22
Commentaires

Ockrent, le dernier ménage ?

Derniers commentaires

Peut être pourrions nous dire qu'en résumé il y a bien un problème et qu'il est déontologique, qu'il suffit pour s'en convaincre de relire la Charte des devoirs professionnels des journalistes français dans laquelle il est stipulé depuis 1918 que : un jounaliste digne de ce nom ne touche pas d'argent dans un service public ou une entreptrise privée où sa qualité de journaliste, ses influences,ses relations seraient susceptibles d'être employées; ne signe pas de son nom des articles de réclame commerciale ou financière ... n'use pas de la liberté de la presse dans une intention intéressée."
Je vous suggère à l'occasion de visionner ses prestations télévisuelles durant ses émissions au sujet de la grève des cheminots, puis de celle des étudiants. Vous observerez son traitement médiatique et son objectivité, lors de ses transitions (regardez donc sur Acrimed) quand un intervenant a fini de parler. Ses petites phrases qui ironisent ou décrédibilisent ceux ou celles qui tentent d'expliquer le pourquoi du mouvement, ne permettent en outre pas à ces derniers de lui répondre, vu qu'elle s'adresse aussitôt après à un autre protagoniste.
Rien que pour vous et pour ceux qui veulent en savoir plus.. lien ci-dessous.

http://www.acrimed.org/spip.php?page=recherche&recherche=ockrent

Je ne la connais pas suffisamment pour parler de ses prestations dans les années 80 à mi-90, ou je ne m'en souviens plus.
Je respecte votre point de vue à son sujet, bien qu'à mon avis vous n'ayez pas eu l'occasion de jeter un coup d'oeil sur les sujets précédemment cités.
En revanche, je trouve extrêmement facile pour vous de parler de "seul et unique défaut.. l'unique raison... parce-que c'est une femme".
Ça vous permet à bon compte de fermer votre esprit aux critiques éventuelles sur une personne en particulier, en disant "facile on dit ça parce-que c'est une femme". Hop on clôture le sujet, sinon vous faites passer votre contradicteur pour un misogyne déclaré ou en puissance.
En bonus subsidiaire, ceci:
Regardez donc ses actions en faveur des antennes-relais, de sa promotion de Microsoft le tout-puissant, de ses 120 000 euros touchés pour quelques minutes hebdomadaires - tout ça alors qu'elle travaille pour une chaine chez laquelle elle ne daigne même pas se déplacer... sans oublier son animation dans les universités d'été du MEDEF.

Je vous copie-colle le commentaire de Jean-Pierre Favier un peu plus haut - vous me reparlerez alors de misogynie.

" N'oublions pas que France Television sait tolerer les ménages de Mme Ocrkent les conduites anormales de JL Delarue les derapages "racistes" de P Sevran, les complaisances de M Drucker, mais elle est ferme devant le succés et l'agacement du pouvoir provoqués par D Schneidermann et son équipe d Arret sur Images "


.... Ainsi que le commentaire d'Armel Michenaud ci-dessus également, qui vous était adressé mais que vous n'avez peut-être pas vu car elle a fait une fausse manip.

" Véronique Raphel, ne feriez-vous pas un peu de paranoïa féminine ? Je ne vois pas en quoi on peut dire qu'elle n'a pas sa langue dans sa poche, je ne crois pas l'avoir jamais entendue dire un mot hors du consensus. D'ailleurs, je lui reconnais ceci que je ne connais pas ses positions. Mais strictement aucune. Ni déontologique, ni politique (elle n'est sans doute pas des extrêmes, c'est vrai), ni rien.
Je ne sais pas si des journalistes masculins couchent actuellement ou ont couché avec des politiques ayant une fonction nationale de premier plan, aucun ne me vient à l'esprit, mais comme je ne peux exclure que cela ait pu arriver, je leur demanderai la même chose : ne pas animer d'émissions politiques.
Vraiment, Véronique, je ne comprends pas votre position. "

A vous relire.
Le seul et unique défaut de Christine OCKRENT,parmi tout ce panier de crabes,est celui d'être et d'avoir toujours été une excellente journaliste,et UNE FEMME.Ce que l'on tolère volontiers à ces messieurs ne passe pas chez elle pour cette UNIQUE raison.Elle n'a pas la langue dans sa poche,ne s'est jamais laissée faire par les"mecs" et cela on ne lui pardonne pas.Combien d'hommes ont fait ce qu'elle vient(récemment ) de faire?Combien ont eu de maitresses dans les cabinets ministériels ou autres?Mais eux int droit ce sont des hommes
Le dernier tango à Paris, le dernier baiser, le dernier homme, le dernier verre avant la nuit, la dernière cigarette, la dernière séance, la der des der,

ah, combien la notion de dernier est plaisante, promesse et condamnation à la fois, ultime et paroxystique, le climax, point final à ma phrase.

http://anthropia.blogg.org
S'il vous plaît éclairez-moi ? De quoi il s'agit ? De quoi parle-t-on quand on dit "les ménages" de Mme Ockrent ? Ni l'article ni vos commentaires m'ont éclairée...

Cette question est vraie, pas de 2nd degré, je ne comprends vraiment pas, suis-je la seule ?
.... se fait réprimander, son ministre de mari ne va pas tarder à intervenir afin d'arranger ce malentendu intolérable.
Pour le bien de tous et des téléspectateurs, cela va de soi.
Ce qui est rigolo dans la réponse de la direction de France 3, c'est l'implicite : "femme de ministre ou pas"... Ce n'est pas tant l'idée de dire qu'on peut sanctionner une femme de ministre que ce critère entre sans coup férir en ligne de compte dans la réponse du journaliste. Au fond, peu importe de savoir si c'est une femme de ministre ou non, le problème ici, ce n'est pas la politique mais cette affaire de "ménage". Le fait que la direction se sente obligé de faire une allusion à l'entourage politique d'Ockrent montre bien que les pressions existent, que c'est un peu le système féodal...
Elle pourrait au moins faire cela gratuitement!.....suis-je bête!!!!!!!
"Ockrent, le dernier ménage ?"

Avant un bon coup de balai ? Ahahahaha !

(oui, je sors...)


unbloguedeplus.over-blog.com
Pourquoi, seulement maintenant, on s'agace des ménages de Christine Ockrent ? Quel est l'élément déclencheur ? Celui du MEDEF ? Cela devenait une connivence trop visible ? Ou bien ?
N'oublions pas que France Television sait tolerer les ménages de Mme Ocrkent les conduites anormales de JL Delarue les derapages "racistes" de P Sevran, les complaisances de M Drucker, mais elle est ferme devant le succés et l'agacement du pouvoir provoqués par D Schneidermann et son équipe d Arret sur Images
Cher @sinautes,

Cela serait ses paroles...
Comme pour Jean-Luc Delarue, et Pascal Sevran, France Télévision a sa manière bien à elle de régler les dérives de ses animateurs.
et au bout de dix avertissements elle aura un blâme et au bout de dix blâmes elle pourra être suspendue un temps d'émission (mais peut être sans perte de salaire)
je ne pense pas que l'on prenne autant de considération avec un simple employé de la chaine où il aurait été mis à pied sans plus de considération
c'est quand même pratique d'être femme de ministre !
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.