179
Commentaires

#MeToo : et maintenant, Éric Coquerel ?

Commentaires préférés des abonnés

Je n'ai pas trop envie en l'état des choses de passer beaucoup de temps à discutailler sur cette accusation en l'absence de faits établis


J'ai trop d'accusations bien circonstanciées contre Macron qui a vendu la France à l'extrême droite pour pouvoir (...)

Pourquoi Mme Diallo s 'exprime sur ce sujet le jour de l'élection à la commission des finances de Coquerel et pourquoi pas le jour où il s'est présenté comme Député ?

Si les "on dit" sont vrais il ne méritait pas d'être député. 

Elidie Jauneau fai(...)

Quand on accuse quelqu’un il vaut mieux apporter des preuves ou des éléments plus tangibles que : « oui j’ai entendu  dire que … ». Sinon c’est le risque de donner  crédit à toutes sortes de rumeurs que certains balancent pour salir  t(...)

Derniers commentaires

Et pendant ce temps, le gaz et le nucléaire deviennent verts pour l'Europe.


Voilà à  quoi mène le manque de mobilisation par diversion.

Coquerel serait déjà jugé en comparution immédiate, et non pas président de la commission des finances, si les électrices et électeurs de gauche votaient pour Nathalie Arthaud et L.O.

Dommage pour les annonces de Coquerel sur la lutte contre la fraude fiscale. Mais bon, peut-on y croire ?

D'une commune indécence



Préférer lui opposer Wjttgenstein et, surtout Orwell: le premier parce qu'il sut terminer le seul ouvrage qu'il ait publié par cette aussi célèbre qu'énigmatique injonction: "Sur ce dont on ne peut parler, il faut garder le silence", et, en second mais surtout Orwell parce qu'il en donne la raison. À savoir, parce que le contraire heurte la décence qui ordonne  l'être en commun d'un chacun: "common decency" 'l'appelle Orwell, formule  qu'il est arrivé d'être rendue en français par "décence ordinaire" - alors qu'elle l'est apparemment si peu en réalité. 


Mais cela permet de mesurer la correction par Orwell de la politique telle que médiatiquement on l'entend. "Élever à un art l'écriture politique", telle fut sa réponse à la question "Pourquoi j'écris?". À quoi il faudrait ajouter : sous forme finalement et nécessairement de farce (ainsi 1984, .et auparavant La ferme des animaux): ce qui était rejoindre Jarry, l'art étant la vérité à devoir s'obstiner à opposer à l' Ubucratie qui ne définit qu'apparemment ce que l'on vit politiquement.  

Sur France Inter à 13h, c'est Eric Coquerel qui envisage de porter plainte contre Sophie Tissier....


Bon, assez rigolé, que pensez-vous de la présence de deux vice-présidents RN à l'Assemblée?

Agressions sexuelles, fraude fiscale, prise illégales d'intérêt ... il y a pas mal de dossiers qui dorment dans les tiroirs et qui sortent à point nommé. Ce n'est pas plus glorieux. Et pour tous ceux qui continuent à dormir dans les tiroirs car les auteurs ne gênent pas pour l'instant, ca convient sûrement à ceux qui les connaissent et se taisent. Ceux qui dénoncent au bon moment et ceux qui commettent des infractions en tout genre se valent. On finit par ne plus croire à rien comme la méfiance qui s'installe vis à vis de la potilique qu'ils dégradent.

Cette chronique vient à point pour équilibrer la Nupesonite aigue de DS pendant les législatives. 

Désolé, je vois le mal partout 

Je vous l'avais dit.

Plus ça va, plus je comprend pourquoi je traite les femelles exactement comme les mâles.

L'homme hétérosexuel a vraiment un problème... ouf suis pd :)

Pourquoi Mme Diallo s 'exprime sur ce sujet le jour de l'élection à la commission des finances de Coquerel et pourquoi pas le jour où il s'est présenté comme Député ?

Si les "on dit" sont vrais il ne méritait pas d'être député. 

Elidie Jauneau fait de l'élection de Coquerel un problème de féminisme. 

Selon elle, Rabault plus compétente que Coquerel n'a pas été retenue car femme.

Quand le féminisme sert à depolitiser une élection cela dessert le féminisme. 

Rabaut est anti NUPES mais s'est fait élire avec les voix de la NUPES et prétendait se faire élire à la commission des finances de nouveau grâce à la NUPES !!!!

Rabaut est libérale, macron compatible puisque celui ci envisageait d'en faire sa 1ère ministre. 

Donc ce n'est, en ce qui me concerne pas le meilleur profil pour que les choses changent à la commission des finances. 

Quand à mme Diallo son attitude ne l'honore pas.

" Pourtant, que la montagne est belle, comment peut-on s'imaginer
En voyant un vol d'hirondelles, que l'automne vient d'arriver ? "


Déjà, si près, à deux doigts du "bouzin"


Des êtres jamais vus, comme assis sous des nuages dont le bord serait argenté par la lune." (P. Jaccottet)


Il fait comme ça..."Pourtant, que..."

Je le disais à des amis récemment : quelle erreur de casting que de pousser Coquerel à ce poste sachant ses casseroles bien connues dans le petit milieu militant parisien !

Aurélie Trouvé avait tellement le profil parfait !!! Désespérant...


Sur le fond, je n'arrive toujours pas à comprendre ces problèmes de contrôle de la libido chez certains mâles. Ça me dépasse !

Et pendant ce temps là, on parle d'autre chose, on ne parle pas de la quasi normalisation du RN !

La preuve, on trouve même une chronique sur ASI…

Qu'est-ce que je disais ?
Je n'ai aucun mérite, ces rumeurs, je les connaissais. Elles ne datent pas de quelques jours mais de plusieurs années. Je me doutais bien qu'elles ressortiraient. Quand j'ai appris que LFI avait choisi Coquerel pour la présidence de la commission des Finances, je me suis dit : "oh non, pourquoi pas Aurélie Trouvé ?
J'avoue, pour connaître un peu Coquerel et le trouver très sympa (peut-être en raison de combats et d'actions partagés) que j'ai du mal à croire qu'il est l'homme décrit par certaines, mais je n'ai pas de raison, pour peu qu'un enquête  soit menée, de ne pas prendre au sérieux la parole des femmes. La question qui se pose : cette enquête a-t-elle été menée comme il faut ou la commission ad hoc de (le comité contre les violences sexistes et sexuelles de la France insoumise) s'est-elle contentée de la parole des dirigeants de LFI ? Le communiqué en réponse aux propos de Rokhaya Diallo ("Face à l’amplification de ces attaques, nous voulons faire la mise au point suivante : notre comité n’a jamais reçu aucun signalement concernant le député Éric Coquerel") me semble très insuffisant.

Je me disais aussi c’était bizarre que lrem ait laissé Coquerel se faire élire.


Ça fait quelques jours que des rumeurs tournent, ils ont du se dire « chouette, ça va les mettre dans la sauce, et quand il démissionnera on mettra un faf à la place ! »


Pour eux c’est tout benef. Faut juste espérer que les victimes auront droit à un minimum de justice.

Haro sur le baudet. Les extrêmes droites (macronnie et rassemblement national) n'ont pas digéré cette élection. On en a pour cinq ans, sauf si les Gilets jaunes reviennent. J'ai lu quelque part que la dame dénonciatrice aurait été formée par la CIA. Votre avis ?

Bon, autant je suis de ceux qui pensent que lorsque les témoignages s'accumulent il faut écarter la personne visée; autant là je trouve l'intervention de Madame Rokhaya Diallo  extrêmement dérangeante. Elle est une femme publique qui connait le fonctionnement du système médiatique et ce type d'intervention mérite l'appellation de "propos diffamatoires". Je pense que la FI, comme tout parti, n'est pas exempte de "saloperies sous le tapis" en la matière mais là on est même plus dans la zone grise !


Je n'ai pas trop envie en l'état des choses de passer beaucoup de temps à discutailler sur cette accusation en l'absence de faits établis


J'ai trop d'accusations bien circonstanciées contre Macron qui a vendu la France à l'extrême droite pour pouvoir se maintenir en place avec son programme de déconstruction des acquis sociaux accélérée dans la ligne amorcée par les Sarko et Hollande

Maintenant, élu, puis élu, ça n'appartient plus à LFI/nupes de le destituer. 

Alors que les ministres, nommés, c'est une claque dans nos joues, pour nous rappeler qui c'est le chef! 

 "Reste à espérer que toutes les précautions, en effet, ont été prises en interne, pour s'assurer que le témoignage de Causette ne méritait pas d'être pris en compte, ou bien ne concernait pas Éric Coquerel. "


Si le numéro de Laélia Véron est encore dans agenda vous pouvez lui demander



Laélia Véron @Laelia_Ve

".@FranceInsoumiseon sait très bien qui est le député non cité par l'article, quiconque a côtoyé la FI reconnaît sa description "

9:20 PM · 5 déc. 2018·Twitter Web Client


Eric Coquerel aurait reçu un message de soutien ." Bienvenu au club des calomniés sans   condamnation judiciaire ." . signé Damien  et Gérald .

C'est extrêmement courageux de la part de Rokhaya Diallo d'avoir pris la parole sur ce sujet. Ca fait mal, évidemment, car cela met en difficulté l'intergroupe de la NUPES qui doit déjà faire face au barrage antirépublicain allant de macron à l'extrême droite, sous les encouragement des media mainstream. Et Coquerel a une action politique que je trouve estimable.

Tout cela, RD le sait et le déplore. Donc si elle fait cette déclaration, c'est qu'il y a vraiment quelque chose, malheureusement. On ne peut pas s'indigner de la présence au gouvernement de Darmanin et Abad au gouvernement, voire dans la vie politique et publique, si on ne fait pas le ménage dans nos propres rangs. C'est juste une question d'honnêteté intellectuelle et de cohérence, ce qui est effectivement un handicap en politique.

Je ne suis pas en désaccord sur le fond mais ce serait tout de même bien d'éviter les assimilations avec des gens accusés de viol, avec perfois même des dépôts de plainte, par exemple pour Abad. L'action doit être ferme, mais proportionnée.

Le dépôt de plainte n'est pas, à mon sens, un critère de gradation de la gravité d'un cas. Par ailleurs, quelque soit la gravité (harcèlement, agression, viol), il s'agit de ne pas récompenser par des postes de pouvoir des personnes accusées de VSS.

Non mais le contenu de la plainte est un critère. Pour l'instant le contenu manque, et on verra bien les résultats de l'enquête des journalistes. Le point qui me chiffonne c'est de voir accolés les noms de Coquerel et d'Abad et Darmanin, ça me paraît inutile et déplacé, en tout cas pour le moment.

" au barrage antirépublicain allant de Macron à l'extrême-droite" . Pas tant de barrage que cela puisque qu' Eric Coquerel a été élu président de la commission des finances . Ce serait intéressant de savoir qui étaient ses concurrents ,par combien de voix il a été élu etc .

Grace à Charles de Courson qui a retiré sa candidature pour ne pas être élu avec les voix d'extrême droite:

https://twitter.com/akraland/status/1542447977016573960?s=20&t=B2m0yqGRBG_hmH8JwMIBjA


Pourquoi c'est courageux?

Elle a fait des choses vraiment courageuses dans le passé, qui lui ont surement coûté ses ambitions de base. J'ai souvenirs d'un documentaire sur "1998" où elle interviewait R.Bachelot très frontale, et d'un entretien avec D.Abiker où elle disait qu'elle se voyait dans le domaine de la culture, (artistique & co? eh oh c'est vieux). C'est ce qui me fait supposer ça.

Dans le cas présent, LFI va la black-lister de quoi? 


Je compte sur elle pour ne pas répondre aux sollicitations des portes que vont lui ouvrir certains, contents de la relayer, et pas du tout pour la cause des femmes.

C'est courageux parce qu'elle va se faire pourrir sur les RS par une partie des militants LFI qui n'ont absolument aucune retenue.

Question honnêteté intellectuelle, Rokhaya Diallo, aurait dû alerter la population et les députés depuis un bon moment car l’homme incriminé ne sort pas d’un chapeau de magicien, voilà des jours et des jours que son nom circule pour la présidence de la commission des finances, par ailleurs, il était déjà député et il vient de faire campagne pour le renouvellement de son mandat, sans compter son poste exposé durant la présidentielle de Mélenchon. Bref, il y avait plein de fenêtres médiatiques pour porter accusations publiques. Donc pour moi, Rokhaya Diallo, est manipulatrice, voire malhonnête sur ce coup là. 

On peut penser que Rokhaya Diallo a été alertée tardivement sur ces rumeurs. C'est justement l'élection de Coquerel à la commission des Finances qui a fait s'ouvrir les bouches. C'est pourquoi je pense que c'est une erreur de LFI de l'avoir choisi, c'est tellement évident que ce qui arrive aujourd'hui allait arriver. Oserais-je je vous dire que le même genre de rumeurs concerne Mélenchon lui-même ? Je ne vous dis pas s'il était arrivé au 2ème tour de la présidentielle ou si la NUPES avait été majoritaire aux législatives (et donc Mélenchon en position d'être premier ministre)...

Oserais-je je vous dire que le même genre de rumeurs concerne Mélenchon lui-même ? Je ne vous dis pas s'il était arrivé au 2ème tour de la présidentielle ou si la NUPES avait été majoritaire aux législatives (et donc Mélenchon en position d'être premier ministre)... 


Pour ceux qui veulent faire parti de l'élite du Sachoir de la Véritude, il est fait vraisemblablement référence aux propos de Fatima Benomar  

Sauf qu'il s'agit dans le cas Benomar de harcèlement moral (et pas forcément de la part de JLM d'ailleurs) et non de harcèlement sexuel...


Quelqu'un a des éléments tangibles ?

Désolé, mais ça, je n’y crois pas, elle est dans l’univers médiatique depuis assez longtemps pour savoir manier le parole et le moment opportun de la prononcer.

Manipulatrice ou manipulée?


et voila comme d'hab :" mais pourquoi elle n a parlé avant "

Trop facile là, si je ne me trompe pas, elle n’est pas la victime mais la médiatrice et là calendrier de sa médiation peut être fortement questionné.

j’ai presque envie de dire qu’il en va de même pour Damien Abad, il a fallu qu’il soit nommé ministre pour que les accusations viennent à la Une, alors qu’il était à un poste exposé puisque président de groupe à  l’Assemblée Nationale. J’écrivais « presque » car dans son cas les témoignages ne viennent pas que des victimes, son entourage politique en raconte des pas tristes.

C'est pourtant simple à comprendre. Les femmes victimes de ce genre d'abus font des efforts immenses pour se taire, se cacher, oublier, être "résilientes" (c'est à la mode !) et se reconstruire. Mais lorsque les abuseurs parviennent au premier plan, le trauma refoulé refait surface et elles trouvent parfois la force d'ouvrir la bouche et dénoncer.

En l'occurrence, il est bien possible que Diallo ait servi d’interprète à des jeunes femmes qui n'ont pas encore envie d'apparaître en plein jour. La suite nous le dira (si elles ont la force de parler à des journalistes, même sous couvert d'anonymat), ou pas...

Faudrait voir tout de même accepter mon propos, je ne parle pas de la problématique de la personne victime mais bien de Rokhaya Diallo dont l’agenda de prise de parole me semble suspect.

Mais justement, il est tout à fait possible que Diallo ait pris la parole sur demande des victimes présumées...

Même si je n'ignore pas non plus les enjeux plus politiques de sa part. Elle sait faire de la politique, et plutôt bien !  ;-)

Au moment de vous répondre, je n'avais pas encore écouté Rokhaya Diallo. Là, je viens de le faire et je tombe sur le cul. Je ne la savais pas aussi faux cul. Elle fait la comparaison avec Taha Bouafs alors qu'elle sait pertinemment que dans le cas de Bouhafs il y a des témoignages précis auprès de Sandrine Rousseau, Clémentine Autain et d'autres qui ont conduit à ce que LFI débranche le candidat Bouhafs. Clémentine Autain a même parlé de faits violents, insupportables. Dans le cas de Coquerel, j'attends toujours d'autres éléments que ce vieil article de Causette qui évoque des témoignages anonymes parlant de "comportements inappropriés".
Autre chose qui m'interpelle, Rokhaya Diallo évoque la candidature concurrente de Valérie Rabault pour la présidence de la commission des Finances. Elle aurait préféré la proche de Carole Delga, opposante à la NUPES, tellement Macron compatible que Macron lui a proposé le poste de Première ministre ?

Je trouve que votre post fait bien le point sur la question . Rokhaya Diallo aurait sans doute souhaité l'élection d'une femme .Cela n'a pas été le cas.

Je pense que RD a ici en effet des choses à défendre, qui ne sont peut-être pas celles qu'elle parait défendre : elle vient très vite à la comparaison avec Taha Bouhafs d'une part, et parle de Valérie Rabault d'autre part. Enfin elle  parle de rumeurs et de choses connues depuis longtemps. Sans aller vers la question de la plainte, qui est une autre question, pourquoi cela n'a-t-il pas été traité plus tôt, y compris avec la nouvelle organisation du système mis en place par LFI, ou via Sandrine Rousseau ? Pourquoi, encore une fois, un déballage médiatique si RD est aussi proche qu'on le fait croire de LFI ? D'ailleurs, est-ce vrai ? (à part qu'elle est de gauche). 

Alors que j'avais beaucoup d'estime pour elle, je la trouve ici pas claire. Quant à son courage, elle s'en est déjà pas mal pris dans la figure par le passé, et pas de la part de LFI.

Et merdre..... on sait faire la diffrenece entre des accusations de viols ou de rapports forces contre prestations et un comportement lourdingue lors de fiestas ?

Ce genre de situation ne pouvait elle pas se régler par une bonne baffe ou une honte tapée en public ? Sans déc ces femmes militantes'me paraissent bien fragiles , toutes les collègues femmes autour de moi savent balancer quand il le faut.

Attention ..... je ne confonds pas ce genre de situation avec une relation toxique ou un acte délictuel .....il'est des situations difficiles ,mais u député saoul dans une soirée se remet à sa place et si cela'arrivait plus fréquemment , ces bonhommes se tiendraient tranquilles.

J'admire votre courage parce qu'aujourd'hui, c'est très difficile de faire dans la nuance.. Faire le distinguo entre des violeurs et des gros beaufs avinés qui draguent lourdement dans les soirées, qui insistent, qui se collent même, oser parler de zones grises dans les relations amoureuses, ça fait tout de suite de vous un complice des violeurs ou un violeur en puissance. Les femmes sont-elles aujourd'hui incapables de foutre une bonne baffe dans la gueule aux importuns et/ou leur faire honte ? Je ne parle pas, bien sûr, de celles qui sont victimes de la position dominante de leurs supérieurs hiérarchiques, qui ont parfois moins les moyens de se défendre.

Mais en fait, le "recadrage" dont vous parlez est visiblement ce qui s'est passé à chaque fois. Ce qui explique que ce n'est jamais allé plus loin et que les femmes en question n'ont pas jugé utile ou pertinent de signaler ou déposer plainte.

Il n'en reste pas moins que Coquerel traîne depuis ces "incidents" cette réputation de lourdingue largement connue dans le milieu. Et qu'il est donc à la merci de n'importe quelle manip ou instrumentalisation politique. Encore une fois, grosse erreur de casting qui va nous faire perdre du temps et de l'énergie inutilement !

Voire pire. C'est risqué de fournir de quoi alimenter le "tous pourris" au moment où la gauche joue sa probable dernière chance avant un bon moment.

Complètement inconscient d'avoir promu Coquerel dans ces conditions.

Je pense autrement.


Quel que soit le député insoumis élu président de cette commission, il aurait eu une cabale contre lui.


Vivez en dehors des réseaux sociaux et autres chaines d'info (et hors matinaute maintenant) votre info sera qui a été élu à quelle commission...


"Quel que soit le député insoumis élu président de cette commission, il aurait eu une cabale contre lui."
C'est certain mais on pourrait peut-être ne pas leur mâcher le travail ? ^^'

Si jamais les accusations contre lui s'avèrent vraies et plus encore si on peut démontrer que des personnes savaient à LFI, ça va être la débâcle et ce sera mérité.
Mais les dégâts seront terribles et au final, ce seront encore les mêmes qui en pâtiront.

Cela fait beaucoup de si.


Je réfute les termes de débâcle méritée, de dégâts terribles....




Il y a des choses plus graves et plus urgentes imminentes, le vote du parlement européen début de semaine prochaine sur la taxonomie de l'énergie.


Mais un article là-dessus ça ne clique pas assez.

"Cela fait beaucoup de si."
Certes et c'est le pire scénario mais je trouve le risque trop grand pour être tenté (prix trop élevé en cas d'erreur). Sans parler de l'éthique de base qui consisterait à mettre sur la touche la personne accusée à moins d'avoir la certitude que ce sont de fausses accusations et ça...

"Je réfute les termes de débâcle méritée, de dégâts terribles...."
Comment ça ?

"Il y a des choses plus graves et plus urgentes imminentes"
Je ne dis pas le contraire.

Non mais vous êtes à la place de la victime? Vous êtes qui pour dire que ce n’est pas important ? C’est fou ça.

Aaah non Ugo !!! Si c'est vrai je suis affligée je l'adore. (autant Coquerel m'indiffère même si évidemment politiquement ça la foutrait mal si c'est vrai) 

Sans doute aurait-il fallu, par simple souci d'équilibre, ne pas seulement souligner "l'insuffisance" des procédures internes de LFI mais rappeler aussi le traitement des cas de T homas Guénolé et Taha Bouhafs.

N'est-il pas un peu surprenant de voir véhiculer dans cette chronique des "doutes" et des rumeurs qui, pour l'instant ne semblent étayés par aucune enquete sérieuse ?

Au fait, une rumeur jette le doute sur les affirmations de Rokhaya Diallo : On m'a dit que sa source principale était Aziz Zemouri.

Quand on accuse quelqu’un il vaut mieux apporter des preuves ou des éléments plus tangibles que : « oui j’ai entendu  dire que … ». Sinon c’est le risque de donner  crédit à toutes sortes de rumeurs que certains balancent pour salir  tel ou tel, surtout si l’adversaire politique appartient à LFI.

Comme les accusations contre Garrido et Corbières.

« Causeur » c’était bien le journal d’Elisabeth Lévy ?

Sinon une info qui montre comment à Bobigny (circonscription de Lagarde et Garrido), on a saboté les ascenseurs de certaines tours des quartiers populaires pour empêcher les gens de voter :

https://twitter.com/achabus/status/1542503590069096449?s=20&t=5bSPaU8PdyHx3NQD1jgAfw


Comme on peut voter pour qu'un article soit accessible à   tous, on devrait pouvoir voter pour qu 'un article soit retiré. 


Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.