19
Commentaires

Münster : le jour où les medias ont inventé l'attentat "non islamiste"

Aussitôt après l'attaque meurtrière à la voiture-bélier, samedi 7 avril, à Münster (Allemagne) plusieurs médias ont entretenu la confusion autour de ce geste perpétré par un Allemand de 49 ans. Du terrorisme (sous-entendu "djihadiste") jusqu'à la piste de l'extrême-droite, les chaînes d'info se sont livrées à un festival de suppositions. Toutes écartées, ce 9 avril.

Commentaires préférés des abonnés

Approuvé 8 fois

C'est pas dans la glace qu'ils se regardent, c'est dans la télé.

Et j'y pense , puisque les direcetru/directrice d'école de journalisme pensent que les journalistes gardent toute leur liberté d'expression, au lieu de citer les chaines  télé et titres de presse écrite qui agissent ainsi, faudra-t-il nommer les(...)

C'est du beau travail. Le vôtre, je veux dire.


Parce que celui des journalistes dont vous rapportez les positions et propos  c'est ... je ne sais pas comment le qualifier, mais ça devrait être un délit. 

Ils perdraient leur boulot, je ne lève(...)

Derniers commentaires

👍👍👍

A propos de fausses nouvelles relayées complaisamment, vous avez vu le dénouement pour Tarnac?

Étrange, pas un mot de cette affaire depuis le début du "procès-bateau"...


Alors que, si on se souvient bien, @si avait hurlé avec les loups, à l'époque...

(malheureusement les articles d'il y a quelques années ne sont plus accessibles...)

Cela aurait été "drôle" de relire la prose de l'époque de D.S. sur l'ultragauche...

Non?

c'est pourtant simple, si le meurtrier n'est pas musulman c'est pas un attentat mais une "attaque suicide" perpétré par "loup solitaire" "fragile psychologiquement" et "qui a eu une enfance difficile" (au passage on diffusera une photo de lui à 6 ans en train de jouer avec son chien).

si c'est un musulman (ou si il est pas blanc), c'est "un islamiste radicalisé sur internet" qui veut "détruire nos valeurs" Pendant ce temps là l'extreme-droite est en train tranquillement de monter des milices sur-armés qui recrutent notamment dans la police et dans l'armée:

https://www.mediapart.fr/journal/france/090418/forces-de-l-ordre-liees-l-ultra-droite-violente-la-dgsi-s-inquiete

mais ça il faudra au moins plusieurs dizaines de morts pour que la télé commence à connecter les points entre terrorisme et extreme-droite.

Bon travail mais encore très premier degré... Un peu d'analyse pour compléter ce recensement du traitement par les médias généralistes (et de comparaison avec d'autres médias) ?

Les médias non informatifs.

Il y a la confusion entretenue. Il y a aussi le silence: Yémen, Gaza.


Et demain ou cette nuit: Trump et ses amis évangéliques  de l'Axe du Bien qui piaffent d'impatience depuis si longtemps vont terminer le travail en Syrie, ils vont sans doute utiliser de grands moyens, ils veulent en finir depuis si longtemps avec les méchants, eux qui sont si bons, si vertueux, si attentifs, si soucieux de la sécurité des petits enfants; le crime des armes chimiques tombe à pic, une sacrée aubaine, un divin cadeau. Ils nous disent que c'est Bachar, le responsable, nous n'avons pas à mettre leur parole en doute; ont-ils jamais proféré le moindre mensonge, ont-ils jamais utilisé les médias pour manipuler l'opinion?


Après la Syrie: sus à l'Iran puis enfin la Russie, bien encerclée de bases américaines; des années que cette stratégie se poursuit s

Comment les journalistes qui participent à ce barnum peuvent-ils se regarder dans la glace lorsqu'ils rentrent chez eux le soir après une journée de boulot ?

Et j'y pense , puisque les direcetru/directrice d'école de journalisme pensent que les journalistes gardent toute leur liberté d'expression, au lieu de citer les chaines  télé et titres de presse écrite qui agissent ainsi, faudra-t-il nommer les journalistes et se référer à leur cursus : parmi eux qui sort du CFJ de Paris ou de l'école de Lille ? 

Si on les contacte personnellement, ils auront quoi comme argument pour expliquer leurs choix éditoriaux ?

"Si on les contacte personnellement, ils auront quoi comme argument pour expliquer leurs choix éditoriaux ?"

Réponse:

"la vente de temps de cerveau disponible pour fourguer des pubs!"

Mieux que les séries de m€rde, le sensationalisme journalistique avec un terroriste d’extrême droite allemand islamisto-gauchiste...

Si vous aviez comparé avec ce qui a été écrit sur RT , vous auriez pu encore accentuer la différence de présentation de ce fait-divers . les annonces de nos chers médias français s'apparentent plus à la nouvelle erronée ou "fake news".

Abandonnons le plus rapidement possible, ces médias de propagande.

C'est du beau travail. Le vôtre, je veux dire.


Parce que celui des journalistes dont vous rapportez les positions et propos  c'est ... je ne sais pas comment le qualifier, mais ça devrait être un délit. 

Ils perdraient leur boulot, je ne lèverais pas le petit doigt pour les défendre ( je ne pourrais pas parce que je serais en train d'applaudir ou de trinquer). 

Des rapaces décérébrés, très très nuisibles. Dangereux. 


Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.