83
Commentaires

Météo : il va pleuvoir des signaux de gauche

Peuple de gauche, prépare-toi à connaître l'extase : dans l'année qui vient, tu vas recevoir des "signaux".

Derniers commentaires

Une loi proposée par G. Charroux (FdG - PCF) vient d'être adoptée sur l'encadrement des rémunérations dans l'entreprise mais comme le texte est technique, quelqu'un saurait-il si il y a une analyse quelque part de ses conséquences concrètes ?
Le texte adopté.
Le dossier législatif.

D'après le dossier, il y avait un article pour limiter les écarts de rémunération à un rapport de 1 à 20 mais il a été supprimé par crainte qu'il soit inconstitutionnel (cf ce point du dossier).

P.S. : je viens de voir que l'Huma avait traité le sujet hier.
Je ne savais pas trop où l'indiquer mais en matière de "signaux", extrait d'un communiqué de la Quadrature du Net, La Quadrature du Net sort de l'état d'urgence :

"Ce n'est pas la multiplication des consultations et autres embryons de processus participatifs qui redressera le cap, tant que les logiques politiques d'autrefois continueront de prévaloir. Depuis deux ans, la société civile n'aura à la fois jamais été autant consultée et aussi peu entendue sur les sujets numériques. La logique participative a été constamment instrumentalisée pour masquer la persistance de la mainmise de la machine administrative et des lobbies installés.
(...)
Même si nous continuerons, avec les Exégètes amateurs notamment, à attaquer les dangereuses lois votées par le Parlement par des recours en justice, nous ne réagirons plus systématiquement aux annonces populistes ou irréalistes des politiques, nous ne chercherons plus à nous battre pied à pied pour faire reprendre conscience à ceux qui nous gouvernent qu'ils tuent à petit feu nos libertés au prétexte d'assurer notre (illusoire) sécurité.
"

Ca serait moi, je verrais bien une émission avec eux sur cette instrumentalisation du "participatif", du consultatif comme "cause toujours" avant d'utiliser un 49-3.
La limitation par le pouvoir politique des salaires des grands patrons, ce n'est pas un signal de gauche, c'est un signal de droite autoritaire. Cette droite qui croit (ou veut faire croire) que ses rodomontades peuvent masquer le fait qu'elle tient son pouvoir de la ploutocratie, et non du peuple.
"de gauche", ce serait l'analyse des rapports de pouvoir qui permettent ces salaires indécents, d'une part, et d'autre part du principal mécanisme de captation de la plus-value du travail : suivez mon regard, c'est l'actionnariat, le pouvoir de l'actionnariat aux commandes des entreprises, et l'augmentation incessante des revenus du capital. Un "signal de gauche", ce serait d'œuvrer pour un pouvoir grandissant des salariés dans les conseils d'administration, et une taxation plus importante des revenus du capital.
http://www.gaucherepublicaine.org/wp-content/uploads/2015/01/peupele-et-pouvoir.jpg
En attendant la pluie de signaux, on peut profiter de la pluie de matraques, lacrymos, flash balls et toute la panoplie de propagande anti-manif (composées uniquement de casseurs, hippies, et violeurs de flics "irresponsables"...)
C'est bête ça, à peine le sémaphore se souvient d’envoyer ses signaux que passe l'extincteur de réverbère Macron qui n'est pas d'accord avec la remontrance à Paul Hermelin
Après avoir été gazés, matraqués, les nuages des lacrymogènes finiront par se dissiper et, là bas, à l'horizon, nous réapparaîtront les doux et beaux visages de Jean Christophe Cambadélis, de Christophe Caresche, de Jean marie Le Guen .....et tout Solférino ; alors, comme le soupire Sonia dans Oncle Vania, "nous nous reposerons".
Plus j'avance dans "La chute finale" de E. Todd plus je vois de similitudes avec notre situation !

https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Chute_finale
Recette du PS au pouvoir à la sauce hollandaise

1 - Avant les élections, dans l'opposition, surjouer le gauchiste histoire de rameuter les électeurs traditionnels. Jouer sur la peur du premier tour façon Jospin pour éviter que les électeurs gauchistes votent ailleurs. En mettant une pointe de critique sur les méthodes de son opposant de droite, manière de dire: "bien que de droite, ce type n'a pas été fichu d'appliquer des lois de droite. Chers électeurs centristes, coucou (cocus?)!"
2 - Une fois élu, faire passer deux trois lois "progressistes" (ex: mariage pour tous) qui plaisent autant à droite qu'à gauche vu que les conservateurs sont minoritaires, même au FN (coucou Phillipot!). S'assurer ainsi une étiquette de "moderne" et discréditer les extrémistes de droite et d'extrême droite grâce à leur manif' pour tous.
3 - Faire deux trois déclarations grandiloquentes pour dire que ça va changer mais surtout ne pas préciser quand. Les déclarations devront être du type qui ne mange pas de pain (genre: la finance c'est pas joli-joli, frauder le fisc c'est pas beau, les banques n'ont pas été sages) mais ne pas les faire suivre d'effet, pas fou (les promesses n'engagent que ceux qui y croient).
4 - Simultanément, miser sur une politique à droite toute afin de récupérer les électeurs d'en face qui compte= ceux qui ont du pognon. De toute façon, depuis que Tonton (Mitterrand) a phagocyté le PC, les gauchistes ne peuvent plus menacer de voter ailleurs (comme le font les droitistes avec le FN). Menacer les députés de gauche réticent de les exclure du parti et envoyer les CRS aux quelques gauchistes acharnés qui gueulent encore. Utiliser les médias "aux ordres" pour les faire passer pour des fous furieux et donc que le bon peuple ignore leurs propos.
5 - Quelques temps avant les élections suivantes, faire des déclarations gauchistes tonitruantes tout en sachant qu'elles ne seront pas suivies d'effets faute de temps ou parce que contraire aux lois préexistantes. Objectif: ramener dans le droit chemin tous ces crétins de gauchistes sans pour autant faire vraiment peur à toutes ces andouilles de droitistes.
6 - Se faire réélire en misant sur les divisions de la droite, l'absence de concurrents à gauche et si concurrents, sur la menace de l'élection du FN (avec son incompétence économique totale). Au besoin rappeler aux électeurs de droite qui c'est-y qu'à réussi à fourguer les Rafales à Papi Dassault.

Note: si ça intéresse, j'ai aussi la recette du pouvoir sauce hongroise ou sauce marinière...
Merci Daniel pour ce bel hommage ( sans la citer) à celle qui a crée
la première météo matinale dans les années 60 ! sur RTL -jje crois-
Je parle de Geneviève Tabouis :
ATTENDEZ VOUS A SAVOIR.......
Hier pendant que je regardais "Money Monster" il m'est venue l'idée qu'un jour peut-être un Nuremberg viendra mettre un peu de justice dans le poulailler.
Entendu ce matin sur je ne sais plus quelle radio: à un an de la présidentielle, c'est sauve-qui-peut chez les conseillers qui cherchent à se recaser avant le naufrage.
Sur Hermelin/Hollande:
S'il fut le directeur de cabinet de Dominique Strauss-Kahn, les deux hommes se sont connus à l'ENA : M. Hermelin est de la promo Pierre Mendès France (1978), M. Hollande de celle de Voltaire (1980). C'est chez lui que l'élu s'est réfugié lors du réveillon de Noël qui a suivi sa rupture avec Ségolène Royal. "François venait de se séparer, il était seul, sans ses enfants, Hermelin l'a accueilli", se souvient un ami commun.
Il faut savoir reconnaître ce qui est sacré sous peine de passer pour mécréant* ou communiste** : ce qui est sacré , ce sont les dividendes des actionnaires et autres nébuleuses (qui ont mis leurs sous dans [s]l'entreprise[/s] dans les actions non mais hein ! ) .

*qui n'a pas la seule vraie religion , celle du fric .

**qui a la notion du bien mis en commun , du partage des biens publics .

Le socialisme est le réel partage ... des biens publics entre zélites , petits malins et autres tricheurs voleurs menteurs .
Donc les zélites du parti socialiste ne sont pas des mécréants ,
les vaches à lait seront bien gardées et traites jusqu'à la dernière goutte ,
les Grands Patrons reconnus comme représentants de dieu sur terre ( faut suivre : représentants du dieu fric sus-nommé ) ( j'adore le vocable "sus-nommé" )
S'il savait ce qu'il peut foutre avec ses signaux de gauche ! Avec le respect qui lui est dû, œuf corse.
C'est mon résumé du jour de la situation.
En tout cas il vont pouvoir remercier les candidats à la primaire de droite : avec leur concours du plus réac-libéral il vont faire passer Valls (enfin, le discours de Valls) pour un gauchiste débridé.
Je pense à Shakespeare ..."Il y a quelque chose de pourri au royaume de Danemark ". Au ROYAUME de France, c'est pareil. Et comme l'ex roi Sarko, l'actuel s'en fout. Sauf que le dénouement s'approche et qu'il voudrait renouveler.... C'est pas gagné... Pour l'ex non plus d'ailleurs. Ou alors ce serait le résultat d'une amnésie généralisée.
Daniel, pour y avoir bossé pendant 9 ans à Capgemini, l'Inde bon... Certes... Mais ça me semble être un leurre. Capgemini impose aussi des politiques salariales débiles dans ses filiales françaises. Chez Sogeti à Toulouse il y avait 1600 employés il y a deux ans. A ce jour il me semble qu'environ 30% de ces gens ont disparu sans plan social, et ce afin de conserver la marge opérationnelle quand Airbus a annoncé la fin de ses gros projets A350/A380...
Le plus triste est qu’un quotidien dit de gauche se prête au jeu et en Une en plus... Du Joffrin dans le texte, quoi !
Bonjour
Les casseurs sont de tout côté, quoiqu'en pensent les médiocrates qui masquent allègrement par leur propagande insolente le mépris social et humain des 1%.
Quant au Ps, le vote utile a fait son temps. On ne nous y reprendra plus.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.