37
Commentaires

Morin, ancien ministre et candidat, accusé sur France Inter de conflit d'intérêts

Confuse mêlée de cheikhs, ce lundi matin, au micro de France Inter. Candidat à l'élection présidentielle et ancien ministre de la défense de Nicolas Sarkozy, Hervé Morin était l'invité de Patrick Cohen. Les deux hommes se sont écharpés pendant près de 5 minutes à propos de l'identité de l'acheteur du cheval d'Hervé Morin. En décembre 2007, Morin, encore ministre de la défense à l'époque, vend un pur-sang baptisé "Literato" pour plusieurs millions d'euros à Cheikh Mohammed, l'émir de Dubaï. Cette transaction privée entre deux responsables politiques ayant à traiter des questions de défense relève-t-elle du conflit d'intérêts ? C'est la question que Patrick Cohen a posée, quatre ans après la transaction, à Morin. Mais celui-ci a répliqué en affirmant que le journaliste se trompait de cheikh et que l'acheteur de son cheval n'avait aucun pouvoir politique.

Derniers commentaires

Bref ! ...
COHEN s'est planté.
Le monsieur rencontré six fois n'est pas le bon.
Après, la discussion reste ouverte sur la question du conflit d'intérêts.
Hervé Morin, l'homme le moins charismatique de la planète...
"Hervé Morin a joué à l'andouille ce matin" Patrick Cohen.... J'ai vu le candidat ce soir sur LCP. Bon. Il jouait encore à l'andouille. De là à penser qu'il ne s'agit pas d'un jeu.....
J'ai écouté le podcast, j'ai tiqué sur le programme de réforme scolaire du candidat Morin. Bon l'école toute l'année, que le matin et avec du sport l'après-midi, ça rappelle furieusement l'école à l'américaine. Vu de près, c'est pas génial, mais de loin ça séduit sans doute - à moins que ce ne soit aussi l'organisation à l'allemande ? C'est tellement à la mode en ce moment de dire qu'il faut se calquer sur ce qui se fait outre-Rhin...
Non par contre son idée d'autonomie de l'école, calquée sur l'autonomie des universités, pour que l'école soit adaptée aux élèves et à leur diversité locale (ou un truc du genre, enfin c'était l'idée il me semble), ça ressemble furieusement à : 1) ils achetent leurs locaux et ils les entretiennent, et 2) ils font le programme qu'ils veulent, les gens choisiront dans quelle école ils enverront leurs mômes. J'imagine qu'on accompagne ça de droit de scolarité fixés de façon autonome... Bref, c'est de l'école privée, partout, pour tout.
Heureusement que lui assume le fait que le centre est placé à droite, sinon on en viendrait à se poser la question...
pauvre morin il prépare le financement de sa campagne électorale mais la différence c'est que question pur sang il faut qu'il repasse le bourin!!
M'enfin ! Laissez lui s'en mettre plein les fouilles. Déjà que c'est chiant de faire de la politique, impossible de descendre au Sofitel, le Carlton aussi c'est grillé, il ne reste plus qu'un petit cheik de temps en temps...
Conflit d'intérêt ? Moui, enfin j'imagine que dans des transactions de fournitures militaires entre la France et les Emirats, la France est vendeuse et les Emirats acheteurs.

Et s'il s'agit de chevaux, c'est à nouveau le français Morin le vendeur et l'Emirati l'acheteur.

Bref les deux transactions sont dans le même sens, des Emirats vers la France. Du coup je vois pas trop le tour de passe passe qu'auraient pu faire les deux parties. On imagine sérieusement que Morin aurait pu faire faire une ristourne militaire aux Emirats et récupérer la différence en surfacturant son canasson ? Ca me paraît vraiment abracadantesque..

Quant à Cohen, fort avec les faibles, faible avec les forts, un brave petit soldat de l'actionnaire..
encore un fieffé coquin....
C'est fou comme la maladie d'Alzheimer fait des ravages chez l'homme politique.
Personne ne semble se poser la vrai question qui compte. Est-ce que Morin a payé le moindre euro d'impôt sur l'énorme plus-value réalisée (Un cheval acheté 40 000 euros et vendu 4 millions!) ? Pour ma part j'ignore totalement si ce genre de plus-value est taxable ou pas. A mon sens c'est la vrai question à poser à Morin : En temps que candidat, penseriez- vous équitable que ce genre de transaction soit taxé et si oui à combien? Mais je crains que Cohen a plus le souci de faire des croche-pattes à un concurrent de Sarkosy sur sa droite (même si peu dangereux) que de poser des questions sur l'injustice du système fiscal français que l'actuel président a peu réformé, sauf dans le sens du pire. La question "politique" de Cohen sur le conflit d'intérêt aurait du être posé, par Demorand ou lui, à l'époque où Morin était encore ministre et invité régulièrement à ce titre sur France Inter.
Vive le fact cheikhing
Et le magnifique château de famille des Bruni Tedeschi n'a t-il pas lui aussi été vendu à un cheick après moultes visites de "monmari" aux pays enchantés de l'or noir ?
Ai beaucoup apprécié Patrick Cohen ce matin...Qu'il continue....
haha,
Et voici qu'apparait Sébastien, casaque bleu, toque noir, drivé par DS qui se présente au départ.
Je vous rappelle qu'il est engagé avec une poignée d'autres étalons à la course au fact checking, cette nouvelle épreuve reine des actualités.
Sébastien prend un bon départ après une habile volte, il fait un joli parcours, le trot est enlevé et il achève finalement Morin par une volte habile et un doubler.
Voilà une belle séquence, nous le retrouverons à ne pas douter au prochain CSO pour enchaîner une dizaine d'obstacles dans une nouvelle carrière.
Franchement, j'ai apprécié Patrick Cohen ce matin. Il n'a pas lâché le morceau, ne s'est pas démonté, et n'a été aucunement complaisant. Espérons qu'il ne le sera pas plus avec les "sondages-compatible"
Momo notre chef de guerre, heu non, notre chef d'opérations militaires....
La même voie que Bayrou, mange la soupe pendant des années, se plie devant tout et quand les élections approchent il jure main sur le coeur qu'il n'a rien fait dans ce gouvernement!!
Mais on va pas cracher dans la soupe, un candidat de plus à droite, c'est très bien. Je conseillerai même aux maires PS ou de gauche de lui donner des signatures, comme à tous les candidats de droite. Plus la droite et l'UMP seront en miettes, et mieux ce sera.
Oui c'est pas bien, c'est pas beau, mais faut faire de la politique pour gagner, pas pour être le plus gentil et devenir le Poulidor de la politique.
Pov' Morin, déjà que selon certains sondages il est gratifié de 0% d'intention de vote, il devrait rapidement passer aux nombres négatifs.
Aurons-nous "un Patrick Cohen particulièrement incisif" quand il s'agira d'interroger de grosses pointures (ou de grandes talonnettes) ?
Faut l'écouter régulièrement, et comparer avec d'autres ! Et pas de danger que "grandes talonnettes" le "sélectionne" pour ses interviews bidon.
Bien sûr que non, déjà parce que Talonnettes ne se fait interviewer QUE par des journalistes de son choix.
Ensuite parce que (mais là c'est très subjectif) je soupçonne P. Cohen d'être moins incisif avec d'autres candidats (genre Hollande). Il sera en revanche sans compromis avec Eva Joly ou J.L. Mélenchon... ça on peut en être sûr.
Ben tu te trompes, ce matin il a été très cool avec Méluche, j'ai trouvé.
Peut-être plutôt préoccupé par son rectificatif merdeux (via Vanessa Descouraux) qui ne le mettait pas en état de s'affronter à Mélenchon le lendemain de son impertinence. Et son Mélenchon qui "hurle" était comme d'hab bien merdeux aussi.

* Il s'est bien gardé de ressortir ce qu'il a dit à Sébastien Rochat: - Contacté par @si, Patrick Cohen estime néanmoins que Morin a brouillé volontairement les pistes : "Expliquer que M. Al Maktoum, numéro 2, n'a pas de pouvoir de défense, c'est prendre les gens pour des imbéciles. Ce sont des familles régnantes à la tête d'un pays. Elles ont tout pouvoir ! Il y a une transaction privée avec un ministre de la défense et un chargé des questions militaires. Cela soulève un certain nombre de questions. Il dit d'ailleurs qu'il l'a rencontré à un salon militaire. Qu'est-ce qu'il faisait là s'il n'a aucun pouvoir sur ses questions ? Je veux bien qu'on pinaille sur des titres, mais Hervé Morin a joué à l'andouille ce matin. Les titres officiels dans ces monarchies, ça n'a aucun sens, ce sont des familles régnantes qui sont à la tête de l’État".
Et par curiosité, depuis, quel le palmarès de ce cheval acheté si cher ?
Etait-ce le bon prix, ou bien un prix d"Ami" ?
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.