5
Commentaires

Paris, Toulouse, Nantes : étudiants et cheminots interpellent des médias

Dans les mouvements sociaux en cours, les médias ont été pris à partie à plusieurs reprises cette semaine par des étudiant.e.s et cheminot.e.s en grève. Ceux-ci dénoncent traitement biaisé et confiscation de la parole.

Commentaires préférés des abonnés

Lionel Goutelle

À l’instant · 

Les médias au service de Macron et consort, ça commence à bien se savoir. Leur renvoyer leur malhonnêteté est d'évidence un geste civique....En toute justice (la justice ne vaut que si elle ne souffre pas d'exception(...)

De belles initiatives, mais si tristement révélatrices du monde tel qu'il fonctionne.

Il y a quelques années de cela, j'avais proposé, sur le ton de la boutade, qu'au lieu de nous ( les profs) lancer dans une Nième grève, nous pourrions reverser 1 jou(...)

Un lien utile où tout est dit : "Médias Français; qui possède quoi?

http://www.acrimed.org/Medias-francais-qui-possede-quoi

Derniers commentaires

Merci Mme Assekour pour cet article, parce qu' à part sur ASI, Mediapart et Là Bas si j'y suis, les manifs et blocages des étudiants, on n'en entend pratiquement pas parler dans les médias ... sauf quand il y a de la baston avec les fachos ... là, c'est croustillant ...

Un lien utile où tout est dit : "Médias Français; qui possède quoi?

http://www.acrimed.org/Medias-francais-qui-possede-quoi

De belles initiatives, mais si tristement révélatrices du monde tel qu'il fonctionne.

Il y a quelques années de cela, j'avais proposé, sur le ton de la boutade, qu'au lieu de nous ( les profs) lancer dans une Nième grève, nous pourrions reverser 1 journée de salaire pour acheter des espaces publicitaires à la télé, histoire de pouvoir contrôler quelques secondes ce qui était dit. C'était une vanne.

Au point où on en est rendu, et si ça continue, ça sera peut-être une piste à explorer bientôt.


Lionel Goutelle

À l’instant · 

Les médias au service de Macron et consort, ça commence à bien se savoir. Leur renvoyer leur malhonnêteté est d'évidence un geste civique....En toute justice (la justice ne vaut que si elle ne souffre pas d'exception non?), à quand des procès de journalistes ?
La violence sociale, comme toute violence, aura t'elle droit un jour à une reconnaissance officielle ? Par exemple avec des attendus ainsi rédigés: "participation à un meurtre collectif par raisonnement économique fallacieux interposé. Faux raisonnement économique naturalisant une violence sociale sur les pauvres pourtant évitable avec une autre organisation de la société. Une autre organisation de la société rendue impensable pour les citoyens (ainsi manipulés à leur insu) par votre propagande déterminée et orientée dans l'intérêt évident de vos seuls employeurs (qui d'ailleurs vous payent indécemment bien souvent)". Qu'on pense par exemple aux "économistes à gages" comme les appelle Le Monde diplomatique.
Là, on commencerait à croire en la justice...Autrement dit, Seux et Langlet ne sont-ils pas à leur manière deux gros dealers en liberté répandant en toute connaissance de cause des drogues aux effets dévastateurs pour les cerveaux des citoyens dans la "société" ainsi détruite?
Lordon propose qu'on écrive un "livre noir du libéralisme". Avec toutes ces années de violence déniée, ça va demander un sacré boulot non?. En voilà un beau gisement d'emplois ignoré par nos "économistes médiatiques"....historien archiviste sur les mots mortels répandus dans l'espace public toutes ces années par certains pseudo "journalistes"....sueurs froides chez certains assurées.....
Ce qu'on se marre quand même dans ce magnifique monde. C'est fou tous ces affects joyeux qui courent en ce moment. D'évidence, une direction déterminée et claire vers un futur plein de bonheur. 

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.