95
Commentaires

Oups ! L'austérité était une erreur (FMI)

Désolé d'interrompre la conversation nationale sur Depardieu

Derniers commentaires

Y aurait-il du plagiat journalistique ?

http://www.liberation.fr/economie/2013/01/08/oups-le-fmi-s-est-trompe-sur-l-austerite_872394?xtor=rss-450

Libération s'inspire d'ASI sans citer ses sources ?
j'en ai marre que @SI fasse les conneries qu'il est sensé dénoncer et je le dis avant de me casser, épisode 2. Au tour de DS. (en fait épisode 3, j'avais déjà fritté avec S. Rochat il y a un bon moment)

Chronique de DS :
Oups ! L'austérité était une erreur (FMI)
Désolé d'interrompre la conversation nationale sur Depardieu, nouvelle idole des jeunes en Mordovie, mais je voudrais juste vous signaler une petite nouvelle, qui vous a peut-être échappé : l'austérité, c'était une erreur.
[...] ce n'est pas seulement nous qui le disons. Ce sont deux types nommés Olivier Blanchard et Daniel Leigh.


Oups ! voilà que Daniel Schneidermann fait de l'info-intoxication, à partir d'une information certes réelle et fort intéressante.

En effet, cher journaliste (pour moi ce terme est devenu une injure, je précise car une autre manipulatrice de l'info m'a reproché un ton trop violent hier) Schneidermann vous sur-interprétez le contenu de cette publication de Olivier Blanchard et Daniel Leigh.

A aucun moment ils ne disent que l'austérité était ou (encore moins) est une erreur. Bien au contraire.

C'est écrit en toute lettres dans leur papier, mais bien sûr, en tant que bon journaliste, vous ne l'avez pas lu ce papier (je comprends : il y a des chiffres ; voire pire : des formules mathématiques) :
our findings that short-term fiscal multipliers have been larger than expected do not
have mechanical implications for the conduct of fiscal policy. Some commentators
interpreted our earlier box as implying that fiscal consolidation should be avoided altogether.

This does not follow from our analysis. The short-term effects of fiscal policy on economic
activity are only one of the many factors that need to be considered in determining the
appropriate pace of fiscal consolidation for any single economy.


Les "effets à court terme" ne sont pas tout... "appropriate pace"... Le bon rythme... tout l'important du message est là.

Ces FMistes (marrant, c'est très proche de "fumistes") ne disent nullement que l'austérité était/est une erreur, ils disent précisément qu'initialement l'impact négatif sur la croissance des politiques d'austérité a été sous-estimé. Cela vous l'avez apparemment à peu près compris, compte tenu du reste de votre chronique, cher journaliste DS, mais vous avez tout foiré en extrapolant pour faire croire à une affirmation qui n'est pas faite par ces gens.

Ils indiquent que les calculs (autre erreur : et non pas le coefficient de calcul, qui est implicite dans les modèles des prévisionistes) sont erronés sur le début de la crise (autour de 2010) mais que plus récemment (2011-2012) les résultats sont désormais bien meilleurs :
we find evidence of more underestimation of fiscal multipliers earlier in the crisis (for the time intervals 2009–10 and
2010–11) than later in the crisis (2011–12 and 2012–13). Results for the earlier samples yield
coefficients typically between 0.7 and 1.0. Results for the later samples yield coefficients
typically between 0.3 and 0.5 and are less statistically significant.

Et ils expliquent ainsi ces meilleurs calculs pour les périodes plus récentes :
The smaller coefficient we find for forecasts made in 2011 and 2012 could reflect smaller actual multipliers or partial learning by forecasters regarding the effects of fiscal policy.


Pour résumer : ils ne disent ABSOLUMENT PAS que l'austérité est une erreur, ils disent in fine que le rythme de l'austérité dans les plans effectués a été trop rapide, trop puissant, au début de leur mise en œuvre ; en clair il aurait fallu "lisser" l'austérité, la faire plus progressive.
Et ils disent que maintenant, c'est bon, ne vous inquiétez pas bonnes gens (ok, ça c'est moi qui ironise), les calculs sont bons, les prévisionnistes ont pris de l'expérience, l'austérité aura bien maintenant les effets annoncés.
Donc on peut continuer l'austérité. (cf. "This does not follow from our analysis." repris ci-dessus). Il faut juste déterminer le bon rythme, qui doit être (ou aurait dû être) plus lent. C'est ce que la m'dame Lagarde dit depuis un bon moment.

C'est très bien résumé par bloomberg :
Blanchard and Leigh are quick to point out that their results don't mean austerity is always a bad idea. Governments can't run large budget deficits and build up debts indefinitely without disastrous consequences. The question is how -- and how fast -- they can get to fiscal prudence without tanking their economies.

Bref, en voulant, et c'est fort louable, faire connaitre une information extrêmement intéressante, vous n'avez pas pu vous empêcher d'info-intoxiquer vos lecteurs, du moins ceux (la majorité je suppose) qui n'auront pas eu le temps de se taper tout le blog de JLM ou de se documenter ailleurs, en affirmant quelque chose de totalement faux (à savoir le fait que l'article des fumistes dirait que l'austérité est une erreur ; et pas bien sûr que l'austérité est une erreur).
Exactement comme Anne-Sophie Jacques dans son article de ce WE qui réussi à faire croire, quand on le lit seul et compte tenu de la haute concentration de propagande mensongère qu'il contient de la part de "faux" universitaires, que le conseil constitutionnel aurait déterminé un seuil confiscatoire, et en plus au mépris de la représentation nationale (c'est totalement faux d'abord pour la taxe de 75%, à cause d'une histoire d'assiette qu'elle a préféré laisser au vaisselier des vites-dits, mais aussi pour les autres articles censurés, mais je la laisse bosser pour comprendre pourquoi ; juste un indice : les autres articles censurés portent sur des éléments qui ne sont pas du tout représentatifs de la capacité contributive).

@SI est mort du fait du laisser-aller égotique de ses créateurs, et cela me fout dans une colère noire.
Hep's et comment avoir plus de précisions sur cete grossiere erreur?
Désole d'avance pour les fautes d'ortographes :( Ils ce sont planter csur les calculs mais cela aurais changer le sort de la gréce et les choix des gouvernements?
On a de la chance...Monsieur Jugnot vient d'annoncer qu'il ne quitterait pas la France mais il veut qu'on lui dise merci....Nous aussi on reste,on paie en fonction de ses revenus et on ne demande pas de merci.Plus on gagne plus on donne...C'est la loi.
Ah bon ! Cela avait échappé à la sagacité de Nathalie Saint Cricq ? C'est étonnant ! Une journaliste aussi pointue qui est maintenant très souvent convoquée sur le plateau de France2 pour nous livrer des " analyses politiques " éblouissantes. Rien que pour elle, aucun regret de payer la redevance !
Daniel, vous n'êtes pas seul. "L'humanité" a aussi relevé l'information ... courage
Ce qu'il faut comprendre c'est que quand le FMI disait que l'austérité c'était formidable ils pensaient surtout à :
1) privatisations
2) assouplissement du code du travail
Ce qui est toujours bon pour les affaires pour les copains patrons et banquiers n'est ce pas?
Le problème c'est que les Etats essayent surtout de se serrer la ceinture en empruntant moins. Mais à qui les Etats empruntent? Aux copains banquiers sus-cité qui du coup ont plus de mal à placer leur pognon : d'où les taux d’intérêts très bas, voire négatif.
Les banquiers ont donc fait passer une note au FMI pour leur expliquer que ce n'était pas une si bonne idée cette histoire d'austérité et vous verrez bientôt les "experts" venir vous expliquer dans "c'est dans l'air" que la dette n'est pas le problème prioritaire. On parie?
Bonjour et meilleurs voeux Daniel,on persifle,on presifle......c'est le seul moyen de ne pas désespérer.On en est à avoir envie de tirer sur sa télé,de couper le son de sa radio,tellement on en a assez du buzz Gégé, aprés de nombreux aures aussi peu intéressants.Malgré tous vos efforts et ceux de quelques autres,le système médiatique ne semble pas prés de se réformer,triste constatation,nos n'avons sûrement pas encore touché le fond.
On va tout de même s'accrocher et continuer à vous lire et à regarder vos émissions.Merci à vous et à votre équipe.
Daniel votre econaute ne vous aura pas informé mais, comme le signal bien Koizumi, ceux qui s'informent ailleurs que sur TF1 ou sur @si connaissent l'épisode depuis des mois.

Vous avez même loupé C Lagarde que certains voyaient déjà dans la rue en Espagne :)) "Une voix vient de s'ajouter à celle des centaines de milliers de manifestants anti-austérité en Espagne. Celle de Christine Lagarde, directrice générale du FMI." http://www.terraeco.net/Espagne-meme-le-FMI-denonce-l,46180.html

Sinon il y a les rapports même du FMI http://www.imf.org/external/publications/index.htm qui me consternent souvent mais qui portent des idées - parfois pour les rejeter - beaucoup plus diverses que bien des sites ou journeaux soit disant compétents.

Normalement c'est là, dans la complexité des choses, que @si devrait fouiller au lieu de complaire une fois de plus à son auditoire déjà convaicu.
Une autre information aussi désopilante que les aventures de Depardiou en Mordovie : "Pourquoi les Espagnols devront travailler jusqu'à 177 ans" (traduction libre) à lire dans le Wall Street Journal : http://online.wsj.com/article/SB10001424127887323374504578217384062120520.html.
Résumé : le gouvernement espagnol tape dans le fond de sécurité des retraites pour financer son déficit.
Dire ("reconnaître") qu'ils se sont "trompés" n'est rien d'autre qu'un nouveau mensonge. Simplement, leur logique d'austérité a atteint ses limites, on ne saurait davantage pressurer le peuple sans qu'il commence à y avoir des retours de bâton, il faut desserrer l'étreinte. Un peu. Pas trop, quand même, surtout ne pas perdre les "acquis" de la thérapie des chocs qu'ils viennent de nous administrer. Mais relâcher un peu la pression pour ne pas risquer de tout perdre d'un coup.

Alors, on va considérer ces deux zozos comme "en mission". De repérage. Une autre hirondelle, comme le fait qu'aux USA un compromis ait été trouvé, qui reporte les décisions de sabrer davantage dans la santé et l'éducation et accepte d'augmenter de suite les impôts (mais les impôts de qui? Attendre et voir).

Au fait: ya des journalistes dans les basques à Depardieu? Ya des journaux qui paient pour ça des billets d'avion et des heures à rien foutre?
Pourquoi pas une émission (voire une série d'émissions, il y a de quoi dire!) sur la stratégie du choc à laquelle Naomi Klein a consacré un excellent bouquin?
Bon alors, l'austérité imposée aux gouvernements, avec ses conséquences désastreuses, l'accroissement de la pauvreté, la misère qui s'étend partout comme une lèpre, les suicides en Grèce, en Espagne et ailleurs, tout ça c'était à cause d'un léger plantage dans les calculs du FMI ?
Une chance qu'ils s'en soient finalement rendu compte. Pour un peu, on était encore partis pour quelques années bien moroses.
Ras le bol de tous ces gens qui se regardent le nombril.Autant les économistes que les saltimbanques supérieurs.Un jour ou l'autre ils déboulonnent eux-même la statue à l'insu de leur plein gré.La guignolade de Depardieu en Russie en est un exemple.Les autres suivront.
Information disponible et commentée à de très nombreuses reprises sous des angles différents depuis octobre 2012 dans ... le FT !!! Repris quelques jours plus tard dans LES ECHOS avec certes moins de commentaires. Comme quoi ... Disponible aussi dans bien d'autres médias, la plupart non français (voir commentaires plus haut dans ce même fil). A ma décharge, je n'habite plus en France depuis plus de 10 ans. Je suis un étranger partout et maintenant même quand il m'arrive de revenir en France.

Je profite de ce fil à tendance économique pour féliciter Anne-Sophie pour son remarquable ouvrage. Nul doute qu'il devrait s'arracher dans les écoles de commerce françaises et de Navarre. De plus, elle n'aura strictement aucune difficulté à trouver de quoi le mettre à jour régulièrement pour les prochaines éditions. Un best seller vient de naître.

Lagarde calls for caution on austerity
The Solomonic advice of the IMF
IMF and fiscal policy: ‘One size fits all’ left for more tailored approach
Hopes turn to fear and uncertainty
Robustness of IMF data scrutinised
High fiscal multipliers undermine austerity programmes
The IMF: we were right about being wrong. But normally we aren't.
L'impact récessif des plans antidéficit a été sous-estimé
Valérie Pécresse, qui vole au secours du pauvre Belgo-Russo-Tchétchène persécuté par la gauche, dit : « Pour créer de l'emploi, il faut une baisse des charges et une vraie réforme du droit du travail ».

Comprendre : baisser les salaires, augmenter les profits des actionnaires et des patrons, baisser le niveau de protection sociales. Romaine, la dame eût été pour l’esclavage (et chiche qu’elle envie le Qatar). Bourge du XIX° siècle, elle se serait indignée qu’on lutte contre le travail des enfants.

Pourquoi veut-elle créer de l’emploi ?

Pas parce qu’un chômeur c’est quelqu’un qui vit mal, tant au physique qu’au moral, ça elle s’en tape le brushing.

Mais parce que, pour elle et ses pareils, c’est une feignasse !
Il fallait aussi écouter ce matin sur Télématin, la chronique "Les Quatre vérités" avec comme invité Elie Cohen. Sa remarque à propos de ce parti pris de faire de la réduction du déficit (et donc de l'austérité qui permet d'y parvenir, sans dire son nom) : "Même un enfant serait capable de comprendre qu'on marche ainsi sur la tête". Il faut croire que les enfants ne sont pas aux commandes au FMI.
[quote=Évidemment, ce n'est pas le FMI, en tant qu'institution, qui reconnaît qu'elle s'est trompée.]

Tant mieux parce que ce serait de toute façon un mensonge. Naomie Klein a très bien expliqué la stratégie du choc et l'oligarchie politico-économique a obtenu ce qu'elle désirait, faire passer des mesures impopulaires qui n'auraient sans doute pas été acceptées en temps normal. Ceci dit, bravo à ceux qui ont concocté la potion et le mode d'administration, tous ceux qui ont voté pour des partis-prescripteurs devraient commencer par un petit mea culpa avant de hurler et de protester.
Ne les classons pas tous " incapables " il en éxiste des clairvoyants, l'ennui est qu'ils n'existent pas pour les oligarchies régnantes ( politique , médiatique ...) . Le " matraquage " Depardieux , Bardot , mariage libre , guerre des écoles ...quel formidable dérivatif pour ce gouvernement "chien de garde " du néoliberalisme , sans imagination donc sans programme , bref insignifiant comme le furent les prédécesseurs !!
Sinon, on imagine bien qu'on ne s'écharperait pas sur le nombre de demandes de naturalisations belges, sur le régime fiscal en Russie, et sur l'euthanasie des éléphantes.


C'est une blague (désolé, je ne suis pas toutes vos histoires...) ? En plus l'histoire des deux éléphantes ne date pas d'hier...le propriétaire du cirque était même passé à la radio l'autonme/hiver dernier...après l'histoire du chien qui a pu être opéré dans un hôpital parisien...destiné aux êtres humains.. (avec toute une équipe de chirurgiens à disposition et gratuitement...et des dons de toute la France).

Qui vous avait dit, dès le début, qu'il n'y avait pas de quoi en faire toute une polémique ?
Qui vous avait dit, dès le début de cette histoire, qu'il allait probablement faire un tour du monde et poster des photos (d'ailleurs c'était mon conseil...) rien que pour vous ennuyer ?

Ils ne savaient pas, comme le rappelle Paul Krugman dans le New York Times, qu'en économie, mes dépenses sont tes revenus, et mes revenus sont tes dépenses. Ça doit être une question de formation continue.

Je n'en sais rien. Mais essayez d'expliquer à votre banque ou conseiller financier que ce n'est pas logique de taxer (taux d'intérêts) des gens qui n'ont déjà pas d'argent et ont la tête sous l'eau...ils ne vont pas s'en sortir. Enfin, ce n'est pas le meilleur moyen.
Et comme disait l'autre : "JLM PRESIDENT!"
Le FMI n'a-t-il pas toute l'immunité du monde ?
Oh, il y a des choses plus épatantes encore qui ne sont pas reprises:
http://www.guardian.co.uk/commentisfree/2012/dec/29/fbi-coordinated-crackdown-occupy?CMP=twt_gu

Mais le Guardian, aucune rédaction française ne reçoit ce journal en service de presse. Surement pour ça que personne n'a repris.
J'ai comme l'impression Daniel, que comme moi, vous ne supportez plus le contenu des journaux télévisés. J'avais déjà fui depuis longtemps ceux de tf1, mais je crois que celui de Pujadas et confrères sur france 2 les ont rattrapés en pire.
Et un petit reportage sur les exilés fiscaux, sur le matraquage de ces pauvres riches, sur des David Cameron et son tapis rouge, sur le pauvre medef qui n'en peut plus des salaires mirobolants des salariés français. Puis un autre reportage sur la débrouille d'acheter pour deux francs six sous des vêtements ou autres produits en soldes ou d'occasion.
Un rappel sur les trains qui n'arrivent pas à l'heure ou ceux qui sont pris d'assaut par ceux qui partent à la neige où les stations de ski n'ont jamais accueilli autant de vacanciers.

Par contre, rien sur l'économie ou les raisons de tenter de préserver notre modèle social!

PS : dans mon ouest-france régional, dans un éditorial de samedi dernier, on citait une phrase d'un riche chinois : " les lois sociales sont obsolètes et conduisent à la paresse " ! bel exemple effectivement
L'austérité n'est qu'un prétexte pour couper dans le budget de l'État, budget fortement grévé par les baisses d'impôt imposés par nos amis concitoyens bien pourvus en capital. Cela permet par la même occasion d'alléger l'État de ses "rigidités structurelles" (services publics, éducation etc.) — qu'il serait de bon ton de privatiser — , en le recentrant sur l'essentiel: sécurité, protection de la propriété privé, défense des intérêts du capital.

Alors, les recommandations des économistes du FMI, comment dire, ils s'en passeront très bien.
C''st surtout le FMI qui est une erreur.

Quand à Blanchard et Leight, croyez-vous qu'ils vont cesser d'économister et devenir bénévoles aux restaus du Coeur ?

Autant rêver que Depardiev et son nouveau copain dictateur devinent maigres !

(Ça existe vraiment, la Mordavie ? Moi qui croyais que c'était un nom bidon cemme Merdalors, nom du bateau où Béru et sa troupe font une croisière !)
J'aime bien l'information et après ??? Le couple merkollande s'en moque. Et puis et puis, tant que les riches ne seront pas contraints à renoncer à leur cupidité absolue, rien ne changera. C'est une autre société qui doit éclore et je doute de la voir, je m'identifie à l'ours polaire qui constate la fin de son monde et qui en crève.
[quote=DS]Franchement, je ne vois aucune autre raison.
C'est un peu flou tout ça... Un complot?
En même temps, affirme Christine Lagarde, en plus de l'austérité, ces gouvernements devraient aussi lutter contre le chômage !

Les nazes, ils ne font rien ! Et il faut tout leur dire !
Luttez contre le chômage, qu'est ce que vous foutez ?

De toutes façons, ce que fait le FMI est bien, ce sont forcément les autres qui sont incompétents.
Tout le monde sait ça !
Enfin ! le FMI le sait.
Leur recommander le blog de Mélenchon !
La vieille maxime reste valable :
"Un economiste c'est le type capable de t'expliquer le lendemain pourquoi il s'est planté la veille."
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.