Mort d'Adama Traoré : les médias malmènent (enfin) la version du procureur
reportage

Mort d'Adama Traoré : les médias malmènent (enfin) la version du procureur

Buzzfeed, Le Monde, FranceTVinfo, Libé... mais pas encore BFMTV

Réservé à nos abonné.e.s
Quelles sont les circonstances exactes de la mort d’Adama Traoré survenue le 19 juillet à Beaumont-sur-Oise suite à son arrestation par les gendarmes ? Si les médias ont d’abord repris sans distance la version du procureur de Pontoise Yves Jannier – qui a évoqué tour à tour une crise cardiaque puis une "infection grave" – la presse a finalement mis au jour les incohérences voire les omissions des autorités. Retour sur une affaire où la famille de la victime, d’abord méfiante vis-à-vis des journalistes, a fini par se faire entendre d'eux.

"Avant, la télé, on l’entendait. Depuis la mort de mon frère, on l’écoute. On écoute chaque phrase. Chaque mot. Chaque virgule." Assa Traoré se tient droite sur un banc du quartier Boyenval de Beaumont-sur-Oise où vit sa mère. Ici tout le monde se connaît. La bienveillance est palpable, de la gamine sur trottinette glace à la main au jeune homme du haut de sa fenêtre. "Oh salut Assa !" "Salut Karim". Le regard au loin, Assa Traoré énumère les mots des médias qui l’ont blessée : infection très grave. Mort d’une cause cardiaque. Interpellé pour extorsion de fonds. Jeune homme de 24 ans. "Non, mon ...

Il vous reste 97% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.