110
Commentaires

Nordpresse : la fausse censure par Facebook d'un site ambigu

Facebook "en train de censurer tous les contenus humoristiques sur l'affaire Benalla" ? C'est le site satirique belge Nordpresse, souvent à la limite de la fakenews, qui le dit après que le partage de ses articles a été temporairement bloqué au cours du week-end sur le réseau social. Facebook parle d'un "bug technique".

Commentaires préférés des abonnés

Non ils n'ont pas écrit "123 blessés légers", mais "123 tués légers". C'est pas tout à fait pareil...

Sérieux !?!?!

J'avais bien pensé que l'épisode Nordpresse pourrait intéresser en ces lieux. 


Mais j'imaginais quand même que l'expression "esprit critique" apparaîtrait quelque part dans votre compte-rendu, très décevant selon moi.

Car le coeur de (...)

Tout ça montre qu'il faut éduquer le public à vérifier les sources et à prendre conscience de ses biais de confirmation. Quand on nous raconte une histoire qui colle bien à notre façon de voir le monde, il faut la vérifier 2x plus.


Si je peux me perme(...)

Derniers commentaires

Bon, moi, depuis très longtemps je vous aime en vrac et en détails, mais là, la réception de ce message de grand silence me déçoit quand même un peu.

Disons, vachement.

 

Donc  :
"A la rédaction, requête solennelle :
serait-il possible - merci merci -  de nous communiquer la liste des modifications par rapport à l'article d'origine ? "

(ou alors, juste l'article dans sa toute première version)

Supplique à la rédaction de pompastel (ci-dessous)

"A la rédaction, requête solennelle :
serait-il possible - merci merci -  de nous communiquer la liste des modifications par rapport à l'article d'origine ? "

Au moins indiquer la date  de mise à jour lorsqu'on en fait une..

Comme un symbole, les fans de Nordpresse fustigent cet article sans l'avoir lu.

Quand France Info fait le job d'@si : Pas exempt de critique, mais j'aurais quand même préféré que ce soit un article publié ici ...
https://mobile.francetvinfo.fr/internet/reseaux-sociaux/facebook/enquete-franceinfo-meme-macron-dement-leurs-infos-sur-l-affaire-benalla-nordpresse-le-site-satirique-belge-qui-ne-fait-pas-rire-tout-le-monde_2866513.amp?__twitter_impression=true
(Je suis vachement perturbée de la posture d'@si à l'égard de Vincent Flibustier, confirmée et répétée sans recul à divers endroits)

Franchement il faut être complètement à la ramasse ou raide aux antidépresseurs pour prendre des articles de nordpresse au sérieux, par ex l'article sur Abdelsam qui fait 3 lignes avec une photo datant du 13 novembre, on sent qu'il n'y a aucune volonté de faire croire à un article crédible. Comme il est dit sur leur site les gens doivent prendre leur responsabilités et vérifier les infos, prendre des titres des articles pour des infos sans lire les articles et sans vérifier est une mauvaise habitude, noprdpresse aide les gens qui se sont laissés piéger à retenir la leçon. Je me suis laisser piéger par un article du gorafi une fois et cela m'a bien sérvi ;)

Mouais, enfin il ne faut pas avoir fait St Cyr pour se rendre compte que c'est un site parodique, peu importe que se soit drôle ou pas, à aucun moment le site n'assume pas sa dérision... Que des gens se laissent encore berné de nos jours par ce genre de site c'est navrant mais pas à cause du site, à cause de ces bas du front qui le gobe.


Pousser des Rassiste (diminutif equivalent à Frontiste pour le Front National appliqué au Rassemblement National) à relayer des fausses info car on sait que ça va marcher et discréditer ce groupe de personnes je n'y vois pas le moindre problème!

Quant aux "89 morts 13000 voitures brûlées et 123 tués légers"... C'est une blague de votre part que de parler d'article douteux nan? Une auto-référence en somme nan? 

 Vincent Flibustier, il y a une heure :


 (C'est moi qui ai mis un peu de gras pour donner un coup de main à @si, pour par exemple la composition de leur plateau pour une émission spéciale :-)  )


"Après ce message je coupe Facebook pour quelques jours, je pense, mais voici au pif quelques réponses aux saloperies que certains essayent de faire circuler sur mon compte. Je n'ai pas envie de répondre à tous ces trolls, parce que je n'ai pas envie de leur donner une importance qu'ils n'ont pas. Parce qu'ils sont toujours les mêmes, toujours issus du même petit monde médiatique frustré par le succès d'un truc débile comme Nordpresse. Parce qu'ils cherchent juste par cynisme à protéger leur petit milieu. Parce qu'ils cherchent à m'empêcher de dénoncer les horribles dérives du 1e média de Belgique francophone qui bousille la vie des gens encore et encore en ayant fait du harcèlement des gens en deuil une ligne éditoriale.
 Je suis malgré tout aujourd'hui obligé de répondre pour éviter que des rumeurs idiotes circulent et mettent ainsi en cause la confiance que m'a accordé Ecolo en m'accueillant sur une de ses listes et au sein de sa locale de Bruxelles.
 Voici quelques faits:
 1- Je ne suis pas complotiste. J'ai été censuré, ainsi que des milliers de gens qui ont partagé des liens du site Nordpresse.
 Censurer, définition: Action de censurer, d'interdire tout ou partie d'une communication quelconque. C'est une censure, point barre. Quelle que soit sa cause.
 2- Les liens ont été censurés le dimanche 22 de 8h du matin à 17h environ.
 3- Je n'ai jamais eu la moindre réponse de Facebook en direct qui affirme ne pas pouvoir me contacter, dommage que je n'ai ni e-mail ni même un compte Facebook...
 4- Facebook a parlé d'un bug, un bug étant un problème technique non provoqué par un humain.
 5- Le "bug" s'est reproduit le mardi 24 juillet entre 19h20 et 19h50, resupprimant des milliers de publications et des centaines de milliers de liens publiés depuis 4 ans sur le réseau social.
 6- Il n'y a aucune explication qui tienne actuellement si ce n'est une action humaine chez Facebook, quelle que soit la raison de celle-ci.
 7- Certains parlent d'une sanction pour utilisation de liens de redirection, cloaking etc. C'est faux. Facebook eux-même n'ont pas évoqué cette erreur. Cette théorie provient d'un des gars du Gorafi qui ne m'apprécie pas et ne comprend rien à l'informatique et aux réseaux sociaux, je le sais parce que je l'avais conseillé sur pas mal de trucs il y a quelques années.
 8- Je ne pense pas que la plupart des mensonges diffusés soient d'abord malveillants, ils sont surtout issus de gens qui ne comprennent pas techniquement le sujet et du coup s'imaginent n'importe quoi.
 9- Je n'ai pas été "choisi" pour aller dans les écoles faire de l'éducation aux médias. J'ai développé une animation/formation destinée aux élèves, je l'ai fait dans des écoles qui ont demandé ma venue. Cela s'est bien passé, encore et encore, donc cela continue. Cela sans 1 euro d'aides publiques et sans aucun soutien institutionnel. J'invite tous ceux qui critiquent ce travail à venir voir ce que je fais réellement ou à eux-même faire le boulot. Aujourd'hui il n'y a quasiment rien sur le sujet malgré des moyens immenses confiés à des institutions comme le CSEM (Conseil supérieur de l'éducation aux médias) que personne ne voit jamais sur le terrain.
 10- Nordpresse n'est pas mon activité principale et c'est + un truc pénible à gérer qu'un truc qui m'apporte du bien dans ma vie qui est très heureuse à côté, sentimentalement et humainement.
 Mais je sais qu'il est important de continuer parce que je suis suivi par plein de gens qui m'y encouragent. Il en est de même pour le travail dans les écoles ou pour mon engagement politique. Cela me rapporte moins d'argent que mon job de développeur indépendant, cela me pousse à devoir me justifier partout, tout le temps. Ce n'est pas un privilège, c'est une responsabilité.
 Je ne cherche pas à causer du mal, je cherche à essayer que le monde soit un peu moins con demain.
 Et j'aimerais que tous ceux qui cherchent à me bousiller depuis 4 ans, qui sont toujours la même petite poignée de gens, viennent me parler en direct et me disent exactement ce qu'il ne leur convient pas ou se taisent.
 Parce que c'est eux qui entretiennent une défiance entre le "système" et les esprits libres. Parce qu'à chaque fois que quelqu'un essaye de mettre un coup de pied dans la fourmillière, certains vont essayer de trouver des arguments fallacieux pour détourner le regard des vrais problèmes.
 Merci de votre lecture
". 


FLASHNEWS  : @si sort son propre decodex et et met une pastille rouge au site nordpresse.be  

Tranquillou, Macron boit  un verre ce soir avec les députés d' En Marche et  fait raconter qu'il a dit qu'il était "le seul responsable", récit relayé par l'Obs avec une photo martiale.

On dirait du Nordpresse, non ? ^^


 


Personnellement, il m'est arrivé de vouloir publier le témoignage d'un ami présent lors d'une manifestation contre l'aéroport de NDDL à Nantes (les manifestants ont été purement et simplement encerclés), et ma publication a été simplement impossible à publier : "Cette publication présente un problème temporaire. Veuillez réessayer dans quelques instants". Prétexter des bugs informatique est facile. Les créer aussi. De mémoire, l'affaire Clearstream (la vraie) ne troune-t-elle pas également autour d'un soi-disant "bug" ?

J'avoue ne pas avoir lu l'ensemble des commentaires et si ça se trouve je vais formuler la même chose que d'autres mea culpa. 

Mais je pense que vous vous trompez sur le fait que Nordpresse n'est pas un site satirique, au contraire ! Il satire avec la volonté de piégé celui qui y croirait car la cible de la satire est le lecteur convaincu qui se fait piégé. En fait c'est une forme d'humour plus complexe que le gorafi qui repose sur le fait de tourner en dérision celui qui va lire et partager, là où le gorafi satire l'objet dans ses articles et le fait pour être partagé. 

Nordpresse, si je suis dans le vrai, tire donc en plus de revenu moyen  ( car 2000 euros par mois sur le net par la pub c'est peu vous le savez) une richesse de ses partages car plus il est partagé plus il peut faire rire sur ses partage. 

Je vous remercie pour l'article. Je découvre Vincent Flibustier aussi bien l'article que dans les commentaires. Et il faut avouer que je crois que vous venez de vous tromper de cible.


Certes, il est vrai que les articles peuvent être trompeurs pour des personnes n'ayant pas les clés et parfois malheureusement trop près de la vérité.

Si les intentions de Vincent Flibustier sont bien dans la pédagogie des jeunes (et des moins jeunes), c'est clairement louable (même si j'avoue qu'il partage sur des sites d'extreme droite, ça me perturbe mais l'idée derrière est intéressante). Et vous le savez tout autant que nous avec l'émission "Classe Télé" qui donne la parole à des collégiens et où vous essayez de savoir ce qu'ils pensent et leurs donnez des clés de décryptages des médias.


Ce qui me surprend le plus dans cet article (ainsi que dans les commentaires), c'est qu'il n'est nullement fait mention de la très grande difficulté (allez, je vous évite le mot censure) des internautes suivant la page de la Ligue des Droits de l'Homme sur Facebook (https://www.facebook.com/ldhfrance/), à partager du contenu de leur page depuis qu'ils ont posté quelque chose sur Alexandre Benalla. Ça ferait pas un peu trop de bugs depuis et en rapport cette affaire, non ?

Je trouve votre ton très réprobateur sur NP, je ne comprends pas très bien. En revanche une chose est sûre c'est que vous reprenez la ridicule version de Facebook sans vérifier : les posts sur Benalla ont été effacé par la modération de Facebook (captures d'écran à l'appui) les usagers ont bien reçu un message leur notifiant qu'il se partageaient du contenu indésirable, en suite les utilisateurs ont vérifié que l'on ne pouvait plus rien partager qui provenait de l'URL, on ne pouvait partager qué l'URL elle même. Facebook a bien censuré les articles benalla provenant de NP et ensuite a blacklisté l'URL, vous pouvez le vérifier au près de centaines de partageurs qui ont vu leur post effacé !!!

"Sinon, la prochaine fois, ça vous casserait le cul de nous contacter pour avoir notre avis ? Et non, on(n') est pas un Gorafi belge, on est mieux que ça. Ça vaut la peine de payer un abonnement chez vous pour voir la qualité du traitement de l'information"

Vincent Flibustier, sur twitter (capture d'écran publiée sur Facebook) 

J'crois qu'il est furieux ^^

Moi, ce qui me déçoit, c'est de donner les apparences d'un décryptage à un article qui  tombe dans les travers qu'en général le site dénonce.

 

Lu sur le Gorafi :

Alain Gibelin affirme que son rétropédalage n'a aucun lien avec la tête de cheval coupée retrouvée ce matin dans son lit.

Sérieux, ma page Facebook est recouverte d'articles sérieux et humoristiques sur Benalla. Si Facebook avait voulu censurer les articles sur Benalla pour ne pas gêner le pouvoir, ça serait vu.

Où il est question de la démarche globale de Vincent Flibustier, et du combat général que mène Nordpresse :


https://www.lavenir.net/cnt/dmf20180528_01176488/quand-le-gars-de-nordpresse-rencontre-les-eleves-faites-ce-qu-il-dit-pas-ce-qu-il-fait

"Le site multiplie les articles au goût douteux  " Veillez, s'il vous plaît,  à ce que ne soit pas les cas d'ASI.,Cet article pourrait le laisser croire.

Article de parti pris qui balaye l'hypothèse de la censure sans argument décisif et qui taille un costard à Nordpresse avec la même légèreté.

Pas d'accord avec cette façon de faire.

Nordpresse, 24-07, vers 11H00 :

"Il y a actuellement un Check-News de Libération qui essaye de faire croire qu'on a essayé de mener en bateau les gens, qu'on a crié sans raison à une action humaine pour nous virer.
 Check-News de Libération est rémunéré par Facebook à hauteur de près de 800 euros par information vérifiée pour le compte de Facebook (selon leurs propres chiffres) et font ici totalement confiance à Facebook dans leurs explications, sûrement encore un hasard" (...)

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Sérieux !?!?!

J'avais bien pensé que l'épisode Nordpresse pourrait intéresser en ces lieux. 


Mais j'imaginais quand même que l'expression "esprit critique" apparaîtrait quelque part dans votre compte-rendu, très décevant selon moi.

Car le coeur de la démarche de Vincent Flibustier, depuis très longtemps- bien qu'il soit encore jeune -est de faire de la pédagogie

Il manque à votre compte-rendu suspicieux une information qui n'est pas du tout un détail : Vincent Flibustier travaille en partenariat avec le très officiel "Enseignons-be" et vient chaque année à la rencontre de grands ados dans de très nombreuses écoles.

Certes, son humour est parfois au-delà du potache, et son égo est parfois flatté par des emballements sur son cas,  mais son objectif principal est toujours le même : alerter sur la stupidité de la censure et provoquer le réflexe critique chez les lecteurs, n'importe lesquels. (C'est un de ces coups de gueule récurrent : comptabiliser le nombre de jeunes qu'il tente, à lui tout seul - quelques dizaines d'écoles par an - , d'éduquer à la critique des médias quand des subsides officiels soutiennent des publications immondes comme Sudpresse.)


 Tout qui le suit depuis longtemps (moi par exemple) voit régulièrement passer des mises au point pédagogiques, par exemple sur ses démêlés avec Sudpresse qui lui intente des procès, Sudpresse archétype de la presse de désinformation putaclic, subsidiée cependant.  

Et de mon point de vue, cette histoire de censure n'est pas un fake, bizarrement, ça ne concernait que Facebook France (j'ai au passage appris que son patron est le mari de Caroline Roux, tout le monde attendait un C dans l'air éclairant...), les essais de partage en Belgique fonctionnaient. Il a donc entraîné ses soutiens dans une démonstration (annoncée et documentée) de l'effet Streisand.


Bref, je vois plutôt en Vincent Flibustier une sorte de confrère d'@si, à sa manière, il a les mêmes combats que vous,  et mettre le tweet de Florian Philippot en premier de la liste de ses soutiens est un peu... sournois.

 

"Fausse censure" ? Vous croyez donc Facebook sur parole ?

Non ils n'ont pas écrit "123 blessés légers", mais "123 tués légers". C'est pas tout à fait pareil...

'Alors, un simple "bug technique" à l’origine du blocage ?'  Vous rigolez là, que vous n'y connaissiez rien en informatique ne vous autorise pas a relayer des fausses nouvelles, il a eu un développement informatique pour que le site soit bloqué. Vous savez ce qu'est un bug ? c'est pas un truc qui se casse, c'est pas de la mécanique, c'est une ligne de programme écrite qui ne fait pas ce que veut l'informaticien-ne (ou là fait ce qu'il veut , mais pas nous), en faite c'est une erreur de programmation.Donc FB a fait EXPRES de bloquer Nordpresse , on est une société de geek et vous passez ça ?? 

J'ai posté ici le 22 à 11 h 25, presque simultanément avec pompastel (elle, à 11 h 28), le texte de Nordpresse, dénonçant la censure de Facebook. Peu après, j'ai pris connaissance sur Twitter de la nature des articles de ce site, de ses liens avec l'extrême-droite. Pas grand chose en commun avec le Gorafi, en effet.

Cela dit, que les articles modérés, au "contenu indésirable", aient été précisément ceux concernant l'affaire Benalla, reste une curieuse coïncidence.

Nordpresse, un site ambigu, c'est incontestable, mais une fausse censure ? Cela reste encore à prouver.


Tout ça montre qu'il faut éduquer le public à vérifier les sources et à prendre conscience de ses biais de confirmation. Quand on nous raconte une histoire qui colle bien à notre façon de voir le monde, il faut la vérifier 2x plus.


Si je peux me permettre une généralité faite au doigt mouillé, l'éducation est souvent la bonne solution à long terme, et le contrôle est la solution qui ouvre le plus la porte aux dérives.

Après, autant l'article sur Abdeslam me parait flou (mais peut-être juste parce qu'en France, la blague sur la langue nous passe au dessus de la tête), autant les autres exemples cités je trouve que c'este assez loufoque pour être vu comme une blague.

On peut reconnaître que Nordpresse n'est pas irréprochable, mais le gorafi non plus vu qu'il faut aller chercher dans les petites lignes pour savoir que le site publie de faux articles. C'est comme un publireportage sans mention de publireportage.

Par ailleurs, pourquoi parler de fausse censure dans le titre ? Votre article ne permet pas de dire s'il y a réellement eu censure ou pas.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.