5
Commentaires

Médecins-labos : des nuages dans la transparence

Les rapports entre les labos et les médecins enfin transparents ? C'est l'objectif du décret "Sunshine" -paru cette semaine au Journal Officiel - qui oblige les médecins et les labos à déclarer les liens qui les unissent. Une transparence capable d'empêcher des scandales du type Médiator ? Pas si simple, tant les failles du décret sont importantes. C'est ce que nous explique, en vidéo, Marc Rees, rédacteur en chef de PCInpact.

Derniers commentaires

Contrairement à ce que laisse croire Marc Rees, les déclarations publiques d'intérêt des experts et personnels des agences de sécurité sanitaires, que ce soit l'ANSES (alimentation, environnement, travail) où l'ANSM (médicament) sont faciles à trouver avec un moteur de recherche comme google. Il suffit de taper le nom de l'expert et DPI, ou le nom de l'agence et DPI et en 2 ou 3 clics, on tombe dessus. J'ai fait l'expérience et cela marche.
Bon, après vous êtes rapprochés de Médiapart, puis tout fraîchement de Canard PC (news ici), maintenant que PCiNpact se lance tout doucement vers le modèle de l'abonnement payant, vous nous proposez bientôt un pack 4 en 1 ? ;-)

J'en suis en tout cas !
Le décret "sunshine" au journal officiel britannique , étazunien ?

Tout comme nos pauvres langues régionales l'ont été afin qu'elles disparaissent , le français sera bientôt interdit dans les services publics de l'état français .
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.