59
Commentaires

Paty : les analyses surprenantes de la presse progressiste US

La couverture de l'assassinat de Samuel Paty par le New York Times et le Washington Post, quotidiens de référence américains, ont suscité beaucoup d'indignation en France. Entre grilles de lecture inadaptées, mais aussi réalités dures à entendre, décryptage d'une incompréhension.

Commentaires préférés des abonnés

En l’occurrence je partage à 100 % le résumé de James McAuley, "La France pleure le professeur Samuel Paty pendant que le gouvernement se mobilise contre des groupes musulmans", qui me semble bien résumer la situation et l'action politique du moment.(...)

Il faut arrêter de nous parler de progressisme à propos des USA. C'est à croire que vous n'y êtes jamais allés. C'est un pays de droite voire réactionnaire. Trump n'est pas un accident. Les démocrates sont des conservateurs et les républicains des na(...)

Approuvé 18 fois


Merci beaucoup pour votre amabilité d'avoir pris soin de me répondre. 


Mais désolé.  


Quel progressisme ! Deux journaux US contre le racisme...  


C'est le minimum minimorum  Pour un pays de près de 500 millions d'hbaitants.


Le Wahingt(...)

Derniers commentaires

Bah c'est ce que montre la video sur twitter , un mec qui tire sur les flics avec une carabine a bille et les flics qui l'abattent ...Que vous préfériez que ce mec soit mort, ma foi , pourquoi pas .Mais si vous parlez de droit, les flics pouvaient largement l'arrêter sans le tuer et auraient dû l'arrêter sans le tuer, c'est tout !

"reste que ce silence était effectivement à signaler", signaler en passant comme ça? c'est tout Julie Le Mest? Pouvez-vous creuser encore un peu? Ou alors vous aussi vous maintenez l'angle mort des médias français? 

la presse "progressiste" américaine peut se réjouir le tueur (enfin "l'agresseur') de Nice n'a été que blessé par la police.


James Mc Cauley pourra lui envoyer une boîte de chocolats dans cette dure épreuve.

Il existe une définition définitive de "presse progressiste" ?

Est ce étonnant ? Les USA sont passés de la barbarie à la décadence sans passer par la civilisation ...

La conclusion de l'article est frappante. Les mêmes qui se plaignent de ne plus pouvoir rien dire ont réussi à faire taire ceux qui ont quelque chose à dire. Sinon, la réponse de McAuley à Loiseau est redoutable. Très bon article en tout cas.

RT France a fait le meme article il y a quelques jours, vous devriez être plus réactifs :)

Juste pour dire, le NYT et le WP ne sont pas progressistes, mais alors pas du tout. C'est du centre droit bien pensant comme Le Monde par exemple.

"ces vilains indigénistes minoritaires qui veulent faire leur loi et qui importent les concepts des etats unis" ah merde c'est des americains; et c'est un gros journal mainstream. 

Sinon on a en effet pas entendu grand monde s'interroger sur les circonstances qui ont mené à abbattre le terroriste (et c'est pas la première fois); ce serait quand même à creuser.

Faut croire qu'il n'y a pas eu assez d'attentats islamistes aux États-Unis depuis 19 ans.


Le NYT et le Post me rappellent The Guardian avant ceux de Londres, espérons que ça ne leur porte pas malheur.

ils ont assez à faire avec les attentats d'extreme-droite (avec l'aval de la police et de Trump)

C'est vrai.


Ce qui m'amuse c'est qu'il y a une espèce de cycle.


11 septembre, Bush qui s'emballe, patriot act etc... -> La presse française de gauche critique la réaction bushienne plus que le terrorisme (puis l'intervention en Irak bien sùr)


2005, Attentats de Londre -> la presse française de droite critique le communautarisme à l'anglaise, Londonistan tout ça ; celle de gauche Blair en Irak, plus que le terrorisme.


2015, Charlie -> La France rigole moins et passe son propre patriot act 

-> La presse progressiste Anglaise critique sa réaction et la laïcité à la française plus que le terrorisme


2017 et 2018, rere attentats à Londres -> L'Angleterre rigole moins réalisant que son modèle ne la protège (toujours) pas.


Samuel Paty -> Au tour des "progressistes" américains de critiquer... la réaction Française


Je ne dis pas que les critiques aient tort (surtout celles des néo-con), c'est juste amusant comment on se tire dans les pattes suite à chaque attentat, entre ennemis des mêmes groupes terroristes.

Très bon article d'analyse des médias, merci ASI !

Merci pour cet article très intéressant . 

"qui ne publie plus de caricature depuis l'an dernier, choisit aujourd'hui de victimiser un terroriste qui a tué pour un dessin de presse. Comment ce grand journal, si indépendant à l'égard du pouvoir politique, peut-il être aussi servile à l'égard des religions?"" ... je ne comprends pas non plus pourquoi les flics descendent les auteurs d'attentats islamistes; c'est leur faire plaisir puisque c'est ce qu'ils veulent! mais ...le temps que la réflexion arrive de la gâchette au cerveau du flic il est souvent trop tard!

En l’occurrence je partage à 100 % le résumé de James McAuley, "La France pleure le professeur Samuel Paty pendant que le gouvernement se mobilise contre des groupes musulmans", qui me semble bien résumer la situation et l'action politique du moment. Le gouvernement ne fait pour l'instant rien contre le terrorisme, au contraire, il utilise le drame pour faire sa propagande stupide.

Même s'ils prouvent qu'à chaud, les media US voient les faits à l'aube de leur culture hyper violente (je dis tout de suite que je trouve notre culture tout aussi violente, mais différemment), je trouve qu'en effet, il est bon de voir comment la traite étrangère aborde une actualité française de crimes impliquant bien d'autres sujets sous-jacents donc celui du racisme... que la presse française majoritairement évite de traiter... Après tout, quand on voit tout ce que la presse française a fait du mouvement "Black lives matter"... avec son exploitation pointant du doigt  la paille du racisme américain, et oubliant souvent de voir la poutre qu'il y a dans leur oeil...

Comment souvent, la lecture de vision de la presse étrangère sur un événement national est passionnante.

Les deux points de vue français sur la question en prennent pour leur grade.


Il faut arrêter de nous parler de progressisme à propos des USA. C'est à croire que vous n'y êtes jamais allés. C'est un pays de droite voire réactionnaire. Trump n'est pas un accident. Les démocrates sont des conservateurs et les républicains des nationalistes. Vouloir faire passer Biden pour un candidat de "gauche" est de l'escroquerie intellectuelle.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.