lit partout coup de sang, Mélenchon encore remonté etc etc


L'incivile Mélenchon qui a des écarts de mots comme de dire que sa personne est sacrée

Mon d ieu se prend-il pour un d ieu. 

On est outré... en faisant semblant de ne pas comprendre le sens réel de ce qu'il disait

A l'aide, la République, ta civilité fout le camp !

Aux armes, la civilité !


Tenez en voilà de la civilité : un candidat démocrate de Virginie qui en a marre des faux-semblants, des doucereuses manières de dire les choses à mots couverts de peur de perdre l'argent des sponsors. Il s'appelle Richard Ojeda, on peut ne pas être d'accord avec tout son programme mais il n'a pas peur de dire haut et fort qu'il est en colère, et n'est pas du genre de Mrs Clinton à se faire traiter de "such a nasty woman" sans le traiter de mafieux

À propos d’attitude « racaillesque ».... « c’est la cana-aille, eh bien, j’en suis!!! » chantait Francesca Solleville sur le disque La Commune en Chantant ...nous ne nous soumettrons pas!!!!

Texte très pertinent de (du très intense) Léonard Vincent :


https://leonardvincent.net/2018/10/17/de-la-solitude-du-designe-volontaire/


"Lorsque, comme moi, on n’a pas le privilège d’observer la scène politique française avec la détestation de la personne de Jean-Luc Mélenchon au cœur, il est toujours vertigineux, voire même un rien burlesque, de se retrouver un peu seul, groggy, le lendemain d’un événement le concernant. Il y a en effet quelque chose du désigné volontaire, resté debout et les bras ballants au milieu de la cour de la caserne, quand tous les autres sont retournés à leurs vacations ordinaires. S’agissant du spectacle inédit proposé par un procureur, hier matin, j’en reste littéralement comme deux ronds de flanc

(...) ".

Verdict quant au policier qui aurait été garde du corps pour Macron : fake news.

https://www.liberation.fr/checknews/2018/10/17/un-garde-du-corps-de-macron-a-t-il-participe-a-la-perquisition-de-la-france-insoumise_1685975

Libre à ceux qui l'ont propagée d'en tirer les conclusions qu'ils souhaitent.

Mélenchon est un gros ballot... Il lui suffisait de faire comme Benalla... Dire qu'il avait égaré ses clefs.

@Luimême

"Le policier barbu qui empêche JLM d'entrer est le même que l'on peut retrouver sur des photos de la garde rapprochée de Macron ".


Le même, je ne sais pas. Mais effectivement la ressemblance est troublante. Elle devrait inciter des journalistes à effectuer quelques vérifications. Car si c'était le cas, ce serait un fort indice que l'Elysée est à la manœuvre.

Ce qui est très très chiant avec Méluche, c'est que même après 35 ans de carrière politique il tombe dans le premier piège venu. Bien sûr que cette perquisition est téléguidée. Bien sûr qu'on va trouver tous les prétextes, une poubelle mal triée ou un PV de stationnement en double-file, une affiche de campagne hors-format, un mégot de pétard dans la gouttière, que sais-je, pour en faire des caisses.

Je suis désolé, mais j'ai beau avoir voté FI, "je suis la  République" et "je ne suis pas un citoyen ordinaire", ça ne passe pas.

La perquisition ne pourrait déboucher sur rien , elle aura déjà donné toutes les preuves les plus accablantes par ces 2 phrases terribles et grotesques.

Sans animosité aucune, il serait bon pour la cause qu'il entend défendre, que JLM prenne du recul, que des gens comme Charlotte Girard, Clémentine Autain (dans le cas d'une fusion des forces politiques de gauche), Adrien Quatennens.... passent sur le devant de la scène. Ca n'enlèvera rien aux mérites de JLM.


Mélenchon se découvre : populiste de gauche à droite. càd loin d'être de gauche !


Avons-nous entendu Fillon gueuler de la sorte avec ces mêmes arguments au moment de sa perquisition ? Et pourtant il affirma ses mensonges jusqu'au bout, mais en présente de la Police il se tut ou tout au moins ne fit pas le buzz sur les médias (il l'avait assez fait par ailleurs)


Mélenchon se prend pour la République a lui tout seul, il dit "ma personne est sacrée" 


c'est bien un réflexe incontrôlé d'un politique élu depuis 1983 = 35 ans qui est si bien dans ses baskets qu'il ne sait rien du peuple "ordinaire" lui tout seul représenterait la République. Monsieur Mélenchon vous pensez donc qu'un élu n'est pas un citoyen ordinaire ! vos reflexes vous trahissent  en disant "je suis un élu" ou "je suis un parlementaire et représente la République".


n'est-ce qu'un hasard si il se retrouve à soutenir Marine Le Pen ? A-t-il soutenu Fillon ?

La réponse est claire : Mélenchon se trouve en affinité avec Marine Le Pen.


Rappel Mussolini a commencé sa carrière à gauche.


Et voilà que Mélenchon est maintenant est traité comme un péquin moyen :

"Le parquet a annoncé ce mercredi 17 octobre ouvrir contre Jean-Luc Mélenchon une procédure pour menaces ou actes d'intimidation contre l'autorité judiciaire et violences sur personnes dépositaires de l'autorité publique."

cette nouvelle m'a rendue confiance.




Quoi ? C'est Molins qui a décidé de ces multiples perquisitions ?!

Celui qui a jugé que la disparition du coffre de Benalla ne valait pas enquête et qui a gagné alors "fâcheuse coïncidence" une promotion à la cour de cassation ??

C'était avant ou après le pot de départ ?

Comme on le voit par exemple au Brésil, en Argentine, en Russie, en Turquie, en Catalogne, et dans bien d'autres endroits, le combat politique se déplace de plus en plus sur le terrain judiciaire. Il s'agit de faire taire les opposants, d'une part, et de les présenter comme des délinquants, d'autre part. On s'est apparemment aperçu que c'était un biais particulièrement pratique : aucun parti ou mouvement n'étant exempt de turpitudes. Aucun. On trouvera toujours quelque chose, il suffit d'avoir des juges bien disposés pour taper. Et une presse grand public disposée à accompagner en présentant les faits sous la bonne lumière. Plus besoin de dictature : les majorités sont facilement réélues. Erdogan, Bolsonaro, Macri, Poutine, peuvent dormir tranquilles : leurs opposants sont des bandits et grâce à la célérité et à la bonne santé de leur justice démocratique, ils sont heureusement en prison.

C'est un biais dont on peut espérer qu'il ne touche pas notre pays. Je ne veux pas croire que les Macronistes, de plus en plus proches de la droite classique, veuillent s'y mettre aussi. Ce sont de vrais démocrates, très attachés à l'indépendance de la justice. Si Macron a récusé des juges, c'est qu'il avait de bonnes raisons, liées à la compétence des candidats, à leur expérience, etc... Jamais il n'utiliserait de telles armes pour gêner son opposition. Non, jamais....

après avoir lu deux trois textes de juristes il apparait que la perquisition peut-être ordonné par le parquet sans l'accord du perquisitionné si il a l'aval d'un juge des libertés, qui lui est indépendant du pouvoir politique.  c'est vrai que la séquence nomination d'un procureur apparemment "aux ordres" par Macron et cette perquisition est tout à fait suspecte, et qu'on aimerait voir autant de zèle dans d'autres affaires, néanmoins il y a des plaintes fondées contre la FI, qui n'est par ailleurs pas le premier parti a être perquisitionné.  

Et Mélenchon s'est VRAIMENT ridiculisé et decribilisé dans ces séquences filmés ("la république c'est moi!" il fallait oser), alors que, même si les policiers ne sont pas particulièrement connus pour leur tact, les récits qu'on a entendu des perquisitions nous laissent penser que le "citoyen lambda" qu'il semble tant mépriser aurait vu sa porte défoncée au bélier et se serait probablement fait matraquer la gueule pour avoir "osé" protester et bousculer un magistrat; il a quand même beneficié du privilège du à sa classe sociale. Dans cet extrait Mélenchon est passé pour ce qu'il est: un vieux marquis de la politique à l'égo surdimensionné, qui estime qu'il vaut mieux que les autres et qu'on lui doit de la déférence.

Et Hop! retour en arrière, hélas, de plus de trois semaines à nouveau.


Quiz:

Quel était LE magistrat qui avait refusé de prêter serment (+ 1 franc) à Pétain ?


Vous avez dix secondes, top !

Merci pour cette mise en perspective. Les excès de Mélenchon peuvent prêter à moquerie, malaise, railleries, indignation, mais la façon dont s'est déroulée cette perquisition, et le moment auquel elle a eu lieu, posent question. Après l'indignation de rigueur donc, un peu de recul de la part de la presse serait la bienvenue.


Quant à ceux qui affirment que Mélenchon s'est flingué politiquement, je leur rappelle qu'on ne meurt jamais en politique. Et qu'il a constitué et renforcé son mouvement sur des décisions souvent décriées et analysées comme les prémisses de sa mort. Il a le sang chaud l'bestiau, mais il est aussi très agile. Je pense aussi que son comportement risque de lui porter préjudice dans l'opinion, mais j'attends de voir sans tirer de conclusions hâtives. Il joue sur le temps long.

le montage ou Mélenchon se fout d ela gueule de marine le Pen qui refuse que la justice se penche sur son cas, mis en face des arguments du même Mélenchon hier est très parlant, et on aurait pu faire pareil avec les arguments de Fillon . En fait rien ne change : dès qu'on est mis en cause c'est un procès politique d'une justice aux ordres.

Le fait que Macron ait récusé trois procureurs qui par voie légale étaient susceptibles d'occuper le poste pour installer le sien est une preuve de sa volonté d'instrumentaliser la justice. Celui qui officie aujourd'hui dans l'affaire Mélanchon était déjà là, et il ne pouvait peut être pas le virer (trop voyant?) Dès lors qu'on a une preuve que sa volonté d'instrumentaliser la justice est avérée (sans parler de l'affaire édifiante à plus d'un titre dite "Bénalia" où on lui a laissé le droit tranquille d'effacer les preuves avant la perquisition) on peut légitimement soupçonner s'il en était besoin (car le procureur peut aller dans son sens de lui même s'il a de la sympathie pour lui, une affinité de classe dirait un sociologue)  que Macron a fait comprendre plus ou moins directement au procureur (les circuits de l'influence sont d'autant plus efficaces qu'ils sont indirects et complexes, dixit Bourdieu) qu'il fallait s'occuper de Mélanchon et discréditer la France Insoumise, ennemi politique réel sur le long terme. Le traitement laxiste de la justice sur les comptes de LRM pourtant officiellement rejetés par une commission légale est en contre jour une autre preuve éclatante du traitement discriminatoire. Et ne parlons pas de la réaction des médias: je pense en particulier au sourire béa des "journalistes" de "c'est à vous", parfaite incarnation d'un journalisme bourgeois essayant de se donner les allures de belles âmes, pourvu que leur droit de couper la parole aux gêneurs de leurs privilèges soit respecté et qu'on discute après musique ou cinéma. Par contre Mélanchon a été con sur cette affaire. Il fallait contenir sa colère, et réagir à froid.....ceci dit, qui de nous peut garantir que devant quelqu'un qui le prend pour un con à longueur de temps il ne finisse pas par avoir envie de ...... Pas moi, rire. Les révolutions se produisent quand l'arrogance de la bourgeoisie devient insupportable. Et nous sommes dans ce cas de figure. La marmitte, boue, boue....
 L'afffaire Mélanchon n'est pas la pire dans le domaine. Personnellement, pour parler du genre d'affects qui me travaillent, quand je vois les ultra riches (ce qui veut dire ultra protection déjà avérée face à l'avenir!) gagner 6% de pouvoir d'achat et le groupe LRM refuser une simple discussion sur la rémunération des AVS dans les écoles au parlement, j'avoue que je n'ai plus envie de "discuter" avec ce genre de  gens, mais  de leur mettre la tête dans leur saloperie avérée elle....Qu'on pense aussi à l'affaire bien plus prioritaire Sanofi. Elle est où Léa Salamé dans cette affaire? elle malmène le patron de Sanofi? non.....il est vrai que des milliers d'enfants autistes, c'est pas très intéressant comparé à se farcir Mélanchon....

Pour tout savoir du tribunal de Paris pour l'année 2017, c'est ici


Effectifs : 484 magistrats dont 134 magistrats du parquet ( localisés : 136) 


Organisation : Parquet de Paris : 


- Cabinet du Procureur de la République :


- 6 divisions


- 16 sections

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Le procureur chargé du dossier emplois fictifs au parlement européen + frais de campagne 2017 n'est pas le même que celui nommé il y a trois semaines. Contrairement à ce que DS semble insinuer. Edouard Philippe l'a bien précisé hier à l'Assemblée : ce procureur a été nommé avant que la Macronie ne prenne ses fonctions.

Ce qui ne change rien à la question de la séparation des pouvoirs qui est vraiment problématique dans la Vème république. Oui, il est possible que des pressions politiques aient contribué à accéléré ou intensifier la procédure, et au contraire à freiner ou minorer les développements de l'affaire Benalla. Mais ces affaires existent et j'ai du mal à voir en quoi les perquisitions seraient injustifiées au prétexte qu'elles visent sa majesté parlementaire Mélenchon. Le siège de Modem il y a quelques mois, celui de LREM, et du PS en 2013 (entre autres) ont eux-aussi été perquisitionnés. Sans oublier le palais de l'Elysée perquisitionné en juillet.

Mélenchon vient de se flinguer  durablement. Ces images resteront comme l'un des pétages de câble les plus ridicules de la classe politique française. Sans parler de sa posture de bon bourgeois et du mépris de classe qui transparaît dans ses propos ("je ne suis pas un voleur de cigarettes", "Je suis Mélenchon", "Je suis la République", "Ma personne est sacrée", "vous vous demandez pourquoi les flics laissent tranquilles les bandes qui trafiquent en bas de chez vous ? parce qu'ils embêtent la FI", etc.).

Qui peut encore blairer ce matamore insupportable à part ceux qui sont amoureux de lui (et sont donc, si ce n'est aveugles, au moins borgnes) ?

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

"Au vu et au su de tous, Macron faisait voler en éclats l'increvable fiction française de "l'indépendance de la Justice" "


Macron est la forme policée de Trump 'I could shoot somebody and I wouldn’t lose any voters' 

"La presse se faisait l'écho d'une information : Emmanuel Macron avait personnellement recalé trois candidats à la succession de François Molins au poste de procureur de Paris. Il avait récusé trois candidats issus de la procédure habituelle de nomination. "


Merci de nous rappeler cette info que je n'avais pas oubliée... mais ignorée. Je n'écoute les infos tradi que d'une oreille distraite, que je ferme dès que j'entends "micron", je ne lis ni Libé, ni Le Monde et je me suis désabonnée de Médiapart. Reporterre ne parle pas de politique politicienne. Je vais peut être m'abonner à ASI.

Le policier barbu qui empêche JLM d'entrer est le même que l'on peut retrouver sur des photos de la garde rapprochée de Macron, juste aux cotés du président, non loin de Benalla. 

Voilà une coincidence fortuite qui va renforcer assez fort le sentiment d'une totale indépendance de la justice

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.