281
Commentaires

Pendant ce temps en Israël, au moins 12 morts

Avec l'affaire DSK, la terre ne s'arrête pas de tourner. Enfin presque, pour les JT. Hier, des violences ont éclaté en Israël lors des manifestations commémorant la "Nakba" ("catastrophe"), expression utilisée dans le monde arabe pour désigner l'exode des Palestiniens après la création de l'Etat d'Israël en 1948. Un premier bilan provisoire fait état "d'au moins douze morts". "Des violences sans précédent" selon Libération. Ca valait bien 30 secondes dans les 20 heures de TF1 et France 2 d'hier soir.

Derniers commentaires

parce que je sais pas où le mettre ailleurs, vu que y'a pas un seul article dessus : http://www.jean-luc-melenchon.fr/2011/05/27/de-nice-a-brignoles-reste-madrid/#more-6814
http://www.lepost.fr/article/2011/05/27/2507766_les-indignaos-reprimes-par-la-police-espagnole.html
peut-être un vite-dit qd même?
pdt ce tps, en Espagne : http://www.rue89.com/2011/05/26/le-printemps-est-la-nos-riverains-temoignent-despagne-205899
souvenirs...
http://www.youtube.com/watch?v=F8WyFDT8ckM&feature=share
Le 16 mai à @si.


"- Hé! On arrête pas de dire que tout le monde parle que de ça et que c'est pas bien, et nous... ben on parle que de ça aussi!!!
- Ah ouais... En même temps, tu veux parler de quoi d'autre ?
- Ben chais pas. Mais faut trouver un truc. Genre, un truc dans l'actu internationale qui est passé à l'as à cause du violeur ultra-libéral du FMI. Il se passe quoi en Hongrie là ?
- Euh, sais pas, je vais vérifier... Par contre, y a eu une manif en Espagne. Des jeunes indignés.
- Ouais, bof... Faudrait du lourd.
- La côte d'Ivoire ? La Syrie ? La Libye? Y a sans doute eu des morts. Y en a tous les jours.
- Ok, faut checker, faut checker!!! Et vois si Delahousse en a parlé. Et la Chazal.
- Ca c'est clair qu'ils n'en ont pas parlé. Enfin, s'il s'est passé quelque chose... (Rires) Quoique sur les morts en Israël, y a bien eu une brêve dans les JT hier soir.
- HEIN!!!! Des morts en Israël???? Des palestiniens ?
- Yep! Des soldats contre des pauvres, des armes contre des cailloux, tout le tintouin...
- Fallait le dire tout de suite! On l'a notre sujet!
- En même temps ils en ont parlé au JT. Pas longtemps, mais...
- Chronomètre!
- Ok. En même temps, y a pas grand chose d'intéressant à raconter. Ca dit rien de plus sur la situation là-bas. On va pas faire un article sur chaque mort ou sur chaque attentat dans le monde.
- On s'en fout, le but c'est de montrer qu'on s'intéresse à autre chose qu'au gros lubrique, contrairement à tous les autres journalistes de France.
- euh... y a quand même une pleine page sur les violences israéliennes dans Libé.
- On s'en fout, là on parle des 20 heures.
- Si on commence à parler de tous les sujets que les JT de 20 h ne traitent pas ou traitent mal, on n'a pas fini. Faudrait un 2e site.
- ON S'EN FOUT! T'écoutes ce que ce je dis ou quoi ? Faut donner le sentiment qu'on s'intéresse à AUTRE CHOSE! Alors que les autres ne pensent qu'à CA!!!
- ça quoi ?
- Le prédateur!!! le serial-violeur!!! le mari d'Anne Sinclair! L'affameur des peuples! C'est bon, t'as capté là ? 'tain, t'es lourd des fois.
- euh... Israël alors ?
- Ouais, Israël, c'est nickel, ça va plaire aux abonnés. Ca marche toujours Israël.
- Ok, ok... "
A priori, non. Mais balancer une image comme ça sans la moindre indication de contexte ou explication témoigne d'une démarche propagandiste ou l'objectif est de discréditer globalement un adversaire en mettant en exergue les comportements de ses affidés extrêmes. C'est intellectuellement peu rigoureux, moralement discutable et surtout totalement inefficace. Le niveau baisse sur @si, c'est inquiétant. Merci pour le lien, au moins je connais maintenant le contexte.
Que dirait-on si une "ligue de défense musulmane" commettait de tels actes :

http://www.youtube.com/watch?v=OeXsIH9Lads
Juste un complément d'informations.
Le nouvel obs annonce aujourd'hui 21 mai 44 morts en Syrie lors de manifestations. Combien de minutes à la TV SVP?
Donc, pendant ce temps en Syrie, au moins 44 morts. Et c'est tous les jours ainsi.
Et pendant ce temps-là en Grèce et en Espagne il y a des manifestations dont presque personne ne parle... Un autre article @si ?
Voilà bien un exemple flagrant de la navrante attitude des media français :
On focalise sur la quéquette de DSK et l'agression dont il aurait été coupable... on oriente le regard sur des à-côtés d'une pré-campagne électorale nauséeuse,
Et on oublie que le monde tourne, tourne mal et souffre, partout :
- en Israël où les Palestiniens sont des "sous-hommes",
- dans le monde économique des précaires, des délocalisés autres "sous-hommes",
- dans le monde des migrants qui sont empêchés de passer "Shengen" alors que les marchandises passent fingers in ze noze (lire FAKIR)
etc.
La presse excitée s'en fiche, elle, ce qui l'intéresse, c'est le sexe de DSK, le foetus de Carlita, les festivités d'un mariage royal...
L'important reste caché. Trop grave probablement ;o(( !
Je suis content qu'@si entende traiter d'autres sujets que l'affaire DSK afin d'éviter de plonger dans l'emballement médiatique comme les confrères démédias qui semblent ne traiter que de ce seul sujet. Je suis content qu'@si pointe justement que lémédias sont dans cet emballement, au point de traiter par-dessus la jambe 12 morts dans la zone de conflits israëlo-palestinienne d'autant plus sensible que le monde arabe est en ébullition (avec des pays frontlaliers d'Israël comme l'Egypte et la Syrie en pleine révolution pour l'un, en pleine pré-guerre civile pour l'autre)... Je suis content qu'@si fasse que l'on oublie pas ces 12 morts, quand bien même on ait fini par cesser de rappeler les affrontements meurtriers dans la zone en raison de leur triste et sordide récurrence (de même que les victimes civiles en Irak ou en Afghanistan ne sont mentionnées quotidiennement qu'en passant), et que de nombreux événements semblables aient été ainsi oubliés non seulement dans lémédias, mais même à @si (qui ne traitant pas de l'info stricto sensu, mais de son traitement, pourrait justifier ainsi sa position)

MAIS... ›[oui, il faut qu'un @sinaute soit critique, c'est même à ça que sert souvent le forum: à ce que les plus revendicatifs des fidèles @sinautes gueulent contre le site, ou le patron, ou les deux. C'est d'ailleurs parce que je vais être critique que j'ai commencé par le paragraphe semi-mielleux précédent]

J'ai un peu l'impression que le choix ce ce texte est imposé moins par son propos (un nouvel épisode sanglant des tensions israëlo-palestiniennes) et ce qu'il révèle démédias qu'@si entend décrypter, que par une stratégie semi-consciente d'@si de vouloir se démarquer (trop) vite des confrères, afin d'éviter l'emballement, tout en reproduisant formellement une autre forme d'emballement: la rapidité de la contre-réaction à l'événement-pour-lequel-on-veut-éviter-de-s'emballer n'est-elle pas la preuve d'un "contre-emballement"? La rapide publication (13:09) de cet article alors même que très souvent le lundi, pour des raisons que j'imagine liées à la vie de la PME @si, du site et de la rédaction, le seul article publié est la chronique matinaute de DS —et si publication d'un ultérieur article il y a, elle est souvent du soir— me fait douter que le choix de l'article soit lié à son importance ou intérêt, ou même à ce qu'il révèlerait démédias. En gros j'ai un peu l'impression que pour éviter de vous focaliser sur LE sujet DSK que tous entendaient traiter, et sans pour autant chercher à l'occulter, vous ayiez voulu montrer que lémédias avaient occulté pleins d'autres trucs. Ce qui est vrai... mais ce qui est aussi un peu facile...

Ce qui me gêne, c'est que ce genre d'article pourrait dans ce cas être la panacée quotidienne d'@si: les JT ont tendance à donner de moins en moins d'informations, et surtout de moins en moins d'informations étrangères (réduction des postes à l'étranger au profit de collaborateurs occasionnels, certes moins coûteux, mais moins réactifs, productifs, voire compétent); dès lors, @si pourrait n'importe quel jour, voire de façon régulière, hors emballement franco-français, pointer l'oubli par lémédias de tel ou tel drame international au profit de la surexposition de sujets nationaux, et souvent "de proximité" (vacances), "concernant" (météo), "people", "attrape-nigaud", "chiens écrasés", "dupont-de-ligonnès", etc. Le problème, c'est que c'est une solution un peu facile, et que cette facilité est d'autant plus visible que l'article est publié assez vite le lundi matin...

Reste la question de fond: comment ne pas céder à l'emballement, et à cette circularité du monde de l'information qui fait que DSK apparaît aux journalistes franco français LE sujet obligé, même si tout a été dit ("obsédé de la bite", "présomption d'innocence", "chef du FMI", et le bouquet final: "sa carrière est derrière lui")

Pour éviter de se focaliser sur DSK, faut-il rappeler que lémédias se focalisant sur DSK, il y a plein d'actualité qu'ils ont survolé? Oui mais c'est pour moi seulement un début. Après avoir rappelé la légèreté démédias, @si devrait proposer une analyse et description précise de ces actualités, voire, si elles sont étrangères, mentionner leur traitement sur lémédias locaux et non seulement lénôtres... Est-ce vraiment la bonne manière de rappeler que lémédias n'ont pas vraiment consacré de temps à la commémoration sanglante de la Nakba, alors que, pour prendre d'autres événement internationaux actuels, la répression en Syrie, les difficultés de la transition en Egypte, le double attentat-suicide au Pakistan n'ont pas été évoqués par @si?

En fait j'vous dis ça, ce ne reste que le point de vue d'un lecteur abonné. Mais si je pouvais vous donner deux conseils de contre-sujets à l'emballement médiatique sur DSKà traiter avec l'envergure dont @si est capble, et moins précipitamment que le présent article, j'vous dirais:
1. de revenir sur la situation au japon, qui est désormais complètement zappée par lémédias, alors qu'il continue à s'y passer des choses (un chronométrage de la représentation du japon dans les jités français? une mise en perspective des omissions? avec bien sûr une ise en évidence des derniers développements, aussi bien chez Tepco qu'au niveau de la politique intérieure etc. )
2. de vous intéresser au élections municipales en Italie, notamment à Milan (mais aussi à Naples, la ville de la camorra et de la crise des ordures) dont le premier tour a eu lieu dimanche et lundi (on vote sur deux jours, oui): en Italie, les élections locales sont toujours partielles, mais Berlusconi en avait fait un scrutin d'envergure nationale, et un référendum-plébiscite sur sa personne, puisque, sans être élu de Milan, il s'était placé en tête de la liste de droite (quand bien même il annonçait qu'il démissionnerait sitôt élu pour continuer au niveau national). Je ne vais pas vous faire ici l'analyse du vote du premier tour, mais il semble bien que la droite italienne, et surtout le berlusconisme, ait enfin commencé son déclin définitif tant attendu, 17 ans après l'entrée de Berlusconi sur la scène politique. B. a souvent été déclaré mort politiquement, et a st rebondir, mais cette fois-ci, je crains que l'agonie politique ne soit prévisible: il ne sera jamais réélu nationalement, car Milan, ville symbole de l'ascension berlusconienne, capitale économique du pays et traditionnellement de droite, vient de foutre une raclée monumentale à celui qui avait pourtant remporté haut la main les élections législatives en 2008 (et qui est l'enfant du pays). De plus aux primaires du PD pour la candidature à la mairie de Milan (PD: l'équivalent italien du PS: partito democratico), c'est Pisapia, avocat venu de la gauche de la gauche, qui avait gagné contre le candidat voulu par l'appareil du parti, clairement de centre droit (et même plus à droite que le PS sur de nombreux points: la présence du pape ne favorise guère le libéralisme des moeurs en Italie). Stratégiquement, c'est une évolution qui se dessine aussi bien pour la droite (scission entre la Ligue du Nord, sécessionniste et xénophobe, et une droite libéraloïde et proto-fasciste informe puisque son chef est déchu). Surtout, la campagne municipale a été indigne, car le parti de B. n'a pas hésité à employer la calomnie, l'insulte et le mensonge pour attaquer leurs adversaires, dans un niveau au-dessous de la ceinture qui préfigure peut-être ce que sera (hélas) la campagne présidentielle de 2012. Cf. le blog d'éric valmir, correspondant de radio-france.
Citation de DSK en 1991 lors de la 1ère guerre du Golfe:
"« Je considère que tout juif de la diaspora, et donc de France, doit, partout où il peut, apporter son aide à Israël. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle il est important que les juifs prennent des responsabilités politiques. En somme, dans mes fonctions et dans ma vie de tous les jours, à travers l'ensemble de mes actions, j'essaie d'apporter ma modeste pierre à la construction d'Israël. »"

Merci pour l'article. Pardon d'être un peu hors-sujet dans ce qui suit.


Suis-je le seul à ne plus supporter d'entendre parler de DSK ?

Quand bien même l'événement serait d'importance, sa relation minute par minute n'apporte rien.

Il sera peut-être intéressant de se pencher sur la manière dont l'information a circulé mais, pour l'heure, je suis las.



D'ailleurs…
Dit-on « je suis las » ou « je suis lassé » ? Vite, mon Alain Rey ! Voilà une meilleure façon d'utiliser mon temps.
http://news.google.fr/news?hl=fr&sa=N&tab=ln

727 articles référencés dans google actus, quand même... C'est pas rien.
Pourriez-vous me dire combien de minutes pour les plus de 800 morts en Syrie et egalement je voudrais voir les films claires et non par camera téléphones des incidents avec details et plan large. egalement s'il vous plait combien de minutes pour les incidents en Afganistan, Pakistan, Yemen? Je crois percevoire un double langage pas très subtil de votre part. Combiens de minutes sur les morts de Lybie, les morts part les forces d'interventions, dégats collatéraux?
Merci de vos réponses
Et oui, moquez -vous@si de Lémédias, lézautres medias, tellement qui sont nuls. Mais vous reprendrez bien une tranche de DSK ?

Depuis les printemps arabes rien sur les medias traditionnels sur les relations israélo-palestiniennes, il ne se passerait plus rien de ce côté ? Et pourtant
Bonjour
Merci à @si pour cet article.
@constant gardener : Sans parti pris et uniquement dans un esprit polémique :
Si, à un endroit gardé, je me précipite de manière plutôt agressive vers un soldat armé qui m'abat, c'est le soldat, la violence ou moi même qui a tué ?
Pour dire que j'apprécie votre comparaison des titres... mais que mon article préféré c'est celui d'@si.
Deux exemples du traitement médiatique de cette horreur :
Le Monde.fr : "Cette décision fait suite aux violences qui ont fait au moins douze morts et des centaines de blessés, dimanche, lors de la commémoration de la "Nakba", la création de l'Etat d'Israël en 1948 et l'exode des Palestiniens."
Libération.fr : "La commémoration de la "Nakba" a été ensanglantée dimanche par des violences sans précédent qui ont fait au moins 12 morts et des centaines de blessés, la plupart à la périphérie des territoires palestiniens, au Liban et dans le Golan syrien occupé."
On note que c'est "la violence" qui a fait des morts, et pas l'armée israélienne. Même dans l'article ci-dessus, on ne sait pas trop qui a tué qui.
Merci la rédaction d'y avoir pensé...

J'en profite pour aussi informer que des actes racistes perpétués par des Israéliens ont été commis dans l'indifférence générale à l'encontre des Noirs...

Obama n'a rien dit...
La communauté internationale aussi...

Et pourtant voici la source :
http://www.info-palestine.net/article.php3?id_article=10561&var_recherche=+negros

SEMIR
Merci à la rédaction et à Lucie Desvaux pour ce vite-dit. Bien sûr la situation aux soi-disant "frontières" d'Israël mérite plus d'attention que ne lui en attribuent nos médias.
Il paraît que si l'armée s'est trouvé débordée, c'est par manque d'effectifs.

Qu'on envoie dans Tsahal tous les ultra-religieux qui snobent l'armée.

Comme ça, plus il y aura de soldats moins il y aura de morts.

Non ?

Ah bon...
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.