127
Commentaires

Oublier Zemmour ?

La liberté d'expression est sauve : aux petites heures de la matinée

Derniers commentaires

En tout cas, lui, ne vous oublie pas à la 54è mn...
Zemmour sur RTL, France 2, Le Figaro ... n'apparaît-il pas non plus sur i-télé ? Il pleure souvent, aussi, d'être mal payé sur France 2 ... C'est combien mal payé ? Ca nous donnerait une idée du prix du racisme ordinaire en France.
Le Figaro ne licencie pas Eric Zemmour pour sa trop grande "liberté de ton" mais s’en sépare en raison… de son inactivité.

Zemmour : 9.700 € bruts mensuels pour zéro papier

Et, pour la plaisanterie, si Zemmour n'a pas de papiers, il ne pourra s'inscrire que pour un charter ! ha-ha-ha

Conclusion : OUBLIONS ZEMMOUR !
Zemmour a toujours flirté avec les limites de la liberté d'expression. Pour ma part, une sanction aurait été sa meilleure punition, les "excuses" de Zemmour je n'y crois pas, il recommencera, c'est un malin.
Quel courage le figaro, enfin que peut-on attendre d'un journal dans lequel on aécrit "on ouvrirait le crane de Dreyfus, on y trouverait rien d'humain" ?
Et à propos de Pétain et des Américains , vous avez tout à fait raison .En 1942 ,lors du débarquement anglo-américain en Afrique du Nord et l'invasion de la" zone libre" par les Allemands , Pétain est resté à Vichy.En 1944 , après le débarquement en Normandie, Vichy ne s'est pas engagé dans la lutte, bien au contraire.Les critiques contre la Résistance ont continué. Les choix de 1940 (armistice et collaboration ) sont restés les choix fondamentaux de Pétain . De Gaulle ,et des historiens ont bien établi ces faits .
Je trouve votre chronique pas mal du tout Daniel.

J'espère seulement que Zemmour vous servira
de tremplin pour débattre avec intelligence, et
non de fil rouge pour pédaler dans la semoule !

La réponse dans quelques jours. ;-)
Zemmez pas Zemmour, qu'on dirait
Somme toute, Zemmour me fait penser à certains mauvais films dialogués par Audiard .Le genre " ouais tu vois autrefois ,on descendait le Mekong , et une fille nous attendait à chaque escale.Aujourd'hui , ce n'est plus cela ,chacun vit sa petite vie.... Cette "idéologie m'a toujours déplu
Complétement Hors sujet mais pas vu dans les vite dit

Les declarations de Sean Penn à propos des journalistes qui traitent Chavez de dictateur.

"Chaque jour, ce dirigeant élu est qualifié de dictateur ici, et nous l’acceptons encore et encore. Et il s’agit de médias grands publics. On devrait être envoyé en prison pour ce genre de mensonges. [...] Nous sommes hypnotisés par les médias. Connaissez-vous quelqu’un ici qui est passé par 14 élections parmi les plus transparentes de la Terre, et qui a été élu démocratiquement, comme Hugo Chavez."


Voila, pour ce qui me concerne, je trouve cela plus intéressant que le petit cancrelat qui donne lieu a trop d'articles sur ce site
"L'hyper-médiatisation des polémistes bidon, est certainement une des perversions les plus criminelles, du système médiatique d'aujourd'hui."
Bravo. Tout simplement.

Juste comme ça en passant : Zemmour est un nom d'origine arabe qui signifie "celui qui claironne" (comme avec une sorte de biniou...).
Mais bon, on est dans un "nouveau régime" en France où on se permet de mettre en avant les misogynes, les xénophobes etc...

Il suffit de faire un tour dans les préfectures (service des étrangers) et vous verrez une autre face de cette France adorée de Zemmour.
Il suffit d'aller dans les organismes HLM pour voir comment sont attribués les logements et comment ont été parqués des millions de personnes en toute connaissance de cause.
Il suffit d'aller faire un tour dans les tribunaux où lorsque le prévenu s'appelle :
=> Rachid il prend pour 1 an (pour 3 grammes de chit comme on dit)
=> Stéphane il prend du sursis... (témoignage authentique et durant la même séance)
=> Charles Pasqua, il prend rien après avoir été accusé de détournement des millions d'euros...
Il suffit de faire un tour à Gare du Nord (à Paris) ou Chatelet les Halles (toujours à Paris) par exemple pour voir comment sont contrôlés certaines personnes sans ménagement devant le monde indifférent...

Alors effectivement, on pourra dire comme Philippe Bilger que ce que dit Zemmour n'est pas faux.
Je répondrai toujours de la même façon : ce sont les enfants de la République, la réussite de l'éducation à la française...

Mais bon pendant ce temps-là, les Zemmour, Sarkozy, Le Pen, les Frêche peuvent encore remercier les "étrangers" d'être là puisqu'ils font leur fortune.

SEMIR
Bon. En même temps, une émission sans Zemmour, mais avec Tribalat, c'est une émission avec la caution scientifique de Zemmour (qui dit tenir d'elle tous ses chiffres).
La plupart des animateurs/chroniqueurs/présentateurs/journalistes/humoristes télé sont des non Noirs et des non Arabes.
Michelle Tribalat ? ça me dit quelque chose.

Ah oui tien ... Une démographe accuse
Et finalement en plus de n'avoir même pas pris la peine d'en discuter avec LeMonde, il s'est avéré que c'était elle qui avait jouer avec les chiffres.

Quelque chose me dit que je ne vais pas aimer l'entendre celle là ...
- Comment analysez-vous les propos d’Eric Zemmour ?
- On retrouve le vieux stéréotype qui assimile la délinquance à l’immigration.
C’est de la discrimination, mais on retrouve aussi chez lui dans de nombreuses déclarations publiques une idéologie raciale. Il rétablit la notion de race comme étant un critère d’analyse. Tous ceux qui tiennent ce genre de discours oublient également que ces jeunes d’origine étrangère sont français. La pensée de Zemmour est un cas typique de populisme pénal : ça a l’apparence du bon sens, donc on imagine que c’est la vérité. Alors que la réalité est autre.

- L’avocat général Philippe Bilger valide pourtant ses propos…
- Son constat est extrêmement réducteur. On ne peut pas ramener la délinquance à un faciès. Selon les infractions, on retrouve des profils différents. Et puis surtout, les déterminants de la délinquance sont nombreux : les conditions socio-économiques, les carences éducatives, le type d’habitat…


Membre de l’Institut des hautes études judiciaires (IHEJ), Denis Salas est l’auteur de « la Volonté de punir : Essai sur le populisme pénal » (Hachette, 2008)

http://www.leparisien.fr/faits-divers/il-y-a-autant-de-noirs-et-d-arabes-parmi-les-victimes-que-parmi-les-auteurs-25-03-2010-862191.php
Quand inviterez-vous Eric Zemmour ? Il a peut-être quelque chose à dire sur tout ça, donner un peu à voir des coulisses.

"Si la liberté d'expression est de première importance en France, ce n'est pas une raison pour se mettre à plat ventre devant le premier réac' venu en son nom"

Deux poids, deux mesures ? Fascinant.
Eh bien moi, je la trouve très bien votre chronique, contrairement à certains ci-dessus.

J'imagine très bien votre malaise lorsque Zemmour s'est tout à coup retrouvé dans une situation dont vous avez fait l'expérience. Malaise à l'idée que vous devriez le soutenir sans conditions, mais que, si vous le faisiez ce serait sans la sincérité nécessaire. Si la liberté d'expression est de première importance en France, ce n'est pas une raison pour se mettre à plat ventre devant le premier réac' venu en son nom. Et vous avez tout à fait raison, il a tout loisir, et il ne s'en prive pas, de s'exprimer ailleurs.

Ça me fait penser qu'il vient de montrer une autre facette de son personnage : Zemmour est un pleutre. Ses boss du Figaro ont -je n'ai pas de preuves, mais c'est certainement ce qui s'est passé- exigé de lui qu'il présente des excuses s'il veut rester au journal, alors lui s'est exécuté. Ceux qui l'aiment vont dire "quel courage !" moi je dis "quel manque d'amour propre !" Franchement, il faut avoir un caractère de vendu pour pondre une lettre d'excuses, reniant ainsi ce à quoi on croit dur comme fer, simplement pour garder un boulot ! Vous me direz que ses excuses ne sont pas sincères, mais alors il faudrait ajouter l'hypocrisie à ses traits de caractère. Comment faire confiance à un type pareil ?

Alors comme ça, vous vous êtes lancé dans la lecture de son livre (pour employer un terme neutre) ? Courage Daniel ! On est tous derrière vous ! Sauf ceux qui ont décidé de vous prendre comme tête de turc du moment, bien sûr.
Yes !! Bon courage pour l'enregistrement DS de cet aprem, et surtout pour la lecture du livre ..... des livres, pardon !

Que serais-je s[s]ans toi,[/s] sans vous :o)
C'est une très bonne décision et une sorte de virage éditorial pour @si. Lassé de commenter la connerie ambiante, vous faites le choix de produire du contenu substantif, de traiter le sujet à la place des guignols qui s'en emparent sur les plateaux de télévision pour produire ce satané buzz qui est à la pensée ce que l'onomatopée est au langage.

Il y a un peu de malhonnêteté dans mon commentaire, car du contenu, vous en produisiez déjà : sur la crise qui secoue la Grèce, sur le syndicalisme, ou via quelques chroniqueuses judithieusement engagées, sur l'évolution du monde du travail, sur la littérature avec dans le texte, etc.

Mais quand même, inviter des sociologues et ces gens qu'on voit trop peu sur les plateaux de télévision, ce n'est pas le point de départ du concept d'@si. Critiquer les médias, ce n'est pas la même chose que faire le boulot à leurs places.

Mais n'en déplaise aux nostalgiques, ce virage vers un contenu éditorial relativement indépendant des contraintes qu'impose la critique de l'agenda médiatique m'apparaît comme une fatalité. Mieux, une nécessité.

Dans une époque où la dignité nous ordonne de refuser de débattre de certaines choses, il est logique que vous ne vous abaissiez pas à critiquer ce qui est au delà de toute mesure sur l'échelle de la médiocrité. Ainsi certains médias ou certains "buzz" n'appellent, au fond, que le mépris. Le mépris, qui en terme d'éthique journalistique, est probablement très proche d'un simple silence.
Pour rebondir et à toutes fins utiles...

___________________


cliquez : Qui sauvera Eric Zemmour
zemmour s'est excusé? on attend maintenant les excuses de LDT.
Comment oublier l'infâme Zemmour, quand rien que sur la page "vite dit" en mode replié, il apparaît dans cinq articles,
pour deux à Sarkozi, (de ce côté-là y'a du progrès),
un à Tron, un à Estrosi, Un à Fillon, (là on en demande pas plus, merci),
Un partagé à Val et à Guillon,
à peine deux à la nouvelle mode du "climato-scepticisme" et de "L'écologie-ça-commence-à-bien-fairisme" pourtant très en santé en ce moment (Mais vous avez une émission sur le traitement du retraitement par la télé, et bon du coup on vous pardonne),
un seul à Haïti.
Tout ça juste pour interroger : comment ne pas trop parler de l'infâme Zemmour, sans pour autant renoncer à le souffleter quand il dépasse les bornes de l'exagération décomplexée ?
Un dernier voeu (pieux ?) que Barbier ne se mette pas à hanter, comme le fait l'infâme, les colonnes d'@si, non plus que Gisbert, Durand, Morandini, Iznogoud ou Michel Droit, (ah non, lui ça va aller, il est déjà mort.)
Je crois que je ne me suis pas bien exprimé sur le forum précédent, et donc mon idée n'est pas passée. Du coup, je recommence ici puisque le sujet reste le meme. Ca n'a pas de sens de parler du fond pour un gars comme Zemmour puisqu'il n'est qu'un "BHL de droite". Les ficelles sont exactement les memes: rhétorique emphatique, argumentaire creux, omniprésence dans les médias, aucune considération de la part des gens sérieux qui ont travaillé longtemps sur leur sujet ... etc ...

Personnellement, je crois que ça n'est qu'un coup d'éditeur: un éditeur se lève le matin et se dit "mince alors, j'ai besoin d'un coup pour renflouer mon chiffre d'affaires, mais la gauche bobo ne trouve plus preneur [comprendre "les nouveaux philosophes"]. Et si on essayait la droite popu [comprendre Soral et Zemmour, puisque les messages sont identiques excepté l'anti-sionisme] ?". Rappelons qu'Alain Soral, c'est le meilleur coup des Editions Blanche en termes de ventes, en partie grace au soutien de Thierry Ardisson à l'époque de "Tout le monde en parle".

Soral a fait "vers la féminisation" avant que Zemmour fasse "le premier sexe". Puis il a fait "misères du désir" dans lequel on trouve des idées ressemblant étrangement à "petit frère". Il a été vers les nationaux/souverainistes au moment où Zemmour attaque avec cette "nostalgie française" ... Au bout du compte, le frère de l'actrice est un bon "nègre" pour l'Eric qui repompe le fond sur lui et la forme sur BHL! Pas étonnant que ça vende ...
Bonjour,

je n'ai pas encore lu le livre de Zemmour et je ne le connaissais pas avant que cette polémique ne naisse. Ceci étant, les hasards existant, j'ai eu l'occasion d'entre ce monsieur s'exprimer sur ses propos. Et, ma foi, ce qu'il a dit n'avait pas l'air d'être aussi insensé qu'un tel édito le laisse entendre. Il a été invité par la radio de l'Institut de France, organisme qui me semble peu susceptible de compromission intellectuelle.

L'entretien a eu lieu dans le cadre de l'émission "Un jour dans l'histoire" et est disponible ici : . Elle est introduite comme suit :

Très controversé, le livre d’Eric Zemmour n’en reste pas moins un travail érudit. Il offre une réflexion inédite sur la transmission de l’héritage romain à travers notre histoire. Un livre au carrefour de l’histoire de France et européenne, de la géopolitique et de la psychologie des peuples.

Nos fidèles auditeurs le savent, nous apprécions, au cours de nos émissions, faire de l’uchronie c’est-à-dire penser l’histoire avec "des si". Vous pouvez retrouver dans les archives de Canal Académie la communication de Jean-Claude Casanova à propos de cet exercice si particulier, très à la mode chez nos voisins d’outre-Manche. What if ? comme disent les Anglais… Que se serait-il passé dans notre histoire si tel ou tel événement n’avait pas eu lieu, si tel ou tel accident n’avait pas bouleversé le sens de l’histoire. L’histoire d’ailleurs a-t-elle un sens ? Vaste question à laquelle nous ne saurions répondre aisément. Quoiqu’il en soit l’uchronie reste un exercice intellectuel riche : riche parce qu’il permet précisément de voir que l’homme politique possède le pouvoir de changer les choses ; riche ensuite parce qu’il oblige sûrement à imaginer les « possibles ». Et la politique n’est-elle pas l’art des possibles ? Riche enfin parce qu’il suppose une vaste culture et surtout, une connaissance approfondie de l’histoire, de la force et de la faiblesse des pouvoirs, de la force et de la faiblesse des peuples et des civilisations.

Cette émission vous propose de découvrir un ouvrage qui veut donner un sens à notre histoire et tout particulièrement à l’histoire de France. Un ouvrage qui tente de déceler les moments où les destins basculent dans un sens ou dans un autre, tant il est vrai que l’histoire est faite de causes et de conséquences, parfois de constantes ou de nécessités, rarement de hasard…

Dans son ouvrage Eric Zemmour pose un regard sur notre Histoire de France à travers le prisme de l’héritage romain. Paris, dit-il, a souhaité perpétuer Rome de la chute de l’empire jusqu’à nos jours. Notre pays sut parfois répondre à ce rêve et imposer à l’Europe la fameuse paix romaine mais en face, l’Angleterre souhaita aussi tirer son épingle d’un jeu diplomatique et géopolitique complexe. Aujourd’hui ce rêve romain s’évanouit dans une Europe qu’Eric Zemmour considère comme démesurée. Il tire de ce constat une mélancolie. Une mélancolie française.

Zemmour étant la coqueluche — à défaut, jusqu'à nouvel ordre, d'en être devenu le martyr sacrifié sur l'autel des médias bien-pensants — des identitaires d'un site que je ne nommerai pas ici, il est plus que temps de démonter (symboliquement, off course) son système de pensée sur le fond. Hélas, cependant, on ne peut que craindre que peu nombreux seront les gens à faire cet effort, préférant, par paresse intellectuelle, la polémique stérile au débat constructif. D'ailleurs, vous avez bien fait de ne pas inviter ce Monsieur Z. car, sincèrement, que peut-on encore attendre d'un convaincu de son acabit ?
Ben oui, une émission sans Zemmour... N'empêche que sans l'affaire Zemmour, il n'y aurait pas eu cette émission !

On peut donc et légitimement se demander s'il faut qu'un Zemmour s'exprime pour qu'un Bronner puisse être écouté...

Dans "idiot utile", il y a "utile" même quand tout le monde ne veut voir qu' "idiot" !
Bonjour,
J'aimerai vous orienter vers 2 notes de blogs qui ont essayé de faire la part des choses entre faits historique et statistiques et les raccourcis fulgurants de Zemmour : http://premiereslignes.blogs.nouvelobs.com/archive/2010/03/13/de-l-art-du-bidonnage-en-general-et-de-la-science-de-la-prop.html (Blog de Paul Moreira) et http://longuevue.blog.lemonde.fr/2010/03/13/les-mensonges-de-monsieur-zemmour/ (mon blog perso).
Hâte de voir votre émission,
Zeyes (alias gasper)
J'ai beaucoup de compassion, tout d'un coup, pour vous, D.S. : lire un bouquin de Zemmour ! (J'espère que vous l'avez emprunté à quelq'un, ou piqué dans la librairie, histoire de ne pas rapporter un kopek à ce "petit mec").
Ah, mais peut-être l'avez-vous reçu en service de presse ? (J'avais un patron qui enlevait les dédicaces et revendait les bouquins probablement après). ;o))
Bravo pour votre chronique , et bravo d avoir fait ce que nous devrions faire, et ce que le journalistes devraient faire : lire le livre de Zemmour pour en démontrer le caractère creux ou inexact .
bilger à la rescousse de zemmour " il a raison , il suffit de se rendre dans les tribunaux...."
il oublie de préciser que dans ces mèmes tribunaux on ne trouve pas les trafiquants internationaux qui ont les moyens de se protéger dans leurs villas luxueuses, et qui ne sont pas nécessairement noirs et arabes, et on ne trouve pas non plus tous ceux qui bénéficient d'immunité parlementaire ou présidentielle.
il oublie de préciser que la politique du chiffre dans la police oblige les pandores à arrêter le moindre petit trafiquant le plus vite possible au mépris d'enquêtes approfondies qui permettraient d'arrêter des ( peut-être )un peu moins noirs ou des un peu moins arabes.

toutenbateau
Pour l'émission de Vendredi, vous vendez la carte FN avec?? vous faites un lot avec la photo dédicacée de Besson, le livre de Zemmour et une invitation dans une préfecture pour un débat sur l'identité nationale??
Machin est certainement, aujourd'hui, l'un des meilleurs connaisseurs en France, de tel domaine

Ça me gêne toujours aux entournures, ce genre de phrase. On assène, on décrète Machin spécialiste ou très bon connaisseur d'un domaine... D'où ça sort ? Il faut croire sur parole ? Quelles sont les références de Machin ? Il a écrit N livres sur le sujet ? Comment savoir que ces livres ne sont pas truffés de conneries ?

(Quand en plus cela s'applique à quelqu'un qu'on invite dans l'émission, ça me gêne encore davantage...)
"Il se trouve aussi, dans le même temps, que j'ai lu un autre livre, "la loi du ghetto", par mon confrère du Monde Luc Bronner (Calmann-Lévy). Bronner est certainement, aujourd'hui, l'un des meilleurs connaisseurs en France, dans les médias, sur le dossier des quartiers "sensibles", comme on dit. Vous l'avez vu chez Ardisson ? Vous l'avez entendu chez Ruquier ?"
non, mais il était l'un des invités de l'émission "Du grain à moudre" du 24 mars sur France Culture :
http://sites.radiofrance.fr/chaines/france-culture2/emissions/grain/fiche.php?diffusion_id=82639
Ouf... SANS Zemmour... ça nous fera des vacances...

Vous l'avez parfaitement habillé pour [s]l'hiver[/s] le printemps... Un polémiste BIDON... Et c'est lui faire trop d'honneur (et de pub) de tellement en causer.
On vous a connu plus virulent pour moins que ça DS...L'âge?? la sagesse??

Il est rien que pour vous ou presque...ca vous rappellera des souvenirs.

Quand au non licenciement de Zemmour, la réponse est quelques lignes plus bas.. et devrait comme d'habitude y rester.
Entre celle-ci et la chronique de Judith, c'est un festival d'auto-promo ce jeudi! Franchement un papier pour annoncer l'émission si vous voulez, mais fait clairement, et à part. Marre de la réclame!
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.