240
Commentaires

Menteuse, putain, les personnages Diallo

Pour ceux qui suivent encore

Derniers commentaires

Je savais pas qu'on avait trouvé le remplaçant de Paul le poulpe, capable de répondre à une question en 10" chrono quand tous ces nulloss d'essperts ricains mettent des mois à trouver la vérité...

C'est sûr que quand on peut lire l'avenir des gens dans leurs pouces (cf le blog de l'éminent Messinger...), c'est qu'on est vachement balaise...

Pov' tache ! (et encore, j'suis drôlement polie...)
Dit-elle la verité ?

Les experts dès demain vous donneront la réponse dans votre journal préféré.
On nous dit que les journalistes français en ont marre de faire le pied de grue.

On peut penser que les journalistes français, par facilité compréhensible, recueillent les éléments essentiellement de la partie qui parle français.

Ils nous disent donc depuis trois jours que l'affaire est pliée.

Prochaine étape prévisible : mais pourquoi le procureur s'acharne-t-il contre DSK, alors que l'affaire est pliée depuis longtemps ?
[quote=Daniel Schneidermann]Tout ce que l'on peut faire, c'est tenter de déchiffrer la signature des rédacteurs de scénarios, et supputer leurs mobiles. On ne fait rien de plus, ici, depuis six semaines.

Vous ne devez pas vous relire souvent !
Avec la pension à 55 € c'est tout à fait modeste:

chez les Pastor
Forumeurs anti-DSK, vous pouvez commencer à numéroter vos abatis (et je ne parle pas de la rédaction, patron en tête, qui ferait bien de se réfugier en Syrie).
Le Nouvel Obs.com relaie les menaces d'Anne Sinclair : "N'oublions pas ceux qui nous craché à la gueule". Et c'est du lourd : saluons le style des auteures de l'article (il a fallu qu'elles s'y mettent à deux).
"Anne Sinclair, aux yeux si doux, est une louve. Au début, elle a hurlé sa douleur, une longue plainte animale tétanisant ceux venus la soutenir"

Ça va saigner...
mal placé.
Euh...ce contenu aurait été voté d'utilité publique?

Ben alors là, effectivement, je savais qu'on n'avait pas tous les mêmes préoccupations, mais à ce point...
Est-ce nécessaire de s'abonner à @si pour ça? Pour chercher de l'info [s]différente[/s] similaire?

A moins que ça ne soit un choix de mettre ça en avant pour attirer je-ne-sais-qui ?
Je comprends qu'il faille trouver d'autres abonnés mais si c'est le cas, je pensais qu'il y a d'autres choses à mettre en avant que ce que l'on voit ou entend partout
Maintenant si cela est le reflet d'un choix de la rédaction: cela voudrait-il dire que cette chronique est censée être représentative de la direction que se donne désormais @si?
gagner des abonnés, certes mais pourquoi au prix des autres?
Reconnaissons tout de même que si on élude son côté gros cochon harceleur, son mépris de grand bourgeois pour tous ceux qui n'appartiennent pas à sa caste, son passé douteux d'avocat-conseil-consultant d'entreprises aux profits juteux, celui plus récent d'affameur des peuples à la tête du FMI, DSK peut encore faire un président très convenable.
Une thalasso-remise en forme pour gommer ses cernes de vieux cheval fourbu, une cure d'amaigrissement pour affiner sa silhouette alourdie par trop de pâtes aux truffes arrosées de trop de Romanée-Conti et de Dom Pérignon, et sur les affiches photoshoppées un slogan vendeur du Strauss-Kahn nioulouque, quelque chose d'original comme "Un président séduisant pour une France plus désirable". Et hop ! le tour serait joué.
Oh putain (sic), j'ai bien fait de partir en vacances huit jours !

L'air silencieux de la montagne, les rires et les cris (aïe) de mes petits-enfants, ces vaches qui prennent toute la route pour elles, les masques en bois brûlé qu'a installé un artiste dans une sapinière aimée des ânes le long de troncs d'où ils auraient pu venir, de la musique expérimentale en fond du travail de création d’enfants-peintres !

Et pas d'ordinateur !
Oh la la... c'est reparti... pitié... ! y a rien d'autre de plus tangible à décrypter en ce moment?
Daniel, levez vous plus tôt pour écrire ou essayer la tisane le soir ???

Et puis le soir venu relisez votre papier "d'analyse".
Le New York Post au moins assume son rôle de tabloïd et ne joue qu'avec une règle : quel est mon risque juridique si l'info est fausse.

Vous en êtes même pas là, vous savez que DSK est coupable car :
- soit c'est un violeur
- soit il avait presque besoin de cette affaire pour pouvoir salir une femme de chambre qui se livrerait à la prostitution

Voilà pour une partie de votre égout matinal.
Orange.fr rappelle fort opportunément les insultes que Robert Debré a adressées à DSK sur son blog au moment de l'arrestation du directeur de FMI.
L'article indique que l'article e été effacé du blog, mais donne l'adresse du cache de Google (http://bit.ly/iGCt25) où il est encore possible de lire l'article
Si la femme de ménage est une prostituée. J'me demande... Quel est le genre d'individu qui s'offre les services d'une prostituée, à midi, quelques instants avant d'aller retrouver sa fille, quelques heures avant d'aller prendre l'avion pour des rendez-vous professionnels ?

Je m'imagine, un samedi matin... J'ai dégusté mon american breakfast, j'ai pris ma douche, préparé mes petites valises, dans moins d'une heure, je dois rejoindre ma fille au restaurant. "Oh, tiens, et si j'me tapais une pute vite fait ? J'ai 1/4 d'heure à perdre !".

Et comment ça se passe, dans un hôtel huppé ? On commande sa pute en appelant la réception ? Faut réserver d'avance ? C'est inclus dans le forfait VIP ? Où elle fait le tour de l'hôtel, frappant aux portes, espérant tomber au bon moment ?
Bonsoir,
pardonnez mon inculture mais je ne sais pas quel est ce tableau, illustrant l'article de Daniel. Quelqu'un peut m'aider ?
Merci d'avance.
Grâce aux chroniques de DS (et aux papiers de beaucoup d'autres journalistes), grâce aux déclarations de debré ou marine le pen dès le lendemain de l'arrestation (mais aussi de bien d'autres politiques), et grâce aux nombreuses réactions des internautes, il y a une chose que je puis affirmer avec certitude :

- la suite 2806 est d'un rapport qualité/prix absolument imbattable.

En effet, cette suite 2806 a obligatoirement une surface correspondant à celle de plusieurs stades olympiques. Il n'y a pas d'autre explication. Car il faut au moins ça pour y faire entrer tous les gens cités ci-dessus.
Ben oui, ils étaient forcément présents au moment des faits dont ils affirment qu'ils ont eu lieu.

Car dans le cas contraire, je veux dire, s'ils n'y étaient pas, se permettraient-ils de dire qu'ils savent avec certitude ce qui s'y est passé ? Je n'ose le croire.

Imaginez qu'ils n'y étaient pas. Ça voudrait dire qu'on vit dans un monde de dingues où certains journalistes donnent des leçons de journalisme sans se les appliquer, où une candidate à l'élection présidentielle montre le peu de cas qu'elle fait de la notion de justice (et les gens l'applaudissent !), où d'innombrables internautes appliquent à la lettre ce que leur reproche ce playmobile de pujadas, lui donnant ainsi raison...

Non, ça, je ne peux pas le croire. C'est tout bonnement impossible. Ils étaient forcément tous présents dans la suite 2806.

Mais alors vient un autre problème : s'ils étaient bien tous présents au moment des faits dont ils affirment qu'ils ont eu lieu, pourquoi n'ont-ils pas réagi pour empêcher ce qui se passait sous leurs yeux ? Ça devient compliqué, là... Il faudrait alors les accuser de non assistance à personne en danger. Et, connaissant le sens aigüe de la justice qu'ils manifestent depuis le début de cette affaire, je ne peux pas croire non plus qu'ils auraient laissé faire pareille chose. Donc ça voudrait dire qu'en fait, ils n'y étaient pas, dans cette suite ? Ce qui rendrait caduques et inquiétantes toutes leurs déclarations ? Oh et puis zut, c'est vraiment trop compliqué...
Les camarades du PS présents sur le site sont tellement occupés à décabosser l'auréole de leur "Dominique" ou à faire de la calligraphie
(en gras et en couleur, SVP!) qu'il leur a complètement échappé que leur camarade Gérard Filoche, qui doit passer après demain,
le 6 juillet, devant le tribunal a besoin de solidarité de toute sorte.

Comme quoi il y a aussi des socialistes pauvres...mais si, mais si!

solidarité-filoche
Je tiens de la bouche même de sa maîtresse d'école, que lorsqu'elle avait huit ans, Tristane Banon a volé des crayons de couleur dans sa salle de classe, puis a accusé du larcin une de ses petites camarades.
La même année, elle a été surprise, jouant à touche-pipi avec un grand du CM2.
Mytho et allumeuse, dès son plus jeune âge !
Et c'est cette petite traînée sournoise qui, aujourd'hui, ose porter plainte contre celui qui portait les espoirs de tout un peuple...
Cher Daniel
vous dites : "Restera à expliquer la passe, une heure avant d'aller déjeuner avec la fille, et avant de reprendre l'avion pour retrouver l'épouse, mais on retombe là dans l'ordinaire. " :-)

Remarquez que l'explication du viol dans les mêmes circonstances risque de ne pas être moins abracadabrante... :-)
Ce n'est pas, semble-t-il, uniquement les avocats de DSK qui propagent l'image d'une prostituée. Selon le Washington post, une source proche de l'accusation, la jeune femme continuait de recevoir beaucoup d'hommes dans la chambre d'hôtel où elle a été mise à l'abri...
A moins d'avoir été présent dans cette fameuse chambre à l'heure H, tout ce qu'on peut écrire ou dire sur cette affaire n'est que l'expression de ses propres préjugés.
Le fait que Tristane Banon ait porté plainte pour tentative de viol va quand même rendre les choses difficiles pour les avocats de DSK aux USA, parce que si on peut penser qu'il y a un précédent, même si Nafissatou est une menteuse par ailleurs, tout cela pourrait recrédibiliser son témoignage par rapport au viol lui-même.
D'ailleurs DSK a tout de suite réagi et l'attaque en diffamation, en partie pour intimider Mlle Banon.

J'ignore totalement, comme tout le monde sauf les protagonistes, ce qui s'est passé dans cette chambre de l'hôtel Sofitel, mais ça n'a pas fini de nous empester l'atmosphère, de toute évidence.

Mais ça a le mérite de nous mettre le nez dans notre caca à tous : trop de sexisme, trop de complaisances coupables, trop de passe-droits, pas assez de réaction à tous ces petits arrangements entre amis et/ou amies. Il n'y a pas que DSK, il y a tout ce système qui nous étouffe tous.

Ras-le-bol !
S'il vous plaît, pas une émission là-dessus vendredi, s'il vous plaît, même s'il y a encore des rebondissements d'ici là.
D'accord?
Que les forums de sites d'information attirent un bon nombre de bas-du-front revanchards et incapables de distance, c'est un fait établi, et @si n'échappe pas au phénomène, c'est établi aussi, un oeil sur les fils consacrés à DSK suffit à s'en convaincre. (Le but de ces forumeurs-là n'est de toute façon pas de produire une pensée pertinente mais juste de céder à des pensées-réflexes dont l'apparition sur un fil de discussion semble le seul objet, vaniteux, dérisoire.)

Mais que le maître des lieux, qui passe son temps à donner des leçons à la terre entière (c'est son fonds de commerce, et je suis acheteur, là n'est pas le problème), soit incapable de se rendre compte que depuis le début de cette affaire, il patauge dans la vase, me laisse perplexe. Comme je suis d'un naturel indulgent, je pensais que passées les premières semaines d'emballement (auquel DS a lamentablement cédé, c'est un fait établi, là aussi), il reviendrait à une pratique plus raisonnable de son petit métier. Je l'encourageais même dans un message à postuler à la succession de Demorand, cette endive. Je me rends compte quelques jours plus tard que loin d'avoir retenu les leçons de ses erreurs initiales, DS repart tambour battant dans l'exploitation nauséeuse de cette histoire à la con. Est-il incapable, lui aussi, de recul, de distance, d'auto-critique? Est-il cynique au point de penser que prendre parti dans une affaire judiciaire en cours, une affaire de viol supposé je rappelle, va lui permettre de regonfler le nombre d'abonnés de sa petite boutique, pariant sur le fait qu'on n'attrape le chaland qu'avec ce genre de couverture sensationnaliste et médiocre des affaires de cul ? Est-il victime d'une limite intellectuelle qui l'empêcherait de prendre de la hauteur, qui le maintiendrait malgré lui au niveau, très bas, purement réactif, des chaînes info ?

Quoiqu'il en soit, Daniel, pardon d'être brutal, mais vous n'êtes pas la hauteur. Pas à la hauteur de l'exigence qui vous animait à la création du site. Pas à la hauteur de votre carte de journaliste. C'est pas un blog perso votre truc! C'est censé être un site de décryptage des médias! Ou alors c'est devenu autre chose et on ne m'a pas prévenu ? Le fait que vous vous engagiez, que vous preniez parti, pourquoi pas, ça pourrait avoir du panache à défaut d'être consensuel... Mais dans ce cas-là, il faut que ce soit pour le Front de Gauche, pour le PS, pour le Modem (sans doute davantage votre tasse de thé malgré les fumigènes, mais c'est un autre problème...), pour les décroissants, pour ce que vous voulez, mais pour des idées! Vous, vous avez décidé de vous engager, et d'engager la crédibilité de votre site, dans une campagne médiatique merdeuse. Vous avez décidé dès le premier jour qu'il y avait un coupable indiscutable et une victime tout aussi indiscutable. Sans doute parce que vous y étiez dans cette chambre. Sans doute parce que vous connaissiez intimement l'un et l'autre. Ou alors parce que vous avez fait un véritable travail d'investigation. Non ? Vous avez juste pondu des chroniques en vous laissant guider par vos émotions ? Mais dans ce cas-là, vous n'êtes pas journaliste, vous êtes un bloggueur comme tant d'autres.

Sauf que contrairement à tant d'autres vous êtes payé pour ça. Et que vous ne pouvez pas balayer d'un revers de manche l'opinion de tous ceux qui vous ont soutenu et vous soutiennent encore. Je ne vous demande pas d'écrire ceci ou cela, je ne vous demande pas de partager mes idées, Je vous demande de faire un travail sérieux. Vos chronique auraient leur place dans France Soir. C'est juste pas possible.
Tiens voilà LAUNAY qui s'énerve encore et qui écrit en gros, petit, rouge.
Bravo Daniel ! Tout est dit dans votre commentaire. Et malheureusement, on n'a vraiment pas envie de rire. En principe, l'État (républicain, vertueux, citoyen et "irréprochable", qu'il soit français ou américain) est là pour protéger les faibles et réduire la misère ... avant que n'advienne le tragique.

Comme on en est loin !
Ah quand le même New-York-Post en faisait des tonnes sur un DSK, salaud de frenchy violeur de pauvre femme de chambre, que pour de prétendues féministes, il était devenu le symbole même du puissant qui se croyait tout permis, tout baignait.
Mais voilà que ce même tabloïd vire de bord et accable la "présumée victime" dont la "véracité présumée" de sa version a déjà pris un petit coup dans l'aile (et par le procureur tout-à-fait officiellement) quel scandale ! Figurez-vous que les infâââmes défenseurs de l'horrible DSK ont osé faire... ce que font les défenseurs aux états-unis, essayer de trouver des failles dans l'accusation ! [large]Quel culot, ils essaieraient de "foncer dans la brèche" ![/large]
Et pourquoi en rajoutent-t-ils ? Bien sûr, pour des raisons de politique intérieure française. La question de la véracité ou pas ne se pose plus. Il s'agit, encore et encore de fustiger ce DSK, affameur des grecs, social traître, ploutocrate...

Ce billet de DS serait ignoble s'il n'était pas grotesque.
Ce qui m'étonne un peu ! dans l'affaire " Diallo " c'est qu'après avoir terminé sa " passe " la soubrette s'en alla tranquillement je suppose ?vaquer à ses occupations ! ... avec une épaule luxée ( quand on aime on ne compte pas !

Oublions le sperme projeté sur son chemisier, ses cheveux, sur la moquette, les murs ! ... Monté comme un cheval, notre don Juan national l' aurait déchirée intérieurement ( source de l'avocat de la plaignante )

A part cela, tout était consenti ! ...

Autre affaire finalement favorable à notre héros ! http://video.google.com/videoplay?docid=-698047735755472484#
je suis très etonnée , d’après le rapport du procurreur, elle a fait un récit erroné des faits [url=http://www.rue89.com/2011/07/01/affaire-dsk-les-mensonges-de-la-femme-de-chambre-211797]

Elle a menti dans le cadre de l'affaire même. N'y a t-il personne pour s'indigner d'une femme qui joue avec la vie d'un homme. Elle a menti et de ses mensonges peuvent dépendre des années de prisons.
on parle de morale, mais le début de la morale c'est de ne pas mentir dans ce cadre.

Mentir pour obtenir un visa, je peux le comprendre, l'excuser et même parfois l'approuver

Mais mentir dans le cadre d'un procès ou un homme ( quelque soit cet homme, gros dégueu ou pas ) risque des années de prisons, là je suis indignée.
quand le juge burgaud joue avec la liberté des inculpés tout le monde s'indigne mais là non.
On pourrait s'attendre à ce que le comportement des médias d'aujourd'hui soit celui d'une société moderne. Il y a plein de signes de modernité dont se parent les médias. On serait alors frappé de se rendre compte à quel point leur comportement, sur l'affaire DSK, est archaique. Il n'y a plus de présomption d'honêteté, pour Nafissatou Diallo, dans ce qu'elle dit à la justice. Elle a menti à d'autres occasions, elle est la femme d'un prisonier, elle est une prostituée. Ce qu'elle dit à la justice est donc encore un mensonge. C'est affreusement archaique de penser comme ça et c'est comme ça que pensent les médias.
Pardon Daniel Schneidermann, mais il me semble que vous cédez ici à votre pêché mignon qui est d'analyser les intentions secrètes qui auraient conduit les acteurs à faire telle ou telle chose... avant de pouvoir établir avec certitude qu'ils l'ont faite.

Ainsi vous suggérez (ou plutôt vous dites) que la mention de la prostitution de N.Diallo fait partie d'une stratégie de communication du clan DSK, parce qu'il "faut" que ce soit une prostituée.

A ce moment, la question qui me vient à l'esprit est plutôt... et si c'était vrai? Si c'est vrai, peu importe d'où vient l'information. Et si c'est vrai et que ça vient de DSK, pourquoi faudrait-il chercher une autre intention que celle de dire sa vérité? Et si c'est faux, on le saura bien assez tôt.

Bref, une chronique pour rien me semble-t-il, à mi chemin entre la spéculation, le procès d'intentions, et la propagation hypocrite de ce qui n'est effectivement qu'une rumeur.

Si cette affaire pouvait apprendre quelque chose aux medias, et à ceux qui font profession d'en analyser les dérives, ce serait peut-être qu'il faut éviter de parler pour ne rien dire, à contretemps, et de spéculer quand on ne sait pas non?
Ben apparemment, non.
[quote=chronique par Daniel Schneidermann]"en fait, selon des détectives employés par la défense de DSK, et dont le New York Post prétend qu'ils lui ont parlé, c'était une prostituée"


J'avais du mal à faire la différence entre New York Post et New York Times : presque le même nom mais l'un est un tabloïde (beaucoup de photos et de l'info spectaculaire) - l'autre publie des informations avec plus de réflexion.

Comment des journalistes et des personnalités politiques peuvent-ils utiliser les informations d'un tabloïde ? C'est pire que d'utiliser un sondage d'intention de vote. J'imagine qu'on ne se permettrait pas de citer Voici ou Public pour affirmer des "vérités"... Finalement, personne ne connaît réellement les faits...
[quote=chronique par Daniel Schneidermann]Menteuse, putain, les personnages Diallo


on peut aussi utiliser le mot garce ou catin.
Je vous suis parfaitement. Il fallait que les avocats frappent un grand coup, assomment l'accusation et ébranlent considérablement les certitudes des dernières semaines, pour obtenir dans un premier temps la libération de Dsk. Très gros coup médiatique encore une fois très réussi. Et peu importe si dans des mois, des années, on finisse par apprendre que tout (ou presque) a été inventé et construit.

Je n'allume plus la radio ni la télé au moment des nouvelles. C'est insupportable ces revirements minables, en particulier des membres du PS.
Moi je n'aurais jamais voté Dsk de toute façon et maintenant, c'est sûr, je ne voterai plus PS même si mon choix du premier tour y appelle.
ZZZzzzzzzzzz
Cet épisode aura eu pour effet positif qu'on puisse apercevoir son train de vie royal, c'est déjà ça. Pouvoir dépenser 250 000$ par mois, ça fait réfléchir le petit peuple.
Basta, j'arrête mon abonnement ASI.
Dans Libé, DS ajoute "Une revanche des coinceurs d’ascenseurs, des siffleurs d’hémicycle, des trousseurs qui s’assument, des virtuoses de la blague salace devant stagiaires rougissantes?"

Dans son esprit, je dois faire sans doute partie de cette catégorie. Il n'a pas besoin de cette sorte d'abonnés.

Cette malhonnêteté de DS, jusqu'au bout, me dégoûte.
http://www.rtl.fr/emission/laurent-gerra/ecouter/la-chronique-du-4-juillet-2011-7699978217
Dîtes, si c'est vrai ce qu'on dit :
Menteuse, cupide, prête à se coucher devant les puissants pour un bénéfice personnel, avec un entourage de mafieux,
changeant de discours toutes les 5 secondes, je me disais, là :
elle a le profil parfait pour se présenter à l'élection présidentielle française, non ?
En fouillant un peu, elle a peut-être une Rolex ou un ami en Porsche, vu son milieu.
;)
Il ne me semble pas-mais je peux me tromper-que les français aient porté au pouvoir dans le passé de véritables petits saints...On peut même craindre que ce soit le contraire. Au risque de me répéter,si cet homme est un génie de l'économie, qu'il exerce ses talents dans un pays qu'Un qui se prend pour un génie a foutu par terre.
Disons juste que si la piste Accor/tractations élyséennes à 23h45 se confirme, il me semble que cela commencerait à expliquer davantage le premier tweet dassier/pinet sur l'affaire DSK.
Aux USA, le nom de la femme de chambre n'est jamais écrit ou prononcé, que ce soit par les avocats et procureurs ou même par les tabloïds (faites une recherche sur le site du New York Post, vous ne trouverez rien).

En France, il apparaît dès les premiers jours de l'affaire et est répété à loisir, y compris par les associations féministes. Il peut même figurer en titre du 9:15.

La photo de la victime/menteuse/prostituée/mata-hari a été publiée en couverture de Paris Match (avec un petit bandeau sur les yeux) puis dans d'autres journaux, sans bandeau.

Pour l'instant, les télévisions françaises se contentaient de citer le nom sans montrer de visage. Mais hier, je JT de TV5 Monde reprenait la photo de Paris Match. Avez-vous vu cette photo sur d'autres chaînes TV ?

Y aurait-il une règle du type : victime présumée, on cite le nom ; menteuse présumée, on montre la photo ?
bonjour
quelque soit la personnalité ou le parcours Madame Diallo, je crains que l'on ne puisse compter sur les journalistes pour nous en informer.
Que dire du portrait effectué par les journalistes du new york time, des journalistes envoyé pour enquêter sur place
que de dire des journalistes qui ont réussi a trouver le fameux frère, de la famille en guinée mais non que son mec était en prison pour trafic de stupéfiant ?
quels gouffres pour la presse française et américaine pourtant si bien réputée.

Plus que de savoir a qui profites ces fameux articles pourraient on savoir qu'est ce qui amène les journalistes à ces impasses ?
..évidemment et tout le monde sera d'accord avec vous et les âmes sensibles ! Le problème étant que lorsque la dénonciation d'un viol ne repose que sur la parole d'une personne et que cette personne ment de façon répétée dans sa vie et sur les circonstances en rapport avec l'infraction, on peut se poser la question de la réalité du viol (et non du droit à violer une menteuse).

Votre traitement très partial de cette affaire me gêne, sous couvert d'analyses on voit vos fantasmes et vos convictions affleurer (euphémisme) :"Restera à expliquer la passe, une heure avant d'aller déjeuner avec la fille..." , ce que DSK ou vous-même faites une heure avant le déjeuner ne regarde personne !
Vous auriez pu aller vous consoler en allant voir cette excellente pièce, Que faire (le retour) ?
Mais je crois que c'est fini à La Colline.
Une pièce géniale où on s'interroge sur ce qu'on garde des bons livres d'antan.
Du Capitale Aux livres d'analyses de la révolution française. Désopilant et triste.

De voir que nos élites vont voir les putes ou se servent sur les femmes de chambre est d'une tristesse absolue, comme si depuis le XIXème, on en était toujours là.

La pièce finit sur des mèches dans des bouteilles.
Je crois que parfois un bon coup de boum-boum dans tout ça ferait un sacré bien.

http://anthropia.blogg.org
M. Schneidermann semble dépité de constater, d'être bien obligé de constater, que l'image très confortable qui avait été diffusée de la femme de chambre digne, exemplaire, prototype, celle qui pouvait servir d'icône et de symbole à la classe ouvrière féminine exploitée dans tous les sens par de riches et gros parvenus violeurs, cette image icônique-là, eh bien, il va falloir l'abandonner...
les premiers détails précis sur cette femme ont été donnés par le principal accusateur de DSK, qu'on ne peut donc pas soupçonner de parti pris pour lui.
Oui, cette femme a menti plusieurs fois, depuis son arrivée sur le territoire américain d'abord, pendant des moments-clés de l'enquête ensuite, et pas seulement sur des détails, mais sur des choses très importantes, essentielles et lourdes de conséquences! Oui, il y a des faits très troublants dans ses activités, et tout cela constitue déjà un ensemble qui, malheureusement pour M. Schneidermann, casse déjà l'icône de la pauvre prolétaire isolée qui gagnait de façon exemplaire sa maigre subsistance pour élever dans la dignité absolue sa fille unique.. Good-bye, Cosette !
Il y a des faits, concernant cette femme, qui cassent l'icône. C'est comme ça. Certaines féministes doivent aussi avoir aujourd'hui le même genre de réaction de déception : cette femme était destinée à devenir la nouvelle héroïne, le nouveau symbole, à la fois de la classe ouvrière exploitée par les riches bourgeois, et de la femme du tiers-monde, honnête et digne, qui essaie de survivre dans un monde de prédateurs et de parvenus...des T-shirts à son effigie étaient déjà probablement en préparation, aussi....

Je suis déçu par la réaction de M. Schneidermann. Je pensais qu'il s'attaquerait plutôt à la manière dont la fabrication d'images négatives concernant DSK a été exemplaire. La fabrication de l'image destructrice de DSK, c'est probablement le cas le plus exemplaire que M. Schneidermann puisse trouver dans toute sa carrière. Je pensais que toute son attention et son énergie, ainsi que ceux de ses collaborateurs sur ce site, seraient mobilisées uniquement par l'analyse de la fabrication de ces images initiales, qui ont quand même eu pour but la destruction totale et définitive d'un des principaux hommes politiques français, et qui auraient pu, littéralement, le tuer. Eles étaient faites pour cela, de toute évidence, d'une évidence qui, il me semble , crevait les yeux !

Que la femme de ménage guinéenne ne soit plus l'icône parfaite et facile qui puisse regrouper sur elle toutes les "bonnes consciences", je conçois que cela puisse en décevoir certains, mais les faits sont têtus.
Personnellement je suis déçu de constater la naïveté qu'avait par rapport à elle M. Schneidermann...et beaucoup d'autres, notamment à gauche et parmi toutes les associations féministes, de défense des droits de l'homme, etc., malheureusement pour eux, et ça se sent et ça se voit, il va falloir qu'ils se cherchent une autre icône...
"Pour ceux qui suivent encore, pour ceux qui n'ont pas décroché, écoeurés, épuisés ..."

Ne pas suivre ou décrocher ? Mais vous plaisantez Daniel ? Ce n'est plus du bourrage de crâne, c'est carrément du harcèlement moral.

Mis à part aller s'enfermer au fin fond d'une grotte, c'est im-pos-si-ble de ne pas être éclaboussé par toute cette fange.

Cette histoire depuis le début me donne des nausées, mais maintenant j'ai vraiment envie de vomir.

Pas pour le côté moral. Si c'est le cas, qu'un homme se paye une pute avant de déjeuner avec sa fille et de prendre l'avion pour aller retrouver son associée/épouse, c'est son problème et ça n'a rien d'exceptionnel.

Non, ce qui me rend malade, et quelle que soit la vérité de cette histoire - que l'on ne connaîtra certainement jamais - c'est ce qu'on est en train de nous préparer après ce qu'on a subi pendant des mois.

Avant cette histoire, on nous a enfumé pour nous faire croire à l'homme de gauche providentiel pour être président de la République, cet homme si simple qui fait cuire ses steaks lui-même et défroisse ses complets dans la salle de bains d'un hôtel banal.

Maintenant, c'est la victime d'un complot sur fond de services secrets français et autres barbouzes russes http://www.lemonde.fr/dsk/article/2011/07/02/quand-le-patron-du-fmi-ecrivait-lui-meme-le-scenario-de-sa-chute_1543993_1522571.html.

Ce n'est pas "DSK, saison 2", c'est "DSK, le retour".

Et triomphal s'il vous plait ! On ne peut ouvrir une source d'informations sans lire ou entendre en boucle que s'il veut bien, il pourra faire ce qu'il veut et que de toute façon il est in-dis-pen-sa-ble tellement c'est l'homme le plus brillant de sa génération.

Brillant, mais tellement con que même si cette histoire était un piège, et alors que lui-même développait une parano étonnante, il a été assez con pour tomber dedans.
bon, je dois être à classer dans le tiroir "France bonne fille", puisque je suis plutôt opposée à la pénalisation des clients des prostitués, et que je n'arrive toujours pas à comprendre pourquoi la fidélité (l'exclusivité) sexuelle devrait être un critère de choix politique...

(moi non plus, "ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit", rien des maigres "faits" portés à notre connaissance jusqu'à ce jour ne m'autorise à porter un jugement ni sur l'un, ni sur l'autre, ni sur leur bonne foi respective. Je reste obstinément dubitative.)
Que la justice américaine qui dégaine plus vite que son ombre médiatique délivre son verdict.

http://traverses.blogs.liberation.fr/yves_michaud/
Bonjour
C'est le nouveau feuilleton de nos oligarques : "Plus moche la vie".
Nouvel épisode demain.
Bonne analyse, cher Daniel S. La houle des dubitants nous apporte un flux de déchets que reflète votre dernier paragraphe : les Français aimant par-dessus tout barboter dans la "théorie du complot", ça va être grandiose (on attend le Canard dans la fièvre). Bonne dubitation à tous... comme on disait du temps de "Signé Furax".
Le groupe à corps et à cris !
http://www.urtikan.net/wp-content/uploads/2011/07/110704-dsk-disculpe.jpg
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.