246
Commentaires

Mitterrand embrouille toutes les lignes j@unes

Etrange affaire Mitterrand, qui fait péter les plombs aux meilleurs esprits, et divise tout le monde. La fracture passe à l'intérieur des partis politiques, elle partage les médias et leurs propres sites Internet, et elle divise aussi... la communauté homosexuelle, associée par amalgame au tourisme sexuel et (même si c'est injuste dans le cas Mitterrand) à la pédophilie.

Derniers commentaires

Encore une émission d'@si où il n'y a que des hommes. Soupir...
Que l'on résume la situation.

On a un ministre de la culture qui croit que son rôle de ministre de la culture est de défendre l'intérêt des artistes et n'a jamais entendu parlé d'intérêt général.

Il y a aussi sa défense de la justice à deux vitesses au bénéfice des "grands" artistes à propos de Polanski.

Celui-ci a écrit un livre où il avoue avoir pratiqué le tourisme sexuel en Thaïlande.

Les éléments contre lui, principalements ses propres écrits et ses propres déclarations ou propos dans les médias peuvent tout juste générer de fortes présomptions, mais ils ne sont ni utilisables pour ouvrir une enquête, ni utilisable en cas de procès comme preuve pour définir une quelconque culpabilité, l'age des prostitués qu'il a fréquenté étant inconnus et pourtant critiques pour le faire tomber sous le coup de la loi française, celle si ne comdamnant que le tourisme sexuel concernant des mineurs. Face à la justice, FM s'en tire donc à bon compte.

Moralement, il me semble que c'est une affaire de choix, sommes-nous permissifs au point d'accepter que quelqu'un ayant pratiqué le tourisme sexuel avec un doute sur l'age des victimes et donc sur la possibilité qu'il ait commit un crime puisse exercer un mandat de ministre de la république ?
En tout cas l'invocation de la vie privée pour faire taire le débat n'est pas permise alors qu'il s'agit d'aveux publiques par l'intermédiaire d'un livre.

Si moralement nous acceptons cela, alors nous ne pouvons pas exiger sa démission. Si nous le condamnons, nous pouvons exiger sa démission.
Mais vu qu'il s'agit d'une question morale, lui peut dans ce cas aussi refuser de démissionner.
Dans tous les cas donc c'est une affaire politique.

Nous pouvons aussi invoquer l'ensemble de son oeuvre, et poser la question non seulement de la démission à FM mais aussi de sa destitution effectivement à Nicolas Sarkozy;
Le dernier épisode de ce qu'on peut appeler maintenant "opinion publique versus internet" :
Ce matin, dans la Matinale, "le papier du sociologue de service" qui oppose le sondage d'opinion fait par Canal suite à l'affaire Fr. Mitterrand, aux discussions du net (monologues de gens qui n'échangent pas mais suivent leur idée fixe... je résume mais bon...)
Vous trouvez les explications du bonhomme dans la 3e partie, à 9' du début sur le lien suivantPartie 3 de l'émission du jour
Je vous laisse le soin de commenter...
J'en ai retenu que ceux qui vont sur le net se résument à des personnes motivées par leur rejet de la société dans laquelle ils vivent, et qu'ils sont incapables de vrais échanges... puisque capables seulement de monologues !
Il est fort Didier Lestrade, il est intelligent contrairement à son collègue Jean-Michel Durant.
Mais ils me font marrer les gens à propos du tourisme sexuel, quand ils prennent l'air très sérieux pour dire que les prostitués sont forcément majeurs. Comme si on leur demandait leur carte d'identité aux jeunes éphèbes. Et comme dit Stéphane Guillon, que veut dire "majorité" chez un jeune type qui a commencé à se prostituer à l'âge de 13 ans, à qui on a forcé de faire des passes etc ? Si quelqu'un va aux putes en Thaïlande, que ces putes soient garçons ou filles, majeurs ou mineurs, il cautionne forcément un système, un système où les enfants sont mis sur le trottoir très jeune, se droguent très jeune etc !
Bonsoir,

Je rejoins totalement Didier Lestrade : Un grand Merci pour tout ce que vous faites.

Bien à vous.

PS J'ai regardé "Mon copain Rachid" sur Canal+ il y a déjà quelques temps, je l'ai apprécié ce court-métrage car décalé, profond, inspirant, nyctalope...
A regarder du coin de l'oeil avec un léger sourire dans une nuit d'insomnie.
La vraie question est celle la qu 'est ce qu 'un ministre de la République ? c est un personnage qui représente la France et le gouvernement, à ce titre il doit répondre aux questions des députés et à l ensemble des français ....il mène une action politique et il doit ( ou devrait ) sa nomination à ses qualités humaines ou à ses actions précédentes ....

Sa qualité en tant que ministre est d être en COHERENCE entre ses paroles , ses projets et son passé .... quand il n 'est plus cohérent il perd toute valeur et ne représente plus que lui même....

F Mitterand est il cohérent quand il qualifie les internautes qui téléchargent de criminels, d assassins de la culture.... quand il condamne la morale et la justice d'un pays ( les Etats Unis ) qu 'il nie le délit rendu par la justice d 'un pays ( au nom de ses critères personnels ) et que l'on regarde son passé , ses écrits , ses oeuvres et ses actes passés ???
Le vrai responsable est celui qui ne respecte pas la fonction d 'un ministre et qui l' a nommé pour faire un "coup médiatique " qui l' a nommé parceque cela était " son bon plaisir "
La question peut être retournée qui se serait soucié des positions de cette personne sur ces sujets s'il n était pas ministre ?? et qu 'elle la valeur symbolique d un ministre si il peut prendre n' importe qu'elle position sans avoir besoin d être COHERENT avec son passé ses actes et actions
Excellente émission, vraiment.

Je pense que dans les lignes jaunes franchies, il y a aussi quelque chose de l'ordre de la trash tv.
Un média a convoqué un ministre et l'a sommé de s'expliquer sur sa vie privée.
Cela c'est du jamais vu, et cela marque un virage dans l'exigence de vérité, dans ce que cela a de nécessaire, comme le disait Lestrade, mais aussi dans ce qu'il y a de pire en matière de transparence, ou plutôt de fausse transparence, qu'on peut résumer par "voyeurisme".



http://anthropia.blogg.org
Juste pour signaler qu'il y a un problême au niveau des liens des participants.
Le lien vers le site de Michel Durand est actuellement dirigé vers le site de Didier Lestrade.
« En s’adjoignant cette tête d’affiche, le mari de Carla Bruni joue surtout la carte ‘‘paillettes’’. Frédéric Mitterrand, auteur talentueux et sensible de quelques bons films et livres, bénéficie d’une vraie notoriété, tendance people.
Qu’importe si ses goûts datent, s’il est ignoré, sinon méprisé, par le monde de la culture contemporaine.
Qu’importe aussi, que dans un livre récent, il raconte son tourisme sexuel avec de jeunes garçons.
Ce qui est dénoncé sur les chaînes publiques, quand il s’agit de vulgaires Allemands bedonnants, devient éminemment poétique sous la plume d’un esthète littéraire.
Alors c’est sûr, avec ce ministre en scooter et sac à dos, fantasque, drôle et séduisant, on va plus rigoler, dans le couloirs du ministère. C’est sûr, le cinéphile sera plus à l’aise au Festival de Cannes au milieu de ces stars qui le font tant rêver et dont il a susurré, de sa voix suave, les légendes à la télévision. Mais sur le fond ? »


Le texte, de Télérama,est clair, et ne devrait pas avoir besoin de sous-titres :

« ...le mari de Carla Bruni [Ce n’est pas Nicolas Sarkozy qui fait ce choix intrinsèquement, c’est pour répondre aux pressions de son épouse] joue surtout la carte ‘‘paillettes’’. »

« Qu’importe si ses goûts datent, s’il est ignoré, sinon méprisé [indubitablement un mauvais choix], par le monde de la culture contemporaine »

« Qu’importe aussi [ses mœurs discutable pour le choix d’un réprésentant du Gouvernement], que dans un livre récent, il raconte son tourisme sexuel avec de jeunes garçons ».

« Ce qui est dénoncé sur les chaînes publiques, quand il s’agit de vulgaires Allemands bedonnants [devrait – à fortiori – dans ce cas êtres dénoncé], devient éminemment poétique [pour Nicolas Sarkozy – à contrario – dans le choix d’un ministre de la Culture] sous la plume d’un esthète littéraire »
Est on vraiment obligé de donner la parole à ce genre de personnage ?
Je n’ai pas regardé l’émission de la semaine dernière, car trop c’est trop.

Utiliser la souffrance des uns et des autres pour faire du buzz, la souffrance des animaux évidemment, mais aussi celle qui nous prend là, nous les asinautes, quand on assiste, impuissant, à des scènes de torture… Éprouvant un dégoût sans fond, j’ai boycotté l’émission et son forum. Maître mots : ne pas cautionner, ne pas en ajouter.

Je n’ai pas plus regardé cette émission.

Ici, nous retombons dans le classique des classiques de la ligne jaune, qui va bien finir un jour par devenir célèbre, de cette célébrité qui honore déjà les très glorieux Voici et Gala. Du sexe, mieux de la pédophilie, un zeste de pouvoir à la sauce ministre, un doigt de Front National, bref du sonnant et trébuchant scandale, et avec un peu de chance, à la fin une bonne giclé de buzz !

What next?

J’en ai déjà beaucoup dit à propos de la ligne jaune et de son animateur, mais problème : quand je développe mon argumentation on me reproche de me répéter, et quand je fais court on me demande d’être plus constructif et d’étayer mes propos ! Aujourd’hui je tente une nouvelle expérience, faire parler les autres – florilèges :

Alex nous fait une belle prise de conscience, partagée par beaucoup, car votée d’utilité publique : « Au final, grâce à cette émission, j'apprends qu'il n'y a aucune affaire ; juste un sale lynchage organisé par les gueux populistes qui pullulent sur Internet ; j'aurais pu me contenter du mémo de Frédéric Lefebvre... » il a assurément touché juste, car il aura droit à une longue réponse de Guy.

Guy carrément prétentieux « Allez voir sur le net, le Court-métrage est le sujet qui monte. Nous n'apportons pas une "troisième affaire". Nous la tuons dans l'œuf. » Ah ah ah, si l’objectif de la ligne jaune était de tuer les affaires dans l’œuf, nous aurions une tout autre émission. Bel essai d’enfumage…

Guy, plus langue de bois, tu meurs : « Je me réjouis, par ailleurs, que vous trouviez votre bonheur avec Judith : c'est bien pour cela que son émission est précieuse. » Je ne comprends pas pourquoi tant d’asinautes éprouvent le besoin de dire dans les forums de la ligne jaune, oh combien dans le texte est sublime. Permettez moi une analyse (probablement biaisée) : il me semble que c’est parce que les asinautes sont conscients d’être dans la médiocrité avec la ligne jaune, qu’ils ont besoin, par compensation, de dire à tous qu’ils sont des admirateurs de dans le texte. Une sorte de caution intellectuelle dont ils s’autocongratulent.

Bondurant s’exprime bien pour un gamin d’à peine quelques mois « J'ai retrouvé la ligne j@une de mes jeunes années! ». Comme vous Bondurant, certains seront félicités d’avoir été dans les premiers, un jour peut-être…

Oblivion « Etouffe » mais en redemande « Merci pour cette émission Guy ». Le pauvre il n’a pas compris ce qui l’étouffe… encore quelques lignes jaunes et il gagnera en lucidité.

BLG pète les plombs : « Et voilà, encore une émission passionnante ! @si est finalement un site d'une régularité stupéfiante. De la même manière que les chroniques d'Alain sont toujours excellentes, les enquêtes de Sherlock toujours pertinentes et les analyses de Judith toujours intelligentes, la Ligne Jaune semble condamnée à une éternelle médiocrité (j'exagère à peine). » J’adore le jouissif « j'exagère à peine ».

Djinneo explique le pourquoi du pourquoi « Par contre, si un article, une chronique, une émission est détestable, il vaut de beaucoup mieux dans l'intérêt général, l'exprimer. » Nous sommes d'accord.

Guy toujours égal à lui-même, même dans l’erreur : « Eh bah on va se passer de vous aussi alors. Et puis la vie va continuer. » Que ceux qui ne sont pas contents sortent, qu’ils se taisent, qu’ils disparaissent, à jamais dans le néant.

Guy hallucinant « Je ne suis ni gendarme, ni garde-barrière. » C’est le monde à l’envers, nous avons ici un arroseur arrosé ! Sa création lui échappe, il ne serait qu’une victime du dispositif qu’il a créé. Beau second essai d’enfumage…

Yanne qui ne nous avait caché ça jusqu’ici, lâche le morceau : certaines lignes jaunes seraient sans punch ? « La première émission de la Ligne Jaune qui ait du punch depuis la rentrée. GB, vous avez retrouvé votre allant d'avant les vacances, tout va bien. » Il sera gratifié du fameux, court, mais efficace « Oui, vous n'avez pas tort. »

Djinneo déclare sa flamme à Guy « Je ne saurais dire lequel des deux G Birenbaum m'a plus plu que l'autre: celui-là, ou celui de la semaine dernière. Car ils m'ont tout les deux plu. » Bon avec un petit effet secondaire, tout petit, presque rien « Mais entre les deux, c'est une certaine forme de déontologie qui en prend en sacré coup. »

Guy, travaille beaucoup sur lui, les forums l’aide énormément « C'est l'objectivité. Ce concept qui n'existe pas. Je ne suis pas objectif et ça peut se voir. (…) Merci de m'aider ;-) ». Nous le savions déjà que vous n’étiez pas objectif, ce qui est nouveau c’est que vous semblez l’assumer sans problème.

Guy lucide : « Il est difficile de savoir précisément à l'avance ce qu'un débat donnera. » Surtout quand le débat n’est pas bien préparé. Il y a tout plein de différences entre faire du journalisme et [tenter de] générer du buzz.


PS : Comme cela m’a déjà été reproché, laissez-moi anticiper et désamorcer ma supposée fixation à l’endroit de Guy. Il est un personnage important, il s’exprime beaucoup dans son émission (c’est bien normal) et dans les forums (c’est tout aussi normal), c’est donc normal que je m’adresse à lui en priorité, rien de plus.
L'analyse de Didier Lestrade est pertinente , J-M Durand lui est intéressant en creux, par son côté marionnette UMP. A mon avis le court-métrage méritait moins de développement que l'épisode du témoin de moralité, qui pose la question de l'utilisation d'une fonction à des fins privées.(impressionner un tribunal avec le titre prestigieux de directeur de la villa Médicis et offrir des stages dans ce même établissement)

L'éclairage du plateau est vraiment réussi et l'image superbe. Merci pour cette émission!
Pourtant Télérama avait en juin 2009, ouvert la voie – en donnant de la voix – sur la légitimité de la nomination de Frédéric Mitterrand comme Ministre de la Culture.
Je l’ai signalé dans ce post le 09/10/2009 à 20:51, que personne a semble t’il remarqué.

« En s’adjoignant cette tête d’affiche, le mari de Carla Bruni joue surtout la carte ‘‘paillettes’’. Frédéric Mitterrand, auteur talentueux et sensible de quelques bons films et livres, bénéficie d’une vraie notoriété, tendance people. Qu’importe si ses goûts datent, s’il est ignoré, sinon méprisé, par le monde de la culture contemporain. Qu’importe aussi, que dans un livre récent, il raconte son tourisme sexuel avec de jeunes garçons. Ce qui est dénoncé sur les chaînes publiques, quand il s’agit de vulgaires Allemands bedonnants, devient éminemment poétique sous la plume d’un esthète littéraire. Alors c’est sûr, avec ce ministre en scooter et sac à dos, fantasque, drôle et séduisant, on va plus rigoler, dans le couloirs du ministère. C’est sûr, le cinéphile sera plus à l’aise au Festival de Cannes au milieu de ces stars qui le font tant rêver et dont il a susurré, de sa voix suave, les légendes à la télévision. Mais sur le fond ? »

Par contre Marine Le Pen – ou son entourage – a bien lu mon post (ou posts similaires), comme je le faisais remarquer ici le 09/10/2009 à 18:39 dans le §2
2- « La saillie de Marine Le Pen contre Frédéric Mitterrand a de quoi mettre mal à l’aise »
Notons toutefois que Marine Le Pen, a simplement dit dans l’émission « Mots croisés » du lundi 5 octobre ce qui circulait sur le net – et sur @si – depuis plusieurs jours, en lisant le même extrait repris sur le web avec cette citation erronée « La profusion de jeunes garçons ».
J’avais moi même posté cette remarque le samedi 3 octobre à 19h59, reprenant un article LePost du jeudi 1er octobre à 16h13
D.Lestrade émet l'hypothèse que sarkozy a anticipé l'affaire du bouquin de FM avant de le nommer ministre et que sans doute cette affaire lui permet de créer un écran de fumée.
Je suis étonné que D.Lestrade soit le seul sur le plateau à soutenir cette hypothèse.

Je ne connais évidemment pas aussi bien que vous les politiciens:

pourriez vous m'expliquer comment il est imaginable que sarkozy puisse nommer FM sans connaître ce bouquin, sans avoir évalué les risques et les avantages des polémiques qui inéluctablement en découleraient...?
(c.bruni l'aurait au moins prévenu non ?)

Merci à l'équipe pour cette émission.
(je découvre avec plaisir ce M.Lestrade)
Une heure d'émission sur une polémique sans aucun intérêt.
Bonne nuit les petits...
Super confuse, l'émission!

A trop vouloir multiplier les invités et les points de vue sur une même affaire, on finit par ne plus approfondir aucun aspect...
Chacun des invités suit sa "ligne jaune" et ne croise que trop rarement celle de son voisin : Homophobie ? ... Mais non t'as rien compris, le problème c'est le tourisme sexuel ! ... Ah bon, c'est pas la pédophilie ? ... Pour moi, c'est l'ouverture sarkozyste ! ... M'enfin, les gars, le sujet c'est populisme vs élitisme ! ... Et le complot du FN, vous en faites quoi ? ... Moi je voulais parler de la blogosphère ! ...

Certes, cette affaire est pleine de strates, elle est au carrefour de beaucoup ces problématiques... mais, Guy, vous auriez pu en choisir une ou deux voire trois, et vous y tenir. Sinon, ça vire au café du commerce : tous les aspects sont abordés, survolés superficiellement mais aucun n'est approfondi. Très dommage, j'attendais mieux qu'un catalogue exhaustif. Pourquoi ne s'être pas contenté de l'éclairage original de Lestrade, par exemple, et d'un contradicteur, à la rigueur ? il n'a le temps de rien développer.

Quand au quart d'heure sur le zizi de Rachid, truc complètement hors-sujet comme vous le dites vous-mêmes, vu la platitude des interventions de nos deux journalistes, vous auriez pu vous (nous) l'épargner.
Il faut quand même arrêter de déconner, quelquefois !

Une partie de la vérité est Dans cet extrait sans coupure publié par le Monde

Très mélo et d’un sentimentalisme un brin ridicule sur la fin…

Mais qui montre qu’il s’agit d’un jeune garçon, majeur ou mineur - personne n’en sait rien - et surtout pas Frédéric Mitterrand qui ne lui a certainement pas demandé sa carte d’identité avant de lui foutre la main et le reste au panier… Et qui ne cherche, à l’évidence, pas des partenaires de quarante ans comme il s’est offert le ridicule de le prétendre sur le JT de TF1…

D’autre part ses interventions dans l’histoire Polanski (que je soutiens au demeurant parce qu’il ne me semble pas certain qu’il avait besoin de violer cette petite fille pour le moins “dessalée”), dans l’affaire du témoignage de moralité destiné à disculper des violeurs de petite fille ou dans ce court métrage massivement pédophile démontrent que derrière la voix envoûtante et hypnotique de Frédéric on trouve des pulsions sexuelles assez répugnantes… Et quoi qu’il en soit des actes punis par la Loi Française : deux strasbourgeois condamnés à 7 ans ferme, il y a peu, pour des faits similaires commis à Bangkok, en savent quelque chose.

Est-il possible d’appartenir à un gouvernement (ultra-répressif de surcroît) qui fait les lois et les inflige au peuple, tout en s’abstenant de les respecter, et en s’en vantant ?

Telle est la question, et j’ajoute que le profond mépris du peuple Français pour sa classe politique ne peut que s’aggraver largement dans de telles circonstances !

***
Je ne peux que constater la différence de style de G Birenbaum entre cette émission et celle de la semaine dernière.

Ici, point de cri de la crevette gay, point de question ironique faussement "bête et méchante", point de bon mot, point de sourire.

Point d'écailles de carpe comme autant de clefs pour décrypter rétrospectivement une provocation jouée.

Je ne saurais dire lequel des deux G Birenbaum m'a plus plu que l'autre: celui-là, ou celui de la semaine dernière. Car ils m'ont tout les deux plu.
Mais entre les deux, c'est une certaine forme de déontologie qui en prend en sacré coup.
Les amours tarifées sont tolérées dans notre pays.

Bête et méchant, j'ai envie de poser une question:
"Quand dans le premier tiers de l'émission D Lestrade dit qu'on vient faire des trucs "qu'on ne peut pas faire dans notre pays": de quoi parle t'il?"
"J'ai vécu une présidentielle", où j'ai cru comprendre, rétrospectivement, à la faveur d'une lecture du Canard Enchaîné, que certains citoyens se baladaient tranquillement avec des dossiers sous le coude sur les deux candidats du second tour. Notamment sur un patrimoine immobilier tombant sous le joug de l'ISF.

C'est quotidiennement que les protagonistes d'un potentiel futur divorce, collectionnent ici la facture du frigo, là celle du lit du gamin. Car: "on sait jamais, au cas où on divorce".

La rivalité, la rancune et la haine dopent considérablement la mémoire. Et si dans le cas présent, il ne s'agit peut-être pas d'une archive, classée par ordre alphabétique, chronologique, ou thématique, dans des chemises cartonnées, à la couleur adéquate, rangées soigneusement dans une armoire métallique modèle IK3412...
Il me semble néanmoins évident qu'un "dossier sur F Mitterrand" a inopinément, mais précisément dans le bon timing, été ressorti.

C'est d'autant plus flagrant que la teneur de l'invective ne portait pas sur la crédibilité d'un témoin de la défense de Polanski, mais sur une charge simpliste à l'encontre du Ministre de la Culture.
On n'était plus dans la procédure de la polémique en cours, mais bel et bien à l'aube d'un nouveau procès.

Je ne me risquerais à aucune hypothèse quand à l'origine originelle de ce dossier. Mais de toute évidence, a été sorti un "dossier".
La première émission de la Ligne Jaune qui ait du punch depuis la rentrée.
GB, vous avez retrouvé votre allant d'avant les vacances, tout va bien. Votre connaissance d'Internet éclaire et permet de remettre à plat le débat.
Vous réussissez à tirer des intervenants des tas de détails parlants. J'ai bien aimé le moment où JM Durand parle d'Internet. Visiblement, il ne fait pas partie de l'infosphère, et il connaît surtout des gens d'un certain âge et n'a pas encore plongé dans le grand bain de l'agora internet qui l'obligerait à parler franc jeu. Il est encore dans la langue de bois..... Par contre, les trois autres invités se mouvaient avec facilité dans l'agora.

Je voulais dire deux petites choses quand même sur l'embrouille Frédéric Miterrand, et c'est l'émission qui m'a permis d'y voir plus clair :

La première, c'est que FM est un homme de spectacle qui est devenu ministre, et dans la situation politique actuelle qui est celle d'un spectacle permanent sans politique, il excelle forcément. Quelle émotion au JT !

La seconde, c'est qu'il me semble qu'en arrière, une tragédie se noue. Les médias ont abondamment léché Sarko, ils sont en train de le lâcher, et insensiblement, ils ont entamé leurs manoeuvres de lynchage. Et ils commencent par attaquer par ses points faibles et ses contradictions les plus flagrantes : ses ministres d'ouverture ou pas, son fils, Déjà dans les grands médias, l'abberrante révérence qui louait tous ses faits et gestes et portait aux nues chacune de ses déclarations a fait place à des attitudes qui ressemblent de plus en plus à de la moquerie, y compris à l'étranger.....

Alors les attaques sont encore juste des coups de boutoir, mais bientôt, c'est tout l'édifice qui se fissurera...... De Hortefeux à l'EPAD, ce sont des vagues régulières qui assaillent la forteresse et vont finir par l'éroder.....
Combien de temps tiendra-t-elle ?

En tout cas, Sarko continue de faire comme avant : tout ce qui lui fait plaisir. Rien n'a changé sur ce point, mais la différence, c'est la façon dont le regardent les médias.

C'est très marrant à observer tout cela.
Et l'affaire de la Réunion où Frédéric Mitterrand offre des stages à la Villa Médicis à deux fils (Léo et R.) de son ancienne maquilleuse (Koppenjan) avec lettre à entête officielle ?

Normal qu'il fasse cela pour deux violeurs inculpés (depuis condamnés) aux frais de la République ?

Que faut-il que je fasse pour faire un stage à la Villa Médicis ?
Laisser Eric Mettout affirmer que l'article de Numerama qu'il évoque veut "grosso modo" dire "Hadopi est nul car Mitterrand est un violeur" "à peu près dans ces termes là", sans réagir, c'est quand même assez scandaleux. Et quand je vois que Dan Israel dans son dernier papier accrédite cette contre-vérité en prétendant que Numerama aurait tempéré les propos de l'article en question, je me dis qu'un peu plus de rigueur ne serait pas de trop quand même, quelque soit l'affection que j'ai pour votre émission.
Et voilà, encore une émission passionnante ! @si est finalement un site d'une régularité stupéfiante. De la même manière que les chroniques d'Alain sont toujours excellentes, les enquêtes de Sherlock toujours pertinentes et les analyses de Judith toujours intelligentes, la Ligne Jaune semble condamnée à une éternelle médiocrité (j'exagère à peine). Malgré les interventions plutôt intéressantes de Lestrade et Cohen, l'émission sombre dans le traitement superficiel d'un sujet qui l'est tout autant. Et toujours dans cet esprit de plus ou moins franche rigolade systématiquement instauré par Birenbaum et ses comparses journalistes : tout part dans tous les sens, sans structure, et avec une certaine désinvolture, comme si les acteurs du débat n'arrivaient pas à se convaincre eux-mêmes de l'intérêt de leur discussion. 58 minutes, tout ça pour ça.

Un mot sur cette phrase insensée de Guy : "moi je voulais montrer l'érection semi-molle". Quel intérêt ? Franchement ? On a compris, pas besoin d'en rajouter. Merci donc à Dan de nous avoir au moins épargné ça...

Et si en plus on doit se cogner le débit systématique de bêtise et de langue de bois de Jean-Michel Durand, d'ailleurs salutairement taclé à plusieurs reprises, alors l'insupportable s'allie à l'ennuyeux.

La Ligne Jaune, je m'en passerai désormais.

Ah si, il y a quand même un truc qui m'a fait marrer : à un moment les trois journalistes du plateau se balancent, vautrés sur leurs chaises, les lunettes relevées sur la tête. On dirait un mauvais sketch des Inconnus.
Je suis toujours aussi surpris que personne n'évoque l'assertion de M. Le Pen qui dit clairement à Lefèvre "qu'après avoir défendu Polanski il défend Mitterand et qu'il à bien raison parce qu'il y en a d'autres à défendre sur ce plan là au gouvernement ..." la citation n'est pas textuelle mais c'est à peu près ce qu'elle a dit, ce soir là à "Mots croisés" personne n'a réagi ni Lefèvre, ni Lepage, ni..., j'ai oublié le troisième, ce silence m'étonne encore ce soir dans cette ligne jaune.
Sans doute est-ce à la fois une affirmation anodine et un silence anodin.
En tout cas...homo ou hétéro, la médiocrité règne.

Quant à l'équipe de la ligne j@une, il m'est avis qu'elle devrait quand même se renseigner quant à la crédibilité de ses invités...parce que ce bon Jean-Michel Durandil est quand même gravement atteint.

1- On peste contre F. Mitterand car il est homosexuel
2- C'est un complot du FN

L'affaire Polanski démontre bien que les Français (dans la très grande majorité) n'en ont rien à faire n'en rien à faire de la sexualité de FM...ce qui est choquant c'est qu'à la lecture de son livre, ils n'ont pas l'impression qu'il allait en Thaïlande pour se taper des boxeurs de 40 ans...

L'affaire Mitterrand n'est sortie qu'à la suite de la défense extrêmement rapide de R. Polanski....Marine Le Pen n'est pas la première à avoir reprit les extraits de "La Mauvaise Vie", elle n'a fait que suivre le mouvement !

Eric Mettout qui se demande si un Ministre doit être totalement irréprochable ou pas....grand moment, c'est vrai que le tourisme sexuel c'est assez anodin ; quels salauds quand même c'est plébéiens pour oser condamner cela...

L'indignation face à l'accusation de pédophilie...qui n'en est pas puisque nous explique que ce n'est pas les petits garçons que FM affectionne...mais bien des garçons (baiser des adolescents contre de l'argent c'est tout de suite plus respectable, il n'y que les vieux réac' & autres cathos tradis pour y trouver à redire...hein, vive la liberté, mai 68, tout ça...), qui terminent finalement par être des boxeurs de 40 ans....et hop l'affaire est terminé, mémorable !

Au final, grâce à cette émission, j'apprends qu'il n'y a aucune affaire ; juste un sale lynchage organisé par les gueux populistes qui pullulent sur Internet ; j'aurais pu me contenter du mémo de Frédéric Lefebvre...
Avec ce gouvernement, tout passe, tout lasse, tout s'efface.
Chaque décision politique, chaque scandale glissent. Le gouvernement est quasiment inchangé depuis le début,
on baigne en pleine lente anesthésie.

J'étouffe.

Merci pour cette émission Guy, mais aussi en particulier à Didier Lestrade et sa fine analyse.
Je trouve dommage que dans l'emission l'aspect juridique n'ait pas été abordé lorsque vous avez parlé du tourisme sexuel.
Est-ce que le tourisme sexuel est un crime en France oui ou non ?
C'est marrant parce que, avec cette émission on finit en disant c'est la fin de quelque chose, l'affaire n'est pas close. Le discours est intéressant(réellement). Ce qui m'épate c'est qu'on ait pas approché ce genre de conclusion avec Hortefeux dont on ne cite même pas l'exemple dans la liste des affaires passées. Un ministre de l'identité nationale tient des propos racistes, se dit désolé d'avoir été mal compris et hop... L'affaire est close même si elle va à l'encontre de tous les fondamentaux républicains. Par contre un ministre de la culture part faire du tourisme sexuel et là, ça n'est pas finie. Je ne comprends pas cette ligne jaune...Quelqu'un peut-il m'expliquer?
Il y a une affirmation fausse qui pollue le débat. Tout le monde tient pour acquis que c'est Marine Le Pen qui a lancé l'affaire.

Moi j'ai eu exactement les mêmes réflexions le 29-09 dans un commentaire sur un article de Bruno Roger-Petit (à propos de l'affaire Polanski, sur le Post.fr). Commentaire qui a été censuré abusivement (ainsi que l'a reconnu Benoît Raphael dans un mail), une mésaventure qui m'arrive assez souvent sur ce site (et ce n'est pas Guy Birenbaum qui dira le contraire, l'affaire des censures de commentaires sur le Post, il connait).
Je ne suis pas de droite, ni politicien, néanmoins mon opinion de citoyen "de gauche" en vaut une autre.

Voici le commentaire, mis à part l'aspect pédophilie et l'homophobie, tout y est :

le 29-09, suite à l'artice de Bruno Roger-Petit sur Polanski, j'ai réagit tout de suite, à 12 h 05 :

@dedalus : le mec a plaidé coupable, le droit est contre lui (lire le dernier papier d'Eolas)... Je ne vois pas où est le problème.

Parce qu'il est Français ? Parce qu'il fait de beaux films ?
Le scandale c'est que la France ait protégé un pédophile pendant 30 ans, et qu'ensuite un ministre de droite amateur de tourisme sexuel (La Mauvaise Vie) vienne donner des leçons de morale. Mais il faut dire que là encore, c'est "un récit d'une surprenante délicatesse" qu'a écrit F. Mitterrand (selon D. Fernandez dans le nouvel obs) pour parler de la prostitution des miséreux du tiers monde... Donc il est tout à fait excusé ! Vraiment, les aaaaartistes on tous les droits, l'esthétique passe avant la morale, c'est la modernité ! ”


La réponse de B. Raphael, le 9-10, suite a ma réclamation :

Mais effectivement (j'avais lu un peu vite votre mail), on peut parler de pédophilie pour Roman Polanski, puisqu'il l'a reconnu et a été condamné. Je transmets à la modération (en cci).
C'est une erreur, je suppose.

PS: Ce n'est pas la rédaction qui modère, mais une équipe dédiée.


Alors, si moi j'ai eu cette réflexion avant l'émission de F2, d'autres l'ont surement eu aussi. Marine Le Pen n'a pas l'exclusivité de cette indignation !
Caramba, Gringo !
Il y aurait eu un autre sujet, je pense, par exemple, à un petit pays d'Amérique Centrale...........
Haaaa !
Supeeeer !
Une émission sur Mitterand !
Parce que, c'est vrai, je trouve qu'on arrive pas à bien comprendre ce que c'est que cette affaire, c'est si difficile de trouver des infos là-dessus, tout ça reste très confidentiel, il était temps qu'@si en parle, je vais enfin apprendre de quoi il retourne, cool.
Bon, et déjà, c'est qui ce Mitterrand, alors ?
Restez a proximité de votre ordinateur Guy, ca va chauffer sur les forums je pense... ;)
Euh, il n'y a pas de version HQ de l'émission complète ?
un détail sans doute par rapport à l'importance du débat, mais je ne connaissais pas encore ce verbe " closer" qu'emploie monsieur durand, pourquoi ne pas dire tout simplement clore ou fermer ou terminer, enfin bref nous avons du vocabulaire en français que diable!!!!!
En effet, manque de culture évident (clore) ou anglicisme ?
L'affaire est partie d'un forum Gay, reprise par E-deo, puis Fdesouche puis Marine Le Pen.

Ça on peut le voir (regarder la trace dans les blogues).

L'affaire est partie d'un forum Gay, reprise par E-deo, puis Fdesouche puis Marine Le Pe

Ça on peut le voir (regarder la trace dans les blogues).

Dommage que Guy n'ait pas interrogé davantage Éric Métout sur la façon dont il censurait à tour de bras les forumeurs qui n'appréciaient pas d'être confondus avec le Front national dans cet article. Son histoire de la fachosphère à l'origine du buzz, c'est du flan.
Les uns reprochent qu'on parle de trop de choses... Les autres en veulent plus... ;-)
Ha, ça c'est l'argumentaire Demorand© inside : y'a des avis pour, y'a des avis contre, donc (!) tous les avis se valent et s'annulent, un partout balle au centre...
C'est un constat mon cher.
J'espère que ça n'en devient pas une conclusion.
Je croyais que c'était l'argumentaire de Sarkozy ca... (cf la vidéo ou il remue ses petites mains qui se rassemblent pour dire que tout s'équilibre)
Bravo pour votre émission !!!!!!
pareil, particulièrement pour les interventions de Didier Lestrade.
Mauvais camarade!

C'étais tellement gros que les intervenants n'ont pas osé le reprendre.
un détail sans doute par rapport à l'importance du débat, mais je ne connaissais pas encore ce verbe " closer" qu'emploie monsieur durand, pourquoi ne pas dire tout simplement clore ou fermer ou terminer, enfin bref nous avons du vocabulaire en français que diable!!!!

ça m'a marqué aussi :-)
Si il n''y avait que "closer", il accumule les pheautes de language et les créations verbales ce brave homme, "DiSgresser" c'est pas mal, il y'en à eu d'autres que je n'ai pas retenu.

Un jeunisme étrange ferait il des ravages au sein de l'UMP?
Si même un parti de conservateurs frelatés ervoie des gens ne sachant plus s'exprimer, ou va le monde ! ;) (fin avec l'example de leur patron, aussi, les pauvres...)

A quand les forums ump truffés d'OMG!!¹110 WTF! BBQ 1011!1!!

Un individu assez simpliste semble t'il,
et assénant des concepts assez flous, sans doute peu pensés, juste pratiques, tels que son "«droit» d'être dans la douleur" par exemple...
Ce pourrait être un bon sujet de réflexion, mais bon
Il est certain qu'on peut choisir de s'exposer à la douleur, mais là n'est pas le sujet, et qu'on l'aie cherché ou non, une fois celle ci ressentie, lorsqu'on est «dans» la douleur, c'est hors du droit ou du devoir.
Que j'aie le droit ou non de sentir l'odeur d'un gâteau en train de cuire, si un gâteau cuit près de moi, hors cas d'anosmie, même si on me l'interdit, je le sentirais.

fin bon pardon pour la dissssssgression (sic)
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.