10
Commentaires

Migrants terroristes ? France Inter modifie un titre et un sous-titre deux mois plus tard

Un titre avant les attentats, un autre après. Ce week-end, France Inter a modifié le titre (et le chapeau) de l’un de ses articles, publié en septembre 2015. “Réfugiés : le fantasme de l’infiltration” est ainsi devenu “Des terroristes parmi les migrants ?”, quelques heures seulement après qu’un passeport syrien a été retrouvé près du lieu des attentats-suicide du Stade de France. Contacté par @si, France Inter explique ce retournement de veste, raillé par l’extrême droite et Christian Estrosi sur les réseaux sociaux.

Derniers commentaires

Paris Match a fait pareil ou plutôt modifié un titre pour avoir l'air plus visionnaire qu'en vrai avec le juge Trévidic.
Je n'adhère pas à son contenu d'habitude mais c'est sur le site d'Olivier Berruyer que ça se trouve.
Cet article accuse nommément Marine Le Pen et Christian Estrosi.
On connait l'habitude qu'ont les journalistes d'accuser la droite et surtout l'extrême-droite d'agiter des peurs qu'ils prétendent irrationnelles. Or, dans le cas présent, depuis vendredi soir, on sait qu'il y a effectivement des gens mal intentionnés (avec vrais ou faux passeports) qui entre en Europe avec les réfugiés.
Ce n'est une surprise pour personne de sensé.

En l’occurrence, le Ministère de l'Intérieur mentait éhontément.

Le problème vient de l'illusion d'indépendance qu'entretiennent les journalistes de France Inter auprès de leur public.
France Inter est une radio gouvernementale qui diffuse ce que le gouvernement souhaite entendre diffusé.

Là où il y a malhonnêteté, c'est quand on utilise la radio gouvernementale pour contrer l'opposition au gouvernement. On passe alors de l'information à la propagande, et ce n'est pas très démocratique. Et même totalitaire.

J'aurais aimé que ASI pousse le soucis du détail jusqu'à demander à Jean-Marc Four des preuves des menaces qui mettaient la journaliste en danger et qui ont justifié un comportement si peu déontologiquement correct.

Nous sommes effectivement en guerre, et France Inter ment.
Et en 2015, France Inter peut changer le passé en changeant ses titres, et en accusant une fois de plus l'opposition au gouvernement d'en être la cause. Aucune éthique et la certitude de l'invulnérabilité.
Enfin pas tout à fait car il y a ASI !

Merci ASI ! C'est sympa d'avoir un média libre !
Si, comme le directeur de la rédaction le dit si bien, il est maladroit de modifier le titre ... pourquoi ne pas le rétablir?
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.