94
Commentaires

"Oui, j'accepte parfois des invitations à déjeuner"

Avec le projet de loi sur la transparence de la vie publique discuté cette semaine à l’Assemblée, est-on entré dans l’ère radieuse où l’on sait tout du patrimoine ou des intérêts des élus ou le Parlement vient-il d’accoucher d’une transparence au rabais ? Par ailleurs, cette transparence totale des politiques est-elle souhaitable ou bien recèle-t-elle un danger "populiste" ? Pour en débattre, trois invités: le député PS Matthias Fekl, le député UMP Jean-Frédéric Poisson et Tangui Morlier du collectif Regards citoyens à l’origine du site nosdeputes.fr.

Derniers commentaires

Lamentable exemple de langue de bois, d'hypocrisie politicienne et de fausse innocence !

À vomir, à quand la démocratie législative citoyenne directe ?
Je ne peux que souscrire à la conclusion de DS : "Merci pour ce défrichage fort intéressant !"
J'ose? Allez, j'ose:
"Il est très fort pour noyer, le poisson!"
(je suis en train d'écouter le quatrième épisode)
Le salaire moyen étant d'environ de 2410E,les revenus de tout élu ne devrait pas dépasser cette somme!Pour nos chers dirigeants ça serait la misère(mais peut-être que cela les boosterait pour comprendre les problèmes du bas peuple,et puis grace à ça,on ne verrait pas toujours les mêmes tetes)par contre pour un détenteur du RSA,ça serait la richesse.Mais comme ce sont eux,les dirigeants,qui font les lois,rien ne va changer!car nous ne sommes pas en démocratie!
Curieusement certains arguments avancés contre la publication des patrimoines recoupent les arguments avancés contre la télésurveillance. Sachant qu'une majorité d'élus UMP est favorable à la télésurveillance cela doit engendrer d'amusantes gesticulations oratoires. Exemple : "celui qui n'a rien à se reprocher n'a rien à craindre de l'exposition publique".
Bon, pour moi c'est ça l'émission qu'il faudrait mettre en gratuit. En fait, si on veut redonner goût à la politique, si on veut redonner un peu de crédit à la classe politique, ce sont des spectacles tels que celui de ces deux députés opposés mais courtois, travaillant, y compris dans le désaccord, en bonne intelligence, pointu sur leur sujet mais reconnaissant leurs hésitations et incertitudes qu'il faut montrer. Et à répétition.
Cerise sur le gateau, Tangui Morlier qui montre ce que peut être la citoyenneté, et allez, @si ce que peut être une émission politique. Bravo à tous le plateau: ça a de la gueule.
j'adore la naiveté feinte de nos politiques.
Je suis invité gracieusement par l'industrie du tabac qui ne m'influencera pas dans mes choix politico économiques. C'est en substance ce que disent toutes les personnes"victimes" de conflits d'intérets...
pourquoi ne pas les interroger sur le sens du "gratuit"dont ils bénéficient...
Ont ils vraiment la naiveté de croire au gratuit....éthique?
Beaucoup de bruit pour rien dès qu'il s'agit d'une république "irréprochable" ou "exemplaire", on s'y perd tant c'est du pareil au même, avec les mêmes.
Il semble que la surveillance de l'enrichissement personnel pendant la durée du mandat soit l'alpha et l'oméga de la transparence.
Mais tous ces mandataires ( et hauts-fonctionnaires qui survivent très bien à l'alternance des partis) ne tirent-ils pas leurs plus juteuses prébendes APRES leur mandat? Les conférences à 5 ou 6 chiffres, les postes prestigieux et des carnets d'adresses bien fournis ne sont-ils la meilleure récompense après coup? D'autant qu'on leur laisse de quoi survivre en attendant.
il est quand même intéressant de savoir d'où parlent ceux qui nous gouvernent, un fait établi vaut mieux que la rumeur. On comprend mieux leurs bourdes récurrentes dès qu'il s'agit d'endosser le rôle du français moyen.
J'oubliais, ils sont accablés de travail les pauvres, épuisés, stigmatisés. ils finissent par dire n'importe quoi...
Mais j'apprends que certains d'entre-eux réclament la fin de leurs privilèges. Cherchent-ils à noyer le poisson ou jouent-ils à se faire peur?
Bruxelles: 20 000 lobbyistes
André Santini en Une d'@si, avec sa serviette de table pendant sur sa bedaine, est la plus parfaite illustration de cette France gerbante de bâfreurs et de profiteurs.
La semaine dernière, c'est la tronche d'abruti du nazi des jeunesses nationalistes qu'on devait se fader.
C'est une page d'accueil, merde ! On ne souhaite pas la bienvenue en affichant des repoussoirs.
"Comme je n’ai pas réussi à me cloner – nul n’est parfait – j’ai renoncé etc."

Non , Anne-Sophie, c'est justement si vous étiez parfaite que vous ne pourriez vous cloner.
Nous avons depuis au moins Spinoza que l'être Parfait est Unique donc non clonable.
Oui, mais la Perfection est aussi Toute Puissance.
Alors, infinie puissance que celle de l'être qui renonce à se cloner ?
" Rassurez-vous, vos élus, ils gagnent pas des masses leur vie quand ils sont parlementaires" ( fin de l'acte 1).
Gagner "bien" ou "mal "ou "beaucoup" ou "peu" ... ça ne veut RIEN dire.
Je ne suis pas fan des chiffres mais pour le coup, le seul moyen de savoir de quoi on parle, c'est de chiffrer.
Chacun va prendre ses propres revenus comme étalon sinon.

Le salaire et les avantages (retraite !) des députés actuellement sont à mes yeux, par rapport à mon mode de vie, tout à fait confortables.
Il m'est difficile de considérer qu'ils "ne gagnent pas des masses leur vie".

Un mandat de 5 ans de député ouvre droit à un montant de retraite que je vais peiner à obtenir avec ma carrière entière. Pendant cette carrière-là, le montant de mon salaire est fixé par les députés.
Ça peut paraître mesquin, mais ça me colle les boules.

Et je ne vois pas pourquoi il serait normal qu'ils acceptent des invitations à déjeuner.
On a connu DS un peu plus incisif. Il s'est en fait laissé balader par ces deux députés bien lourdauds, sans aucune colonne vertébrale et à l'éthique bien fumeuse sont-ils représentatifs de l'assemblée?
Merci de cette émission qui m'a beaucoup appris de choses.
"Oui, j'accepte parfois des invitations à déjeuner"

tu m'étonnes...
ils sont gras comme des loukoums!
à la limites du "Daumier"..
Il me semble que Mme Lucet lors de son reportage voulait surtout mettre le doigt, sur le fait que cette entreprise de tabac échappait massivement à l'impôt en pratiquant l'évasion fiscale, d'où son intervention lors de ce déjeuner offert aux parlementaires, la question qui se pose ensuite et celle du "fermer les yeux" des parlementaires face à ces pratiques et bien-sûr du "conflit d'interet".
l'évasion fiscale ou plus politiquement correct : l'optimisation fiscale est devenue la pratique à la mode.
Sans vouloir faire un hors sujet, ce débat conduit à un moment ou un autre à se poser la question suivante:

comment peut on avoir une vision réelle de comment l'on peut vivre avec 1050e par mois lorsque l'on en gagne 3 fois plus ?

Voilà pourquoi une augmentation du smic ne peut paraître que dérisoire, inutile voir effacée par le premier argument venu. Elle n'est pas ressentit comme urgente car la souffrance de la situation vécu est hors de porté de certain.

La véritable transparence est :
Le nombre de chômeurs, de rmistes et de smicars dans la famille et l'entourage du politique
Bonjour Anne-Sophie,
Je sais que cela n'a pas de rapport avec l'émission, mais à l'occasion pourrez vous nous expliquer pourquoi et surtout quelles conséquences pour les européens va avoir cette diminution de rachat de la dette américaine par le FED.
Merci et bon WK
Il est trop sympa, ce monsieur Poisson de l'ump. Après l'avoir écouté parler durant cette heure et demi, j'ai bien compris qu'il n'avait, sur le principe, aucun problème avec tout ça (améliorer déontologie/transparence) bien sûr mon Dieu mais oui mais oui, mais quelque chose me dit qu'il trouvera toujours un truc qui cloche qui fait qu'il sera toujours profondément désolé de devoir voter contre...

Et il est loin d'être le seul de "nos représentants" à se comporter de cette manière.
Bien sûr que les déclarations de patrimoine devraient en république être la règle pour les élus. Qui est assez bête pour croire que le patrimoine d'un homme politique n'aurait de facto aucun impact sur ses décisions, notamment en matière de taxation du capital et du patrimoine, tout comme la profession d'avocat d'affaire ne représenterait pas de risque de conflit d'intérêt ...

La véritable raison pour laquelle certains députés refusent ce genre "d'ingérence voyeurisme" ou d'atteinte à la vie privée (les mêmes ont beaucoup moins de scrupules quand il s'agit de mettre en place des systèmes de flicages informatiques tels Hadopi, des fichiers génétiques, des caméras de surveillance , des fichiers scolaires), la seule raison c'est qu'il ne faut pas trop remuer cette évidence afin qu'elle ne saute pas trop au visage des citoyen qu' en démocratie, le pouvoir politique est essentiellement remis entre les mains d'hommes ou de femmes issus de milieux bourgeois, dont les intérêts sont souvent différents des intérêts de ceux qui les élisent. On se pose la question de la représentativité des femmes aux postes politiques, et la représentativité des classes sociales à ces mêmes postes. Arrêtez de nous prendre pour des niais s'il vous plait !

Signé : Un bourgeois dégoûté par l'indécence et la malhonnêteté intellectuele de la classe bourgeoise ...
En plus de cette goinfrerie lobbyiste, ces messieurs ne respecte pas les lois qu'ils votent ( faites ce que je dis pas ce que je fais), il me semble qu'il est interdit de fumer dans les lieux publics, c'est pareil pour les ceintures de sécurité à l'arrière des véhicules que ces gens ne mettent que rarement, etc.,etc.
Juste une petite remarque à propos de l'intérêt qu'il y aurait à publier son patrimoine : on pourrait envisager un positionnement politique. L'idée peut être que si chacun publie son patrimoine, cela joue en faveur d'un souhait grandissant de mise en place d'une échelle des salaires. Je pense au fait qu'il ait été dit, grosso modo "ce n'est pas utile de déclarer ce qu'on possède, être riche ou pauvre n'a pas d'importance". Pas d'incidence non plus ?

Ce n'est pas pour faire une "chasse", je ne suis pas persuadée que cela renverserait les esprits. On sait bien qu'il y a des iniquités, on ne va pas passer son temps dans les chiffres. Cela peut peut-être jouer positivement, plus de transparence, peut-être a minima sur des questionnements individuels plus sains, et là c'est faire confiance en un esprit de décence, de décentration, que n'ont pas ceux qui demandent la révision des classements forbes en leur faveur, engloutis par une autre logique.

Moi, perso dans le privé, je gagne le double de certains collègues qui ont trente ans de boîte, et je ne sais pas combien gagnent mes collègues, encore moins mon chef, son chef... Ce n'est pas voulu (en ce qui concerne mes collègues, les supérieurs hiérarchiques, c'est tabou je crois), pas pensé ou pas pensé souvent, mais ce n'est sans doute pas dans notre intérêt à nous, la base, en tout cas.

J'ai parfois la sensation (j'ai gagné bcp moins pour un travail de même niveau) que dans le privé, le salaire c'est souvent n'importe quoi. Histoire de capacité de négociations, de chance, en tout cas pas si simplement de mérite, de récompense, ou de juste rémunération de compétences et de responsabilités.

Cela aurait éventuellement d'autres impacts, cette publication pour ceux qui ont des responsabilités, ceux qui jouent un rôle éditorial ou de relais d'opinion.

Peut-être que les élus qui sont contre ce projet ont pour une part un sentiment d'injustice (et effectivement, d'autant pour la question du mariage et pour le fait que cela se limite aux élus : quel sens...). D'autres peuvent ressentir, quelque part de le tréfonds de leur conscience, mais sans doute sans que ce soit un réel problème vu que cela n'ira pas plus loin sociétalement, que c'est amorcer l'ouverture d'une boîte de pandore vis-à-vis d'idées touchant à l'égalité et à l'équité, idées bien loin de leurs programmes et intérêts de classe, si je puis me permettre.
A Anne Sophie Jacques...

Franchement je ne veux pas être désobligant mais il est tres simple de trouver les déclarations d'interêts des députes europennes.
Il suffit de se rendre dans la catégorie Députés du site europa.eu et de choisir un député à l'aide des différents menus (par pays ou par groupe politique par exemple) et la sur la fiche du députés la déclaration d'interet et accesible juste aprés la présentation du députés...
Quelle bonne idée d'avoir invité Tangui ! Ça fait longtemps que je ne l'avais pas vu. Toujours en forme et pertinent.

Eh oui Tangui est informaticien, si vous voulez améliorer le forum et le site, c'est le moment de lui demander :)
Beurk M. Jean Frédéric Poisson, vice Président du Parti Démocrate Chrétien, parti catholique, proche de CIVITAS et autre Alliance Vita, ça me dégoutte....
C'est moi ou on a oublié l'éléphant au milieu du salon ?

On parle de conflit d'intérêt et on ne voit pas le conflit d'intérêt flagrant des ces députés à la fois juge et partie ? Ils sont censés édicter les règles qu'ils devront suivre !

Évidemment ils ne vont pas s'offusquer du fait que des industriels paient des déjeunes à d'autres députés, puisque eux aussi participent à cela.
C'est tellement gros que je ne l'ai pas remarqué effectivement. Bien vu.
Merci d'avoir mis des mots sur la gène globale que j'ai eu en écoutant l'émission.

C'est un peu l'histoire du serpent qui se mord la queue.

C'est pour la création de ce type d'institution de contrôle démocratique qu'on aurait grandement besoin de saisir un groupe de travail de citoyens tirés au sort.
Anne-Sophie,

Fastoche de trouver les déclarations d'intérêt des députés européens : il faut aller voir la liste des élus sur le site du parlement, en choisir un, cliquer sur son nom. La déclaration est proposée en pdf, entre la liste des commissions auxquelles le député participe et la rubrique "dernières activités"

Stéphane
Merci à ces 2 députés d'être venu débattre de la transparence et des déclarations d'intérêts.

Etonnant que des assistants parlementaires puissent être payés par des groupes de pression. Je pensais que les députés avaient une indemnité spécifique prévue pour embaucher des collaborateurs ?!?

D'ailleurs, je pense qu'un élu devrait être limité à :
- 2 ou 3 mandats successifs
- ne pas cumuler un mandat de parlementaire (national ou européen) avec un mandat exécutif local.

Et pourquoi pas un statut de l'élu ?


(il faudrait aussi faire le ménage dans les institutions européennes mais jusqu'à présent on préfère parler de "gouvernance")
Bon ,j'en avais un peu marre des dernières émissions au dessous de ce que j'attendais . Et la on accueille des gens qui utilise la langue de bois .......un peu ras le cul !!!

Pourquoi ces messieurs ont-ils peur de dévoiler leurs patrimoines ? Pourquoi cela serait-il indécent ?

Cela montre que nous n'avons affaire qu'a des des bourgeois qui oeuvrent dans leurs intérêts. Comment ce fait-il qu'il n'y ait pas d'ouvriers , de chomeurs, d'employés élus a l'assemblée Nationale.

D'ou l'intérêt de connaitre le patrimoine de ceux qui sont censé nous représenter. A défaut, la démocratie n'est qu'un leurre !!!
Puisque l’on est dans la transparence autant l’écrire tout de suite : je n’ai pas regardé « l’émission » (je ne sais toujours pas comment dire).
Mais j’ai lu le compte-rendu de fabrication* d’Anne-Sophie Jacques. Avec intérêt et attention.
Alors quoi ?
Ben, de mon point de vue, il y a la consanguinité et le conflit d’intérêt. L’un et l’autre termes sont inadaptés, mais…
La consanguinité, c’est quand ces braves gens ne se rendent même pas compte qu’ils sont dans le copinage et le népotisme. « Parce que c’est lui, parce que c’est moi ».
Comme quand vous découvrez que Mme Machin ministre de ceci est l’épouse ou la sœur de M. Truc Pdg de cela. Ou bien que Bidule, ex ministre, ex ceci ou cela mais de renommée mondiale pour d’autres raisons à fréquenté la même école, dans la même promotion que Tartanpion et Dunabla, qui président aux destinées de groupes très, très puissants. Je ne donne pas de noms.
Le conflit d’intérêt c’est le terme « Eléments de langage » pour désigner la communauté d’intérêts.
Il y a au moins deux variantes à la communauté d’intérêt. La première c’est « je te tiens tu me tiens par la barbichette », le premier de nous deux qui craque entraîne l’autre dans la déchéance. Toujours pas de noms. La seconde c’est « passe moi la rhubarbe, je te passerai le séné », un système de clientélisme aux relents de mafia douce. Tout le monde est l’obligé de tout le monde.

Tout cela pue l’ancien régime à plein nez. Florentin ou Versaillais au choix.
Comment en est on arrivé là ? Chais pas… Je crois qu’on en n’est jamais vraiment sorti, de l’ancien régime. Sauf peut-être après la révolution (mais la terreur) et après l’occupation nazie (mais ce fut bref).
Pour terminer sur une note d’optimisme estival, je reprends l’incommensurable Aloïs von Something : il faut rendre l’honnêteté obligatoire.
Ya du boulot.

* making-of ?
Mouais... pas sur qu'un élu qui paye de l'ISF soit à même de comprendre les difficultés d'un travailleur qui gagne 8 ou 900 euros par mois.
J'aurai aimé qu'un sociologue soit présent sur le plateau.

Donc, dire que "savoir si untel est riche ou non, ça ne change rien", pour moi c'est faux.
ici, une autre déclaration de patrimoine mais dont la sincérité reste discutable, connaissant le bonhomme. les autres textes du blog attestant de son manque évident de sérieux.
hm... J'ai une pub société générale qui démarre au début de la vidéo, vous connaissant, je sens une erreur quelque part ;)
Une émission économique présenté par une autre personne que l'éconaute... C'est un paux Rafik faisant du littéraire ;-)

Bon, ne rallons pas... Une bonne émission en perspectve pour ce soir, ça faisait longtemps :-)
J'adore le bonjour de Daniel mi-blasé, mi-moqueur :)
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.