National Geographic reconnaît des décennies de reportages racistes
article

National Geographic reconnaît des décennies de reportages racistes

Réservé à nos abonné.e.s
En épluchant 130 années d’archives, un historien a permis de conclure à des décennies de reportages racistes dans le National Geographic, emblématique mensuel américain.

C'est un geste courageux, et ô combien nécessaire. A l'occasion de la parution d'un hors-série National Geographic sur la "race", la rédactrice en chef de la version américaine du magazine, Susan Goldberg, s'est fendue d'un éditorial en forme de mea culpa. National Geographic, durant des décennies, a perpétué un imaginaire raciste et orientaliste, tout en restant obstinément aveugle aux inégalités raciales, notamment aux Etats-Unis. Ce diagnostic, c'est un historien de la photographie afro-américain mandaté par le magazine, John Edwin Mason, qui l'a dressé, en épluchant ses archives.

national geo titre

"Jusque dans les années 1970, National Geographic ignorait complètement les personn...

Il vous reste 91% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.