Münster : le jour où les medias ont inventé l'attentat "non islamiste"
article

Münster : le jour où les medias ont inventé l'attentat "non islamiste"

Ou islamiste. Ou d'extrême-droite.

Réservé à nos abonné.e.s
Aussitôt après l'attaque meurtrière à la voiture-bélier, samedi 7 avril, à Münster (Allemagne) plusieurs médias ont entretenu la confusion autour de ce geste perpétré par un Allemand de 49 ans. Du terrorisme (sous-entendu "djihadiste") jusqu'à la piste de l'extrême-droite, les chaînes d'info se sont livrées à un festival de suppositions. Toutes écartées, ce 9 avril.

Une attaque à la voiture-bélier à Münster (Allemagne) a provoqué la mort de trois personnes dont l'assaillant et une vingtaine de blessés. Les faits se sont produits, samedi 7 avril, aux alentours de 15 h 30 lorsqu'un individu a foncé sur une foule attablée à une terrasse de café. Il s'est ensuite suicidé par balles.  Très vite, dans leurs éditions du week-end, entièrement consacrées samedi soir à cette actualité,  BFMTV, Cnews, LCI mais aussi Ouest-France s'engagent sur la piste du terrorisme. Et sous-entendent un attentat "islamiste", alors que les motivations  du conducteur sont inconnues (et le restent, deux jours plus tard).

Un acte terroriste sous-entendu "islamiste"

L'information vient de tomber dans les services de...

Il vous reste 92% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.