74
Commentaires

Mort d'Adama Traoré : les médias malmènent (enfin) la version du procureur

Quelles sont les circonstances exactes de la mort d’Adama Traoré survenue le 19 juillet à Beaumont-sur-Oise suite à son arrestation par les gendarmes ? Si les médias ont d’abord repris sans distance la version du procureur de Pontoise Yves Jannier – qui a évoqué tour à tour une crise cardiaque puis une "infection grave" – la presse a finalement mis au jour les incohérences voire les omissions des autorités. Retour sur une affaire où la famille de la victime, d’abord méfiante vis-à-vis des journalistes, a fini par se faire entendre d'eux.

Derniers commentaires

Avec cette énième affaire de bavure policière il faut se rappeler certains passages du mot d'ordre de la marche de la dignité de l'année dernière

Le crime policier est l’expression achevée du racisme d’État. C’est celui-ci qui conditionne des fonctionnaires puissamment armés à passer à l’acte, c’est lui qui les dispense de réfléchir au moment tragique, qui leur donne le temps de se saisir de leur arme, d’ajuster et de tirer à mort ou d’écraser la poitrine et la gorge de leur proie sous la clef d’étranglement. Le message implicite que délivre le crime policier est simple : « Non seulement vous n’êtes pas des êtres humains comme les autres mais, avec vous, nous pouvons aller jusqu’à la mise à mort et les meurtriers sont assurés de l’impunité ». À ce jour, rarissimes sont les procès ayant abouti en faveur des victimes. Le crime policier n’est jamais un homicide involontaire, il n’est jamais gratuit, il est là pour répandre la consternation, la désolation dans les cœurs et les esprits des familles endeuillées, pour nous faire renoncer à être traités comme des êtres humains. Il n’épargnera personne, il est là pour nous terroriser.

C’est pourquoi comme il y a 30 ans, comme il y a 10 ans, contre l’humiliation quotidienne, contre le mépris, contre l’islamophobie, la négrophobie, la rromophobie, galopantes, contre les crimes policiers, s’impose une nouvelle marche : la Marche de la dignité. Notre réaction puissante, organisée, confiante est la seule façon d’enrayer notre écrasement collectif annoncé.


https://paris-luttes.info/marche-pour-la-dignite-et-contre-3749


Une marche vivement critiquée par ce que je qualifierai de tauliers du système politique http://www.slate.fr/story/109281/marche-dignite-clavreul et médiatiques http://www.prochoix.org/wordpress/?s=marche+pour+la+dignit%C3%A9 ( la revue pro choix est en première ligne concernant la critique de cet antiracisme tant détesté par Valls et ses amis)



Excepté médiapart https://www.youtube.com/watch?v=CDLJ50uoHhs
Bof vu qu'une bavure policière sur cinq cent finit par une condamnation (souvent très faible d'ailleurs) pas étonnant que ce genre de tragédie soit de plus en plus courante...

Que la "justice" et les politiciens arrêtent de couvrir voir d'encourager les abus policiers et les choses changeront !
Les forums internet, depuis longtemps, sont des lieux ou on peut trouver un peu le meilleur (comme ici*) et beaucoup le pire. Y compris dans des endroits où on n'aurait jamais cru, genre Libé (Sartre, réveille-toi, ils sont devenus fous). Adama Traoré y est mis plus bas que terre.

Libé pourrait parfaitement les fermer, vu que leur contenu va de la banalité inutile à la parfaite ordure**. Mais, apr pure envie de gratter de la thune et plaire à leurs annonceurs, ils gardent chez eux ces poubelles à ciel ouvert.

* Précision utile, car j'ai déjà assez de roquets sur les chevilles !

** C'est à cause de ce mot que j'y ai été "modéré". Voir le récit de la chose :

http://misentrop2.canalblog.com/archives/2016/04/29/33735715.html

(Dans les commentaires, le curateur est venu mettre le poing final à l'affaire)
Cet Etat est une honte sans fin, mais quelle honte ! On espère que toute la vérité sera faite sur les circonstances du décès d'Adama et on ne peut que soutenir la lutte de cette famille, de cette ville. Néanmoins, je reste pessimiste. Les Français ne se rendent pas encore bien compte dans quel régime autoritaire, injuste et stratifié ils vont devoir vivre maintenant.
C'est très pas nouveau les manœuvres d'appui sur la cage thoracique pour étouffer l'interpellé dans la police...

Lamine Dieng, lui aussi !

Maintenant, on attend les réactions des "Je suis Charlie" qui naguère défilaient en jetant des fleurs aux policiers. Vous vous rappelez, hein ?
Il n'y a que moi que se mets mal à l'aise la comparaison entre la situation en France et aux États-Unis ?

Je veux dire, bien évidemment que c'est un drame et que l'impunité, a priori, de la police française est scandaleuse mais la situation en France est tout de même bien moins pire que celle aux États-Unis non ?

Loin de moi de minimiser ce qui s'est passé mais il semble que ce soit une bavure pas quelque chose de systématique comme aux US.
home jackings ?

I only speak a few words of french.
Taper sur la police reste le sport national en France.

Les banlieues attendent la première bavure pour se soulever contre [s]le capitalisme[/s] les poubelles les bus les CRS et les voitures des voisins.

Arrêter un potentiel complice d'un habitué des home-jackings, qui se rebelle, s'échappe en menottes et ne se laisse pas arrêter, sans utiliser un exces de force est une prouesse que la police française a réussi tous les jours jusqu'au 19 juillet dernier. Forcement un jour ca rate, et ça tombe sur Traoré, alors la famille crie a l'assassinat d'état et le forum d'@si est unanime pour remettre en cause les pratiques de la police, forcément fautive puisque la communication du procureur est évidemment guidée par l'objectif de ne pas déclencher de nouvelles émeutes (grande trouvaille!).

Après on s'étonne que les auteurs de home jacking ne sont pas arrêtés. Après on s'étonne que les home jackings augmentent. Après on s'étonne que le FN monte...
Jeune, noir, cardiaque...si c'est pas de la provocation...
Au delà du réflexe pavlovien consistant à disculper systématiquement les forces de l'ordre, l'objectif de la Préfecture est de retarder au maximum la diffusion de la vérité.
Si l'asphyxie, qui a de grandes chances d'avoir été provoquée par les 250Kg de gendarmes sur la poitrine d'Adama, avait été révélée dès le premier jour, les "échauffourées" seraient peut-être devenues un soulèvement comme en 2005.
C'est juste de la communication de crise bien gérée.
En effet, les commentaires font froid dans le dos. Le pire étant sur facebook où les gens se lâchent littéralement (sous pseudonyme bien sur). En gros s'il s'enfuyait, c'est bien qu'il avait quelque chose à se reprocher donc finalement, qu'il l'a bien cherché et que la police fait un métier difficile, saluons-les la mains sur le cœur. Les français semblent mûrs pour un bon coup de fascisme, cela fait trop longtemps que grouille dans les cœurs la revanche des imbéciles dépassés de tous les cotés par une société en déroute.
Nouveau sens du verbe "arrêter" : ôter la vie d'un suspect par arrêt cardiaque ! Et d'aucuns réclament le rétablissement de la peine de mort ... alors qu'elle se pratique en catimini !
Je vous déconseille les commentaires des levcteurs de l'article du Monde, et je n'ai même pas été voir ceux du Figaro.
Pour pas mal, en gros, si il n'avait rien à se reprocher il serait toujours en vie.

Et peu pointent l'énomre connerie du procureur de vouloir travestir la réalité. Il est procureur bon sang ! Représentant de la loi, de l'Etat, qui choisit de bidonner pour couvrir a priori la police, avant tout développement de l'enquête, qu'on comprend bien qu'il ne veut pas vraiment ouvrir vu la façon dont il traite les conclusions de l'autopsie..
Et ça viendra parler des zones de non droit dans les quartiers.

Putain, on vit dans un monde qui pue de plus en plus...
Le proc', il est issu de la même école que le juge Burgaud? :D
Super enquête Anne Sophie ! Bravo, et pourvu qu'on en ait d'autres, toujours avec cet oeil critique sur les médias.
Après son interception "musclée", Adama Traoré a montré des signes de détresse. Si les gendarmes l'avaient conduit alors aux urgences au lieu de l'emmener au poste pour le mettre en GAV, il serait peut-être en vie.

M'est avis que ce manque de discernement (pour rester poli) va coûter bonbon sur leur carrière.

Idem pour le procureur, quand on pense aux répercussions de l'affaire. Avec des gens comme lui et les bleus, Daesh progresse.
Nickel. Super papier.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.