22
Commentaires

MediaPart ouvre ses comptes à ses lecteurs

Derniers commentaires

Bizarre, en lisant cette rubrique, voilà que je pense à MAYA.
Nous n'avons pas vraiment eu d'explication sur son départ : a t'elle refusé le "mode économique" d'@si ?

Je me pose aussi la question de "ceux" qui ne trouvent pas leur place dans le défilé "CHRONIQUES" : Place et financement ?

D'où vient l'argent ? Mon DADA...

Ceci dit je ne ressens pas vraiment de sous entendu dans cette article. Qu'il est sa place ici, je n'en suis pas sùr, mais c'est mon seul avis. Pour certains c'est certainement justifié.
Je n'apprécie pas Plenel (sans trop savoir pourquoi)

Finalement je m'en fiche (aussi) un peu, mais je pourrai peut-être le replacer dans une discussion avec les "BOBOS"

Madeleine
A la rédaction

Dans son émission sur France Info, David Abiker évoquait, ou permettait d'évoquer, le cas de Marion Cotillard de manière assez méprisante. Quelle que soit la vérité sur la question soulevée par l'actrice, il reste que la démarche consistant à ridiculiser les tenants d'une hypothèse non officiellement admise tient de la promotion du délit d'opinion. Je ne pointe pas du doigt M. Abiker en particulier, mais bien l'ensemble des médias français qui respecte une déontologie contestable en traitant d'une question par le dénigrement systématique. Je n'y vois aucun rapport avec une quelconque démarche journalistique.

Certes, M. Abiker est responsable de ce qu’il dit. Néanmoins, je ne vous cache pas être perplexe à l'idée que votre émission ne se soit pas risquée à traiter de cette « théorie du complot » qui semble correspondre en tout point à vos domaines d'investigation. Je ne vous ferai pas l'affront de croire que vous ne savez rien de la masse de documents qui circule sur ce sujet, ni du nombre croissant de personnalités influentes à travers le monde qui remettent en cause la version officielle du 11 septembre. Si cette « théorie du complot », est le fait d’illuminés paranoïaques, alors sachez qu'ils deviennent légions.

Si cette « théorie du complot » est fantaisiste, ce que j'espère, vous êtes en mesure, et je pense en devoir, de décrypter les documents qui étayent cette théorie, en laissant au vestiaire, au moins pour un temps, toutes les diffamations généralement portées à l’encontre de ceux qui prennent le risque de la soutenir.
Merci pour ces précisions Daniel,

mais le vite-dit consacré à la" dédicace" faite par Mediapart à vous-même, supprimé puis répercuté en ces lieux (il a même fallu fouiller dans le cache de Google) témoigne bien d'une interférence entre des logiques d'inimitiés personnelles/professionnelles et l'exercice de la critique des médias, au moins dans le cas Mediapart. C'est cette confusion qui fait problème, confusion entre la position surplombante nécessitée par la critique des médias (et surtout la réputation d'intégrité journalistique dont a fait preuve ASI depuis longtemps) et cette attitude de blogueur/chroniqueur qui parait tirer à vue.

Je ne nie pas que Mediapart doit être examiné de près mais il faut à mon sens veiller à clarifier cette double posture dans ce cas-ci.
Un mot pour corriger ma phrase balancée un peu vite qui peut être jugée injurieuse : "Je ne sais pas si quelqu'un comme Plenel a toujours été fréquentable". Je voulais par là simplement faire référence à l'épisode de la face cachée du Monde. Edwy Plenel est évidemment fréquentable, et j'ai beaucoup de sympathie pour son projet mais a-t-il toujours agi en respectant l'indépendance de son ancien journal Le Monde ? Voila mais là n'est pas la question.
Oui, c'est désolant... Vraiment.

Je ne comprends pas pourquoi Daniel ne prend pas en compte nos commentaires...

Soit Mediapart est une officine nauséabonde et ASI doit enquêter pour nous expliquer ; soit Daniel se reprend et lâche l'affaire. Perso, je trouve le projet Mediapart très louable, tant sur le plan journalistique que citoyen. Que les débuts soient hésitants, peut-être... mais doit-on le leur reprocher ? Doit-on se gargariser de ces difficultés ? Plus directement, tombent-elles dans la critique des médias ? Si on avait réservé un tel traitement à ASI avant sa mise en route, de quels quolibets aurait été affublé Plenel ? De combien de chroniques écrites par DS aurait-il fait l'objet ? Sa photo n'aurait-elle pas été ajoutée à la liste des "ennemis" d'ASI ?

Je ne sais pas si quelqu'un comme Plenel a toujours été fréquentable, je me doute bien qu'il doit avoir ses parts d'ombre, que Daniel a peut-être raison de lui en vouloir mais est-ce une raison de maquiller une revanche très trouble sous un vernis d'objectivité (genre, "regarde Plenel, à côté de ton Mediapart, comment moi avec mon ASI, je suis un crack à la récré").

En dernier lieu, avec ce genre de vite-dit, finalement, c'est le pire du journalisme qui s'exerce, l'assimilation des faits aux commentaires...
Tiens, a propos du vite dit

http://www.arretsurimages.net/vite-dit.php#id263

(décidément on aime bien Médiapart sur @si.... bien entendu, ça n'a rien a voir avec les rapports entre Plenel et Schneidermann........)

J'adore ce genre d'articles qui dit quelque chose tout en le disant sans le dire. C'est quoi le reproche ? Mediapart fait du marketing sans le dire ?

(par charité, j'éviterai de donner mon avis sur la réelle signification du statut d'"ami fauché" ou "radin" sur ce site. Niveau marketing planqué, @si n'a pas trop de leçons à donner.......)

Ce vite dit comme l'article ci dessus est bourré de sous-entendus, de non-dits. Sous-entendus d'autant plus ambigus quand on connaît le passif de Schneidermann avec Plenel.

Pour info, Schneidermann avait été viré avec fracas du Monde quand Plenel était dir de la rédac.


Un blogue de plus...
La somme est mentionnée à la virgule près !

Ceci dit , dans l'article du point , comme dans le vôtre , on cite beaucoup de noms qui ne me disent pas vraiment en quoi Médiapart serait ou non dépendant ou indépendant de pouvoirs financiers et politiques. La citation des noms et de leur profession est un peu insuffisante.
Sophie,

que doit-on conclure de votre article ? Pouvez-vous nous dire pourquoi tant d'argent est investi dans le site mediapart ? Vous parlez d' "'indépendance", mais quelle définition posez-vous derrière ce mot, compte tenues des circonstances des investissements obtenus ? Cet argent (Niel, Bouchard, Wielhelm) est-il cédé sans contrepartie aucune ? Enfin, pourquoi, Mediapart propose t'il des abonnements aux prix exhorbitants si l'état actuel des comptes semble favorable ? Je n'ai aucune idée de la somme nécessaire pour produire un site internet, une équipe, c'est pourquoi l'absence de comparatifs (comme celui d'@si) dans votre article ne nous permet pas d'évaluer plus simplement ce qui apparait au premier abord comme une incroyable mobilisation. Merci d'avance !
Oui, j'ai moi aussi du mal à comprendre l'intérêt de cette "enquête".

ASI cible régulièrement Mediaprt pour "oui et un non" et ça me gêne : toujours l'impression d'une guéguerre larvée entre Daniel Schneidermann et Edwy Plenel...

Parce que franchement, il y a moins anecdotique.
On s'en fout un peu de tout ça, non? C'est de l'argent privé. Si Pleynel a les moyens de se créer un site Internet, ça ne me fait ni chaud ni froid!!!!
Talasrum
http://thalasrum.over-blog.com
Même chose ....Amicalement
Et si @si faisait la même chose pour ses propres comptes, je reste sur ma faim avec les "mentions légales".
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.