8
Commentaires

Migrants : la conservatrice US qui soutient Salvini à bout de tweets

L'américaine Alana Mastrangelo a été repérée ce week-end pour avoir tweeté frénétiquement en faveur de Matteo Salvini, lui assurant une belle audience outre-Atlantique. Qui est cette conservatrice, fascinée par la politique migratoire du ministre de l'Intérieur italien ? Arrêt sur images a plongé dans ses publications.

Commentaires préférés des abonnés

Ces gens de  "l'ultra-droite", qui fondent des mouvements pour lutter contre "l'establishment", ça serait presque comique!  

Ne sont-ils pas eux-mêmes issus de "l'establishment" ?

Qui finançait donc la  "Lega Nord per l'indipendenza dell(...)

Approuvé 3 fois

Question Ligue du Nord et "dynamitage", c'est pas vraiment ça. Cf l'exemple de Daniele Molgora qui a réussi vers 2009 à être en même temps sous-secrétaire à l'Economie dans un gouvernement Berlusconi, député et président de la province de Brescia, Be(...)

Approuvé 2 fois

Le petit problème c'est que ces gens là Salvini an CO s'accomdent très bien de o'Europe 'liberale' au plan économique , vous verrez , il ne restera plus que lesur barbelés ..... et ilsi seront d'abord pour les jui... migrantsi puis pour tous ceux qui(...)

Derniers commentaires

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Le petit problème c'est que ces gens là Salvini an CO s'accomdent très bien de o'Europe 'liberale' au plan économique , vous verrez , il ne restera plus que lesur barbelés ..... et ilsi seront d'abord pour les jui... migrantsi puis pour tous ceux qui  la ramèneront et en premier lieux ,les gauchistes'.

Vous avez vu pour quoi lutte la,'petite italienne' pour une société ,de liberté limitant l'etat' , vive les'plus forts et morts aux faibles , c'est leurs credo.

Question Ligue du Nord et "dynamitage", c'est pas vraiment ça. Cf l'exemple de Daniele Molgora qui a réussi vers 2009 à être en même temps sous-secrétaire à l'Economie dans un gouvernement Berlusconi, député et président de la province de Brescia, Berlusconi qui s'est lancé en parlant de mener une "révolution libérale".


Pas évident que le gouvernement italien actuel soit bien différent d'un Berlusconi et comme Trump ça me semble proche du poujadisme, rhétorique des petits contre les gros mais dans une logique de petits commerçants, libérale, contre l'impôt, les "feignants", les "parasites" etc., et tout ça mené autant que possible par un guide charismatique.
Hélas, le "Grand parmi les grands" se révèle souvent grand communicant mais petit politique.

A bout de tweets...


J'aime beaucoup le concept de bout de tweet. 

Il semble traduire une recherche effrénée de la concision.

Ces gens de  "l'ultra-droite", qui fondent des mouvements pour lutter contre "l'establishment", ça serait presque comique!  

Ne sont-ils pas eux-mêmes issus de "l'establishment" ?

Qui finançait donc la  "Lega Nord per l'indipendenza della Padania" ? 

Qui finance les Bannon et autres membres de la présente ou passée garde rapprochée de Trump ?

Autrefois Hitler éructait longuement sur le thème des "ploutocrates qui dirigent le monde" tout en voyant arriver à chaque anniversaire les  cadeaux venus d'un "petit artisan américain", antisémite et fan de la première heure du parti nazi: Henry Ford  (et plus tard, une large production de  camions et véhicules blindés pour l'armée nazie)



319 000 ou 135 000 followers ?

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.