5
Commentaires

"Merci Patron" : victoire pour le lanceur d'alerte de Renault

Licencié par son entreprise prestataire, Eurodecision, pour avoir fait la promotion du film Merci Patron! chez Renault et révélé la surveillance des syndicats par le géant automobile, "Henri" (pseudonyme) a gagné son combat juridique. S'appuyant notamment sur la loi Sapin 2 de 2016, la cour d'appel de Versailles a prononcé, le 27 février, la nullité de son licenciement.

Commentaires préférés des abonnés

Bravo "Henri" ! Et merci de nous avoir révélé les pratiques de Renault & co.



Je reprends à mon compte l'étonnement ou non étonnement d'evemarie car pour moi aussi cette phrase "'les prud'hommes ont confirmé le licenciement en validant son motif, par une décision du 26 août 2016" est la confirmation du travail de sape contre l(...)

Derniers commentaires

Oh, que voilà une bonne nouvelle, et une réjouissante exception du sort réservé aux lanceurs d'alerte !

Je reprends à mon compte l'étonnement ou non étonnement d'evemarie car pour moi aussi cette phrase "'les prud'hommes ont confirmé le licenciement en validant son motif, par une décision du 26 août 2016" est la confirmation du travail de sape contre les Prud'hommes commencé par Sarkozy et accentué avec cette Loi Travail

bravo a la justice, mais on lit bien que les prufd homme là ont été inssannent 'les prud'hommes ont confirmé le licenciement en validant son motif, par une décision du 26 août 2016' .. m'entonnes pas avec les loitravail et les juges des prude homme qui sont des gens , on est tres mal jugé, j'en ai fait l'expérience , avec un patron voyou et facho, quand on a pas l'avocat qui connait bien les lois, c'est l'autre avocats ; celui du patron qui gagne.. 

Bravo "Henri" ! Et merci de nous avoir révélé les pratiques de Renault & co.



Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.