12
Commentaires

National Geographic reconnaît des décennies de reportages racistes

En épluchant 130 années d’archives, un historien a permis de conclure à des décennies de reportages racistes dans le National Geographic, emblématique mensuel américain.

Commentaires préférés des abonnés

Article intéressant. 

Très intéressant.

Sur ce sujet, Lutz & Collins, Reading national geographic, 1993, the university of Chicago press. Les auteures faisaient déjà ce constat, et bien d'autres. 

Peut-être que NG a enfin pris en compte de type d'études critiques q(...)

bien , enfin vous admettez que les lectures des bobos sont bien centré blanc ... Exactement comme le féminisme blanc (contre les femmes de couleurs et les pauvres) , qui dévalorise les femmes pauvres ou différentes, un jour une femme pourra montrer c(...)

Derniers commentaires

Je ne sais plus qui écrivait que lorsqu'un journaliste fait un article sur quelqu'un/ un sujet, cela en dit autant sur le sujet que sur le journaliste lui-même. Faut croire que le National Geographic s'en est rendu compte. En même temps, en 60ans, il est censé avoir évolué ;).

bien , enfin vous admettez que les lectures des bobos sont bien centré blanc ... Exactement comme le féminisme blanc (contre les femmes de couleurs et les pauvres) , qui dévalorise les femmes pauvres ou différentes, un jour une femme pourra montrer comment ces associations ont empêchées les plus pauvre d'être entendue, reconnue, soutenue , admiré. En France seules les Deneuve ont des droits, et les associations ne sont là que pour donner un salaire a la psy qui l'a monte mais surement pas pour ouvrir le débat, ou changer les choses pour les plus pauvres, ils faut bien des femmes de mange, des nounou pour les bobos. 


"Personne de couleur", est un terme raciste comme nous l'avait bien rappelé une de vos émissions. Les "blancs" et les autres... Je me demande à partir de quand devrons-nous différencier vision occidental de vision de "blanc". Il n'y a pas que des "blancs" en France par exemple, pourtant tou.te.s les français.e.s peuvent/devraient être considéré.e.s occidenta.les.ux.

Très intéressant.

Sur ce sujet, Lutz & Collins, Reading national geographic, 1993, the university of Chicago press. Les auteures faisaient déjà ce constat, et bien d'autres. 

Peut-être que NG a enfin pris en compte de type d'études critiques qui circulent depuis assez longtemps aux Etat-Unis ?

mettant en avant les progrès de la médecine, l'Education, l'art, comme on peut le voir dans un numéro daté du 4 mai 1953. 


éducation, sans majuscule


( effacez mes com'mentaires s'ils genent sur le forum, et si possible indiquez-nous un autre moyen de signaler les erreurs )

Il y pistait, dans des œuvres littéraires et picturales célèbres sur le Moyen-Orient, la construction de la vision occidentale de l'Orient (et les orientaux) comme un "Autre" absolu, dans une altérité indépassable.


Dans la parenthèse il devrait être écrit : et des( pas " les")  Orientaux ( avec majuscule).

"Bien que ces maisons aient été tenues par le travail forcé d'hommes et de femmes Noirs", commente Goldberg, "l'auteur affirmait qu'elles «représentaient une chapitre de l'histoire de ce pays dont tous les Américains sont fiers.»" 


Comme c'est une citation je ne sais pas si les erreurs sont aussi des citations mais : 

" noirs" est ici un adjectif et ne devrait pas avoir de majuscule

" un" chapitre, et pas une

J'ai pas tout compris aux guillemets.

Article intéressant. 

Très intéressant  . en ce qui me concerne , c'est la série " The wire" qui m'a permis de comprendre à quel point la situation des Noirs américains était complexe et tragique . Le film de Tarantino " Django Unchained" est aussi très intéressant

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.