89
Commentaires

Minarets : hardi, Besson !

Bizarre, on dirait comme un crissement de freins.

Derniers commentaires

Ce soir dans l'émission "des racines et des ailes", un peu avant 22h, Laforge interroge un "spécialiste" d'Istanbul, dont j'ignore le nom désolée, qui parle du grand nombre de minarets construit à Istanbul je ne sais plus pendant quel siècle, en plaçant une petite blague rapide que là-bas ça allait, il n'y avait pas de tentative de limiter leur construction à l'époque. Laforge est agacé et l'interrompt presque "c'est pas la question" ou "c'est pas le sujet", je ne sais plus ce qu'il dit exactement!
Je ne comprends pas pourquoi il est gêné le présentateur. Est-ce qu'il a peur de déplaire au pouvoir? Peur du coup de fil à un ami de la part de qui on sait? Ou est-ce qu'il a un avis sur la question des minarets qui fait qu'il prend mal que l'intervenant se permette des comparaisons de l'époque dont il parle avec la notre? C'était quand même pas méchant cette petite incise, pourquoi fait-il mine d'y réagir sans vraiment dire ce qui le dérange?
Déjà avant l'intervenant avait dit que la mode du turc au 17ème siècle venait du fait que les turcs étaient considérés comme plus évolués, raffinés, et pareil il a dit un truc genre "comme quoi les choses peuvent changer". Moi je trouve que c'est agréable de ponctuer les exposés savants de petites réflexions légères certes, mais qui nous rapprochent du passé, car l'actualité s'immiscent dans ce passé. Et je trouve que la réaction du présentateur est très désagréable pour nous spectateurs.
Est-ce qu'il va devenir interdit d'exprimer la moindre ombre de critique sur notre époque à la télévision? Est-ce que la moindre allusion humoristique va être interdite partout? Est-ce que tout va devenir si [s]chiant[/s] rasoir ?
Sarkozy fasciste (Vatan).
Le nom du quotidien turc est phonétiquement une injonction que j'aimerais voir suivie d'effet.
"Si les minarets sont "un problème d'urbanisme", alors la burqa est "un problème vestimentaire", et les charters "un problème de transport aérien". Cette phrase m'a fais sourire, tout y est dit, elle résume trés bien l'absudité de la réponse de monsieur Besson et du débat qui va avec. J'aime beaucoup.
Je viens de tomber sur un article qui m'a laissé sans voix.
Devinez le nombre de minarets en Suisse?
Sur plusieurs centaines de mosquées, seulement 4 sont pourvus de minarets selon Marianne2 http://www.marianne2.fr/Interdiction-des-minarets-en-Suisse-la-defaite-des-politiques-Mais-la-victoire-de-qui_a182949.html

"Mais si le « oui » l’a emporté, dans un pays qui compte seulement… quatre minarets, c’est aussi parce que les partis plus traditionnels, ne voyant rien venir, ont fait une campagne faiblarde."

Que de bruit pour si peu...
Elle me fait peur cette Europe... Est-ce qu'on ne pourrait pas faire un rapprochement entre cette islamophobie decomplexee et affichee du moment avec l'antisemitisme des annees 30 et qui a conduit a l'horreur...?
C'est juste une question...
Si on se pose la question des minarets dans une société "laïque", on pourrait peut-être se poser aussi la question des clochers.
Denis
Ils se sont pris les pieds dans leur propre pataugeoir à semoule, c'est bien fait pour leur g*!:; . Hélas vont trouver le moyen de rebondir comme le dit Clomani après la trève de Noêl, histoire de redorer leur blason qui est de plus en plus "gris sale".

Je voulais soumettre aux asinautes les propos de Besson, (dans l'avant-dernière émission de la 5 de Demorand, en remplacement de Ripostes) . Il était question de la régularisation de sans-papier, qui travaillent plus ou moins clandestinement en France depuis 5 - 10 ans, que ceux qui pourraient exercer dans des "secteurs fragiles", seraient plus facilement régularisés. Secteur fragile = emplois que personne ne veut exercer en dehors des immigrés. No comment.


Je n'en ai pas parlé avant, je ne me souvenais plus du terme exact : fragile.
Bizarrement, la dernière phrase de l'appel ci-dessus provenant de l'Organisation Internationale de la Francophonie ne figure pas sur le site de cette dernière, pas plus que le lien vers le supposé questionnaire.
Est-ce une curiosité? Sur le site de l' Ambassade de France
à Chypre on trouve le texte suivant:
Franconautes, vous qui êtes répartis sur les cinq continents et aux quatre coins de la toile, la Cellule de réflexion stratégique de la Francophonie cherche à mieux vous connaître pour appréhender l’identité francophone dans sa pleine diversité. Pour ce faire, remplissez le questionnaire ci-dessous, cela ne prendra que quelques minutes.

Pour remplir le questionnaire, cliquez ici .
Si on clique le questionnaire n'est pas (plus?) disponible.
Ah... ce que c'est bon de les voir pris à leur propre piège...

A force d'imaginer tout et n'importe quoi dans une obsession de déstabilisation de la gauche, le boomerang leur revient en pleine face...

Et celui-là, ils ne l'ont pas vu arriver...

En tout cas, sur le racisme, l'UMP se montre plus décomplexé que jamais...
...Besson n'a pas fini de ramer...


Clomani (salut à toi): "Avez-vous déjà vu une burqa dans vos rues, Ulysse ? Personnellement, jamais vu, et je vis à Paris dans un quartier où on trouve des boucheries hallal."
J'ai habité 28 ans dans le 93 (et pas au Raincy!), jamais je n'ai vu une burqa.


Deenye
Certes, mais personne n'analyse les résultats de ce "sondage"...
Etrange...
Moi qui avait interprété la saillie du maire de Goussainville comme un éclair de lucidité incontrolée : il ne parlait pas des 10 milions d'élus locaux ? (payés à ...)

zut !

Alors comme ça il y aurait des racistes et des xénophobes en France ? Même parmis les élus ? Dans le pays des droits de l'homme ? Le pays aux valeurs si universelles qu'il donne des leçons aux autres ?

re-zut !

Heureusement, nous savons que c'est parce qu'il y a trop de démocratie (comme je l'ai lu ailleurs sur ce site...), certainement pas parce qu'un peuple éclairé et courageux et devenu petit, peureux, et recroquevillé sur lui même.

J'ai mal à ma France...
Au lieu d'essayer d'interdire encore et encore, de surfer sur la peur, ne serait-il pas plus intéressant de faire entrer dans le débat les différentes institutions musulmanes française ? Il faudrait de comprendre ce que ça représente pour au moins réussir à sortir de cette stigmatisation, de faire passer un message différent, une approche plus humaniste qui sied plus à nos aspirations républicaines.

Si on regarde le diagramme on voit bien un changement après les évènements odieux de 2001. Bien sur on peut regarder le sort du christianisme en orient : interdiction de construire une église, persécution des croyants... faire un parallèle entre le christianisme et l'islam, sur une même échelle de temps l'islam serait à la période de inquisition. Dans un monde moderne, c'est plus dur à accepter, mais je ne pense pas honnêtement que mettre de côté une religion, rejeter une partie du monde soit quelque chose de prolifique. Il faut trouver des solutions, le communautarisme des dernières années n'a pas fonctionné, de la même manière aux États Unis, ou en Grande Bretagne l'assimilation n'a pas vraiment mieux fonctionné.

Je pense que le débat est toujours quelque chose de constructif, mais il ne faut pas qu'il soit basé sur des fondements erronés. Le nationalisme radicale se fonde sur quoi au juste, être né en France est le fruit du hasard, la pseudo gloire de "nos ancêtres" n'offre pas à ceux qui si réfèrent sans cesse plus de légitimité. Il nous incombe à nous, citoyen d'aujourd'hui, de faire en sorte que la France avance, guidé par notre histoire bien sur, mais pas se jeter dans l'obscurantisme et régresser encore.

Désolé pour cette ébauche maladroite, mais ce n'est que mon humble avis.
Bien fait! Ce truc tordu leur revient en pleine poire! Il y avait dans ce débat une invitation ....et ça n'a pas manqué. Ils sont débordés par le plus bête et le plus imprudent d'entre eux. Mais il y avait déjà dans les déclarations de Bertrand et Paillé sur la votation helvétique une espèce de flou destinée probablement à rassurer le FN tout en restant ambigu pour ne pas faire fuir les républicains....Encore une belle colère présidentielle en perspective!
Je suis effaré par ce sondage du figaro. Et par le nombre de gens qui "ne se prononce pas". Ca fait mal mal mal...
Tout ça c'est des histoires à la con. Pour moi Dieu est mort depuis longtemps... je vais relire "le tao de la physique" de Fritjof Capra histoire de me détendre.
Et pourquoi AUCUN commentaire sur ce "sondage" en bleu et rouge ?
Je trouve abusif de lier, comme vous le faites DS, le problème de la burqa au débat sur l'identité nationale.
On peut tout à la fois se prononcer pour une loi interdisant cette innommable saloperie et rejeter la dangereuse mascarade initiée par Besson.
Je vous crois sur parole DS, la commissionburqua s'est exprimé sur les minarets!!? On attend son avis de comission experte sur le climat alors! quelle légitimité a telle pour le faire? Aucune! ça demanderait un rappel à l'ordre voir une dissolution de cette comission.
Ils sont malins à l'Elysée.

Avec ce beau débat contre les bougnoules et pour le béret tricolore, on sent comme une volonté subtile de siphonner le Front National, de le vider comme comme on fait d'un paysan des Carpathes lorsqu'on est un vampire digne de ce nom. Qu'il n'en reste que la peau.

Parce que les régionales, qui sont à un tour, c'est un peu délicat :

A droite, on votera comme un seul homme pour l'UMP.
A gauche, les Socialistes sont tellement minables qu'on ne votera pas pour eux mais pour le candidat qui nous plaît.
Et chez les Verts, on votera vert !

Seulement, des fois que quelques électeurs se doutent de quelque chose, il faudrait mettre en place une petite ceinture de sécurité, un petit coussinet de voix, un petit air-bag discrètement encastré dans le tableau de bord, afin d'encaisser les défections de ceux, qui, à gauche, risqueraient de voter utile au lieu de simplement se contenter de dézinguer ces connauds de socialos ; et ce petit coussin, il faut le gonfler ! Allez Besson, montrez-nous ces beaux poumons !

Et voilà le Grand débat, dont le but évident est le siphonnage, petit-petit, de toute l'extrême droite dont on espère, à l'Elysée, qu'elle votera utile, c'est à dire UMP.

En somme, les Régions, de roses, pourraient bien devenir toutes bleues, d'un seul tour magistral qui nous secouera la boyauterie depuis les hémorroides jusqu'aux amygdales ; à la suite de quoi l'on se demandera : mais comment ce fesse ?

Donc, la grande question intime qu'on ne doit pas perdre de vue est, à mon avis :
Ira-t-on voter pour les candidats qui nous plaisent, ou contre le sarkozysme ?
Pour ce qui est de la grande question de savoir comment je suis Française ou Français, il faut s'en tamponner le coquillard ! "Par simple précaution pour la suite", diront les mauvais esprits. Nous ne toucherons pas à ce beau ver.
J'entre dans cette catégorie des NSP que l'on qualifie généralement de "sans opinion", et dont je constate avec soulagement qu'elle est d'un poids significatif (36%) dans les résultats du sondage du Figaro. J'ignorais, il y a encore une semaine, que la Confédération Helvétique organisait une votation sur l'interdiction des minarets. Et, oserai-je l'avouer, si une telle consultation était organisée demain sur ce sujet en France, je ne sais fichtrement pas comment je voterais. Je suis partagé entre ma tolérance instinctive à l'égard de la pratique de toutes les religions, et l'étrange impression ressentie lors de différents séjours dans un pays du Maghreb, en particulier lors du premier appel de la journée à la prière depuis le minaret distant d'à peine quelques centaines de mètres de mon lit de repos. Comment réagirais-je si d'aventure un minaret venait à être érigé dans mon périmètre vital? Trouverais-je de bon aloi d'être ainsi éveillé par le muezzin, chaque matin, dès potron-minet, à une époque où certains de mes compatriotes sont prêts à égorger le coq de la voisine exploitation fermière ou à tuer par balle le curé coupable de faire tinter sa volée de cloche pour la messe de six heures trente?
J'ose l'avouer: ma religion n'est pas faite.
La laicité, c'est que rien ne sonne ou ne chante dans votre lit le matin, pas davantage les cloches que le muezzin.


http://anthropia.blogg.org
S'ils sont dix millions, alors c'est qu'il y a des Français dans le lot, et c'est cela la limite, les Français de mère ou père étranger, la limite aux lois scélérates de Sarko, c'est qu'il ne faut pas que les lois aillent jusqu'à interdire de citoyenneté française un Français ayant au moins un parent étranger, car sinon, lui, il n'est plus français.

A force de remuer la m....., il arrive à l'aporie qu'il craint, on ne joue pas impunément avec le feu comme il le fait depuis dix ans.

http://anthropia.blogg.org
Je me glisse là, pour répondre au message du dessous par une histoire. Dans mon quartier il y a une "ancienne mairie" datant de 1880 et des poussières qui a une cloche dans son clocheton. L'église est à 50m. Quand je suis arrivée il y a une dizaine d'années, la mairie sonnait les heures, et l'église ne sonnait pas du tout. Un soir dans la nuit j'ai croisé une dame perplexe et perdue, qui cherchait l'église et qui me désignait l'ex-mairie, car les cloches venaient de sonner, en me disant dubitative, "c'est là?".
Depuis tout est rentré dans l'ordre.
Sinon pour ce genre de récupérations du religieux fin 19ème siècle, il y a les grands magasins boulevard Haussmann : si c'est pas un lieu de culte du commerce, cette coupole qui nous toise!
Je ne veux pas dire qu'il faut interdire les minarets ou les clochers, juste qu'ils ne soient pas sonores.

http://anthropia.blogg.org
puisqu´il existe dans la plupart des grandes villes des " quartiers des affaires, des quartiers chauds, des qurtiers commerciaux, industriels, etc.. ), pourquoi ne pas créer un quartier religieux où on mettrait tous les édifices dédiés à toutes sortes de croyances dans un coin où ceux qui croient à toussa se rendraient et y feraient le bruit qu´ils veulent ?
cela s'appelle un ghetto, Balthaz, vous voyez, une impasse, ce terrain-là est miné, n'y allons pas.

http://anthropia.blogg.org
c´est vrai.

il y en a tellement qui poussent partout aujourd´hui dans le monde, des ghettos économiques.
mais on pourrait le disneyland de marne la vallée si cher au chanoine de latran comme lieu de culte universel. Ce serait rigolo, non, le château enchanté transformé en cathédrale/mosquée/pagode/synagogue/etc ?

Avec Mickey et Pluto en enfants de choeur, ça va de soi ))
c'est la liberté... y compris de culte dirais-je plutôt, Anthropia...
La liberté de culte est effective. Cette histoire de minarets la menace.

Si il y a vraiment un gros besoin visuel de minaret, les suisses musulmans ayant une maison individuelle vont se lâcher. Si le besoin c'est de savoir l'heure de la prière : on doit trouver une sonnerie qui imite l'appel?, réglez vos portables. Bon j'essaie de consoler les musulmans vraiment tristes de ne pas avoir de minarets (ils n'ont pas eu la parole dans les médias, existent-ils?). Je pense que pour le reste, ils ne se faisaient pas trop d'illusion sur le degré d'acceptation de leurs traditions par les pays qu'ils viennent habiter avant tout par défaut. Donc le vote ne les secoue pas aussi fort qu'il secoue les médias. Et moi non plus, je ne vois pas en quoi c'est une grosse révélation ce vote.

C'est le contexte du départ qui fait qu'on trouve sa place ou pas à l'arrivée. C'est déterminant, plus que les conditions de vie et la présence ou l'absence de minarets. C'est ça qu'il va falloir finir par reconnaitre de la part des uns et des autres. C'est égalitaire en plus, il y a de quoi occuper chacun à réfléchir sur son propre compte au lieu d'aller invectiver et exiger des "autres".
Les politiques n'ont qu'à se pencher sur la politique extérieure, ils ont de quoi meaculpiser à tout va. Qu'ils laissent la société civile se dépatouiller avec ses moyens. Dans le sens où si je suis contrôleur, c'est pas moi qui vais dire si il faut ouvrir ou fermer la fenêtre dans le compartiment, si c'est celui qu'a chaud avec un anorak en tripolairarctique ou celui qu'a froid en T.shirt qui a raison.. Tout le monde ne voit pas les choses ainsi, et les gens faibles adorent les casquettes qui les suppléent et leur inspirent confiance.
Les immigrés de 1.0 à 3.8 ont aussi de quoi faire, avec leur mal du pays : il y a un tri à faire dans le méli-mélo de vos priorités.
Et les religieux qui montent le bourrichon à leurs ouailles.
Et les gens qui ont peur "de se faire bouffer", ils s'imaginent quoi comme raison de quitter leurs pays par les immigrés? Pourquoi se sentent-ils menacés, en concurrence avec les immigrés? C'est leurs propres pilotis qui sont vacillants si ils craignent la vague de l'immigration. Qu'ils se consolident ou vérifient qu'il n'y a rien à craindre avant de faire construire une digue.
Zêtes géniale Poisson. :o)
Votre position illustre bien le doute qu'introduit la question tel qu'elle est posée.

En Suisse il n'y a que 4 minarets qui ne sont le support d'aucun muezzin. Cette question est une escroquerie manifeste pour faire sortir les relands islamophobes de la population (attention, je ne parle pas de vous...) et l'évidence d'une population mal informée de ce qu'est la réalité des minarets en Suisse.

Le simple fait de poser la question sous entends que des constructions de minarets sont prévue par centaines de manière prosélite.
Une recherche dans google image avec l'entrée :"minaret suisse" permet de se rendre compte à quel point le problème qu'il pose est inéxistant....
Le cas des coqs est pire que celui des minarets , car lorsqu'on va habiter à la campagne , il faut en accepter la nature , et il suffit en général de fermer les fenetres pour ne pas les entendre.
En ce qui concerne les minarets , ils ne monteraient surement pas plus haut que les clochers , et ne feraient pas plus de bruit que les cloches(quand on a la conscience tranquille , on s'habitue au bruit des cloches , meme si elles sonnent les heures toute la journée , comme la cathedrale de Chalon sur saone) ; j'ai trouvé ce vote un peu stupide , car lorsqu'on traverse la suisse , on voit un tas de jolis petits chateaux bizarres avec des grandes tours pointues ..les minarets se seraient donc très bien intégrés à l'architecture locale.
Quand au bruit de l'appel à la prière , il semble que les us se sont bien modernisees , et que ce n'est pas plus bruyant que l'appel pour la messe.
Maintenant , si , entre les français d'origine étrangère , les pauvres , les chomeurs ,les RMIstes , les fonctionnaires , les retraités, les gens qui ne trouvent pas un vrai travail et les malades, ça fait plus de 10 millions de personnes qui s'expriment d'une façon intelligente lors des prochains votes , le gouvernement actuel et l'UMP peuvent se faire du souci pour garder leurs prébendes et leurs privilèges.
Je voudrais juste préciser une chose: il y a en Suisse 4 minarets, dont le plus vieux, celui de Zürich, remonte à 1963. Il n'y a JAMAIS eu d'appel à la prière! Ces minarets ne servent qu'à signaler la présence d'une mosquée et c'est tout. Le déclencheur de cette initiative populaire se résume à une bête querelle de voisinage, au cours de laquelle un groupe d'habitants bien bünsli de Wangen, dans le canton de Bern, n'ont pas supporté de perdre leurs recours contre la construction un petit minaret de 6m de haut, sur le bâtiment du centre religieux de la communauté turque locale. Mais, ce minaret, terminé en 2008, n'est absolument pas conçu pour recevoir un muezzin ou même des hauts-parleurs. Et aucun des minarets construits ou pour lesquels des demande de construction ont été déposées auprès des autorités cantonales, ne serviront jamais à des appels à la prière. Celle-ci se fait par la radio depuis des décennies.

Par ailleurs, en Suisse, l'usage des cloches d'église est également régulé dans les lois communales. Ce qui veut dire que ça peut aller du concert de cloches toutes les 15 minutes, jour et nuit (au Tessin - infernal!), à quelques sonneries par jour pour indiquer midi, minuit, 16h00 (le goûter), le début de la messe le dimanche (vers 10h00) et quelques autres occasions de fêtes religieuses (messe de minuit à Noël, etc.), comme à Genève ou dans le canton de Vaud.

Bref, je dirais que l'affaire des minarets en Suisse équivaut presque à celle de la burqa en France, dans la mesure où il s'agit ni plus ni moins d'un cache-sexe pour éviter de devoir assumer son islamophobie. Mais, ce dimanche, les Suisses ont allégrement transgressé la ligne rouge en introduisant une discrimination anti-musulmane dans la constitution, qui garantit pourtant un traitement égal pour tous! Et maintenant que les Suisses l'ont fait, ces petits suisses toujours si raisonnables, les extrêmes-droites européennes se disent qu'elles peuvent aussi sauter à pied joint dans la flaque! Vraiment, mes compatriotes ont vraiment fait fort le week-end dernier: ils ont non seulement fait de la Suisse le premier pays officiellement anti-musulman en Europe, mais en plus, ils en ont fait un modèle idéologique et politique pour tous les tenants du repli identitaire!
Les propos du maire UMP de Gussainville sur les immigrés qui sont dix millions et qu'on paie à rien foutre, reflètent bien la teneur des conversations des habitués du café du commerce, et de beaucoup d'autres qui ne fréquentent pas forcément ce lieu.
Bien qu'officiellement désavoué, Monsieur Valentin vient de se réserver un bon nombre de voix pour sa prochaine réélection.
Le "quand on s'évertue à recruter les intellos" est un peu court, non, comme explication du rétropédalage de Sarko devant le débat sur les minarets.

Soit les mosquées sont un enjeu du bâtiment que chérit son frère Bouygues, soit le débat sur le minaret relativise la position Umpiste, parce que dans le genre raciste, on peut toujours aller plus loin et taper plus fort ? Et si l'UMP est relativisé sur son cheval de bataille, alors c'est que le FN n'est pas loin, non ? Est-ce cela qui fait peur à Sarko tout à coup, que l'électorat qu'il a tenté d'assoiffer soit remonté à blocs et pas en sa faveur ? Qu'à jouer avec le feu, il ait tout à coup mis le curseur plus à l'extrême encore, un extrême où même son cynisme ne lui permet pas d'aller ?

Cela me rappelle un chauffeur de taxi à Toulouse qui me disait, nous on vote Le Pen ma femme et moi, mais avec Sarko on avait espéré, et après deux ans, qu'est-ce qu'on est déçu.

http://anthropia.blogg.org
Le freinage n'est que sur un petit kilomètre, si vous voulez mon avis... Là, c'est Noël, ça merde nettement avec la vaccination, Nico et son chef de gouvernement sont au plus bas dans les sondages donc on va la mettre en veilleuse pendant les fêtes... Allons-y mollo pendant les fêtes, il faut que les Français consomment et n'aient pas peur de sortir... Il sera assez tôt de leur faire peur juste avant les élections printannières.
D'après les sondages, la droite est anti-minarets et la gauche plus tolérante.
Une fois de plus, la France est divisée en deux : les riches, dans leurs bastions de riches, et les vieux qui ont une toute petite fortune qui fond comme neige au soleil grâce à Sarko ainsi que les petits paysans (cf le maire du bled de 19 habitants) qui n'ont que rarement vu un "immigré" et ont d'eux l'image que la télévision (TF1 avec Harry ?) veut bien leur donner. Ceux-là pratiquent le racisme sous-jacent et ordinaire toute la journée...
Les autres, plutôt urbains, ou du pourtour des grandes villes (eh, parce que descendants d'immigrés ou très pauvres)... mais tous Français trouvent cette votation plutôt honteuse, cette montée du racisme primaire itou.
Je suis prête à parier que, dès le 3 janvier, le Besson va encore nous faire des chasses au faciès très démonstratives, va y aller de ses réflexions en pointillé...
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.