10
Commentaires

Neïla Latrous, envoyée spéciale de BFM, au plus près du Front

Sur un marché du Finistère, devant une usine du sud de la France ou dans un vol pour New York, l’envoyée spéciale de BFMTV aura collé aux talons de Marine Le Pen durant toute cette campagne. Souvent avant ses confrères, parfois seule sur le coup, mais toujours au plus près de la candidate et de son équipe de campagne. Un peu trop près ?

Derniers commentaires

Macron, Bayrou etc. On ne magouille pas, on fait chemin ensemble. Mon inquiétude,
quel poste va pouvoir trouver Gantzer?
Je ne vois qu'une seule explication : Victime du syndrome de Stockholm
Dommage cet article APRES LES élections, quand on a eu le duel que, BFMTV et toute la France des zelites voulaient, vous etes heureux maintenant ; un nul de l'utra droite a la présidence, et si les insoumis ne réussissent pas les législatives pour bloquer Macron, dans qq temps c'est le fascisme de droite xénophobe (avant 2022) que nous aurons, si vous ne voulez pas de la gauche , les gens prendrons ce qu'ils y'a pour changer . Macaron a raison de prendre de nouvelles têtes, ils pourra les manipuler et les gens ont envie d'autre chose. Quand les medias de #lautredroite nous ont vendu Juppe, Hamon et Macron alors que nous voulions du JLM, 19,6 % pour les insoumis, sans aide des medias c'est fort, mais l'important c'est que le système politico/mediatique survivent et que le plus riches (qui sont nombreux) le reste. Pays dirigé par les incultes , vulgaires (voir le spectacle machiste au Louvre) , et méprisant le peuple, bientôt un droit à voter ..
Je trouve ça beau, cette unanimité de la profession à condamner le journalisme embeded !

Et c'est bien, ils vont avoir du boulot !
En tout cas on a quand même une info dans cet article : les "cadres" du FN préférent "se trémousser" sur le tube d'un chanteur allemand fils d'un émigré ougandais. Ils avaient perdus la cassette de la Marseillaise ? Les vinyls des beaux chants guerriers de papy Jean-Marie aussi ?
Plus que jamais derrière la xénophobie de façade, apparaît la petite boutique électorale qui permet à la clique de se distribuer des postes généreusement indemnisés sur fonds publics et alimenter son beau train de vie sur le dos des électeurs confits dans leurs préjugés racistes.
Soit le lien vers le billet du blog le comptoir est cassé soit le site n'existe plus.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.