36
Commentaires

Pendant la bataille (ou après) : mises en scène et mensonges

Commentaires préférés des abonnés

Trump est une grosse ordure toute moche et toute pourrie qu'on déteste, Obama est un beau mec intelligent et subtil qu'on adore.
Mais l'un comme l'autre nous vendent des images d'eux-mêmes qui sont des mises en scène, qui véhiculent un discours partic(...)

Aurait-il été nécessaire de rappeler que toutes ces opérations (Obama aussi bien que Trump) sont illégales au vu du droit international, quelle que soit la "méchanceté" des victimes ? On a à faire à des vengeances qui se réfèrent davantage à des gang(...)

J'ai quand même du mal à voir la différence entre de la communication politique d'un côté et de la communication politique de l'autre.

Derniers commentaires

Castaner appelle les forces de l'ordre à une vigilance accrue, alertant sur le danger d'éventuelles représailles sur le territoire. 

J'ai donc redoublé d'attention, scruté chaque visage, mais dans mon entourage je n'ai pour l'heure perçu aucun signal, fût-il faible, de radicalisation.

Les seuls barbus que je connaisse ou que je croise sont des hipsters bien coiffés, à la barbe fournie et soigneusement entretenue, dont le look rappelle ceux du footballeur Olivier Giroud ou du tennisman Benoît Paire.

Pas du tout "musulmans d'apparence" selon les termes d'un de nos ex-présidents, en dépit de leur pilosité.

Sauf qu'au bout de ma rue, j'avais repéré une boîte à lettres sur laquelle apparait le nom d'un certain Mohammed B.. Je l'ai guetté et identifié. Un trentenaire vêtu comme vous et moi... enfin comme moi, d'un jean, d'un T-shirt, chaussé de baskets, presque blanc, et surtout, surtout, totalement glabre !

Lorsque rôdant près de sa maison, je suis tombé nez à nez avec lui, il m'a même souri et salué. A cet instant, celle que je suppose être sa compagne est arrivée dans sa Twingo, l'a garée devant leur garage et en est sortie... tête nue.

Je ne sais que penser. Un tel degré d'assimilation à nos mœurs, de conformité à notre mode de vie, n'est-ce pas la meilleure manière de cacher son jeu ?




Le Parisien indique que selon des sources bien informées et très très très hauts placées, Trump twittera bientôt où se trouve Xavier Dupont de Ligonnes.


La presse se fait complaisamment la boîte à écho de la communication et de la propagande politique : marketing, mise en abîme et grosses ficelles du storytelling. Ou du mensonge. Cf. les résultats électoraux en Thuringe où c'est la gauche qui remporte les élections, mais que les médias taisent pour ne parler que du score de l'extrême droite !


Sinon, sur France culture, ce matin :

L'Humeur du matin par Guillaume Erner

Abou Bakr al-Baghdadi et médisance


Journal de 7 h

Mort d'Abou Bakr al-Baghdadi : le président américain Donald Trump peut-il profiter politiquement de cette opération ?


La Question du jour

Que va changer la mort d'Abou Bakr al-Baghdadi ?



Bonjour Daniel,


ce qui m'a frappé au premier chef, ce sont les mots employés par Mr Trump, et je n'ai pour l'instant lu ni entendu quoi que ce soit qui relève l'inanité, la grossièreté  de ses propos guerriers (nonobstant le fait quel planète ne se porte pas plus mal avec un  individu de la sorte en moins (pourquoi pas le deux mais je m'égare....)

Auriez vous "repérer" une analyse qq part ?

Merci


"Employant le "nous" comme s'il avait lui-même participé à l'assaut "

Trump n'a pas participé à la guerre du Vietnam 

Trump n'a pas participé aux secours du Nine Eleven

Trump est à la vérité ce que le participe est au passé


La différence entre les deux coms : l'une se veut uniquement martiale comme si les USA pouvaient encore faire montre de force après avoir laissé tomber et tromper leurs alliés

et obtenu de la Russie l'aide logistique que celle-ci s'est immédiatement défendu d'avoir donnée

l'autre com a l'avantage de montrer les véritables acteurs : les militaires qui sont martiaux sans avoir à prendre la pose


Quant aux câbles, combien sont reliés chez Poutine directement ?


Son corps a été démembré par l’explosion et le tunnel s’est effondré au dessus… On avait son ADN, et il y avait des analystes… qui ont fait des tests sur son corps ; il a fallu sortir son corps de sous les débris du tunnel… Ils ont trouvé des morceaux assez importants. Quinze minutes après sa mort, on était certain de son identité.» 


C'est ce passage qui semble "optimiste". Un corps démembré enfoui dans un tunnel après une explosion avec plusieurs victimes et un quart d'heure après l'explosion, le désenfouissement et le tri des débris humains ont été effectués puis les prélèvements, l'extraction de l'ADN et la comparaison de l'ADN des fragments avec l'ADN de Baghdadi prélevés quand et où avec quel degré de certitude que c'était bien l'ADN de Baghdadi?

Et en plus pour une telle expédition ont été embarqués des analystes en biologie moléculaire. Et le tout en quinze minutes sur une scène de guerre. Une comparaison d'ADN c'est quand même un peu plus compliqué qu'un test de groupe sanguin.  Les experts Manhattan sont largués. Cela dit les progrès de la technique sont parfois surprenants.

C'est peut-être aussi le récit qui est faux. Baghdadi pourrait être à la morgue depuis X temps et on sort le scoop au moment voulu. Ou toute autre version intermédiaire.




Que risque-ton à éteindre la TV ?


Rater le dernier bobard ?


Louper les commentaires des "experts" sur le dernier bobard ?


Manquer le démenti concernant la dernière fausse nouvelle ?  Les commentaires alambiquées des politiques et des journalistes sur sa naissance, sa propagation ?


Passer à côté de l'enquête exclusive sur les mensonges... d'il y a cinquante ans  ?




"Trump judicieusement placé sous l'auréole du sceau présidentiel".


Ouais, bof ....

Parfois, les auréoles se placent de manière plus fortuite que judicieuse ... 


https://www.zupimages.net/up/19/44/gao9.jpg

Aurait-il été nécessaire de rappeler que toutes ces opérations (Obama aussi bien que Trump) sont illégales au vu du droit international, quelle que soit la "méchanceté" des victimes ? On a à faire à des vengeances qui se réfèrent davantage à des gangs qu'à des États dits "de Droit" .

bah mais il était où Castaner?en boite ? t'avais mis ton gilet jaune Bigdaddy ? Putain vivement le cercueil 

Trump est une grosse ordure toute moche et toute pourrie qu'on déteste, Obama est un beau mec intelligent et subtil qu'on adore.
Mais l'un comme l'autre nous vendent des images d'eux-mêmes qui sont des mises en scène, qui véhiculent un discours particulier à chacun.

Il n'y a pas d'escroquerie là-dedans, c'est juste de la comm'. Ici, la photo de Trump n'est pas plus truquée que celle d'Obama dans la même situation. Le discours est différent, l'image est donc différente, et c'est tout.

Quant aux doutes sur l'heure de la prise de vue, Pete Souza est revenu sur ses déclarations de manière assez précise, voir cet article de BFM :

https://www.bfmtv.com/international/mort-d-al-baghdadi-la-photo-de-trump-dans-la-situation-room-une-mise-en-scene-1795117.html

C'est plutôt sur les déclarations de Trump qu'il faut se pencher. Il a dit qu'il avait entendu Al-Baghdadi « crier, pleurer et pleurnicher ». Or, d'après le New York Times de ce matin, il avait sous les yeux des images aériennes sans son. Difficile dans ces conditions d'entendre des cris et des pleurs.

Encore plus saisissant, le reste de la déclaration de Trump (d'après le NYT, toujours) : « It was something really amazing to see, as though you were watching a movie. » Cette citation aurait pu figurer à côté de celles d'autres Présidents des USA confondant cinéma et réalité dans Filmer la légende - Comment l'Amérique se raconte sur grand écran, par Florence Arié et Alain Korkos aux éditions Amsterdam (pub sauvage, pardon, je n'ai pas pu m'en empêcher, si vous ne pouvez pas l'acheter, volez-le !).

Bonjour et merci pour la chronique. 


"Si les métadonnées disent juste, elle est, en outre, mensongère : l'équipe de la Maison Blanche contemple le spectacle, en en connaissant le dénouement" : non, pas forcément. 

Comme l'indique le même P. Souza (qui refuse de qualifier la photo de "mise en scène" : "Just to be clear, I didn't say it was staged") , le New York Times rapporte que l'assaut a eu lieu à 17h heures de Washington. Ce qui n'est pas incompatible avec le fait qu'il ait pu commencer à 15h30 comme l'a débord indiqué la Maison-Blanche. 

"Around midnight Sunday morning in the region — 5 p.m. Saturday in Washington — eight American helicopters, primarily CH-47 Chinooks, took off from a military base near Erbil, Iraq. "

Tout dépend donc de ce qu'on inclut dans "l'assaut". 


Donc :

Oui, peut-être que l'heure de 15h30 annoncée par la Maison Blanche n'est  pas cohérente avec l'heure de la photo photo.

Oui, peut-être que le New York Times a des sources qui sont de la Maison-Blanche et collent au storytelling de D. Trump.

Oui, peut-être que cette photo est mise en scènce


Mais ce ne sont que des "peut-être". Le récit présidentiel, sur ce coup là, n'est pas moins plausible. Les métadonnées peuvent dire juste sans que la photo présidentielle soit mensongère. 


C'est peut-être avec une accumulation de fausses pistes comme (peut-être) celle-ci que l'administration Trump se renforce. Les journalistes et les twittos anti Trump courent comme des canards sans tête vers le moindre "peut-être",  amplifient le moindre doute, et quand ça fait flop, ça leur retombe dessus et D. Trump engrange. 

Pourquoi donner l'impression qu'on accorde une seule seconde de crédit à ce genre de grossière mise en scène?

On n'est même pas sûrs que ce terroriste soit mort...(ce serait son n-ième décès...)

Au fait, merci Daniel pour cette chronique, très bon "arrêt sur image".


Je critique souvent votre billet matinal, aussi je dois  reconnaître que c'est du beau travail de critique médiatique. Manque plus qu'Alain Korkos pour nous expliquer que les poses de Drumpf et d'Obama sont en fait inspirées de plusieurs tableaux antiques.

Drumpf est bien resté le personnage de télé-réalité; même dans des moments comme ça, il ne peut s'empêcher de mentir, de jouer sur les apparences trompeuses et les photos truquées.


De fait, les deux photos traduisent bien la différence entre l'ancien monde et "le nouveau monde" cher à Macron. Dans l'ancien monde d'Obama, même si la communication était maîtrisée, il y avait un certain respect de la vérité: le moment photographié était soigneusement choisi, mais au moins il était réel. Dans le nouveau monde de Drumpf et Macron, les dirigeants se contrefichent de la vérité: même la photo est bidon. 


Si ce n'était qu'une différence de stratégie de communication, passe encore. Mais je sens que pour bon nombres de fanboys de Drumpf, la photo sera crue comme authentique, et refusreont en bloc les arguments sur le trucage. Bref, il n'y a plus de dialogue possibles entre partisans et opposants de l'agent orange..

En lisant cette chronique, je ne peux m'empêcher de penser à Alain Korkos, qui a travaillé ici, si j'en crois sa notice wikipédiâtre*.


Après, que dire ? 

Que la prise de pouvoir des "communicants" sur la vie politique remonte à la plus haute antiquité,

mais que cette prise de pouvoir est plus ou moins impérieuse selon que la vie politique obéit au respect des électeurs, ou pas. 


Qu'il se confirme à chaque fois que l'adage "montre moi comment tu communiques, je te dirai qui tu es" est redoutablement performant (c'est comme ça qu'ils disent ?).


(*) copyright Alain Korkos



So what?

Les communicants d'Obama étaient meilleurs que ceux de Trump ? J'ai gagné ?

Une belle brochette de têtes de noeud ...

J'ai quand même du mal à voir la différence entre de la communication politique d'un côté et de la communication politique de l'autre.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.