147
Commentaires

Mélenchon accuse les medias d'occulter les résultats du Front de gauche

Les bons résultats du Front de gauche au premier tour des municipales ont-ils été sous-traités dans les médias ? C'est ce que dénonce Jean-Luc Mélenchon sur son blog. Selon lui, le Front de gauche aurait obtenu des résultats bien meilleurs que ceux du FN, mais personne n'en parle. Il s'en prend notamment au Monde.

Derniers commentaires

Maintenant, il y a aussi les calculs des Décodeurs qui donneront sans doute lieu à contestation par certains, ici, mais, pour le coup, le ton est neutre.
Valls futur premier ministre, vu dans le vite-dit. Encore un gage de bonne volonté donné à la "droite"? Celle du corps électoral, étant donné le timing? Mais je croyais que le corps électoral sanctionnait le manque de politique de gauche? J'ai dû rêver.
L'analyse de la ré-élection directe des pontes de la magouille porte ses fruits. Puisque les urnes ne sanctionnent pas. Elles récompensent ceux qu'elles devraient achever, les masses se sentent "victime" et votent "victime"? Pauvres petits zommes politiques que la justice, la presse, embêtent, ils sont comme nous on les adoube.
C'est pas des machines à voter j'espère chez Copé & cie? Car il ne nous manque plus un scandale de triche informatisée, les municipales s'y prêtent bien. Comment contester des machines? Impossible!

C'est juste un coup sur l'échiquier, la droite dit "sanction de la politique de Hollande".
La gauche répond en appelant "la vraie gauche à faire obstacle au front national".

Lessivage de cerveaux.
Une enquête réalisée par Europe 1 confirme globalement les chiffres donnés par le PG.
C'est un article HONTEUX, allez voir sur le site du monde sur la rubrique "municipal". Quasiment la moitié des articles sont sur le FN !!!!! Et puis la réponde du journaliste du monde c'est une blague ! Son article sur le PC il fait 15 lignes, c'est sur que sa équivaut au 15 articles qu'ils ont dut faire le dimanche soir en faveur du F-Haine !
Franchement, qui à entendue parler des resultats du front de gauche ? Surtout qu'on parle d'une augmentation du FN depuis 2008, mais que je sache le score du FDG est totalement idédit puisque pas encore existant en 2008.

Arrêt sur images, ferait-il du Lépénisme médiatique ? Ou à défault, du corporatisme au média qui le font ?!!!! Je trouves que la qualité rédactionnel d'arrêt sur image perd de plus en plus...
Une nouvelle fois déçu par @si...
C'est quand même fou cette volonté de casser le Front de Gauche plutôt que le FN! Melenchon n'a pas tort de souligner les bons résultats de la gauche dissidente (puisque l'appellation Front de Gauche ne vous convient pas), ça montre qu'il y a effectivement un transfert des voix socialistes vers cette autre gauche (ou vers l'abstention, ce que vous préféreriez?). Selon vous, les municipales sont une défaite ou une remarquable avancée? Je fais le choix de la seconde option quand vous semblez nous pousser vers la première.
Et puis, le Front de Gauche est très jeune et connait des grosses turbulences, 15% sur les villes où elle se présente, c'est excellent. Il annonce 70 villes, mais c'était alors des estimations, comment voulez vous qu'il connaisse les chiffres exacts? Peut-être que 30 villes sont toutes proches de basculer, non?
Vous parlez également de l'alliance avec EELV, ça vous dérangerait de faire un article de fond sur cette alliance, qu'Eva Joly voulait, plutôt que sur cette guerre des chiffres absurde?
Vous faites là ce que font déjà très bien les médias principaux, à savoir du Melenchon bashing en agitant devant nos yeux la méchante bête FN! Mais imaginez deux minutes qu'aux européennes, le FdG (uni cette fois) fasse ce score à l'échelle nationale et votre article tombera à l'eau car 15% sera un très bon score pour cette gauche qu'on disait mourante, agonisante, il y a de cela quelques années. Si vous comparez les dynamiques FN et FdG, il n'y a pas photo. Je crois que JLM n'a pas tort de souligner les grands progrès effectués par son parti, parti de rien justement, que les médias n'ont même pas évoqué. Regardez les articles du Monde, anti-communiste primaire (comme toute la nomenclature parisienne je le conçois): pas un seul n'évoque le FdG!
Merci Laure Daussy de nous rappeler qu'ASI n'a rien à envier aux Médias qu'elle entend critiquer.
C'est très bien de pinailler sur les chiffres et les étiquettes de tels ou tels candidats.
Par contre, vous avez oublié l'essentiel. Le storytelling médiatique.
Du coup, vous sous entendez que parler plus du FN ou parler plus du FDG aurait la même portée.
Cette pseudo quête de l'objectivité, entachée du mépris évident de certains journalistes d'ASI pour le FdG, n'est en fait qu'un empilement d'idée marketing pour faire D'ASI un site fun, tout sauf subversif. Un média comme les autres. Un échec.
Évidemment, échec il y a, si et seulement si on venait y chercher de la vrai critique...
http://www.reporterre.net/spip.php?article5617
Très deçu par Laure Daussy Votre article transpire la malhonneteté.
Mélenchon et ses équipes se sont aussi amusés à faire un petit décompte des articles et Unes du Monde consacré au FN depuis septembre dernier, c'est assez édifiant (lien)

Depuis la rentrée de septembre, « le Monde » a fait 14 « Unes » sur le FN auxquelles s’en ajoutent deux sur le positionnement de l’UMP par rapport au FN… Il a publié 19 pleines pages sur le FN ! C’est au point que si on additionne les espaces pris par les articles écrits sur le FN, on trouve l’équivalent de 36 pages ! Depuis la rentrée, c’est donc l’équivalent d’un journal et demi qui a été consacré entièrement et exclusivement au FN.

Mais il suffit d'aller regarder la section élections municipales du Monde.fr pour juste en avoir la confirmation : 5 articles en Unes en image: le principal est un article sur les sondages, et la photo pour l'illustrer, Steeve Briois à Hénin-Baumont. Sur les restants, un article sur la réaction du FN au sujet du festival d'Avignon, et un sur "Les bons résultats du Front national sur une carte". En dessous deux "discussions". L'un d'elle est "Le score du FN vous inquiète-t-il ?"
Saisissant non ? (capture d'écran)

En dessous pêle-mêle : "Face à la montée du FN, les digues de l'UMP n'ont pas cédé", "Avignon : une étiquette Bleu Marine qui noie les poissons ", "La carte du Front national au second tour ". Soit 3 articles sur 8 dont le sujet est le FN (même celui soi-disant sur l'UMP).

Et c'était absolument pareil pendant toute la campage. En Unes, des articles sur la poussé du FN, "ces villes où le FN pourrait l'emporter", "les cibles du FN". Aucun autre parti n'a eu droit à un pareil traitement. Sans parler de la Une du journal papier à 3 jours du premier tour.
Cela prouve surtout qu'il ne sert absolument à rien de tenter de tirer des conclusions nationales (à part en nombre de villes maintenues, perdues ou gagnées) d'élections municipales, tant les configurations sont différentes d'une ville à l'autre, aussi bien sur les alliances que sur les contextes (listes dissidentes, présence ou non du FN, etc.).

Tenez, là où j'habite, à Malakoff (juste de l'autre côté du périph', Laure ! Venez y faire un tour !), la maire communiste a été réélue au premier tour, sur une liste d'alliance avec le PS, les Verts, mais aussi de membres du Front de Gauche.... sauf le PG, donc pas d'utilisation officielle de l'appellation Front de Gauche. Comment Mélenchon va-t-il compter ça ?
Merci pour cet article, qui rappelle à quel point la gauche radicale rencontre un faible succès malgré une conjoncture supposée très favorable à ses idées. Les commentaires, qu'ils soient de Mélenchon ou des membres du forum, montrent à quel point la remise en question reste difficile du côté naïf de l'échiquier politique.

Je note cependant, avec amusement, ceci : ""dans 90 cas, on est avec EELV, dans 40 cas avec le NPA"". Bon, avec EELV, pourquoi pas, ça fait longtemps que les verts n'ont plus aucune ligne politique que l'opportunisme. Mais l'alliance avec le NPA ? Sans déconner ? Dans 40 listes sur 600 ça commence à faire pas mal, surtout pour ceux qui crient au retour du nazisme lorsqu'un pauvre candidat local réputé UMP sous-entend de manière alambiqué qu'il pourrait faire une liste commune avec le FN. Du coup, c'est quoi la compatibilité entre NPA et FdG ? À moins d'une évolution spectaculaire des premiers, j'aimerais bien savoir comment on s'arrange avec la gauche pro Grand Soir chez les grands démocrates anti-médias mélenchoniste béat anti-culte de la personnalité.
Moi, je reste sur ma faim. Puisque le Monde s'abrite derrière une notion de "dynamique", qui justifierait un traitement du FN surdimensionné, pourquoi ne pas s'intéresser à la "dynamique" assez complexe que l'on trouve dans les listes où le parti de gauche est présent? Parce que là aussi, quelque chose est en train de se passer. Il y a l'exemple de Grenoble (EELV, PG et "réseaux citoyens", c'est quoi, ces réseaux citoyens?) alors que le PC est avec le PS. Dans une petite ville de l'Isère, une liste "mélange" décroissants, PG, NPA et citoyens non encartés, alors que EELV est en autonomie et le PC disparu de la liste PS. Quelque chose dans la gauche de gauche est en train de se passer, qui pourrait sombrer dans la confusion ou amorcer une recomposition. Moins télégénique et plus complexe que la "dynamique" FN. Les journalistes nous prennent-il pour des idiots, incapables de s'intéresser à quelque chose en évolution incertaine? Ou sont-ils eux-mêmes ces idiots qui calent dès qu'une analyse plus fine et plus risquée se présente à eux? Ou encore... préfèrent-ils parler du FN quitte à lui faire sa pub et ignorer tout ce qui est gauche de gauche, vu que ça les chiffonne parce que ça fait "peuple" (populiste, qu'ils disent)
Article intéressant, bourré de faits, qui colle à ma conception du journalisme.
Juste un détail qui aurait été intéressant de préciser dans la conclusion sur la "dynamique": Parmi les 67 villes "gagnées" par le FdG, combien en ont-ils pris à la droite ? Combien en ont-ils pris au PS ?
Bonjour
Pas de doute, vous avez voté Valls au 1er tour. Vous nagez complètement dans son magouillage. Eh bien coulez !!!
a l'appui des accusations : il aurait été intéressant de relever les temps de paroles sur les divers médias, privés ou publiques !!
"accuse". Quel mot. Quel titre ! Il n'accuse pas, il constate. Et pour le reste, tout pareil que les autres participants. Du pinaillage en guise de "fact checking".

Le fact checking est un outil parmi d'autre de réthorique. On met deux chiffres l'un à côté de l'autre. Et on pose une conclusion. Et peu importe qu'elle soit fausse. On a un certain Langlet à la télé qui s'y adonne régulièrement, avec force animations sur grand écran.

Tiens, gros fact checking hier sur France Info : "Les télés en Russie sont toutes sous contrôle gouvernemental et les russes ne sont donc pas informés des sanctions européennes, et personne n'en parle". Chiche que ASI publie un article de ce genre et effectue les vérifications ? Voici le titre : "France Info accuse les médias russes d'être partials et aux ordres de Poutine".

Il se peut qu'on découvre que les médias sont sous contrôle d'un certain nombre d'oligarques, des pendants de Pigasse, Niel, Dassault et autres Lagardère... Qu'en effet, ils roulent dans la même direction que le gouvernement russe... Qu'en effet, ils mènent leur entreprise comme une multinationale. Comme... Chez nous en définitive. Mais l'effet miroir, parfois, c'est pas ce qu'on apprécie le plus.

Mais on peut continuer à faire comme si la critique des médias pouvait être tiède et détachée.
Encore un article de Laure daucy,duquel transpire un antimelenchonisme primaire.....elle ira loins la petite....prête pour le grand bon dans les médias mainstreems.....
les temps de parole de campagne .....sous le tapis,les magouilleries de Valls rendant les resultats illisibles à gauche...
Pourquoi donner au ps la totalité des voix, alors que le pc,les ecolos etaient dans de nombreuses listes.....
Expliquez vous petite Laure!
Il est impossible de nier que la grande presse tant écrite qu'audio-visuelle a occulté l'existence du Front de Gauche tout au long de la campagne électorale et aussi dans les données des résultats et leurs commentaires.Pendant la campagne n'existaient que le PS, l'UMP et le FN, ce qui signifiait qu'il n'existerait qu'une opposition aux politiques libérales, celle de l'extrême-droite. Or si les résultats sont globalement comparables, au-delà des pinaillages, c'est bien qu'il y avait là une manipulation, consciente ou pas, qui a forcément eu un effet d'amplification difficile à quantifier évidemment des résultats du FN. Pour ce dont j'ai l"expérience directe, c'est le cas de France Inter, et du journal la Provence pour Marseille. Quant au Monde, je me souviens de la présentation tout à fait sympathique du candidat du FN à Brignoles lors de la partielle, et pour le reste , voici quelques exemples extraits du blog de Mélenchon :

" quelques « unes »(du Monde) : « Le Front national part à la conquête du pouvoir » (14 septembre), « Comment les idées du FN gagnent les esprits » (12 octobre), « Marine Le Pen étend son réseau en Europe » (15 novembre), « Pourquoi Marine Le Pen et ses idées gagnent du terrain » (13 février), « Marine Le Pen peut se frotter les mains… » (6 mars), « Municipales : comment le Front national étend sa toile » (17 mars), « Le Front national menace la reconquête de l'UMP » (20 mars). Cette semaine, décisive, en plus du matraquage audiovisuel dont je viens de parler, « le Monde » n’est pas en reste. Il met les bouchées doubles : la « une » et un dossier de deux pages, lundi 17 : « Municipales : comment le Front national étend sa toile », Un article et un encadré mercredi 19, la « une » et une pleine page jeudi 20 : « Le Front national menace la reconquête de l'UMP ». Au total : 2 « unes », 1 dossier, 3 pages et demi sur le FN en quatre jours !" extrait de http://www.jean-luc-melenchon.fr/2014/03/21/un-deux-trois-soleil/#article4

à voir aussi le rapport du CSA sur les temps de parole des différents partis, d'où il ressort notamment que sur FR3 le temps de parole accordé au PG ou au PC a été de ... zero minutes sur la période considérée.
Quel ingrat ce Jean-Luc : j'ai regardé la soirée électorale pendant moins de cinq minutes, et tout ce que j'ai vu c'est Jeff qui parlait quasi que du Front de Gauche (alors que tout le monde voulait plutôt savoir si sa comptabilité créative à l'UMP avait fait baisser ses scores).
Bon, je vais être classé parmi les "disciples de Mélenchon" aveugles et idiots, mais franchement je voudrais ajouter ma voix à ce concerts de critiques. Vraiment sans agressivité, je trouve que le sujet a été traité de façon incomplète dans votre article et j'ai parfois été surpris par la tournure qu'il prend. Notamment dire que FN et FdG ont été certes traités de manière déséquilibrée mais pour vite l'évacuer et s'attaquer à un fact-checking qui lui aussi est soumis à discussion.
Sans parler de la "montée du FN" qui est pour moi difficile à dissocier de la prophétie auto-réalisatrice. Les éditocrates sentent l'odeur du souffre et accourent, crient au loup tout en étant persuadés que ça n'arrivera pas. Comme une petite bourgeoisie qui s'encanaille en se donnant des frissons... Sauf que ces messieurs-dames jouent avec la démocratie, se font les apprentis-sorciers de l'opinion...
Je l'aime ce forum ! ;-)

Chère Laure Daussy, nous étions nombreux à attendre un article sur le sujet. Y'avait matière, et depuis longtemps. Vous nous pondez un "fact-checking" (guillemets indispensables) sujet à de multiples cautions.

A mon tour d'en rajouter :
"Les médias auraient servi la soupe au FN et omis de parler des bons résultats du Front de gauche lors de ce premier tour des municipales."
Qu'est-ce que c'est que ce conditionnel ? Alors que vous notez finalement que "L'obsédante petite musique entendue ce soir-là tournait autour du score du FN et de ses conséquences" !

"A première vue, impossible de lui donner tort."
Zut alors. Mais rassurons nous, c'est à première vue seulement !

"le Front de gauche ne se présente pas seul : "dans 90 cas, on est avec EELV, dans 40 cas avec le NPA", précise Coquerel. Restent donc 450 listes dans lesquelles le Front de gauche se présentait seul. C'est moins que le FN."
WTF ? Pour être pris en compte faut se présenter seul, maintenant ???

Pour le reste, ça a déjà été dit, je m'arrête là. Je vous remercie malgré tout pour ce "fact-checking" (toujours avec des guillemets), j'ai pointé ce qui me choque, mais j'apprécie quand même, et on peut dire effectivement que le comptage est bien difficile, et n'a pas été rendu clair par Manuel Valls (oh tiens c'est ballot, vous l'avez oublié celui-là).

M'en veuillez pas, je suis encore colère.
« Quand ça l'arrange, Jean-Luc Mélenchon inclut les résultats du PCF dans le Front de gauche »

Mélenchon inclut toujours les résultats du PCF autonome dans le FdG. A ma connaissance, il n'y a aucune liste PCF pure, sans la présence d'autres membres du FdG. On peut dire également que quand ça les arrange, Le Monde, lémédia, les affiches du PS, incluent ou excluent le PCF du FdG...
" Ce qui est intéressant, c'est la dynamique. Or, la dynamique du FN n'est pas comparable avec le Front de gauche.
Historiquement, le PCF a toujours eu des bastions locaux très puissants, ce n'est pas nouveau. Alors qu'avec ces élections,
le FN confirme qu'il s'implante localement."


Le FN a déjà conquis par le passé une ville plus grande que celles qu’il risque de conquérir en 2014 : Toulon (en 1995).
Le FN avait déjà conquis d’autres villes.

Quel est donc la «confirmation qu’il s’implante localement» ?

Nous sommes actuellement envahis par des informations sur le FN.
Je pense n’avoir entendu ni lu nulle part les mots «Front de gauche» ou «Parti de gauche» depuis dimanche.
J’entends «extrême-gauche», «gauche». Tout un tas de termes indéfinis.

En revanche, aujourd’hui, j’ai entendu : «le FN et l’extrême-droite, etc.». Première nouvelle, le FN n’est plus d’extrême-droite…

La novlangue avance, le lavage de cerveau bat son plein.
"Mélenchon accuse les medias d'occulter les résultats du Front de gauche "
.. alors qu'en vrai, tous les médias lui ont servi les plats depuis toujours, au détriment du FN.

"Notons que pour Nanterre, ni le logo du Front de gauche, ni celui du Parti de gauche ne figurent sur le site du candidat victorieux, le maire sortant Patrick Jarry. "
Oui. Notons aussi qu'ils ont dû bêtement penser que certaines composantes communistes du FdG étaient stables et fiables. Notons par exemple le soutien de Jarry à Méluche en 2012. Comme le temps passe.

"Concernant Bézons, il s'agit d'un maire communiste, Dominique Lesparre qui a mené une liste de rassemblement de toute la gauche, ainsi que l'indique le site du candidat (du PCF au PS). Et pour Fosses, c'est une liste d'union de la gauche soutenue par le PC, EELV et le PS. "
Vi vi vi. En rappelant pareillement les engagements du sieur Lesparre au FdG, avec logos et tout et tout du FdG.
Et davantage, puisque sur le site de Pierre Barros dont vous donnez le lien, non seulement le sigle du FdG y figure, mais également celui du PG.
Sans oublier (cadeau) les positions du sus-nommé pour le FdG en 2012.

C'est vrai que les cocos ont bien baisé le FdG dans plusieurs endroits.
D'ailleurs, c'est écrit littéralement dans l'un des liens que vous donnez, Laure:
Continuons Bezons ensemble avec Dominique Lesparre.

Pas finie, cette histoire...
Relativiser et décrypter les chiffres de Mélenchon, très bien. Qu'il en rajoute un peu, qu'il tire un peu la couverture, présente les choses de manière à gonfler un peu certaines perspectives, ok. C'est très bien de le noter. Mais cela doit-il vous amener, comme le ton de cet article expéditif en laisse l'impression, à donner raison au traitement médiatique des résultats des municipales, et au traitement dégueulasse du Monde en particulier, qui remplit son fil d'actu de titres tapageurs sur le FN ?
Par ailleurs, on ne peut pas faire l'économie d'un peu de contexte. Vous avez eu vent de la répartition des temps de parole, vous connaissez le mic-mac invraisemblable des étiquettes de liste. Etc., etc., sans parler des sondages permanents qui biaisent compètement les représentations. Le fact checking, c'est bien, c'est joli. Mais le storytelling, ça existe aussi, et si on nous racontait les mêmes berceuses fascinées sur le FdG que celles qu'on raconte à longueur d'antennes depuis des années sur le FN et sa montée irrésistible, ça ne produirait évidemment pas le même effet. Et ça, ça me parait plus urgent à démonter que les querelles stériles de pourcentages (entre deux formations, qui plus est, dont l'une se fait quand même essentiellement recaler à chaque élection depuis cinquante ans, quand l'autre a seulement quelques années d'existence, et un score mémorable à sa première présidentielle, et encore de nombreux scores à deux chiffres à ces municipales, malgré le message désastreux donné par les nombreuses sécessions internes, qui font que le PCF est tantôt dans les listes FdG, tantôt dans les listes PS).

Je profite de ce message pour signaler aussi le cas de Lyon et la dissidente Nathalie Perrin-Gilbert (Gram/FdG), maire du 1er arrondissement, qui est arrivée en tête et dont Collomb veut la tête, quite à organiser les pires saloperies. Je n'en ai pas entendu souffler mot sur aucune chaîne, où l'on répète plutôt sans explication : "à Lyon, Gérard Collomb devrait être réélu au second tour"
Melenchon a pas tort (mais ca doit etre mon anti-melenchonisme primaire... )il a raté sa soirée mediatique electoral.... quand on a vu la sequence placé-melenchon sur bfm (je crois), il faisait franchement pitié.
L'imbecilité de sa part , ici, c'est d'attendre une quelconque connivence avec placé..... il s'est fait méprisé du genre "qui t'es toi, on se connait...?", ca fera peut etre voir au PG que les ecologistes comme les communistes, n'ont qu'une ambition : peser aupres du parti socialiste, pour garantir des sieges molletonné .
Je ne sais pas si c'est très honnête de ne mettre en avant que les résultats en %, qu'en est-il du résultat en nombre de votes ?
Les relevés dont fait état Mélenchon sont conformes à la définition du « FdG comme stratégie », c'est-à-dire aux listes avec au moins un parti membre du Front de Gauche, rassemblant à gauche contre la politique d'austérité du PS, et autonomes du PS au premier tour (environ 50% de la présence du PCF). Cette définition avait été grosso modo établie par l'ensemble du FdG dans un document de stratégie au début de 2013, et conserve encore un peu de sens politique, même si les municipales mettent cruellement en relief les limites de son application. De plus, de nombreuses listes « soutenues par le FdG » ont été classées « divers gauche » ou « extrême gauche » par les préfectures, ce qui achève de rendre les résultats nationaux illisibles pour ceux qui se laissent tournebouler par la Valls des étiquettes.
On peut quand même constater une vraie "sur-représentation" du FN et ses candidats depuis le premier tour, et quand on invite le PS et l'UMP c'est uniquement pour savoir si il y aura ou non front républicain et qui à provoqué la monté de ce vote.
De toutes façons, Mélanchon est viscéralement hostile à ceux qui ont la noble et difficile tâche de nous informer. Ne pouvant s'en prendre à son attitude de populisme élitiste, il incrimine le thermomètre. C'est typique d'une attitude extrémiste, systématiquement hostile aux trois grands partis de gouvernement.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.