82
Commentaires

Navalny : espionner les espions

Commentaires préférés des abonnés

Le novichok est une classe de poisons ultra mortels et très volatils. Et il est signé "russe".


Et donc Navalny n'est pas mort, personne d'autre n'a été contaminé et les Russes sont assez bêtes pour utiliser un produit très compliqué à utiliser qui les(...)

Tout a fait exact DS pour ce qui est de l'info  nous en sommes au même niveau que les Russes.. RT assez similaire à France 24 pour la propagande de leur pays respectif. Par contre sur la France RT est parfois plus informatif que France info. Com(...)

C'est dommage qu'on ne parle pas du référendum d'Emmanuel

J'ai tant aimé sa convention citoyenne

J'ai entendu ce matin c'est qu'après avoir parlé pendant 3 heures avec les restes de cette convention qu'il a sorti cette idée géniale de référendum - on a(...)

Derniers commentaires

Back in USSR... euh... in Russia.

Navalny est dans l'avion qui le ramène à Moscou

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Un lacher de poutinophiles.

Je suis emu de voir mes freres de gauche en admiration devant un vrai de vrai politicard autoritaire.

On a la gauche qu'on merite.

Vous n'avez rien compris. L'article de Daniel Schneidermann était du second degré. 


Comment pouvez-vous croire qu'une personne dont la déconstruction du story telling est sa nature profonde puisse croire aux fariboles d'un Eliot Higgins, sorte de moderne Tintin au pays des Soviets ? 


Comment pouvez-vous penser un seul instant qu'il n'est pas conscient que Bellingcat n'est qu'une opération d'"astroturf" des services secrets occidentaux ?


Imaginez-vous un seul instant qu'il abandonne son sens critique proverbial dès qu'il s'agit de géostratégie ? Il sait très bien que dès qu'il s'agit de services secrets, et quelque soit le camp, les faits sont souvent trompeurs.


C'est comme si vous le soupçonniez de croire au Père Noël ou aux marmottes qui emballent les plaquettes  de chocolat dans les Alpes. Enfin ! Un peu de sérieux.



J'ai lu (twitter) que les empoisonneurs auraient procédé de la manière suivante:  "Dépôt de poison sur l'élastique du caleçon de Navalny"...

Ça décoiffe !!! Mouahahah...

Dans cette belle histoire qui fait chavirer de bonheur notre ami Daniel (en tous cas, elle lui "fait tourner la tête" et nous en somme ravis), on remarquera que, comme dans les BD et les films de série B, les méchants ont des têtes de méchants. Ici, le méchant Oleg Tayakin, que Clarissa Ward, au péril de sa vie, a tenté d'interviewer (en vain, mais elle a tout de même eu le temps - une seconde - de surprendre "sa stupeur"), a eu la bonne idée de se raser la tête, afin qu'on reconnaisse immédiatement l'individu dont le montage de CNN a présenté la photo quelques instants auparavant.
Tous les cinéphiles aimant les films de François Truffaut auront été frappés par la ressemblance de cette scène avec la scène célèbre de "La Mariée était en noir" dans laquelle Jeanne Moreau retrouve derrière la porte de sa cellule l'un des assassins de son mari. Dans ce film tiré du roman de série noire "The Bride Wore Black", le rôle de ce méchant est tenu par Daniel Boulanger, que Truffaut avait choisi, selon ses propres dires,  pour sa calvitie qui devait le rendre instantanément reconnaissable par le spectateur.


J'admire ( comme toujours ) not' Président ( que Dieu le préserve des fièvres ) qui a prévu une procédure pour, peut-être, organiser un référendum, . dont le but sera de savoir s'il est nécessaire de lutter contre le réchauffement climatique.

Après quelques mois de discussions fructueuses avec le Parlement, et si le bon peuple dit  : oui, il sera alors possible d'inscrire , avec éclat, dans la Constitution, qu'il faut faire des trucs ,pour que dans quelques années , on prenne des mesures  rapides , à effet reporté, pour le climat.


Je rappelle que l'éminent Giscard ( destin foudroyé) a inscrit dans le marbre ; " c'est une bonne idée de choisir le referendum , à condition que la réponse soit : oui "


Vive la France et vive la République !

Espérons qu'il y ait un deuxième degré dans ce texte sinon on croirai M. DS particulièrement naif 

Merci de nous sortir de la médiocrité journalistique hexagonale par cette histoire proprement hallucinante. Les hackers russes sont a vendre aux plus offrants, quelque-soit le risque, quelque soit la cible. Si on le savait pas, dont acte.

Ceci, pour l’équilibre.

Un livre.


L’auteur : Karine Ramondy,  titre " Leaders assassinés en Afrique centrale 1958-1961"


 Contenu  et hypothèse de travail « ..assassinat politique – défini comme le « meurtre intentionnel d’une victime, perpétré pour des raisons liées à sa position publique éminente, commis à des fins politiques »


On suit des leaders d’Afrique centrale au temps des indépendances, Barthélémy Boganda (République centrafricaine), , Félix Moumié et Ruben Um Nyobè (Cameroun)

 

Le plus malchanceux, Camerounais,  Félix Moumié  rencontre  William Bechtel,  ancien membre des Forces françaises Libres à Londres en 1940, réserviste du SDCE les services de renseignement extérieurs français, est envoyé à Genève pour assassiner Félix Moumié sur ordre du Michel Debré conseillé par Jacques Focard. Se faisant passer pour un journaliste  WB l'invite au restaurant du Plat-d'Argent dans la vieille-ville où il l'empoisonne avec du  thallium (« mort aux rats ») versé dans son apéritif Il boit un verre de Ricard,  et bonjour Simone.

(buvons français..)


Ruben Um Nyobe fut tué par les soldats français et défiguré . Après l'avoir tué, les militaires traînèrent son cadavre dans la boue, jusqu'au village Liyong. Défiguré une tombe anonyme , aucune épitaphe, aucun signalement particulier n'y furent inscrits. Les autorités coloniales le firent enterrer sans cérémonie, coulé dans un bloc massif de béton. (nos militaires ont parfois le goût de la discrétion , modestes dans l’âme.)


Les exécutions extra judiciaires ordonnées par Hollande au Moyen Orient, en général réalisées par les forces spéciales américaines, (ben oui la preuve qu'ils sont nos alliés , non?)  n’honorent pas notre pays, quelle que soit l'horreur des crimes commis par les terroristes.


Après ce ne sont que  quelques négligences, dans l'urgence, du haut de notre hautaine incurie de pays des droits de l'homme,.. non?

Sans arc- en -ciel, (ceux du grand Folon) il pleut il pleut.  Ciel lourd vous trouvez pas, Daniel?


Joli petit récit d'espionnage, mais faudra encore un petit effort pour remplacer feu John Le Carré.

C'est invraisemblable! Ils ont du être instruits par des français, cette équipe de bras cassés. 

D'ordinaire les empoisonnements semi-foireux comme celui de Felix Moumié par William Bechtel à Genève en 1960 c'était un savoir-faire français messieurs-dames, encore un truc qu'on nous a piqué. (note: le malheureux Moumié décèdera tout de même du thallium que Bechtel avait mis en trop grosse quantité dans son verre de Pernod, mais trop rapidement et aura eu le temps de faire le lien entre la boisson, le rendez-vous et son agonie...)

Après on aura l'enlèvement de Mehdi Ben Berka par des flics et barbouzes français qui le livreront aux tortionnaires d'Hassan II en 1965, et d'autres joyeuses saloperies comme le célébrissime sabotage du Rainbow Warrior deux décennies plus tard, des coups d'états manqués aux Comores avec l'ineffable Bob Denard.

Dernièrement on tient encore le haut de l'affiche des dignes successeurs d'OSS117, en 2018 tentative d'assassinat de Ferdinand Mbaou, l'opposant à Sassou-Nguesso, et cette année avec le meurtre raté d'une prétendue "hypnothiseuse du Mossad" (une cheffe d'entreprise d'une boite de "coaching" de 57 ans...) par des agents de la DGSE, comme révélé par le Canard.

ET cette semaine c'est festival, des agents des forces spéciales de l'opération Barkane traçables et identifiables par les données de réseaux sociaux et de l'application sportive "Strava" (cf Mediapart).

Bref, encore un savoir-faire français  que les Russes nous copient :-)

 

 

Vous avez bien raison Daniel moi aussi, par principe je fais confiance aux journalistes qui ont le courage de s'attaquer aux ennemis de leurs pays avec la bénédiction de leur gouvernement. Surtout si ces journalistes peuvent contribuer à une sanction par ci ou à un bombardement par là. 


D'ailleurs ces bons services ne sont pas remarqués que par vous et Eliot Higgins de Bellingcat s'est vu attribué une place à l'Atlantic Council "From 2016 until early 2019, Higgins was a senior fellow in the Digital Forensic Research Lab and Future Europe Initiative; projects run by the Atlantic Council, a leading US geopolitical strategy think-tank based in Washington, D.C."


Position qu'il a d'ailleurs quitté, de son propre aveux pour mettre fin aux "théories du complot", qui pesait sur sa personne.


Quel journaliste digne de ce nom n'a pas été membre d'un think tank atlantiste entre nous ?

Oui, cette histoire de futur possible référendum a tout de l’écran bonimenteur...

C'est dommage qu'on ne parle pas du référendum d'Emmanuel

J'ai tant aimé sa convention citoyenne

J'ai entendu ce matin c'est qu'après avoir parlé pendant 3 heures avec les restes de cette convention qu'il a sorti cette idée géniale de référendum - on a tellement d'argent public à foutre en l'air en ce moment !


Et puis j'aime les articles qui s'inscrivent dans le marbre et viennent épaissir la Constitution


Une vieille personne en Ehpad dont les parents eux-même nés de parents Français mais elle née dans un pays étranger autrefois protégé par la France a dû produire un certificat d'identité Française pour obtenir une nouvelle carte d'identité (en vue peut-être d'aller voter). Cette personne qui a joui de la nationalité Française et de cartes d'identité Françaises depuis sa naissance se voit soudain rejetée de la nationalité à moins de prouver son appartenance à la nation, et cela en opposition totale avec les principes de la Déclaration des Droits de l'Homme qui dit (il me semble) qu'on ne peut retirer sa nationalité à quiconque


Quel dommage qu'on en joue pas au référendum, cet espèce de monopoly Français qui consiste à inscrire des grands principes pour mieux les anéantir

dommage que John  Le Carré soit mort, il aura  pu retourner aux espions russes, ses premiers amours en 350 pages  avec Smiley, et des espions russes intelligents, et des fusibles à faire sauter, comme celui  ci

Tout a fait exact DS pour ce qui est de l'info  nous en sommes au même niveau que les Russes.. RT assez similaire à France 24 pour la propagande de leur pays respectif. Par contre sur la France RT est parfois plus informatif que France info. Comme sans doute france24 est plus informatif sur la Russie pour les Russes que leur média maestrum. Triste constat.

"a réussi à filmer sa stupeur une bonne seconde, avant qu'il referme la porte."

Ce ne serait pas un biais de confirmation ? Son visage est plutôt fermé, je n'y vois pas de la stupeur. Ce qui est plutôt étonnant, d'ailleurs. J'habiterais la Russie et je verrais sonner à ma porte une journaliste américaine avec son équipe, j'en éprouverais je pense.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

" L'espion venu du froid " est con-gelé ....

Le novichok est une classe de poisons ultra mortels et très volatils. Et il est signé "russe".


Et donc Navalny n'est pas mort, personne d'autre n'a été contaminé et les Russes sont assez bêtes pour utiliser un produit très compliqué à utiliser qui les désigne comme coupables, et assez bêtes pour laisser sortir de leur territoire un ennemi encore vivant empoisonné par un produit russse.


Et en plus leurs services secrets sont totalement nuls : ils n'arrivent pas à tuer leurs ennemis et en plus ils sont mal protégés, un "simple" Bellingcat en deux clics de souris arrive à retrouver les agents responsables.


On dirait que ni les charniers de Timisoara ni la fiole d'armes chimiques de Powell n'ont été une leçon.


J'ai envie de dire : avec autant d'incompétence (on dirait Macron qui gère la crise sanitaire), pourquoi s'inquiéter ? L'effondrement (le second effondrement) de la Russie est proche.

Il y a du laisser aller dans les services secrets Russes. Ce n'est pas aux USA que l'on verrait cela .

"ont suffi" plutôt que "ont suivi" peut-être ?

En quelques minutes, Bellingcat s'est procuré la date de naissance de l'intéressé, son numéro de passeport, ses condamnations judiciaires, son numéro d'immatriculation, l'historique de ses derniers véhicules, son code PIN, ses infractions au code de la route, et ses lieux de parking préférés à Moscou". 


Un vrai film d'espionnage. Y compris ses invraisemblances. Y-a-plus qu'à y croire.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.