198
Commentaires

Mourir pour une franchise ?

Faut-il se mettre en danger de mort pour intéresser la télévision à un sujet jugé trop abstrait ? Peut-être bien...

Derniers commentaires

Que devient Bruno Pascal Chevalier ? Dans la tourmente médiatique ,on n'entend plus parler de lui.
d´autrres grèves de soins ont commencé
"manger ou se soigner, il faut choisir", la France intégre peu à peu les "réformes" et devient ENFIN (il serait temps!!) un pays moderne.
Avec ce qui a été proposé hier, ce serait l'occasion de s'intéresser de nouveau au combat de M. Chevalier, dont la grève de soins a pris fin il y a un mois, à priori dans l'indifférence générale.

Après l'arrêt sur images, il faudrait créer le "retour en arrière", pour revenir sur des sujets ayant fait la une de l'actualité, et oubliés depuis, à tort (comme ici) ou à raison (pour les buzz de base).
Je me suis mise en colère contre mon rédecin généraliste qui n'a pas compris que nous sommes entrés dans une logique de "double peine" (encore) être malade et payé pour cela.
Comment expliqué, il suffit de demander.
Madeleine
Ceci est un e-mail de \'Grève de soins contre la franchise médicale\' Message: Le Collectif National Contre les Franchises et pour l’Accès aux Soins pour Tous appelle à un RASSEMBLEMENT à la clôture des Etats Généraux de l’Organisation des Soins, VENDREDI 8 FEVRIER à 16 heures à PARIS, devant le 67 rue du Faubourg Saint-Martin, m° Château d’Eau (ligne 4)


--------------------------------------------------------------------------------
Je transmets le mail que j'ai reçu pour ceux qui ne l'aurait pas reçu
Madeleine
De deux choses l'une:

Bruno-Pascal Chevalier ne se bat pas (seulement) pour lui-même. Il se bat au nom de tous.

Le malheur, c'est de devoir en arriver à cette action action extrême. Pour que l'on parle d'un combat, une manifestation pacifiste ne suffit plus (au mieux obtient-on 30 secondes au JT de 20 heures)
On en vient à bloquer les facs pour contrer une loi injuste.
On en vient à bloquer les transports et la circulation pour conserver des acquis sociaux.
On en vient à mettre sa vie en danger pour se battre contre une société inégalitaire qui se profile à l'horizon. On raccourcit sa vie, en somme, dans le seul but de se faire entendre.

Merci, M. Chevalier. Pour nous tous.
"Ceci dit, je suis assez d'accord avec les multiples commentaires qui se plaignent que ASI tourne à la tribune anti-gouvernementale. Ce n'est pas son but. Il y a plein d'autres sites pour çà."
L'objection est pertinente.
Mais ...
Peut-on, en particulier sur un tel sujet, faire l'économie d'EXPLIQUER le problème de fond au motif que LEMEDIA ne l'ont pas traité?
C'est une bonne question, moi je trouve (même si un peu alambiquée).
Et je me remercie de la poser.
Et surtout, je remercie @SI d'y avoir répondu.
Dans chaque décision politique, regardez où va l'intérêt des riches et comparez avec le contenu de cette décision. Tout est là (c'est la thèse que défend Chomsky dans son bouquin "La doctrine des bonnes intentions"). C'est assez simple, voire simpliste, mais essayez et vous verrez que ça marche (spécialement sous ce gouvernement).

Concernant le coeur du débat (faut-il tel un bonze vietnamien s'immoler par le feu pour attirer l'attention sur une juste cause ?), la chronique de Sébastien "Le pipole c'est les autres" répond indirectement à ça. Le public (vous, moi, mais surtout vous en fait :-), malgré ses dénis incessants de "on veut du fond, on veut de la culture, on veut du débat intelligent" choisit souvent les programmes les plus décérébrants et s'intéressent principalement au superflu. Partant de ce constat, lémédias se calent aux exigences de la masse : on a une auto-censure dès que le sujet est complexe, barbant voire déprimant. Pas de sujets sans émotions, tripes, sexes, drames : il faut du viscéral ! Cela s'est vérifié lors du conflit israélo-palestinien (pour que le monde parle de nous on va détourner des avions s'est dit Septembre Noir avec la bénédiction de l'OLP), lors de l'affaire des Don Quichotte, et cela se vérifie encore une fois ici avec cette anecdote du sujet sur France 2.

Et là ASI a un peu pêché, car le plus intéressant aurait été d'avoir ce fameux journaliste, ou quelqu'un de la rédac de France 2 qui nous dise sur quelle base ce sujet a été refusé, et sur quelle base il a finalement été repris plus tard. Et qu'est-ce qui préside en général au choix des sujets dans le journal télé. Notons que le sujet a déjà abordé par la bande lors du plateau sur la fin de la manne publicitaire pour les télés publics dans lequel le syndicaliste de france 2 et son contradicteur se différenciaient sur leur perception du journal de 20 H. L'un trouvant que le journal de F2 faisait du TF1 en moins bien, l'autre mettant en avant une vraie différence de choix de sujet et de durée de ceux-ci sur le service public.
Pourquoi ne pas demander son avis à Ségolène??? Je n'ai jamais compris pourquoi elle n'avait pas abordé ce sujet lors de son face à face avec Sarkozy avant la Présidentielle. Sans doute trouvait-elle aussi qu'il n'était pas assez fédérateur!!! Son avis aurait été intéressant.
Ceci dit, je suis assez d'accord avec les multiples commentaires qui se plaignent que ASI tourne à la tribune anti-gouvernementale. Ce n'est pas son but. Il y a plein d'autres sites pour çà.
parfait !
@ hervé alexandre
N'importe économiste de la santé, même le plus libéral reconnait que le système français centralisé qui consite à rassembler l'argent et les moyens pour le redistribiuer ensuite est celui qui a le meilleur rapport argent récolté/argent redistribué.
Un système privatisé qui rémunère des actionnaires et doit financer des campagnes publicitaires pour vanter tel ou tel médicament en fait exploser les prix.
La Sécu fait de chacun de nous des "clients" solvables, et le danger est qu'une médecine privatisée en profite pour en vivre grassement.
Remplacer des monopoles d'Etat- avec leurs défauts,mais dirigés par des gens qui sont nommés par des élus du peuple- par des monopoles privés incontrolables et par forcément dirigés par des gens plus compétents n'est pas nécessairement une bonne chose.
Faire le rapprochement de la mesure des franchises avec une privatisation rampante est évidente puisqu'elle nous demande de payer individuellement et de façon privée nos soins.

Je suis pour ma part favorable à un système de santé financé par l'impôt sur le revenu qui permettrait de faire baisser très sensiblement les charges patronales et salariales . Cela reviendrait à nous faire payer nos soins en fonction de nos revenus et qui ferait participer les revenus non salariés à l'effort national.Y compris les actionnaires des fonds de pensions étrangers qui font sortir de l'argent du pays.
Il y a quelques années; le rapport de répartition capital/travail était de 40%/60%, aujourd"hui, il est inversé. Cela correspond à 120 milliards d'euros qui ont quitté nos poches pour s'en aller ailleurs. Largement de quoi éponger le "trou" de la Sécu.
Je préfère voir mon voisin s'enrichir et permettre à mon épicier de garder son commerce dans ma rue que de voir de nouveaux casinos se construire à Las Vegas pour les retraités-actionnaires américains
Je ne veux pas faire de procès d'intention, mais j'ai une expérience internationale qui me rend plus que vigilant. Et j'ai du mal à admettre qu 'une ministre se permette de dire que n'importe qui a 4 euros à donner.
Et puis vivre dans un pays où chacun serait fier de permettre aux plus démunis d'être en bonne santé et qu'ils puissent à leur tour participer à l'effort collectif.
je ne sais pas si j'ai tout dit mais je n'en suis pas loin ...
..............
très bonne émission mais moi mon dada c'est les débats contradictoires!!!! alors n'enlevez rien mais rajoutez un petit représentant d'une télé ou d'un canard et chiche, un représentant du ministère et là on est bon!!! merci!!! faites vite!
Bonjour,
j'ai été victime de deux très gros accidents de la route, j'ai eu accés à des soins que je n'aurais jamais supporter financièrement et les séquelles que je garde font que je vais payer le maximum de franchise. Mon fils est atteint d'insuffisance respiratoire et doit être accompagné également. Tous ces frais sont supportés par l'ensemble des cotisants et je les remercie de m'aider. Je vais payer avec respect pour toutes les autres personnes mes franchises médicales.
have fun
Et on a pas le droit a la question rituelle de savoir si les invités ont pu dire tout ce qu'ils voulaient dire?
Encore une fois la fin est un peu brutale. Ca na sert a rien d'avoir une emission SDF si on ne s'assure pas que le tout a été dit.
Merci d'avance.
Le principal a été dit plus haut par de plus fins limiers que moi...
Je note juste que certains comme Lifft123 et Eric M. (sous un autre fil) pensent qu'on adopte cette théorie un peu rapidement dès lors que l'on associe en substance ou non le pouvoir politique et les institutions. C'est vrai que c'est parfois tentant de faire des extensions qui nous viennent naturellement par rapport à certains changements qui ont lieu..
.. mais ça vient du fait qu'on a tellement l'habitude de nous faire défiler à toute allure les allocutions et autres discours plus développés à chaque fois qu'un événement se produit, que l'on ne peut s'empêcher de faire un parallèle avec nos éminences grises. C'est l'une des retombées qui couve et qui n'est que la conséquence de la politique-marathon menée depuis Sarko 1.
Au fait, il a fini comment, le coureur du Marathon ?

Hommage particulier ci-dessus à Mona, Balthaz, Code 18, 2.G, Constant Gardener, Fandasi pour clavier, SylvN70, Kawouede, Babibocho, Jeff, Oblivion (pas mal le coup de la contraction ;), Batiste Kolenc, Anthropia - J'en oublie, pourtant je lis toujours tous les commentaires, pas facile de tout retenir avec ma petite tête... et surtout Patrick Spillman, qui a résumé brillament ce que beaucoup pensent au sujet de l'homme qui voudrait être roi.

Salutations à tous les asinautes.
Les municipales seraient une bonne tribune pour notre gauche de gouvernement, pour se saisir de ce problème. Le fera-t-elle ? On ne voyait pas beaucoup le PS à la manif du 13 octobre
http://rue89.com/2008/01/24/franchises-medicales-la-resistance-sorganise
marrant de voir comment Mr Lehmann insistait sur son rôle de resistant, se présentant "l'homme qui s'est levé et qui à dit NON", et comment il répétait le mot "resister" comme si il avait vu l'émission avec Dumay et il espairait que DS le compare aussi à Jean Moulin...Franchement ce mec, Lehmann, ne mérite pas de cirer les pompes de Dumay.
Très bonne émission d'informations, enfin un autre son de cloche que celui de nos médias habituels. L'action individuelle a remplacé l'action collective, là est le problème, mais qui démobilise tout les jours le collectif ? Qui le ridiculise ? Il fallait écouter nos médias sur les régimes spéciaux, sur ces nantis - qui par parenthèse ne touche que 68 % de leur salaire à la retraite, contrairement au privé 75 % à 90 % sur des bases de calculs qui font que c'est du pareil au même - En 68 les médias libres informaient aujourd'hui ils désinforment. Comme il a été écrit plus haut cela montre bien la monstruosité du système, avec pour ce type d'action les limites, celui de l'accoutumance, qui aujourd'hui se soucie des morts de froid de cet hiver, là maintenant, c'est fini rentré dans la banalité. Il faut retrouver le sens de l'action collective, le type de démarche utilisé par ces hommes engagés, peut être une aide à la prise de conscience, on peut l'espérer.
J'me demande quelque chose,
tout ceci est révoltant car on doit payer pour se soigner (en plein débat sur le pouvoir d'achat) ou bien est-ce parce que c'est 50 centimes d'euro qui symbolisent le début d'une désolidarisation ?
@ Alain Le Treut
ç = alt135
Voici quelqu'un de courageux, qui met sa vie en danger pour les autres. Cela donne la dimension de la monstruosité du libéralisme sarkosien. Va t 'il se comporter comme Tatcher avec les grévistes de la faim lors des grèves dans les mines de charbon: va t'il le laisser mourir? Quand je pense que Mickaël Moore dans son film Sicko sur le système de santé aux USA ,site la France comme exemple de système de santé , j'ai honte : il faut l'informer ,le faire venir sur votre plateau, Daniel.

Je ne sais comment remercier Bruno-Pascal Chevalier . Je déteste ce mot de "martyr" dont certains l'affublent, je préfère "exemple" ,il le mérite vraiment.

Et merci à @si de nous tenir aussi bien en conscience de ce qui se trame .
merci pour cette émission

bravo pour la vidéo en intégrale et enfin la mise ne palce du lecteur flv player multi de neolao (il serait bien d'ailleurs de préciser son nom vu que c'est grâce à lui qu'on a un programme de cette qualité).
@ Alexandre :
- les familles modestes ont des revenus entre 1000 et 6000 € par mois selon les sources (voir "cadre moyen qui gagne 6000€"),
- les bénéficiaires du RMI ou de l'AME font partie des PLUDEMUNIS.
@ tous ceux qui trouvent que "les franchises médicales, c'est pas grave parce que le plafond annuel est de 50 € et que c'est pas beaucoup" : la maladie d'Alzeimer vous guette, souvenez-vous du forfait hospitalier.
@ tous : et si on intégrait dans la réflexion le "bouclier" médical (ou social, je ne me souviens plus exactement) dont a parlé M. HIRSCH. Vous savez : comme le bouclier fiscal, qui protège les TRES GROS patrimoines, ce bouclier-là protègerait les PLUDEMUNIS. Ergo : les autres paieraient. Il y a une cohérence dans la politique gouvernementale, des fois.
en ce monde de plus en plus télé réalité je suis attristée de voir jusqu ou il faut aller pour dénoncer des injustices.....le Medecin a rainson
ce qui me marque en premier c'est que même les mots doivent être choc pour attirer...Bruno-Pascal Chevalier n'est pas comme tous vous le dites "MALADE DU SIDA" mais SEROPOSITIF voilà déjà le jeu des mots...il faut capter l attention alimenter ce coté voyeur que la télé developpe......
Christian Lehmann tout ceci est fait pur que nous nous mettions dans le crane que la solidarité ne sera plus......Et comme des moutons devant notre TV on ne réagit pas.......
"Honte à notre patrie nous sommes nous sommes le pays des lumieres et de la tolérance...pays des droits de l hommes"Saez même cela le trop fort manipulateur Nico vous le prend....je refuse cette société la
chui content pour les rmistes et les femmes enceintes
chui content aussi pour messieurs arnaud bolloré et dassault du moment qu'on ne touche pas à leurs acquis
acquis à la sueur de leur front, comme c'est écrit dans la bible
C'est la première émission que je n'ai pas regardée jusqu'à la fin, ça tournait en rond, c'était chiant tout simplement.
Allez, hop, un petit somnifère payé par la sécu et au lit.

PS: Les familles modestes (RMI et AME), les enfants et les femmes enceintes sont dispensés de la franchise médicale.
merci !! mais faut avoir selectionné avant non ?
@ rachitoune
alt + 130=é
alt131 â
132 ä
133 à
140 î
150 û
151ù

etc ... tapez alt en même temps que les chiffres , je ne les pas tous en mémoire
sinon changez la langue du clavier pour le passe r en français, faut juste s'habituer à avoir un azerty sur un clavier qwzerty ,

pour changer de langue du clavier sur XP (pas christian quoique j'aimerais bien ne plus le comprendre) :

panneau de configuration-options régionales et langues-onglet"langues"-cliquez détails- ajouter-choisissez
Enfin sur la barre d'outils en bas de l'écran cochez barre de langue, celles que vous voulez apparaîtront
pour ma part je travail en français et en espagnol sur deux claviers différents, un qwerty anglais et un qwerty espagnol, parfois je m'y perds

voilà
J'aimerais dire un petit mot à Bruno-Pascal Chevalier, même si je ne suis pas une mamie :
merci pour votre courage et votre abnégation.
On n'en a plus beaucoup des chevaliers des temps modernes (sans jeu de mots)…

Et merci aussi à Daniel pour avoir fait participer deux @sinautes (Tom et Natoussia) au débat.
Dorénavant, cela nous incitera à pondre des commentaires pertinents.
(mon dernier commentaire était à peu-près : "Hi, hi, ha, ha, morte de rire !!! Eh !!! Trop cool !")
Merci pour la version intégrale, c'est vraiment plus agréable. Un détail qui serait utile de préciser serait le temps approximatif du débat, car le compteur décompte les découpage, et on ne sait pas trop dans combien de temps on s'embarque, sachant qu'en général, une fois la vidéo lancée, on s'arrête difficilement.

Sur le débat, je dois avouer que c'est la première fois que j'entends le mot "sidéen", est-ce un nouveau terme du jargon branché médiatique, ou est-ce que je ne lis pas assez les journaux ??

Enfin, comme j'aime bien pinailler un peu, ça serait possible d'enlever les bruits de zapping entre les séquences ? (et puis les écrans noirs qui annoncent "acte I", etc... sont un peu inutiles à mon avis, voire pathétiques si on se concentre un peu sur leur sens, mais ce n'est que mon avis).

Sinon, le débat est impec', je suis ravi d'avoir passé une partie de ma soirée à le suivre, et j'ai déjà signé la pétition de Lehmann (pendant le visionnage d'ailleurs, c'est des avantages d'internet, tout en écoutant discuter, on peut réduire la vidéo dans sa fenêtre et ouvrir un autre onglet en parallèle. Ceci dit, je ne dis pas que la dimension visuelle du débat n'est pas nécessaire, au contraire, je trouve que c'est important de voir les interlocuteurs, les regards, de se sentir sur le plateau à vivre l'échange, je dis simplement que l'on peut sortir du décor facilement, et c'est un plus évident par rapport à la télévision.
J'ai été un peu génée par le fait que l'on demande à plusieurs reprises à Bruno-Pascal Chevalier - et que plusieurs forumeux s'en fassent l'écho - s'il ne se sentait pas coupable en quelques sortes de se présenter en martyr pour faire parler de lui et de sa cause. C'est certain qu'il faut poser la question, une fois peut être, mais regardez, ce type semble franchement sincere. Il fait un truc assez fort je crois il nous dit: 'Regardez la société dans laquelle on vit, regardez. Naturellement je n'aurais pas fait la greve des soins pour parler de ce probleme. Naturellement, j'aurais appeler les média... Mais ca a échoué, totalement. Aujourd'hui, on a besoin d'un martyr, sinon personne n'écoute.' Et on est tous coupables, tous: les journalistes de ne pas faire leur travail, les politiques de ne s'occuper que de popularité, et les gens, tous les gens, d'allumer la télé sur la 1 tous les soirs.
M Chevalier fait cela parce qu'il pense que c'est la seule facon d'agir aujourd'hui. Se faisant il nous renvoie au probleme des franchises, mais aussi a celui de comment communiquer, aujourd'hui sur des problemes de fond. Je suis heureuse que son pari ait marché, un peu. Je suis catastrophée que la société exige cela, alors que son interet a long terme est precisement de se tenir informée. J'ai peur pour lui aussi, biensur. Mais c'est sa vie, il fait ce qu'il veut. Et au fond, mais comment lui donner tort....

PS: dsl il me manque qq accents sur mon clavier
@Florent Fouque
lol
contradiction ,of course:))
Réaction face à l'émission.

On nous parle de remboursement via les mutuelles ( concernant la gaffe de Nicolas Sarkosy ). Je ne pense pas que la solution mutuelle soit une idée satisfaisante... bien au contraire même.
La mutuelle qui vient pallier le remboursement de la sécu... c'est justement la méthode américaine. Ceux qui ont les moyens d'avoir une mutuelle béton ... et les autres qui peuvent "crever".
Emission interressante...
Mais perso y'a un truc qui me gène...
Pendant tout le long de l'émission j'ai cherché un contradicteur...
Je ne l'ai pas trouvé, ni en la personne d'un représentant du gouvernement, ni dans la personne de DS qui aurait pu rapporter les arguments de la mise en place de cette franchise.
Dans de telles circonstances, d'habitude nous avons droit à "bien entendu nous avons essayé d'inviter untel ou untelle, mais ceux-ci ont refuser de participer au débat..." cette fois si nous n'avons pas eu le droit à cette "petite phrase"... est-ce un oublie ? ou est-ce le "bien entendu" (qui précède chaque apparition de cette phrase dans le discours de DS) qui est de trop ???

Bonne continuation... ;-)
et quid d'Alzeimher ? Le comble est bien de l'avoir oublié !!!
Cette histoire m'impressionne beaucoup, vraiment, comme beaucoup de gens. "Non, je ne me suicide pas à petit feu"... dit M. Chevallier, qui argue qu'il agit pour donner une voix, une incarnation au combat des malades contre la franchise. Soit, mais c'est justement parce qu'il se met en danger qu'il intéresse les médias, et il le sait très bien. C'est sa façon de "conceptualiser" le problème, comme il le dit lui-même. Certes, il est tout sauf un hystérique, comme le dit le docteur Lehmann, et sa grève, il l'a faite au service d'une cause. Il n'empêche que, quoiqu'il dise, c'est bien parce qu'il est prêt à "mourir pour des idées" qu'il a tellement attiré les médias.

Cet acte fait l'effet d'une onde de choc car il est justement celui de quelqu'un qui se met en danger consciemment, au service de ce qu'il défend. On cautionne ou pas, on admire ou on trouve ça indécent et morbide. Mais n'empêche, en admettant qu'il est sincère, qui d'autre fait ça aujourd'hui? Les gens font des grèves de la faim pour protester contre une situation qu'ils jugent inacceptable, pour eux-mêmes ou parfois pour d'autres, mais est-ce qu'ils en meurent? Je ne sais pas. Je ne suis pas sûre d'en avoir entendu parler. Peut-être vont-ils jusqu'à un état critique, hospitalisation, puis ils sont plus ou moins soignés in extremis. Là, s'il arrête son traitement, personne ne pourra le soigner. Alors, qui se laisse glisser si directement dans l'abîme, en affichant la volonté d'aller jusqu'au bout, pour une cause? Les kamikazes, peut-être, c'est à dire des gens qu'on prend pour des fous, des fanatiques, des extremistes, des gens à qui on a lavé le cerveau, en tout les cas, des victimes. Or lui, c'est pas un fanatique, il est intelligent, personne ne l'oblige. C'est ce qui me touche le plus dans cette histoire. Je pense que ce monsieur est vraiment d'un courage hors du commun, quoi qu'on pense de son acte. Et, toutes réflexions faites, j'ai l'impression que le pire qui puisse arriver à M. Chevallier, c'est que l'attention des medias soit détournée, et qu'il ne soit plus entendu.


Sinon, j'ai lu beaucoup de commentaires qui dénoncent une dérive d'ASI, qui glisserait vers un traitement de l'idée politique plutôt que celui du comportement des médias. C'est vrai que les deux intervenants étaient, sinon du même avis, du moins du même "côté", et qu'une autre voix aurait sans doute apporté au débat. Dans ce cas, plutôt que de les confronter à des personnalités politiques ou à des experts, pourquoi ne pas avoir invité un rédacteur en chef, qui aurait eu évidemment le mauvais rôle, mais qui aurait pu expliquer et défendre le comportement moutonnier des médias quand l'affaire est sortie, et qui aurait donné un regard extérieur, professionnel, à cet acte si choquant?

Merci à DS et à l'équipe pour cette émission, qui m'aura bien faite cogiter.
la grève des soins est probablement symptomatique d'une faillite de notre système démocratique. un débat parlementaire aurait dû avoir lieu, des discussions à l'hémicycle jusqu'au bout de la nuit, une foire d'empoigne, des noms d'oiseaux, peut-être une baffe (je vois bien hortefeux en prendre une, au hasard) mais à quoi assiste-t-on ? à une sclérose du jeu parlementaire (même à l'ump ils en sont frustrés).
comme dit joffrin, nous sommes aux prises avec une monarchie élective, (qui tyrannise le parlement).
alors on peut développer le combat de rue (grève de la faim, des soins, pétitions, désobeissance(fauchage)) mais le vrai combat est politique, il faut vraiment s'impliquer dans l'action politique, associative, l'acte politique du quotidien (je pense au boycott).
@poisson : j'ai bien ri
@ hervé alexandre
60 millions de français ça veut que les enfants doivent payer aussi ?
50 euros quand on gagne le smic ce n'est pas la même chose quand on gagne 3, 4 ou 5 mille euros. les impôts forfaitaires sont injustes par nature, c'est pourtant clair, non ?
pourquoi alors ne pas proposer la tarification en fonction du revenu ? ça serait évidemment scandaleux, c'est pourquoi l'impôt proportionnel est le plus juste des impôts et que c'est lui que l'on doit renforcer, pas ceux qui pénalisent les plus pauvres, en les culpabilsant d'être non seulement pauvres mais malades de surcroit.
C'est l'évidence même " Vous avez élu " à la tête de ce pays un homme qui ne maîtrise rien
si ce n'est que le pouvoir et 'l'argent qui vont de paire naturellement ... ( Ironie )
Un as de le prestidigiitation, qui en deux temps trois mouvements a vidé les caisses de l'état
Pourtant pas faute de vous avoir mis en garde durant toute la campagne présidentielle
mais combien nous ont pris pour des demeurés .
Nous perdons tous nos répères les uns après les autres , croyez vous que cela ne soit planifié !
Bien sûr il y a beaucoup à faire ... tant et tant en ce pays .
Mais la politique du bulldozer on ne sait pas
ou cela mène ,ou si... plus exactement et probablement à bien des excés .
Pour terminer par le dessert ... sachez que la CSG et la RDS doivent d'ici peu augmentés
qui en parle ... ?personne pourtant je vous assure elle sera bien là "cette augmentation" elle est
prévue. Alors à ceux qui pinaillent sur des détails posez vous les bonnes questions et nous faîtes
pas perdre notre temps en chipotages inutiles .
Bravo à la rédaction pour ce nouvel outil ainsi que pour ce nouveau dossier .
aucun problème pour suivre les vidéos : votre nouveau "player" (?) (cf la chronicle de DS) semble bien fonctionner
la dernière fois, avec Fabius, ben... on a pris notre mal en patience...
et on a suivi l'émission jusqu'au bout même si ça ramait. Mais bon... Fabius n'est pas toujours très passionant, avec son langage estampillé "homme politique"
d'ailleurs j'ai déjà oublié la thématique... Carla ?... Tony Blair ?...
Bref, je préfère cette émission-ci.
Bizarrement, je reste un peu sur ma faim... ça manquait de données statistiques, ou d'une explication (simple) de la loi, peut-être ?
bonne continuation
Super le nouveau fonctionnement du lecteur vidéo !!
Le vrai problème de fond est dit seulement à la fin : Oui, les assureurs privés lorgnent sur la manne financière des 400 milliards d'euros de cotisations de l'assurance maladie. Oui, Sarkozy roule pour ces assureurs, et ce n'est pas nouveau. Tout le reste n'est que du brodage médiatique. Les victimes d'agents pathogènes, de maladies incurables, orphelines, dégénératives ou plus simplement la vieillesse sont toujours mises en exergue quand il s'agit de médiatiser un point de vue. Tous les bords l'utilisent pour leur discours. On est allé prendre l'exemple de ces personnes agées décédées de la canicule en 2003 pour nous imposer un jour de travail supplémentaire. La vignette automobile n'avait jamais servi aux vieux pour lesquels on avait instauré cette taxe.
Cette fois, la médiatisation de cet acte "fou" (ceci dit, on meurt plus vite d'une grève de la faim que d'une grève de soins) sert à parler du vrai problème : les attaques incessantes du système libéral sur le système solidaire français. Tant mieux, pour une fois qu' on n'essaie pas de nous avoir un peu plus en nous faisant pleurer, je suis preneur.
Toujours le spectacle,
Toujours l'Intelligence dans la gymnastique acrobatique du DIRE,
Que de larmes de crocodile,
Que d'incivisme suinte du comportement de tous les accrocs de
la polémique stérile et des qcquis sclérosants.......

Je n'irai certainement pas cracher sur les tombes de tous les
"GISANTS" d'une société pseudo progressiste flanquée d'un
humanisme en adéquation.

Messieurs FREUD & LAKAN, certes puits de science, doivent
applaudir en observant l'IRRESPONSABILITE qu'ils ont engendrée.
Au delà de la polémique sur les franchise, il aurait été intéressant d'avoir des avis opposés à ceux des invités. Maintenait il est vrai que ASI leur offre la possibilité de s'exprimer, alors que pendant des mois personne ou presque s'est intéressé à eux, est un intention tout à fait louable. Cependant on s'éloigne de la fonction du site qui à mon sens est le traitement médiatique de telle ou telle affaire. Ici on a 80 % de débat sur l'utilité ou pas des franchises et 20 % sur le traitement médiatique : penser à rééquilibrer.

Pour en venir au sujet qui nous intéresse : ne peut-on pas faire la comparaison avec l'initiative des Don Quichotte qui à rendu visible la cause des sans logis en utilisant l'installation visible des SDF dans des tentes le long du canal Saint-Martin ? Cette opération a finalement pris de cours la plupart des autres associations qui militaient depuis longue date sur les problèmes de Logements. Sur un autre sujet, on peut prendre l’exemple du film Indigène. Je trouve que le débat dans cette émission ne met pas assez en avant le risque que représente le fonctionnement actuel des médias dans le comportement des militants associatif ou autre. Que faudra-il faire à l'avenir pour faire entendre sa cause dans le bruit médiatique incessant. Je craint le pire.
Après les franchises, le bonus malus, la triple peine.
Allez hop, go sur les sites pour signer la pétition.
Chuis un peu gêné aux entournures après le sujet. Je partage les idées, mais ne peux m'empêcher de penser qu'on s'éloigne parfois un tout petit peu de la stricte analyse des médias.

L'analyse est bien présente, ça parle de non-médiatisation, de "censure", d'instrumentalisation, mais ça sert un propos manifestement orienté politiquement. Le pire, c'est que cela reste ma sensibilité, pas de problème, mais qu'en est-il des abonnés qui ne partagent pas les idées, et se retrouvent sans doute un peu sec devant un sujet traité partiellement ? On peut regretter qu'il n'y ait pas une deuxième partie à l'émission (qui se coupe de façon un peu sèche d'ailleurs), avec des contradicteurs et/ou les chroniqueurs, qui creusent alors le sujet et fassent entendre un autre son de cloche. A force d'entendre un seul et même avis, ça finit par lasser. Et vu qu'il n'y a que les idiots qui ne changent pas d'avis, ça peut faire évoluer ou nuancer certaines positions.

Pour l'analyse, un seul exemple qui me laisse sur ma faim, dans les textes de présentation de l'Acte II "Le 29 septembre 2007, 2000 personnes se retrouvent à paris pour protester. Mais le journaliste de France 2, présent sur place, transforme son reportage en brève. Pour comprendre pourquoi, regardez ici". Le problème, c'est qu'en regardant l'émission, on ne comprend pas complètement comment, et surtout qui lui a demandé de transformer son reportage de 2 minutes et demie en une image fixe. Daniel dit, en parlant du journaliste, "Il nous a confirmé qu'on lui avait dit que les franchises ne concernaient pas assez de gens". Mais qui lui dit ça ? Comment ce type de décision est prise ? Qui choisit au final les reportages qui passent au 20h ? Peut-être que la réponse à toutes ces questions est évidente pour vous (équipe et forumeurs), mais pour moi, elle ne l'est pas et mériterait une explication.

C'est ce que j'aimais dans Arrêt sur Images version France 5 : l'impression de découvrir l'envers du décor, les manipulations en coulisses, etc. Ici, on parle plus de politique. Dont acte.
La privatisation est une réelle menace pour nos porte-monnaies. Pour la santé bien sûr. Mais le pouvoir d'achat, c'est aussi l'énergie.

Je viens de faire passer une information sur mon blog sur le nouveau mode de facturation de GDF, dans le cadre de sa privatisation, et la tonne de commentaires va toute dans le même sens, impossible de demander la transparence sur la consommation, la hot-line prétend qu'elle n'a pas l'information sur son logiciel, impossible de comparer à son compteur, les factures doublent par rapport à l'an passé, des doubles facturations sur l'ancien et le nouvel appartement, et des demandes de remboursement acceptées par GDF ne sont pas effectuées, bref une catastrophe pour les gens, dont aucun média ne parle, aucun politique non plus, alors que le problème est réel.

http://anthropia.blogg.org
Arriver à parler avec une victime sans tomber dans le piège de l'émotion, provient sans doute et de l'intervieweur et de l'interviewé.

Pari réussi. Pour autant, "rationellement", j'ai voté pour la pétition anti-franchises.

Parce que rationnellement, on voit bien le risque à terme pour la santé de tous, voir le film, parfois too much, de Michael Moore, qui montre bien l'abus de la privatisation de la santé, et la difficulté à revenir en arrière, quand c'est fait. Mais c'est aussi un problème de santé publique, si les gens ne vont plus se faire soigner, c'est l'édifice même de la santé publique qui est en danger. Epidémies, transmissions de maladies, jusqu'à présent, c'est la faible chèreté des soins qui permettaient que les gens se soignent. Veut-on revenir au Moyen Age ?

http://anthropia.blogg.org
Malgré la diffusion à la suite des différents actes, je n'ai pu voir que le premier. En effet, pour voir la vidéo dans de bonnes conditions, je mets sur pause et attends le chargement des images. Mais même avec la "sympathique nouveauté", il faut renouveler l'opération. C'est dommage. La diffusion est entravée de cette façon aussi.
Je parle de la qualité technique de la video.

Un téléchargement initial de quelques secondes au lieu de 10 mn, plus de coupures pour charger la suite : c'est du temps reel.
L'image est encore un peu saccadée mais je veux bien admettre que mon PC y est pour quelque chose. Tant que le son est correct, ç'est supportable.
Il existe des pharmacies qui n'appliquent pas la franchise; j'en connais au moins une.

Quelqu'un a-t-il entendu parler de cette forme de résistance ?

Quels risques prend un pharmacien qui ne fait pas payer 0,50 € par boîte de médicament ?
TTableau déséquilibré, impartialité nulle, qu'est ce que c'est que ce débat avec des gens qui sont tous d'accord entre eux ?

1) nous ne sommes pas sur que le mec qui a le sida ne ment pas.

2) Le sujet était: pourquoi les medias n'ont pas parlé de la mesure ? or c'est clairement un message politique qui passe a travers ce message. Les seuls éléments de contradictions sont apportés par des gens du forum, repris par schneiderman qui ne touche que la forme du débat (mais c'est du suicide, vous touchez la fibre émotionnel ...)

3) pas de contradicteur sur le plateau

Ca fait bcp. Quand on a un sujet aussi proche d'un bord politique, il faut équilibrer le débat par des contradicteurs valables.

Des questions qui n'ont pas été posés,
Est ce immoral que de faire payer 50 euros par ans un traitement qui en coûte 1500 par mois (pour ce qui est du sida) ?
Est ce que l'effet visé par la mesure, c'est à dire la diminution de la prise de médicaments inutiles a des chances de réussir ?
Quelle est la part moyenne de la franchise médicale dans la consommation médicamenteuse des français ?
Est ce que les bas revenus sont touché par la loi ?

et il y a au moins une bonne dizaine de questions de ce type avant de se faire une opinion éclairée.

Quand on oriente la pensée politique, sans informer, c'est de la manipulation.

Qu'est ce qu'est en train de devenir asi ? la dépendance de l'huma et de la cgt ?

Moi j'ai pas payé pour ca.
C'est vrai qu'on apprécierait tous une contradiction, un droit de réponse du camp adverse à chaque fois... Même si ça risque de mettre le dawa dans le débat, c'est important pour qu'arrêt sur images n'ait aucun risque de devoir à son tour être décrypté.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur


A Hervé Alexandre

J'ai envie de vous répondre :
1) "que le mec mente " : ne pas oublier que l'équipe d'@si ne fait pas un micro trottoir
2) le sujet dans lémédias : vous imaginez un sujet au 20h sur 50 euros par an ? ! , ça fait d'un pauvre ...!!!
3) pas de contradicteur : ce plateau n'est pas un débat , mais un sujet traité , avec des gens qui savent de quoi ils parlent .


1) je n'ai pas plus confiance en asi que dans un autre media

2)Le sujet a été traité, j'ai eu les réponses a "pourquoi ce sujet n'a t'il pas été traité, et pk il l'a été. Réponse, parce qu'il est nécessaire d'être iconisé pour être visible. Cette information asi me l'a apporté, me l'a prouvé, et ce n'est pas sur ce sujet que je suis dérangé. C'est l'utilisation d'un sujet pour faire passer un message politique implicite ou sous jacent. Je suis dsl mais dans ASI France 5, l'interprétation politique des sujets n'était pas aussi présente. Je me demande si asi ne fait pas du clientélisme, c'est à dire qu'il vend une information à travers une tendance politique comme un journal papier peut le faire. Dans la tendance politique, il y a tout un tas de préjugés implicite qui forme une norme morale qui n'est pas la vocation d'un décryptage médiatique objectif, ou qui essaie de l'être. Ce qui me gène, ce n'est pas que les journaliste aient une tendance politique, mais qu'ils cherchent pas à la cacher.

3) Je me souviens de la polémique autour de la venue de Bourdieu sur le plateau d'asi, DS avait imposé à Bourdieu un contradicteur sur le plateau d'arrêt sur image, prétextant à juste titre de cette nécessité pour l'équilibre démocratique de l'information donnée. Quand un sujet est politique, le rôle du journaliste n'est pas de faire de la propagande pour sa sensibilité, mais d'informer. C'est exactement ce qu'asi essayait de faire tout au long de ces années, ça me fait mal de les voir se trahir.



Je ne vois pas où vous pouvez mettre de la politique dans le sujet ,
la raison de cette chronique étant : - comment se débarrasser de ces pauvres qui , en plus , sont malades .
- comment privatiser la S.S.
Immoral de faire payer 50 euros/an quand on coûte 1500/mois à la S.S. ? Pour l'exemple de ceux qui ont la malencontreuse idée d'avoir le sida ,et sont sans ressorces ...pour cause de maladie invalidante ? J'espère que ce n'est pas ce qui vous a dérangé .
Et pour l'exemple des vieilles personnes qui renoncent à se soigner , leurs médicaments " de confort " étant déremboursés depuis longtemps : c'est , au choix , ou manger , ou se chauffer , ou se soigner , rarement les 3 à la fois .
" Est-ce que les bas revenus sont touchés par la loi " : CE SONT LES BAS REVENUS QUI SONT TOUCHES et d'ailleurs visés !!!

La machine à broyer est en route .
Où est la politique là-dedans ?


Le sujet de cette chronique était, pourquoi est ce que les medias n'ont pas parlé puis d'un coup parlé des franchises médicales. Déjà tu te gourres complètement sur le sujet, et sa proximité avec un enjeu politique est tellement fort que tu politise tout de suite le sujet.
Je suis dsl mais le rapport social entre le gouvernement, les pauvres, les impôts, la redistribution, c'est une affaire politique, ce sont des choix de sociétés. Ill n'y a absolument rien de choquant à essayer de trouver un système qui régule les dépenses de santés, de tel sorte que la sécurité sociale puisse fonctionner. Dénoncer de manière a priori les franchises sans en connaitre les modalités d'applications, ce n'est pas le rôle d'asi.
De plus quand tu me réponds à ces questions, je vais à priori en douter vu ton orientation politique évidente.


@Si, une dépendance de l'Huma et de la CGT ? Oui, et alors ?

DS n'a jamais caché ses sympathies pour Marie-Georges, pas plus qu'Alain, Sébastien, Elisabeth et les autres...
Le pire rouge, l'écarlate, c'est David, taupe lambertiste infiltrée un temps chez Aeschlimann à Asnières.

Si tu as payé 30 €, en croyant intégrer un site ouvert à toutes les sensibilités, tu t'es fait grave enfler. Mon lapin.


Asi ancienne formule n'avait pas de tendance politique, en tt cas pas suffisament pour que je la remarque, et c'est ce qui faisait pour moi sa principale qualité. C'est toujours la neutralité qui ouvre l'esprit.

Parce que Paul Amar n’avait pas compris la différence entre parler des medias, et parler de l’actualité (pardon d’y revenir encore, mais je fais de la pédagogie).

Par exemple, quand il consacrait une émission à la violence à l’école, il préparait ainsi sa grenadine : quatre doses de débat sur la violence à l’école, et une mini-dose sur la manière dont les journaux exagéraient, ou occultaient, ou les deux, la violence à l’école. Evidemment, ça se buvait. Mais c’était une grenadine comme toutes les genadines.

(Big Bang Blog, vendredi 24 août 2007)

Le fait même que des abonnés (hervé alexandre et d'autres) s'interrogent sur le point de vue politique d'arrêt sur images et de DS en particulier montre qu'asi part dans les travers qui étaient dénoncés pour Paul Amar, à savoir le traitement de l'actualité plutôt que le traitement du traitement des médias, ce qui est son but premier (où alors je me suis trompé).

Alors bon. Dans le "vite dit et gratuit" ça va, le but est à peu près respecté. Dans les chroniques, rien de spécial à dire non plus. Dans les autres émissions, ça allait encore. Pas dans celle ci, qui s'attache peut être trop au fond. Alors c'est compréhensible de s'attacher à ces histoires pénibles, surtout avec les invités présents sur le plateau. Mais bon, ce n'est pas le but premier. Respecter cet objectif, ça aurait été d'avoir au moins un journaliste autour de la table. Dans toutes les émissions concernant lémédia d'ailleurs, ce qui n'est pas le cas.
Si tu as payé 30 €, en croyant intégrer un site ouvert à toutes les sensibilités, tu t'es fait grave enfler. Mon lapin.

Ben si jusrtement , c'est un site ouvert à toutes les sensibilités. @si fait une analayse du traitement de l'information et c'est bien de ça qu'il s'agit . moi aussi j'ai pensé que la présence d'un contradicteur aurait été bien venue, et puis finalement je me suis dit que si je veux écouter les contradicteurs, je n'ai qu'à écouter les infos.
@si repères de rouges ??? j'espère qu'on n'assiste pas au retour de gaétan B
Ce n'est pas @si qui est caricatural, ce sont les gens qui nous gouvernent, autistes et incompétents.

Le sida coûte 1500 euros par mois : et alors? si nous ne sommes plus capables, dans un pays comme la France de prendre en charge solidairement ce genre de problème, c'est extrêment grave. Tout impôt forfaitaire est par définition injuste "Qui n'a pas 4 euros à donner par mois ?" Si madamae Bachelot, il ya des gens qui ne les ont pas. Si vous sortiez de chez vous vous le sauriez. Le peuple n'a plus de pain, qu'il mange de la brioche !!
Les assureurs privés reluquent le pactole de la sécu avec envie depuis très longtemps et veuletnmettre la main dessus, c'est un fait, ce serait le casse du siècle.
Le ministère des sports dépend également de la santé : faut-il également y voir des mesures à venir concernant notre activité physique et un taux de remboursement dépendant de celle-ci? Comme l'a fait ce cher tony blair? pas de remboursement aux fumeurs et aux obèses ?
Ce qu'on appelle le darwinisme social n'est-il pas le darwinisme tout court, quand on sait l'époque et le lieu où cette théorie a été fondée?
Je rêve d'un système de santé pris encharge par l'impôt sur le revenu en dimininuant autant que faire se peut les charges patronales et salariales . Nous payerions en fonction de ceque nous gagnons réellement, quelque soit notre type de revenu ; ainsi, les rentiers participeraient de la même façon que ceux qui travaillent. Voire créer de nouvelles tranches d'impôt pour affiner le calcul. je considère que c'est le système le plus juste.
La tva "sociale" serait si elle se met en place le coup de grâce à la solidarité.
TOUT EST POLITIQUE, c'est le fondement de la démocratie, la vie de la cité, l'agora où nous partageons nos idées .Une Agora dépolluée des nouvelles princières des gens qui prétendent nous diriger. Qui font le plus de bruit possible pour nous empêcher de nous entendre. De nous entendre.....
ENTENDEZ VOUS LES UNS LES AUTRES a dit le prophète

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur


Si tu as payé 30 €, en croyant intégrer un site ouvert à toutes les sensibilités, tu t'es fait grave enfler. Mon lapin.

Ben si jusrtement , c'est un site ouvert à toutes les sensibilités. @si fait une analayse du traitement de l'information et c'est bien de ça qu'il s'agit . moi aussi j'ai pensé que la présence d'un contradicteur aurait été bien venue, et puis finalement je me suis dit que si je veux écouter les contradicteurs, je n'ai qu'à écouter les infos.
@si repères de rouges ??? j'espère qu'on n'assiste pas au retour de gaétan B
Ce n'est pas @si qui est caricatural, ce sont les gens qui nous gouvernent, autistes et incompétents.


Si les journalistes normaux font mal leurs travails, c'est exactement pour ça que je veux d'une émission comme asi (pas dans la veine de ce émission vous l'aurez compris).
Le clivage dans le journalisme n'est pas un clivage gauche droite, mais un clivage objectif/subjectif. Encore une fois personne ne croit dans l'objectivité pure, mais on peut prendre comme discipline de vouloir tendre le plus possible vers une forme objective. Ce qu'a montré ASI pendant toute ces années, c'est justement que derrière la forme apparement objective de nos Jt, se cache un jeu de pouvoir, des conflits d'intérêts, des manipulations d'image etc. Et c'est de la que naissait la nécessité d'une émission comme asi qui pointait du doigts les dérives de journalistes qui n'étaient plus objectif, influencés par un pouvoir politique, influencé par leur propre lecture,influencé par un non approfondissement du sujet, en somme ... influencé.

La question de la prise de position politique nouvelle si elle se confirme d'asi non seulement rend impossible le travail réflexif produit sur les medias, discrédite tout le travail qu'asi a pu faire jusqu'ici, et donne de la légitimité à la décision de l'arrêt de l'émission par la chaîne.

Je ne sais pas si DS se rend bien compte a quel point la mise en avant de manière latente de ses idées politiques a travers l'objet de ce site est négative pour le sérieux et le futur d'asi.



Le sida coûte 1500 euros par mois : et alors? si nous ne sommes plus capables, dans un pays comme la France de prendre en charge solidairement ce genre de problème, c'est extrêment grave. Tout impôt forfaitaire est par définition injuste "Qui n'a pas 4 euros à donner par mois ?" Si madamae Bachelot, il ya des gens qui ne les ont pas. Si vous sortiez de chez vous vous le sauriez. Le peuple n'a plus de pain, qu'il mange de la brioche !!
Les assureurs privés reluquent le pactole de la sécu avec envie depuis très longtemps et veuletnmettre la main dessus, c'est un fait, ce serait le casse du siècle.
Le ministère des sports dépend également de la santé : faut-il également y voir des mesures à venir concernant notre activité physique et un taux de remboursement dépendant de celle-ci? Comme l'a fait ce cher tony blair? pas de remboursement aux fumeurs et aux obèses ?
Ce qu'on appelle le darwinisme social n'est-il pas le darwinisme tout court, quand on sait l'époque et le lieu où cette théorie a été fondée?
Je rêve d'un système de santé pris encharge par l'impôt sur le revenu en dimininuant autant que faire se peut les charges patronales et salariales . Nous payerions en fonction de ceque nous gagnons réellement, quelque soit notre type de revenu ; ainsi, les rentiers participeraient de la même façon que ceux qui travaillent. Voire créer de nouvelles tranches d'impôt pour affiner le calcul. je considère que c'est le système le plus juste.
La tva "sociale" serait si elle se met en place le coup de grâce à la solidarité.
TOUT EST POLITIQUE, c'est le fondement de la démocratie, la vie de la cité, l'agora où nous partageons nos idées .Une Agora dépolluée des nouvelles princières des gens qui prétendent nous diriger. Qui font le plus de bruit possible pour nous empêcher de nous entendre. De nous entendre.....
ENTENDEZ VOUS LES UNS LES AUTRES a dit le prophète


Tout est politique dans l'espace publique, c'est la définition de la politique. Mais les lectures idéologiques que les masses peuvent avoir sur le politique, elles sont en revanche tout à fait restrictive et sentimentalistes pour la plus part. Il faut savoir que les choix politiques sont liés a deux facteurs psychologiques et cela de manière général. Tout d'abord notre éducation politique, nous avons un attachement naturel à la tendance politique de nos parents, en effet changer de bord c'est trahir en partie ses parents (ce qui arrive évidemment mais minoritaire). Et le deuxième facteur, ce sont les intérêts. Si je suis un commerçant je vois bien plus mon intérêt dans une société libérale dans lequel l'activité économique est mise en avant etc, alors que si je suis fonctionnaire, j'ai bien plus intérêt à un conservatisme corporatisme pour conserver mes avantages etc.
Un homme politique pour se faire élire doit d'abord mobiliser les corps sociaux qui traditionnellement vote pour lui (ces corps votent pour lui parce que traditionnellement ces corps voient dans cette ligne politique la défense de leurs intérêts)
Tout ça pour dire que ce qui fait les choix politiques des masses n'est en aucun cas les capacités réflexives de ces masses, mais l'histoire qu'elles ont et les capacités que l'homme politique a à incarner les préjugés de ces corps qui sont censé les priorités.
A travers cette lecture des raisons de nos choix politique, il apparaît évident que la concordance entre un travail de raison et une lecture politique de ces choix est impossible. On ne peut pas donner une information objective en parallèle d'un message politique aussi politisé que celui des franchises médicales et cela sans contradicteurs.

Pour te répondre plus directement et en respectant tout à fait ton discours, tu fais un procès d’intention au principe idéologique de la privatisation quelque soit sa forme, sans te demander une seconde s’il y a des choses positive dans la privatisation et que ces choses positives peuvent être importé sans effectuer une réelle privatisation. Pourquoi le principe de solidarité doit il être absolument sacré ? Pourquoi la santé type rhume est elle aussi sacrée que la santé type opération à cœur ouvert ? En quoi la recherche d’un optimum économique est un principe moins bon que les autres ?
Au sujet de l' "Emotionnel" :

Celui qui donne un état d'empathie (de compréhension, d'Humanisation, d'adhésion, de reconnaissance, où encore la capacité à se reconnaitre dans une autre personne et surtout communiquer pour comprendre des personnes différentes voir des espèces animales différentes), L'EMOTIONNEL QUE L'ON RESSENT DU MALHEUR DES AUTRES EST UNE VALEURE HUMAINE qu'il ne faut pas perdre. (Pour le cas de la personne qui fait la grêve des soins, ou encore les sans-abrits et les tentes du canal St martin... que des personnes accuseraient de faire de l'émotionnel ; Ce n'est pas "FAIRE de l'émotionnel", c'est juste "émotionnel", parce que quand on souffre, cela se voit de l'expression du visage, de la voix et du message, c'est ainsi que l'animal communique pour toucher, sensibiliser les autres de ses souffrances.

(entre parenthèses, on s'offusquait de voir des gens se faire mal avec des rires dans les débuts de vidéogag (TF1), et les animateurs nous rassurer que les personnes n'étaient pas bléssées, n'avaient rien / un week end récent à l'émission d'Artur (TF1 toujours à nous rendre plus bête), des vidéos de personnes filmées dans des accidents impressionnant où on les imaginaient mal en réchapper, les invités (millionaires) rigolaient, et Artur disait "ils ne sont pas mort !" / Cela veut dire que bientôt avec eux, on pourra rire de personnes qui décèdent d'accident filmés !!! / c'est la vision des autres de la Droite, ou de l'humour qui consiste à rire du malheur, de s'en moquer, comme des problèmes qu'ils génèrent...)

Ne pas confondre avec l'appréhension Négative récente que l'on a de cet état EMOTIONNEL (depuis la campagne de SARKOZI DE NAGIBOXAI
qu'il a très utilisé pour hypnotiser, manipuler les esprits, enfantiser).
Hors, ce n'est pas la même chose de FAIRE de l'émotionnel pour convaincre les autres, jouer comme un acteur, un musicien, ou un comédien qui le font pour un Spectacle qui en a besoin, ou comme le font les avocats (qui prennent des cours de théatre si ils en ont besoin pour convaincre le tribunal) pour MENTIR, SURJouer, faire croire, plaire dans un but LUCRATIF (enrichissement personnel), ou pour sa GLOIRE et accéder au POUVOIR, comme le fait la Droite, et "très bien" SARKO.
Bonjour,

Je ne pense pas qu’ASI tourne à la tribune anti-gouvernementale. Il s’agit tout simplement d’un sujet qui a été mal couvert par les médias alors que la franchise médicale concerne beaucoup de malades.
@Si, une dépendance de l'Huma et de la CGT ? Oui, et alors ?

DS n'a jamais caché ses sympathies pour Marie-Georges, pas plus qu'Alain, Sébastien, Elisabeth et les autres...
Le pire rouge, l'écarlate, c'est David, taupe lambertiste infiltrée un temps chez Aeschlimann à Asnières.

Si tu as payé 30 €, en croyant intégrer un site ouvert à toutes les sensibilités, tu t'es fait grave enfler. Mon lapin.
David n'est sans doute pas assez connu pour que l'envoyé de Libé l'identifie, mais il se trouvait bien, vendredi, au Père Lachaise pour rendre un dernier hommage à son maître spirituel :

http://www.liberation.fr/actualite/politiques/306264.FR.php

Des témoins l'auraient vu se réfugier derrière la tombe de Paul Guth, un autre de ses inspirateurs, dès que Francis Lalanne a entonné l'Internationale.

Quoi qu'il en soit, on souhaite... euh... bonne chance à Pierre Boussel-Lambert !
J'ai aussi ce type de sympathie PC et CGT. Ce n'est pas forcément constructif aujourd'hui.
L'humanité a été le pire ennemi de notre lutte dans le 93 il y a bien longtemps (avant que les médias réagissent) concernant le logement, avec un article qui faisait l'apologie de notre directeur d'association. Alors que quelques semaines plus tôt lorsque nous avons "débrayé et manifesté" devant la préfecture de Bobigny "un vent de menace de licenciement pour abandon de poste etc...a terrorisé mes collègues" (alors que nous étions dans la légalité, j'étais déléguée syndicale)

Pour ce qui est de Freud et Lacan attention à ce que vous dites Pierre. Ceci peut être mal interprèté.

Sur 68 Lacan a expliqué beaucoup de chose.... qui se révèlent juste, aujourd'hui. MAIS il a toujours été un défendeur de la "VERITE". Seul clef de la sortie du tunnel...
Madeleine
vu, ecouté, adhéré. Voilà rien à dire d'autre sur ce sujet c'est incontournable ça mérite toutes les manifs...sylvie
Bien pour le nouveau lecteur, bien que j'ai l'impression qu'il soit de moins bonne qualité en plein écran que la version "système D" de l'ancien...

Sinon, bonne année 2008 à ASI, car manifestement vous êtes restés en 2007 :) (sous titre du reportage de France 3, au début de l'émission)
merci Thomas!!!

Nous sommes gouvernés par des autistes, c'est remboursé ?
@ liftt123 jusqu'au jour où vous serez directement concerné... parce que oui, franchise =démantèlement de la sécu, petit à petit, tranquilement une franchise par çi, une autre par là, médicaments moins remboursés, d'autres plus remboursés du tout. Certaines personnes (rares) comprennent de suite, d'autres(beaucoup plus nombreuses) quand c'est trop tard.
Encore merci @si pour cette émission, j'adore, je suis fan comme quand vous étiez sur la 5.
Au risque de paraïtre pénible, mais j'aimais bien le "Visionner en plein écran en cliquant ici" . Parce que en plein écran l'image est trop trouble et in regardable pour moi.
Pardon mais c'est ce que je resssens au visionnage de l'émission
Héééééééééé mmmmmeeeeeerrrrrrrrrrdddddeuuuuuuhhhhhhh


Bon, j étais contente jusqu'à présent de n'avoir jamais eu de problème pour me balader sur le site d'ASI, y compris pour regarder les vidéos et plateau, d'autant plus contente que je lisais forum après forum les difficultés des autres asinautes.
Et là, impossible de visionner en plein écran.

Seul post solidaire ou tout au moins similaire, je cite


"Par jchampavere/Re: remarque technique/20:27 le 25/01/2008

Pas sous GNU/Linux malheureusement (Firefox 2, plugin Flashplayer 9). Impossible d'avoir la vidéo en plein écran.
La solution précédente serait un moindre mal. (L'idéal serait de ne pas avoir de vidéo en flash...)
Merci aux développeurs d'en tenir compte."

Alors sur mon ordi, je ne suis pas sous linux, je suis sous Firefox2......


voilà
désolée d'ailleurs de venir polluer le fil de la discussion avec des questions techniques.
Y a t il un autre endroit plus approprié?
Le débat contradictoire était innexistant, mais la vidéo et le plateau étaient largement très utile, voire trop indispensable, et en plus techniquement ça passe très bien. J'aurais mis aussi un peu de pédagogie, un schéma et une explication technique pour ceux qui ne sont pas malades...

Il manquait : nos chers communiquants télévisuels pour nous expliquer pourquoi ils ne peuvent parler et organiser l'information pour faire de la télévision d'intérêt commun, sans compassion, ni larme, ni coup foireux, mais en expliquant la vie de nos concitoyens... et surtout les difficultés portées par un gouvernement UMP-SarkoZy (ou toutes les étiquettes foireuses, candidats qui essayent de se cacher pour conserver leurs sièges que sampiternel toutou politque qui a besoin d'un chef blng bling pour survivre politquement), avec joie et bonheur pour une meilleure répartition des revenu vers les plus riches, au frais de la République donc de tous (classes moyennes comprises).

Autre sujet bouillant : pourquoi les fonds souverains sont-ils nommés ainsi ? Pourquoi les fonds européens vont-ils au EUAN ? Pourquoi les fonds américains vont rarement ailleurs qu'aux EUAN et ne sont pas nommés souverains ? Quel sont les mécanismes financiers qui maintiennent à flot le dollar et les déficits des EUAN ? Pourquoi les banques françaises préfèrent investir aux EUAN qu'en Europe ? Faisant ainsi : Pourquoi leurs fonds ne sont pas souverains ? Pourquoi ce sujet n'est pas traité au vingt-heure ?

Autre sujet bouillant : la Corse est-elle en train de devenir una nouvelle Algérie ? Pourquoi ce sujet est-il traité sous l'angle du bon démocrate français, comme il y avait le bon républicain français en Algérie ? Peut-il y avoir un esprit contradictoire et argumenté, voire choquant, à la télévision française ?

Pourquoi le plan Attali va tuer les commerces de centre ville ? Pourquoi le lobby des multinationales "travaillent" mieux à Neuilly/Seine, ou dans les bureaux des gouvernements socialistes, que dans les quartiers complexes ou dans la France d'en bas...

Mèfi cependant : l'Humanité sait traiter des sujets sociaux bien mieux que d'autres, d'autres sujets plus polémiques à gauche : c'est moins sûr, surtout quand il s'agit de voir la vérité en face en matière politique, en matière régionale (ce journal est touché aussi par le parisianisme ou centralisme bonapartiste), en matière de politique locale (en région ou province pour conserver la sémantique parisienne).

@ + à tous les @SINAUTES

etc....
@ Mon Nombril:
A vous qui pinaillez sur la grève de la trithérapie sous prétexte que le SIDA c'est pas fédérateur...
La sclérose en plaque, le diabète, la dépression non plus... que je sache.
Demandez à Bruno-Pascal Chevalier l'adresse de la Mamie à la campagne qui doit raquer son fuel, ses trajets pour l'hosto, ses 50cts par boîte, son forfait hospitalier (enfin voyez !), plus sa redevance l'année prochaine et envoyez-y les JT pour voir...
Qui n'a pas eu une grand-mère? Fédérateur là ?
C'est plutôt elle qui est la martyre à l'insu de son plein gré. Mais elle n'aurait pas pensé envoyer une dépêche à l'AFP, c'est tout.
Et avec le papy boom ça va y aller les martyrs en série, pourquoi croyez-vous que ça passe à la vitesse supérieure, pas à cause de l'explosion du nombre de contaminés par le sida.
Les vieux aujourd'hui sont invisibles, facile. On laisse crever les plus pauvres, ceux qui ne participent plus à la croissance. et qui coûtent si cher en sécu...
Ça coûte cher aussi un amianté en fin de vie, plus que sa retraite ouais, mais sa retraite c'est pas grand chose !

@ liftt123:
Vous avez sûrement ratée la sortie de Roselyne Bachelot (ministre de la santé) à propos de la responsabilisation des malades ?
Quant au président il s'est fait une spécialité de changer de discours selon les sondages. Et bien malin celui qui peut se souvenir de cette pléthore de contradictions.
Rarement quelqu'un aura eu autant intérêt à ce qu'un pays entier soit frappé d'Alzheimer , à sa place je ne m'en occuperai plus. Ça marche !

@ @si :
Merci bien pour la version longue, ça change la vie.
Chère rédaction,
Chers @sinautes,

Je n'arrive pas à entrer sur le site de Christian Lehman.
Je site de mémoire, mais il me semble avoir vu un rapport de ce docteur qui nous indiquait que les frais de docteur et de médicaments étaient minimes dans les remboursement de la sécu. Y-a-t-il quelqu'un qui peut me le confirmer.
Pour info : les franchises avant les franchises.
le 27 décembre 2007, je subis un prélèvement sanguin avec 2 analyses, l'ensemble étant théoriquement pris en charge par la Sécurité Sociale à 100% dans le cadre d'un protocole "ALD" (affection de longue durée.
Prix total : 14,85 €
Prélèvement forfaitaire : 3€, soit 1€ pour la prise de sang et 1€ pour chacune des 2 analyses.
Et il paraît que c'est normal!
un truc que je ne comprends c'est pourquoi lehmann ne nous explique pas comment il sait que le but prétendu des franchises médicales de responsabiliser n'est pas le vrai le but qui serait selon lui de casser le principe de solidarité ou quelque chose comme ça....heu hello???? est-ce que ce monsieur connait les mots "procès d'intention"? Si il a eu tellement de problèmes pour médiatiser son initiative c'est peut être parcequ'il n'est pas doué pour expliquer d'où lui vient cette certitude, est-ce qu'il a lu dans l'âme de Sarkozy? Dommage que DS ne lui est pas posé la question...

d'autre part j'ai l'impression qu'il utilise le mot "conceptualiser" quand il veut dire "personnifier" dans le sens donner corps à quelque chose ce qui est un peu contradictoire avec le sens de "conceptualiser"
- manger 5 fruits et légumes par jour ou payer ses médicaments : Ouh, la vache, ça percute, quel fabuleux raccourci de notre diabolique époque.

- lehmann, c'est le clone de Pelloux : même physique, même bagou... Il a une moto ?

- Sidéens, Aids, début de la lutte contre le sida, Act Up : N'y a-t-il pas un risque, en terme de communication, à réduire le débat à un problème de Sida ? J'ai bien entendu les autres mobilisations mais elle sont tellement moins médiatisées.... Je l'aurais bien aimé cette question, si elle avait été posée !

- @Thomas webmaster : C'est un peu en désordre les Vidéo acte par acte ? Et le temps nécessaire à prévoir pour regarder , il est marqué où ?

- Et maintenant Birenbaum : ah que le monde est petit ....( tien au passage : http://www.lepost.fr/article/2007/12/05/1062856_nicolas-sarkozy-est-le-bachelor_1_0_1.html )

- Sondage opinionWay avec petit clin d'oeil vers DS : il a son abonnement ici lehman, ? C'est qoi son pseudo ?
Les problèmes de vidéo semblent résolus: vrai plein écran, fluidité retrouvée, vidéo intégrale disponible.
Bravo et merci !


PS: Pour le reste: excellent plateau. Serait-ce possible à l'avenir d'élargir le débat à 1 ou 2 intervenants de plus (avec une table un peu plus grande et sans doute une caméra de plus... Je sais, c'est probablement trop cher pour l'instant).
Je fais partir des abonnées silencieux, oui le coté débat faussement participatif, mon avis m'intéresse, à très vite tendance à me fatigué, mais qu'importe...
Bref tout ça pour dire que j’ai vraiment apprécié cette émission, de la réfection, de l’engagement et même de l’émotion. Bravo.
C’est drôle comme la technique de notre président, ‘je donne un exemple et je montre que j’agis en l le resolvant’ (un stage, un emploi, un projet de loi) se retourne contre lui, là un homme qui ne se pose pas en victime, mais qui œuvre pour le bien commun, il y a longtemps que je n’avais pas vu ça !
Ps : vous ne pourriez pas mettre les durées des vidéos entre parenthèses à coté des ‘Actes’

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Genial ! pouvoir enfin regarder toute l'emission en un seul click ! merci Thomas ;)
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.