15
Commentaires

Nuit debout, vu d'Espagne : enthousiasme dans la mouvance Podemos

La place de la République, nouvelle Puerta del Sol à la française ? S’il est un peu tôt pour prédire au mouvement "Nuit Debout" un destin comparable à celui des Indignados du mouvement 15-M, côté espagnol, en tout cas, médias et citoyens scrutent l’élan spontané de ces derniers jours avec un intérêt tout particulier.

Derniers commentaires

J'espère que la "NuitDebout" sera bien plus critique sur la "Désunion Européenne" (dixit Lordon) que l'est Podemos...
D'abord merci à Manuel Vicuña pour ce bon article
Ensuite, il est vrai qu'il fallait s'étonner que rien de sérieux ne se passe en France alors que l'on avait l'exemple Espagnol
Ensuite encore, tout comme les Islandais qui continuent de battre de la casserole même si leur premier a tenter de jouer un tour de passe passe en démissionnant et s’entre-passant le relais avec le chef actuel de son parti dans un jeu de chaises musicales risible, il faut continuer.
A quoi sert d'aller voir Valls sinon pour poursuivre la partie avec les cartes pipées qu'il veut bien distribuer.

Il est clair en Islande comme ici que de nouvelles règles doivent s'imposer. On ne va pas se morfondre des beaux sentiments affichés de Valls et consort, ce ne sont que des simagrées.

A France Inter ce jour, l'invité était Christine Orban, une brave écrivain qui vouvoie son mari d'homme et vient de pondre un ouvrage d'une actualité essentielle "Charmer, s'égarer et mourir : le journal intime de Marie-Antoinette" qui nous entraîne dans une vision toute pleine de tendresse pour les deux souverains guillotinés, continuant ainsi à faire porter le poids de l'Histoire au peuple de France comme si les coupables de ces tristes mises à mort n'étaient pas avant tout les rois, la noblesse et la classe régnante qui avaient commis plus de morts et de malheurs que ces quelques victimes des Révolutionnaires.

Aujourd'hui RTL tente dans le même esprit de mesquiner les chiffres avancés par Mélenchon sur le nombre des morts SDF et RTL de se satisfaire d'un chiffre de 570 au lieu de 2000 (chiffre pourtant exact) comme si il était normal de voir disparaître 570 personnes pour des raisons de pauvreté.
Reste à savoir quel regard aura sur ce mouvement "la gente de a pie" comme on dit en Espagne. Les gens ordinaires, ceux qui ne ne viennent pas (ne viennent jamais) passer la nuit debout, ceux qui votent à droite quand les socialistes sont au pouvoir, et socialiste quand la droite est au pouvoir, ceux qui regardent Jean-Pierre Pernaud (pour les uns), Calvi (pour les autres) ou E. Quin (pour une troisième partie). (Et je ne parle pas de Bourdin et consorts...) Ceux qui n'entendent, et enregistrent, que le moulinage habituel des grands médias sur "ces mouvements sociaux qu'on ne comprend pas, qui ne mènent à rien, bloquent la société, émettent des revendications fourre-tout, ne vivent pas dans le monde réel, etc, etc...".
Espérons que le mouvement puisse s'installer durablement dans le temps. Comme le dit justement Kadife. Peut-être que les "Pampers" (pardon, Panama papers) vont y contribuer salutairement. On peut douter néanmoins que ces révélations débouchent sur de grandes révolutions éthiques. Le niveau de revenu entrainant l'utilisation des sociétés "off shore" et des paradis fiscaux est assez bas en définitive, et il doit y avoir pas mal de journalistes bien en vue (et qui ont donc de l'influence sur l'opinion) qui planquent leur surcroît de fortune à l'aide de ces montages "légaux". Difficile dans ces conditions de rêver d'une grande publicité pour les pampers. D'ailleurs on le voit bien en ce moment : l'écho médiatique est spectaculairement faible.
Mais un espoir naît, une petite lumière tremblotante. Dépêchons-nous d'en ajouter d'autres, beaucoup d'autres, avant que les plus puissants ne parviennent à les éteindre. Peut-on être raisonnablement optimiste ?
.....je le crois , c'est parti ! Je viens de la place du capitole , a Toulouse , c'est parti
Sauf que Podemos est devenu un mouvement électoral qui est en train de reconfigurer la politique espagnole de l'intérieur.

Alors qu'à la Répu, le peuple en émoi risque surtout de lâcher la proie
= une belle mobilisation qui a déjà fait reculer Valls et Macron sur la loi Travail et achevé de fissurer le PS + une primaire à gauche en gestation et une campagne à la Bernie Sanders à la clé : du collectif autour d'une figure incarnant un vrai changement institutionnel, économique, social, etc. y compris pourquoi pas la constituante ?
... pour l'ombre
= la révolte ici et maintenant, là-bas si j'y suis, mais sans relais massif dans une société en crise...
et alors on se tapera 15 ans de droite sarkoziste ou pire au pouvoir, et là les CRS n'auront pas que des matraques, et seront moins bien tenus par leur ministre de l'Intérieur (Cazeneuve, l'autre jour devant la BAC, a évoqué les violences policières : un ministre de droite l'aurait-il fait ? même si Sivens a attendu son enquête, à NDDL on est en train de voir aussi que le gouvernement renonce à la force...)

Je sais que je vais passer pour un cassandre, oiseau de malheur, et défaitiste réformiste social-traître : j'assume complètement !
La France s'éveille...

Hollande peut brûler ses archives compromettantes et faire son balluchon !

PG
Bienvenue chez @si :) très bon article!
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.