180
Commentaires

Non, le "testament" de Charb n'est pas une notice Ikea

L'Obs publie les bonnes feuilles du "testament" de Charb.

Derniers commentaires

En juin, la Queen's University de Belfast, en Irlande du Nord, devait accueillir une table ronde réunissant universitaires, romanciers, journalistes et experts sur les conséquences de l'attaque contre Charlie Hebdo en janvier dernier. Le rendez-vous n'aura pas lieu, pour des raisons liées à "la sécurité" des invités et "la réputation de l'université", dixit un mail interne cité par le Guardian.

Le journal se fait l'écho de la grogne de nombreux intellectuels originaires de Belfast, à l'image du romancier Robert McLiam Wilson (Eureka Street). Domicilié à Paris, ce collaborateur de Charlie Hebdo a déclaré au quotidien britannique : "Annuler un événement pareil à cause de pseudo-menaces dans une ville qui s'est douloureusement enflammée pendant une torture de 30 ans, c'est pire que de la lâcheté. Belfast ? Sérieusement ? Ce n'est pas la ville dont je me souviens. (...) Charlie Hebdo est anti-plein de chose. Mais ce n'est pas anti-arabe ou anti-israélien ou anti-immigrant. (...) C'est systématiquement, rigoureusement et parfois tristement anti-connards."
Il faut de tout pour faire un monde, un site, un forum... mais quand même, à lire certains commentaires par ici, on peut se dire qu'il y a une sacrée bande d'attardés parmi les anti-Charlie. Et encore, quand je dis "attardés", je fais un réel effort de gentillesse.
Les terroristes islamistes ont, après les attentats du 7 janvier, menacé Le Canard enchaîné d'une attaque à la hache mais n'ont à ma connaissance jamais lancé de menaces contre Libération qui pourtant a hébergé et héberge à nouveau Charlie. Pourquoi veulent-ils s'attaquer au Canard et pas à Libération?
Un excellent coup d'aiguille dans la baudruche Val, chez Julien Salingue.

Qui sera malheureusement aussi inutile que les précédents, tout comme le furent ceux contre BHL, autre "penseur" ayant son rond de serviette dans quasiment tous les media.

Je ne mets évidemment pas Salingue, par ailleurs apprécié, au niveau de Vidal-Naquet ou Castoriadis...
SABATO : Mais dites-moi, Borges, si vous ne croyez pas en Dieu, pourquoi écrivez-vous autant d’histoires théologiques ?

BORGES : C’est parce que je crois en la théologie comme littérature fantastique. C’est la perfection du genre.

SABATO : Alors, en supposant qu’il fût le Grand Bibliothécaire Universel, ce bibliothécaire qu’il a toute sa vie rêvé d’être, Borges donnerait à la Bible la première place, non ?

BORGES : Et surtout à un livre comme « la Summa Theologica ». C’est une oeuvre fantastique supérieure à celles de Wells.

in Conversations à Buenos Aires
Merci d'avoir relevé ce terme malhonnête de "testament". Quand j'ai lu ce gros titre a la une du site de l'Obs, je me suis dit qu'ils avaient beau ripoliner leurs pages web, ils continuaient sur le fond à utiliser les grosses ficelles d'une forme de journalisme en voie de nécrose avancée. Que ce soit fait à l'égard de Charb n'a fait que renforcer mon amertume : "Tous Charlie", ok, mais surtout, continuons à faire tourner la boutique avec des accroches putassière. La grande classe.
1- Des musulmans s'en prennent la gueule tous les jours alors qu'ils mènent une vie digne et honnête.
2- De très nombreux groupes ou régimes islamistes menacent la paix du monde. En France, des musulmans radicaux, dont on peut discuter du nombre, s'opposent aux plus belles de nos valeurs : liberté, égalité entre les hommes et les femmes, etc.

Les deux s'entr'alimentent, évidemment.

Peut-on avancer conjointement ces deux faits sans se faire traiter de gaucho-islamisto-rouge-brun-vert-agent-de-la-décadence (pour le 1) ou de racisto-islamophobo-sarko-lepénisto-vallsien-les-années-30-sont-de-retour ? (pour le 2).
J'avais cessé d'acheter Charlie justement pas à cause des caricatures de Mahomet, je m'en tape, mais à cause du battage fait notamment par Val et son acoquinage avec Sarkozy qui s'est fait mousser à cette occasion. Il y a eu aussi l'accusation de bidonnage de Denis Robert par Malka, avocat de Clearstream, et lui il est toujours là.
Il faudrait rappeler et analyser le rôle probablement prépondérant que Val a joué dan la ligne éditoriale de Charlie. Val qui n'a pas laissé que de bons souvenirs au journal lui-même. Son offre de services post attentat a été poliment déclinée. Fabrice Nicolino, toujours hospitalisé et opéré à répétition depuis le 8 janvier, écrit dans son dernier billet Et maintenant, Philippe Val, que j’ai un tout petit peu connu. Comme on le sait, il a dirigé jusqu’au début de 2009 Charlie-Hebdo, avant que son ami Nicolas Sarkozy ne le propulse à la tête de France-Inter. J’ai commencé à travailler pour Charlie à l’automne 2009, et je dois dire que je n’y serais pas allé si Val avait été encore aux commandes. Et le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il ne lui fait pas de cadeau dans la suite de l'article.
Aïe aïe aïe.
Il y a tellement d'histoires que vous avez eu l'occasion de "raconter jusqu'au bout", M. Schneidermann. Des occasions manquées, comme on dit.
Or, inviter les médias pour une "Une" de journal, est désormais considéré pour vous, comme une forme d'orchestration d'une "crise d'hystérie médiatique" ? comme si c'était ce qu'avait voulu dire Charb. Je ne pense pas qu'il voulait dire ça, vous voyez. Faire un lien entre inviter les médias pour une sortie de journal et la crise - à la fois - médiatique et islamique dont il parlait, il fallait l'oser. Ou plutôt, pas.
S'il y a une "notice Ikea" ici, je penche pour ma part, qu'il s'agit de votre chronique.
Comme un parfum de rétro-pédalage malvenu.
Quelle imprudence Daniel de terminer ce papier ainsi...

Arnaud Montebourg, récemment converti au capitalisme, bon marché mais néanmoins très brutal, va vous faire un procès en bonne et due forme !

De toute façon depuis qu'Audrey ne le tiens plus celui-là il a vraiment mal tourné !

PG
"Cela s'est vu à de multiples occasions, que tel ou tel message, telle ou telle publication, passés inaperçus dans un contexte particulier, deviennent dans un autre contexte un objet de scandale incandescent."
Serait-ce une référence au sketch de Dieudonné dans l'émission de Fogiel en 2003?
Comme toujours, c'est un faisceau de causes qui s'alimentent entre elles. Dire "c'est pas du tout la faute aux médias" ou dire "c'est pas du tout la faute à Charlie" revient à se bander les yeux : c'est la faute à tout le monde.

Il faut quand même reconnaître que sans la surmédiatisation mondialisée de ce genre de "polémiques" (ce que je déteste ce mot, à la longue...), Al Qaida n'aurait jamais rien eu à faire de quelqu'un comme Charb. Si demain je sors un fanzine punk confidentiel où je me moque de l'Islam et que même la presse régionale ne daigne pas avoir la curiosité de se pencher sur mon Oeuvre, j'estime avoir peu de chance de me prendre un attentat sur la gueule.

Mais on est d'accord que le problème c'est que Charlie se complaisait dans ce bain médiatique où l'important c'est de faire le buzz. Le Charlie d'origine était un contre-média, le Charlie 2000's est juste un "média satirique" (terme que l'équipe historique acceptait assez peu, pouvait certes le concéder pour plus de commodités mais avait quand même bien d'autres prétentions politiques et esthétiques, pour ne pas dire cérébrales - l'important c'était de ne surtout pas faire un journal "con").

Il faudrait que dans ce livre, Charb fasse mention du fait que publier des caricatures parues dans un journal clairement de droite voire d'extrême droite, en tout cas conservateur, était un non-sens absolu (oui je sais, je rêve un peu), sans parler du fait qu'elles était objectivement mauvaises. Imaginons qu'un dessinateur de Minute ait été vilipendé ou condamné pour le même genre de dessins, je doute fortement que quiconque de l'équipe aurait voulu se mobiliser en sa faveur et montrer l'exemple en étant solidaire de sa "liberté d'expression" !

Pour moi, le ver étant dans le fruit. Je n'ai jamais compris pourquoi il fallait adopter cette posture de "publier des caricatures parce qu'elles ont le droit d'exister". Tout a le droit d'exister, ou presque. Mais tout n'est pas à "défendre". Choisir de "défendre" certains élans plutôt que d'autres sous prétexte qu'il y avait davantage de "courage" et "d'honneur" à le faire, c'est ça qui a fait entrer Charlie dans l'idéologie à sens unique, pour ne pas dire le cynisme et le nihilisme. Un triste gâchis.
"Les cons et les salauds". Le mépris de classe, quoi.
1. Le problème, selon Charb, ce serait donc le fidèle qui lit le Coran ou la Bible comme le notice de montage d’une étagère Ikea. Ou celui qui lit de la même manière Charlie Hebdo, le livre de Charb, l’article de L’Obs ou la chronique de @si du jour. Et qui perd ainsi de vue (mais ce n’est qu’une hypothèse …) que tous ces mots et tous ces dessins n’ont pas d’autre but que d’occuper l’espace médiatique à tout prix avec un sujet destiné à durer quelques heures et à susciter quelques commentaires bien sentis en attendant le sujet du lendemain. Sauf quand ça bloque et que ça ne se passe pas comme prévu. Dans ce cas, c’est la faute à l'instrumentalisation des caricatures danoises par un groupe d'extrémistes musulmans. Mais attention, qu’on ne se méprenne pas : Charb n’était pas du tout islamophobe !...

2. Etrange démonstration pour dire que la théorie de la faute aux médias est fausse. Charb dit, si l’on comprend bien, que les médias, instrumentalisés selon lui, ont fait monter la sauce des caricatures danoises de Mahomet et de leurs conséquences. Et pour prouver la fausseté de cette thèse, on avance que nulle trace de Mahomet ne peut être trouvée dans les « 1000 unes de CH » avant la Une fatidique. Il doit manquer un maillon logique à cette démonstration, ou c’est trop fort pour moi.

3. Pour moi, il ne peut y avoir de doute que les caricatures de Mahomet et leurs conséquences sont un « évènement » créé et amplifié par les médias seuls, Charb semblant avoir oublié que Charlie Hebdo était aussi un média…

4. Pas trace d’une interrogation quant à la date de sortie de ce « testament ». Sans doute, était-ce une coïncidence que Charb ait fini son livre juste avant de mourir, et que personne n’ait eu l’idée de jeter un œil à son ordinateur depuis le 7 janvier… Et personne pour se demander si quelqu’un aurait pu écrire, finir ou modifier ce livre à sa place …

5. En effet, finalement, aucune nouvelle Table de la Loi dans tout ce raffut. Much ado for nothing.

6. Ah oui, j’allais oublier. Conformément à l’usage, il convient de rappeler que rien, ni le contraire de rien, ne saurait justifier, en quoi que ce soit, les odieux assassinats de janvier. Toujours le préciser. Toujours. En ces temps d’ordre moral, on peut se retrouver guillotiné juste pour ne pas l’avoir suffisamment rappelé …
[quote=Charb]En vingt-cinq ans, ‘Charlie‘ est passé de la gauche à la droite. Plus les années s’écoulent, plus je me rends compte que dessiner ne sert à rien. Mieux vaut s’armer d’une kalachnikov. Si je n’avais pas été dessinateur, j’aurais été kamikaze.

C'est ce qu'il disait dans une interview quelques années plus tôt.

Comme quoi les lecteurs de livres saints n'ont pas le monopole de la pensée Ikea...
Qu'en pensent vos amis d'Oumma.tv ?
Vous voulez parler des arabes?
Non, je veux parler des communautaristes, [Message modéré - Merci de respecter les règles d'usage du Forum].
" Said Branine, animateur du principal site musulman francophone, " oumma.com ", refuse de réagir à cette "provocation" [des caricatures].

« Le mouvement de protestation est parti d'Arabie Saoudite, pays de la surenchère religieuse.
....En France, il y a des sujets plus importants pour les musulmans.»
"

(Le Monde, daté du 02-02-2006)

juste un souvenir archivé que je voulais partager - sans vouloir défendre ce site, dont je ne connais pas grand chose d'autre.
on a peut-être pu y lire des conneries depuis - j'en sais rien - mais cette petite phrase, au moins, avait le mérite d'être claire.

plus généralement, j'ai hâte de lire cet ultime opus de Charb, ainsi que ses " fatwas" republiées... car il me manque beaucoup.

NK, l'invité d'Agnès
Moi aussi. D'ailleurs je trouve que les blasphèmes se raréfient, ça fait peur. On n' a plus le droit de dire que le prophète est un gros porc.
Gondalah dit :
Vous voulez parler des arabes?

Oh ! Alors c'est ça, pour vous communautaristes musulmans=Arabes ? Les musulmans français sont forcément d'origine arabe, ou maghrébine et une, plus ou moins lointaine ascendance maghrébine ou arabe serait forcément la marque d'une croyance en Allah et son prophète ? Et être musulman serait une identité si englobante qu'elle ne laisserait aucune autre place à toutes les autres (relation au monde, conviction politique...etc)
Tourner le nez en lisant la prose de Oumma serait par conséquent la preuve d'une hostilité envers nos concitoyens d'origine maghrébine ?

Il n'y a que vous, parce que vous êtes d'origine européenne, qui aurez le droit d'être jugé, défendu, critiqué, apprécié par ce que vous avez choisi d'être (et non par ce que vous êtes sensé être) ? A vous la pluralité des identités, à vous le droit d'être bouddhiste, athée, agnostique, catholique, de changer de spiritualité tous les jours et de ne prendre dans la spiritualité de votre choix que ce qu'il vous plaît.
Mais ça ne peut évidemment être le cas des Arabes et des musulmans (synonyme pour vous). A eux, en plus du racisme et de la xénophobie, l'identité figée, la spiritualité imposée.
Qu'Ulysse ironise sur OummaTV et DS et c'est bien sûr tous ses concitoyens d'origine maghrébine qui sont lacérés par son persiflage.
Je m'excuse Pythias si je vous ai donné l'impression de faire autre chose que poursuivre un vieux règlement de compte avec le sieur Martagon en ironisant de manière si provocante.
Reste que les défenseurs acharnés de la Laïcité à la Française, des belles valeurs de notre grande république, comme peut l'être Martagon, prennent le risque de paraître basiquement anti. Je fais exprès de ne rien ajouter. Si je partage beaucoup des énervement d'Ulysse, je n'en trouve pas moins que la forme est trop agressive, méprisante.... Il existe nombre de façon de s'exprimer sur le sujet, tout aussi humaines, mais bien plus complexe, intelligentes et finalement enrichissantes.

PS : je n'ai jamais vu une seconde ou lu une ligne d'Ouma TV
Qu'en pensent vos amis d'Oumma.tv ?

Et oui... Daniel Shchneiderman a donné une interview à Oumma tv. pour vendre son bouquin sur l'après Charlie. Ça a le don de vous insupporter visiblement.

Moi ce sont deux extraits du dernier bouquin de Philippe Val qui me hérissent le poil, je les partage avec vous et les autres.

"(aux yeux des anticolonialistes d'aujourd'hui), la colonisation a /.../ Bon gré mal gré, /.../ exporté les idées des lumières, celles qui rendent désirable et nécessaire l'accès à la culture, le respect des droits fondamentaux, de la vie privée et l'instauration d'une démocratie représentative.
Plus encore que les mauvais traitements, cette anticolonialisme reproche à la colonisation d'avoir donné a des Arabes, des Africains des Indochinois le goût de la démocratie et de la culture.
Elle les a pollués en leur inoculant une culture qui n'est pas la leur et qui les éloigne de la saine naïveté qui leur fait supporter les dictatures, et les violences révolutionnaires. Notre détestable "civilisation" s'est rendue contagieuse. Le crime suprême que nous avons commis, ce n'est pas tant d'avoir exploité et maltraité des populations, que de leur avoir fait entrevoir une vie plus douce, plus désirable peut être"

"Lorsqu'on on émet la possibilité que Snowden soit aussi un traitre aux États de droit, on a pour réponse que des insultes, rendez vous dans 20 ans pour en reparler.
Peut être qu'alors Le Monde fera une série d'été /.../ dans laquelle ils admettront avoir fait l'erreur de légitimer et d'héroïser les prétendus lanceur d'alerte qui auront rendu possible une série d'attentats meurtriers, en dévoilant des actions secrètes qui auraient pu les empêcher"


Vous en pensez quoi?
Vous en pensez quoi ?

Qu'il n'est pas indispensable de lire Val.
Qu'il n'est pas indispensable de lire Val.


Les "idées" qu'il défend sont partagées par de nombreuses personnalités médiatiques et quelques-une sur ce forum.

Ces personnes ont encore l'audace et la prétention de se dire de gauche et elles exercent une influence non négligeable sur les partis de gauche.

On ne peut pas faire comme si Val n'était qu'un vulgaire blogueur esseulé et marginal.

Sa parole médiatisée est représentative d'un courant de pensée. Il y a qu'à voir avec quelle complaisance son torchon a été accueilli par la plupart des médias.

Le fait qu'il ait été le chef de file de ce qui (de mon point de vue) était une dérive de Charlie Hebdo est important, au sein du journal c'était lui l’extrémiste et ce sont les autres qui se sont fait assassiner.

Le fait qu'il ait empoché l'argent puis ce soit jeté dans les bras de Sarkozy est important
Le fait que Charb et les autres ne soit jamais allé jusqu'à renier (hors caméra cachée par Pierre Carles) l'ex directeur est important.

Je découvre grâce au forum que Fabrice Nicolino (rescapé de la rédaction) ne peux pas le sentir et il explique qu'il ne serait jamais venu dans un Charlie hebdo dirigé par Val c'est tout a son honneur. Quid de l'après Val chez Charlie hebdo?

Après son départ de Charlie ce gars aurait du être critiqué et caricaturé. comme ici:http://www.politis.fr/Les-dessins-de-la-semaine-Philippe,30832.html

Y a t il eu continuité ou rupture? J'en sais rien moi je ne lisait plus Charlie hebdo.

J'en remet une petite : [quote=Philippe Val]Quand on parle d’aliments non traités, je pense toujours à la cigüe parfaitement biologique que l’on a fait boire à Socrate, et qui a emporté sa vie le plus biologiquement et naturellement du monde.
S’il est bien une histoire fondatrice qui nous raconte la guerre que se livrent l’idéologie "naturelle" et l’intelligence, c’est l’élimination de Socrate grâce à un produit certifié "AB"

Sérieusement comment expliquer que, dans la France de 2015, ce type de réflexion n'entraîne pas le discrédit pour celui qui les prononce ?

Val est un "essayiste" légitime aux yeux de tous les journaux qui ont chroniqué son bouquin et toute les chaine de télé qui l'ont invité.

Ça me sidère et cette sidération a toute sa place sur le forum.
Bien sûr que voter sidération a sa place sur le forum.
Mon " il n'est pas indispensable de lire de Val ", c'est la conclusion que je tire de la lecture des extraits que vous donnez.
Sur le premier extrait, comme vous. Rejet total de ce texte (de tout texte) vantant les bienfaits du colonialisme (!), de cet éloge du bon blanc "inoculant" généreusement sa culture et sa démocratie au barbare indigène. Aussi dégueulasse, exécrable, que ridicule.

Le second rejoint le débat actuel autour de la loi "post-Charlie" sur le renseignement.
Je considère que les lanceurs d'alerte sont des hommes courageux et utiles, que l'action de Snowden, s'opposant à la toute-puissance des services secrets US, dénonçant leurs dérives, fut salutaire, mais cela ne m'empêche pas de m'interroger sur d'éventuels aspects négatifs de ces révélations.
Voir notamment, concernant la loi française sur le renseignement, l'intervention de Denis Robert dans Libé, que contrairement à quelques uns ici, je ne trouve pas si surprenante.
"Vous en pensez quoi ?" Pierre Mas

Qu'il n'est pas indispensable de lire Val.
Bruanne

Et toc *
*premier argument qui me vient à l'esprit ;-))

Ulysse Martagon énonce bien à propos la réponse à ceux qui veulent plaire à tout le monde et garder leur place et leurs actions d'actionnaire privilégié en osant la "diplomatie" de val .
Merci pour votre réponse on est d'accord pour le 1er extrait moins pour le second.

Val va plus loin que Denis Robert (faudra que je lise) puisqu'il considère que c'est une erreur de légitimer et d'héroïser ceux qu'il appelle les "prétendus" lanceurs d'alerte

Et contrairement à vous il ne s'interroge pas , il est affirmatif sur les conséquences les snowden et les Chelsea Maning, les Julian Assange, ces "traitres aux États de Droit" ( pas des hommes courageux et utiles donc) rendent possible une série d'attentats meurtriers.

Autant que moi lorsque je critique la ligne éditoriale de Charlie Hebdo cher Ulysse?
Pierre , cette idées (que c'est de la haute trahison pour un soldat ou un officier de "leaker") a déjà été argumenté , et l'argument a été battu en brèche durant la guerre du vietnam, par Daniel Ellsberg. Qui n'a jamais été condamné par la justice américaine, malgré l'acharnement de l’état US et de la présidence.

Il a "leaker" à la presse beaucoup de document classé défense, qui ont participé au développement rapide du mouvement anti guerre du vietnam .

Dans le cas Snowden, le mec n’était même pas un militaire . Il bossait pour une compagnie privé . Il voulait justement dénoncé le fait qu'un mec comme lui (un quidam) , ne devrait pas avoir accès à ses informations.

Grace à Snowden, la défense américaine a audité et remis en question un mille feuille de compagnies privées bossant pour les services secret et pour l'armée , avec corruption, et surtout un nombre délirant de gens ayant accès aux information classées secret defense .

Le cas Manning est déjà scandaleux comme cas , mais Snowden, n’était même pas un soldat .
Parfaitement d'accord avec vous Gautier R .

Je suis au courant pour Ellsberg et les Pentagon papers.

A l'époque Ellsberg avait reçu l'aide d'un intellectuel honni par Philippe Vall et pas trop apprécié par ici: Le célèbre Noam Chomski.

Mais bon un type qui pense comme Val que l'anticolonialisme c'est pas joli joli n'aurait pas eu de problème a traiter Ellsberg de traitre de la gauche totalitaire.
C'est juste, j'ai amalgamé à tort les discours de Val et de Denis Robert.
A ma connaissance, le second n'a jamais porté de jugement sur les lanceurs d'alerte, mais défend le projet de loi sur le renseignement.

Vous critiquez la ligne éditoriale de CH. Je l'approuve sans réserve.
Avec d'autant plus de conviction, que mon "Je suis Charlie" revêt une réelle signification.
J'ai toujours apprécié les membres qui s'y sont succédé (à l'exception notable de Val, précisément), leurs satires et leurs caricatures, jusque dans leurs formes les plus provocatrices et outrancières.
Fixer des limites à leur liberté d'expression, comme vous le faites, et comme on a pu le lire sur vos sites de référence, cautionner l'interdiction de dessiner Mahomet, c'est capituler face aux exigences des extrémistes, céder à leur chantage, se laisser intimider par leur violence meurtrière
Il faut un vrai courage pour résister, comme ceux et celles* qui s'exposent en prenant la suite des victimes du massacre.
Qu'au moins leurs contempteurs aient aujourd'hui la pudeur de se taire.

*J'en profite pour souhaiter un long et fructueux séjour de Laure Daussy chez Charlie.
Je me flatte d'être un fidèle de Charlie depuis toujours et même avant. J'ai mal vécu l'épisode Val, dont j'ai approuvé presque tous les éditoriaux. Le malaise que j'éprouve en lisant les critiques actuels de Charlie est celui que la gauche molle, la gauche instable, la gauche " mais" m'occasionne. Charb, Cabu, Oncle Bernard, ne méritent pas qu'on fasse si servilement leur deuil.
Réponse d'un Gauche "mais" assumé, n'ayant jamais lu une seule ligne de CH.
Lors des traditionnelles réunions parents profs du second trimestre, j'ai été pris à parti par une maman qui me reprochait de me moquer de la religion. Il m'arrive de répéter "wallah" ou "starfallah" quand des élèves me le répètent 15 fois en une phrase pour me dire qu'il n'ont rien fait.
Cette maman m'a sérieusement gonflé, mais je n'ai rien contre les enfants.
Je revendique le droit de me moquer des religions et je pense personnellement que c'est une nécessité. L'humour est effectivement salvateur... Tant qu'il est bienveillant. Bienveillant s'entend pratiqué avec amour et non avec haine.
Un humour haineux est un oxymore. Mais le blasphème est à mon avis inévitable. " Une conscience sans scandale est une conscience aliénée".
Je n'ai peut être pas compris, mais le blasphème n'existe pas pour un athée, non? Quand vous dites que Allah est un cochon, vous ne blasphémez pas, seul un musulman considérera votre propos comme un blasphème.
En tout cas, je ne peux pas me prononcer sur les motivations des différents auteurs et dessinateurs de CH, mais je trouve des gens, notamment sur ce forum, qui se revendiquent de CH et qui à mon goût un peu trop hargneux.
Or, de l'humour reste de l'humour. S'il devient politique, on perd un peu de l'idée de départ, non?
Si je dis qu'" Allah est un cochon", ce n'est pas parce que je le pense ( j'ai d'autres choses à penser), c'est parce que je ne supporte pas les kalachnikov, seules blasphématoires de mon point de vue. Quand Allah aura trouvé d'autres moyens d'expression, je m'adapterai.
J'entends bien. Je ne sais pas si les Kalachnikov sont le fait de dieu ou d'une bêtise plus profonde encore.
Je ne peut certainement pas faire la leçon à quelqu'un qui s'exprime avec hargne étant donné certaines de mes paroles.
Mais je ne sais pas comment articuler mon aversion pour le fait religieux et l'empathie que j'éprouve pour des populations qui morflent et ont morflé.
Je rajoute au cas où ô grand Strumfenberg (dit avec emphase mais sans ironie) que si je ne partage pas toujours votre point de vue, je ne vous trouve pas hargneux.
Je vois bien le problème qui se pose devant moi quand je cherche à interpréter ce qui motive untel ou untel à se moquer, à caricaturer, mais je veux simplement dire qu'il y a une différence entre rire de et rire avec. Et les croyants ne sont pas des frontistes. Le "combat" n'est pas le même.
Enfin, je trouve ça quand même dingue que l'idée qu'il y a beaucoup plus de chose derrière ces questions religieuses qu'un simple débat sur la laïcité, les croyances et compagnies, ne soit pas plus largement admise.
N'importe quoi. L'humour sert certes à faire rire, mais il peut être bien plus que ça, et l'humour en politique est un bon moyen de faire passer des idées ou de dédramatiser quand d'autres essaient au contraire d'envenimer les choses.

Quelle étroitesse d'esprit.
NUMÉRO SPÉCIAL

En une du dernier numéro de Marianne (n° 939, du 17 au 23 avril 2015) :

Le livre-testament
de Bernard Maris

[large]
Et si on aimait
LA FRANCE
[/large]
J'en pense que Val dit de la merde. Il est:

Plus encore que les mauvais traitements, cette anticolonialisme reproche à la colonisation d'avoir donné a des Arabes, des Africains des Indochinois le goût de la démocratie et de la culture.

ecoeurant.

[leur] saine naïveté qui leur fait supporter les dictatures,

raciste

Snowden soit aussi un traitre aux États de droit

fasciste
ce que j'en pense , cher pierre , c'est qu'il faut un bonne dose d'honneteté intellectuelle pour écrire ce qu'a écrit val , avec qui je ne suis pas tjrs d'accord mais qui reste sur sa ligne de pensée
"faire recette" ?

On peut bien sûr penser que la seule raison pour laquelle Charlie a fait 7 « unes » avec Mahomet en couverture, c’est l’argent.
Ou alors, on peut aussi penser que jusqu’à l’affaire danoise, personne en occident n’avait pris la mesure des déferlements de haine et de violence que la publication d’une caricature de Mahomet peut susciter. déferlement d'absurdité, de sacré, d'anti-blasphème, de tout ce qui faisait tourner Charlie, en somme.

Admettez ici que pour Charlie, c’était une raison suffisante pour en dessiner, et en mettre en couverture.
"le personnage ne faisait pas encore recette". Il est loin le DS du 8 janvier...
Chouette article, mais je ne suis pas tout à fait d'accord.

Il reste la grande question : " et si une majorité des média avait publié les caricatures , Charlie n'aurait non seulement pas été une cible, mais la presse n'aurait pas perdu le territoire qu'elle vient de perdre . Les islamistes ne peuvent pas viser tout les journaux.


La compétition (et donc le manque de coopération) et la responsabilité dilué de la presse est le grand probleme de nos sociétés .

Pouvoir le plus libre des 4 pouvoirs, elle a prit en puissance dans la société moderne, tout en perdant son âme et son éthique .
Ah bon? Vous allez dire maintenant que quand même Mahomet c'est grave?
Parce que Jésus ou autres divinités ont jamais été étrillées dans CH?
Mais qui vous souffle de pareilles betises DS?
Vert brun rouge, ça fait caca d'oie.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.