138
Commentaires

Blachier ou la tentation du confinement "générationnel"

Commentaires préférés des abonnés

Combien de fois faudra-t-il rappeler que Martin Blachier, contrairement à ce qu'affichent avec complaisance la plupart des médias - et désormais @si - n'est pas un médecin mais qu'il est titulaire du grade de "docteur en santé publique", obtenu après(...)

72 ans, me manque que les dents de sagesse (!) et j'ai peur. Pas de la covid ni du terrorisme, mais de la musique de moins en moins petite qui résonne , même là où on ne l'attendrait pas.

Plus moyen de nuancer, de dire oui ou non MAIS... et les amplis(...)

Approuvé 16 fois

J'insiste, moi je crois vraiment qu'il faut que vous arrêtiez d'essayer de citer des expressions réductrices en vogue. Ça vous fatigue, déjà, et pour les autres, vous vous rendez pas compte de ce que c'est. Moi quand vous faites ça, quand vous citez (...)

Derniers commentaires

Ça y est, le Barbier n’a pas pu s’empêcher.

« C’est peut être l’occasion de réviser notre position vis-à-vis de la vie. On ne tolère plus la mort. Avant, on avait un certain sens de la fatalité. C’est ça la vie, mourir. On ne supporte pas qu’on puisse être sacrifié »


Des gens sur Twitter propose de sacrifier un Christophe Barbier si ça permet de se débarrasser du covid 19.

À un moment, il faudra demander à ce genre de privilégiés de signer une décharge, par laquelle il refuse tous soins et hospitalisation si par mégarde il se prend les pieds dans son écharpe de merde et s’étouffe.

Je ne sais pas si quelqu’un l’a écrit dans ce forum (je ne vais pas tout relire :)), mais je rappelle que pour notre gouvernement, ainsi que pour une partie des citoyens français, on est pas du tout fragile à 67 ans. Macron et sa clique, il trouve qu’on est super en forme pour travailler à 70 ans. Perso, je n’arrive même pas à imaginer dans quel état je serai à cet âge là...

Si vous avez envie de vous énerver, prenez comme cible la réforme du chômage que ce gouvernement était en train de préparer juste avant ce reconfinement, de la même manière qu’il voulait expressément faire une réforme des retraites juste avant le 1er confinement.

J’ai une question pour ceux qui connaissent bien le SARS-Cov2 :

imaginons que la décision de ne confiner que les personnes âgées ait été adoptée. Au bout de combien de temps tous les autres tomberaient malades (car nous sommes d’accord qu’ils continuent une vie susceptible d’être contaminés) ?

Quelles seraient les conséquences en terme de saturation de notre système de santé (ex. : les soignants malades par contamination ou re-contamination) ?

Quid de la répercussion sur l’état du système économique ?


Je pose la question, car j’ai l’impression que ce type « d’experts » oblitère une bonne partie des conséquences.

", et notamment les 26 milliards d’euros de pensions que touchent chaque mois, crise ou pas crise, nos retraités."...

... Autrement dit, je me répète mais plus les vieux mourront mieux ça sera p c que ce sera toujours ça de retraites en moins à payer! et les "foyers infectieux autorisés" et de bon ton -si non imposés d'ailleurs- au début des vacances de Toussaint étaient juste bien calculés pour une incubation de 15 jrs, puis rentrée début novembre: tous les gamins disséminent bien tout ça ds les écoles et c'est l'hécatombe le 20 novembre !

En plus de toutes les considérations morales évoquées par d'autres asinautes, je pense que ce que propose Blachier est mauvais aussi pour des raisons "pratiques":


1) Même si l'âge est un facteur de risque très important, il n'y a pas d'un côté les personnes âgées à risque et de l'autre les jeunes qui ne craignent rien. Il y a toute une gradation, et entre une retraitée de 70 ans sans autre facteur de risque et un homme de 55 ayant un ou deux autres facteurs de risques, ce n'est peut-être pas la retraitée qui craint le plus; ne confiner QUE les retraités revient à faire courir un risque bien plus importants aux actifs de plus de 50 ans


2) Même en confinant les personnes à risque et en prenant de grandes précautions, le respect des gestes barrière (y compris le port du masque) ne garantit pas une protection à 100%. Si le virus circule massivement parmi la population "pas à risque", cela entrainera aussi beaucoup de contamination chez les personnes "à risque" malgré toutes les précautions prises. La meilleure des protections, c'est de diminuer la circulation du virus, et cela est valable pour tous.


3) Les personnes âgées sont généralement celles qui ont le plus de mal à changer leurs habitudes et qui souffriront peut-être le plus d'un isolement forcé.



Bref, ce que propose Blachier risque surtout de ne protéger personne.




Le seul point d'accord avec lui, c'est quand il fait remarquer très justement que les retraités sont les seuls à ne pas subir le contrecoup économique de la crise sanitaire, et qu'il n'est donc pas illogique de les mettre à contribution... Mais comme c'est aussi l'électorat de Macron, il ne va pas se tirer une balle dans le pied en augmentant les impôts des retraités les plus riches.


Martin Blachier. Le médecin et épidémiologiste propose (voir notre montage ci-dessus) de "limiter les interactions sociales des gens entre 60 et 80 ans", immédiatement.


Il fait quoi des plus de 80 ans, et des moins de 60 ans malades ? Il les envoie dans des bennes à ordure vivants ? Un centre de gazage à la Adolf ?

C'est pas mal, après avoir divisé le pays entre pro masque et anti masque par exemple, les médias vont maintenant diviser le pays entre jeunes et moins jeunes. Comme toujours, ça va monopoliser l'attention, ça promet bien des débats stériles, et ça empêchera tout le reste du débat d'avoir lieu. On continue à ruiner le pays et fouler au pied les droits fondamentaux des citoyens, on ne sait même plus pourquoi...

Si on veut aider l'économie effectivement, il serait logique de ne pas empêcher les personnes de travailler ( artisanats, petits commerçants etc...). En effet, confinés ou pas un retraité ne perd pas de revenu.


Je vais être cru : pour sauver les vieux, on sacrifie les jeunes... c'est direct mais la question ne peut-elle pas être posée ? 


Jusqu'où sacrifier les revenus des actifs pour sauver la vie de personnes qui arrivent en fin de parcours ?


Vius le dire que l'économie va tourner encore. Oui mais qui va s'enrichir ?  Tous les géants du net...

L'objectif, bien avant la crise sanitaire, étant la désintégration de l'hôpital public, comme de tous les autres services publics, il se trouve, la crise venue, qu'on manque de lits et de personnels hospitaliers, soignants et autres. Il aurait été logique et prévoyant de confiner d'abord toutes les personnes "à risque" dont, prioritairement les personnes âgées, genre retraités n'ayant pas de perte de revenus, pour laisser l'accès aux soins prioritairement aux personnes les plus économiquement fragiles, âgées ou pas, pour qu'elles soient soignées au plus tôt et donc potentiellement moins longtemps et pour moins cher… Je dois préciser que j'ai 77 ans, suis à risque, mais reconnais que si je n'avais pas été fumeur et avais mangé moins gras et moins sucré, je ne serais sans doute pas "à risque". Sans vouloir choquer, pourrait-on savoir combien de personnes (très) âgées préféreraient être aidées à partir en paix sans souffrance au lieu d'occuper un lit de réanimation pour plus jeune, branchées de partout pour une issue incertaine ?

Allé , pour rire un peu: https://www.actualitix.com/wp-content/uploads/2013/04/ages-des-plus-riches-du-monde.png

Je me trompe ou la protestation contre la discrimination est plus rapide et plus forte quand il s'agit des vieux que quand il s'agissait des jeunes?

Combien de fois faudra-t-il rappeler que Martin Blachier, contrairement à ce qu'affichent avec complaisance la plupart des médias - et désormais @si - n'est pas un médecin mais qu'il est titulaire du grade de "docteur en santé publique", obtenu après un Master universitaire d'épidémiologie et statistiques et un un Mastère de Stratégie et management des industries de la santé obtenu en Ecole de commerce ?

Cette formation qui le destinait aux carrières d'administration des services hospitaliers, des agences sanitaires de l'Etat ou des industries de la santé mais ne lui confère aucune compétence en matière de clinique (diagnostic, traitement). 

Son "expertise" se limite donc à l'exploitation des données statistiques (modélisation et évaluation), notamment sur les "problématiques d'accès et de prix"  dans le cadre des activités de conseil en marketing médical de l'entreprise Public Health Expertise dont il est l'un des associés.

72 ans, me manque que les dents de sagesse (!) et j'ai peur. Pas de la covid ni du terrorisme, mais de la musique de moins en moins petite qui résonne , même là où on ne l'attendrait pas.

Plus moyen de nuancer, de dire oui ou non MAIS... et les amplis matraquent, assomment. Perso je me confine et serait très favorable à un régime différent selon les générations et je supporte mal les mises en accusation, des jeunes ou des vieux. Cela fait longtemps que je sais qu'on peut être intelligent et... sot en même temps et que ceux qui croient s'être fait tout seul et ne rien devoir à leurs prédécesseurs ne sont certes pas les plus intéressants des humains!

A mes élèves, je disais qu'on avait tous tendance à croire qu'on aurait éviter la montée des fascismes mais j'ai toujours pensé qu'on aurait pas fait mieux. J'ai peur.

Sur le principe le confinement des personnes à risque ne me choque pas (je me suis moi même confiné parce que je peux me le permettre).

Ca peut être bien fait et donc bien vécu. Bien sûr si on se contente de dire aux gens de se parquer chez eux ça n'est pas une idée merveilleuse. Donc je dirais oui à condition qu'on y mette vraiment les moyens (donc non car ils ne mettront jamais les moyens et se contenteront de dire aux gens de se parquer chez eux).

Mwouai, je ne connais pas ce gars et ses objectifs finaux, peut être de ordo-libéraux et néo-conservateurs.


Néanmoins, on doit pouvoir faire la critique positive et négative des générations précédentes, dans l'analyse de leurs votes, de leurs pratiques, de leurs pouvoirs d'achats, de leurs décisions sur les jeunes à savoir qui est apte ou pas (vous aurez remarqué qu'il n'y a que des + de 50 ans dans les décisionnaires des boites, de l'administration, dans l'éduc nat, les politiques, etc.) et de leur poids dans les décisions politiques (réel et phantasmé par les politiciens).


On le sait : ils sont majoritairement dans leurs votes réactionnaires et conservateurs; ils ont un pouvoir financier et politique pesant sur lequel les 1% s'appuient pour ne surtout rien changer... ce qui est nouveau historiquement (et le restera, unique, puisque nos générations n'auront pas de retraite), c'est que ces personnes âgées bénéficient d'un confort de vie (et de fin de vie), et pouvoir d'achat supérieur aux générations suivantes, qui grèvent l'investissement, la consommation et les changements politiques.


Par ailleurs, n'oublions pas qu'ils laissent (pas individuellement s'entend, mais sociologiquement, en moyenne dans leurs styles de vie et décisions politiques) un monde et notre pays dans un état économique, de vivre ensemble et écologique déplorable (savoir si les générations suivantes feront mieux, ce n'est pas gagné, mais en faire le bilan pourrait être mettre une pression sur les générations suivantes pour tenter de faire mieux). Mais se refuser le droit de ce regard et bilan, au nom de discrimination, non : ils ne sont pas (encore) une population minoritaire au sens du pouvoir de décision et financier dans la société, donc on ne peut sociologiquement parler de discrimination (ce serait comme parler de discrimination contre les 1% les plus fortunés).


Enfin, faire ce bilan pourrait également donner de la voix aux minorités progresistes votantes de cette génération et faire pression sur les autres pour aller vers plus de progressismes (j'entends plus de liberté, égalité et fraternité). Voir des retraités en camping-cars polluants toute l'année, de toute classe sociale, prendre l'avion dans des voyages de masses, épandre des pesticides dans leurs jardins (ok, ils n'ont jamais eu de sensibilisation à l'écologie : peut être leur imposer des cours de "remise à niveau" sur les évolutions de la société une demi-journée tyous les 6 mois, ils ont bien imposé aux générations précédentes les journées à l'armée, milité pour l'Enseignement Moral à l'école, etc.), bloquer les projets éoliens, hydroliennes, fermes solaires en bretagne pour ne pas perdre de valeurs à leurs maisons secondaires voire tertiaires en bord de mer, se mobiliser pour la création de golf ou contre les zads, les sommes accumulées sur les comptes bancaires au point que les banquiers ont des sections spéciales de personnels dédiés à cette génération, ...


Un bon début serait de, sans discrimination de génération, de limiter par une imposition forte les avoirs mobiliers et immobiliers, de taxer les dépenses carbones des ménages et, comme pour la cigarette, taxer ultrafortement les pesticides (afin de financer la transition écologique).

Finalement un bon petit régime fasciste, ça ferait pas de mal....

oui, ne surtout pas réfléchir hein! Et balancer un point godwin de suite pour être sûr de clore toute réflexion

je savais pas que les plus de 65 ans voulaient  la 5G et des maisons connectées  .J ' ai 64 ans,   retraitée , issu d' un milieu ouvrier qui  a toujours voté à gauche,  et je vous rappelle qu ' il  y  a une majorité soixantenaires ou pire dans les ONG, contre   Grands Projets  inutiles. N ous sommes de la generation qui a lutté contre les  premieres  centrales nucleaires , l' elevage industriel ... l' armée .. Pas besoin  de blancs becs pour  me faire la leçon ...

...en réponse , un mot à la mode "vous êtes pragmatique" , excellente réplique au jeunot !


Ben dites donc, les retraités en prennent pour leur grade avec vous....

Ah, au fait...

Où étiez-vous lors des différentes manifs (pour défendre VOS retraites, tiens !), nuit debout, GJ, aux côtés des soignants ? Pense pas vous y avoir croisée, vous y auriez vu des tas de réacs-conservateurs se battre pour et avec leurs enfants et petits-enfants...

Et si vous trouvez que les manifs ne servent à rien, continuez à ne rien faire et à compter les vieux encore valides qui manifestent juste pour le plaisir de respirer des gaz lacrymogènes.

Merci pour votre commentaire car étant retraité c'est ce que je pensais en participant aux manifs pour les retraites , pour les soignants. Ils y avaient des jeunes mais c'étaient toujours les mêmes.

Bonjour, votre analyse sévère me vrille l'âme. Pourtant, je ne suis pas de ces possédants égoïstes qui ont bénéficié à plein de la reprise économique des 30 glorieuses, mais je les côtoie. J'ai observé cet été les dégâts provoqués par l'immobilisme de certaines provinces pour les raisons que vous invoquez. Je m'en désole d'autant plus que je découvre aux travers de mes lectures que ces personnes sans idéal, sans engagement d'aucune sorte sont celles qui s'en sortent le mieux. Je ne vous conseillerai pas de trop vous engager car c'est une spirale dangereuse et mortifère. Ce sont toujours les conservatismes, la bêtise, l'inaction qui l'emportent. Maintenant parmi les vieux, il y a aussi des personnes responsables, qui sont sensibilisés à l'écologie, dans la décroissance même si c'est difficile.

Tester les pesticides me semble une très bonne idée. Pour ma part, je continuerai à taxer les cigarettes, l'alcool et les conduites sportives dangereuses (je ne crois pas qu'elles le soient). J'aimerai aussi qu'on fasse un grand ménage dans les Ars qui ne doivent pas abriter beaucoup de personnes réellement compétentes. J'aimerai aussi que la jeunesse soit très tôt formée à la comptabilité, discipline qui devrait être au mains de personnes ouvertes d'esprit. J'ai retrouvé hier mes cours de faculté et ai redécouvert avec bonheur toute la sagesse qu'ils contenaient sans même parler des connaissances dont j'aurai du faire meilleur usage. Si vous êtes à un âge où vous pouvez espérer de la vie, continuez, vous trouverez toujours matière à agir au mieux. Vous pouvez aussi vous engager en politique sérieusement, avec le sens de l'intérêt général cela changerait tellement de choses...

Je vous souhaite de pouvoir continuer à vous indigner, c'est tout de même beaucoup plus intéressant.

Geneviève

Bonjour,

c'est dur de lire des commentaires qui reportent sur le plan personnel un débat de tendance sociologique ("j'ai 64 ans, j'ai fait ci ou ça, ..."), alors que nous parlons de classes d'ages qui en moyenne sur lesquels le pouvoir s'appuie pour faire passer leurs lois sécuritaires et autoritaires (, sur leurs consomation carbone (par exemple) dû principalement à plus de loisirs et de déplacements (normal avec le temps libre) et à un manque de rénovation de leurs logements; et qui question capital, possède un peu plus de capital que les générations suivantes.


Moi, ce qui me soucie, c'est le vote :


Je replace les votes au premier tour présidentiel pour que vous voyiez de leurs yeux ce que je veux dire :


GaucheDroite
18-24 ans
44.355.7
25-34 ans
34.465.6
35-49 ans
31.668.4
50-59 ans
30.969.1
60-69 ans
21.478.6
+70 ans
12.287.8


Avec Gauche : Melanchon+Hamon+Poutou+Arthaud

Droite : Macron+Fillon+Lepen+Dupont




Le vote des + de 60 ans est un tiers à deux fois moindre pour la gauche, et en faveur de la droite.


La moitié des 18/24 ans votent à gauche contre seulement 12% chez les plus de 70 ans et seulement 1 sur 5 des plus de 60 ans, contre 1 sure 3 pour les 25/50 ans.


Pire, les + de 60 ans ont voté pour le programme de Fillon (moins de fonction publique, moins de retraite pour les générations futures) à 36% contre seulement 12% pour Mélanchon.


Deuxième constat : toutes classes sociales confondues, le vote Mélanchon est autour de 22% ... sauf chez les retraités où il est de 12% soit DEUX FOIS MOINS. Mais tout va bien, ne regardons pas les divergences entre génération.


Désolé de vous le dire mais vous êtes méchamment minoritaire dans votre génération, même si vous êtes actifs (et on vous en remercie fortement!). Heureusement que ce ne sont que les stats et pas tous les individus !



Même si la variable "âge" n'est pas la variable la plus explicative sur pleins d'autres points (: celle du capital des parents, du lieu d'habitation sur ces facteurs sont bien plus explicatives sur le style de vie, le carbone/ecologie, etc.), pour le vote c'est la variable explicative numéro 1 ! ... ok, sauf si on allait regarder les 1% versus les autres


Moi aussi, je pense que ce clivage générationnel est un piège. Cependant, refuser de voir en face la réalité sociologique des différences entre générations n'aidera personne.


Bien évidement qu'il y a des personnes âgées progressistes  : la question est : êtes vous majoritaires ? Les actions (vous parlez de manifs : est-ce que ça marche face à un pouvoir durci et autoritaire ? J'en ai fait des grèves d'un jour et battre le pavé gentillement avec des fumigènes et des slogans rigolos... pour quel résultat ?) Ont-elles porté leurs fruits ?

Faire ce bilan, vous et avec vous, qui êtes minoritaires d'après les études de votes, de capital amassé, d'enquète d'opinion sur l'écologie, le capitalisme, etc. aideraient les générations suivantes : c'est mon propos!

Pas de soutenir ce mec ou le clivage de génération, mais ne jetez pas le bébé avec l'eau du bain de ce bilan et constat.


Et désolé d'avoir gâché votre journée et d'avoir pointé que vous êtes encore plus minoritaires que nous dans nos classes d'ages respectives ;D

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

"Moi, ce qui me soucie, c'est le vote" 


Un sondage qui oublie le pourcentage d'abstentions et fait l'impasse sur les non inscrits manque singulièrement de pertinence, sachant que négliger de voter voire même de s'inscrire a une signification politique de plus en plus forte. 


Un sondage là dessus pourrait être intéressant, mais personne n'est pressé de le commander. On se demande bien pourquoi?

Les jeunes s'abstiennent plus que les vieux, votre raisonnement ne tient donc pas


Décidément, les faits sont têtus contre vos ressentis pour éviter de considérer ce point de vue qui doit vous toucher personnellement pour que vous cherchiez à tout prix à ne pas envisager ce fait ?

"puisque nos générations n'auront pas de retraite", il est évident que sans combat autre que se ruer sur le dernier pommephone  sorti , la victoire est assurée ! Il ne vous vient pas à l'esprit que nombre de vieux ont combattu , combattent encore  et soutiennent matériellement leurs enfants ou petits enfants sans barguigner dans le bonheur de faire encore partie d'une société en déclin.


Reprocher aux anciens le paradigme qu'était leur temps de pleine activité est nier à la fois la réflexion et la pensée . Je suis donc vieux à 62 ans avec plus de 30 ans de luttes syndicales afin de tenter de préserver l'avenir de jeunes (d'une rare présence dans les mouvements sociaux d'ampleur) dont la préoccupation principale supposée est le MOI . Vous comprendrez donc que vos jugements à l'emporte-pièce (autant que le mien d'ailleurs) manque de pertinence.

 

L'adage "si jeunesse savait , si vieillesse pouvait" n'est pas uniquement un aphorisme sexuel !

Mais on ne parle pas de vous (décentré vous bazar!) mais des tendances de classes d'age !


Ba si vieillesse pouvait ... heureusement que non vu leurs votes, on aurait un pinochet! Vous êtes encore plus minoritaires que nous dans votre classe d'age ! Je sais que c'est dur à lire, mais c'est la réalité !

"mais des tendances de classes d'age ! " un conseil , allez faire un petit tour en sociologue amateur dans les maisons de retraite et autres établissements dans lesquels un nombre hallucinant de politiciens locaux divers et variés circulent pendant les campagnes électorales , interrogez vous sur la pertinence des divers "thés dansants" , "lotos" et "fêtes de noces d'or , diamant ou platine" organisés par les mairies, le tout au bénéfice d'un public facilement manipulable...vous serez surpris .

Super, vous voyez que réfléchir à ces tendances sociologiques ça vaut le coup et que c'est fructueux : vous en venez même à proposer une explication potentielle et à pointer un problème probablement crucial des lacunes de notre système : la manipulation des personnes âgées (par achat ou par abus de faiblesse) dans les votes !


... plutôt que dire "circulez y'a rien à voir le jeunots, nous autres retraités, on est blancs comme neige et les meilleurs" et ainsi alimenter cette guerre générationnelle souhaitée par les 1%.... 


Car les jeunes ont ce ressenti, ils ne sont pas dupes et donc il faut leurs proposer des explications progressistes plutot que vatenguerre. 

Revenons sur le constat : 

1/ y'a moins de pauvreté chez votre génération, 2/ y'a plus de capital, 3/ y'a une conscience moins favorables aux alternatives écologiques et politiques, avec une émission de CO2 bien plus forte, 4/ y'a un démographie qui écrase numériquement les générations suivantes (vous n'avez pas connu ça ! Vos vieux à vous mourraient ET vous étiez plus nombreux!! Bazar considérez cette situation inédite !) et surtout 5/ y'a un vote profondément à droite qui fait à chaque élection, basculer un peu plus la France vers la droite réactionnaire et conservatrice. Sur ce point, un sondage sur les spectateurs de BFM et Cnews : MAJORITAIREMENT des retraités !!! Ouvrez-les yeux sur votre génération et arrêtez de faire l'autruche !



Donc fournir des explications alternatives pour faire bloc contre ces vatenguerres utracapitalistes qui cherchent un nouveau point de rupture parmi les gueux pour prospérer pépère. Voila la solution: réfléchir ensemble, sans tabou, sur les réalité sociologique et en trouver des explications voir des remédiations. .... plutôt que de nous prendre de haut avec tout l'aplombs du patriarchat ! Relisez vos messages pétris de suffisances au dessus !



"la voix aux minorités progresistes votantes de cette génération" , on a vu où celà menait avec EM ! Rien tombe de l'arbre , il faut aller le chercher !

espèce d pomme vous ne comprenez pas qu'on veut nous diviser car s'il y a problème on tapera sur un bouc émissaire. On a toujours chercher à diviser les gens: jeunes/vieux mais pas qu'eux; hommes/femmes; français/étrangers; noirs/blancs etc... et pendant ce temps-là, on laisse les véritables responsables du délabrement tranquille. 


Au fait, vous parlez de vieux bien friqués. Ils sont loin d'être tous à avoir ce niveau de vie!

"vous ne comprenez pas qu'on veut nous diviser"


Voilà. À la limite, il n'y aurait rien de plus à dire, les cibles varient, la volonté de division reste. À nous de nous laisser manipuler... ou pas.

c'est dur à lire, mais il faut le faire : En proportion, il y a plus de cadres sup qui votent à gauche ou seulement Mélanchon que de retraités. Il y a même en proportion deux fois plus de cadres sup à voter à gauche que de retraités.


Mais je suis d'accord : ne nous divisons pas, mais sachons avec qui nous ne voulons pas nous diviser ;)

Rajoutez un détail: les pauvres meurent avant les riches, parfois bien avant. Du coup, les vieux riches deviennent proportionnellement plus nombreux que les vieux pauvres à mesure que le temps passe.

Un autre argument pour botter en touche que 12% SEULEMENT des retraités votent à gauches et des partis pour le maintien du système de solidarité alors qu'ils bénéficient de deux des trois gros pôles de la solidarité nationale (retraite, sécu) ? 


Peut-on pointer ce fait sociologique, malgré l'abstention, la courbe des décès, la direction du vent ou la couleur du tablier de la crémière ? 


En moyenne, les retraités votent MAJORITAIREMENT à droite, et en moyenne, 1/ ont moins d'individus sous le seuil de pauvreté, 2/ plus de capital que les jeunes


1- unissons nous, vieux et jeunes (deux termes qui ne veulent rien dire, donc cessons de les employer de part et d'autre : le mot "les jeunes" revient souvent dans vos écrits à tous, sans que ça vous chagrine, mais si on parle des retraités, alors là levée de boucliers), et nous le faisons partout déjà de nous unir (dans les luttes, dans les familles, dans les boites, les assos), certes

2- Mais ne négligeons pas de faire notre introspection personnelle, de classe, de génération, etc. Dont la votre, au lieu de vous braquer et aller sur le plan personnel. 


L'injonction pour les jeunes de réfléchir à ce que disent les anciens, elle est bien inscrite et appliquée dans la société, patriarchale que vous nous transmettez. Pas de soucis là-dessus. Cependant, l'égalité c'est de tous et pour tous : la parole d'une jeune doit s'écouter comme la votre, tout du moins leurs ressentis, même si ils n'ont pas les bonnes explications.


Ces bilans et ces critiques (réciproques) ne peuvent qu'améliorer le dialogue/débat et notre monde. La transmission est ce que cherche également à casser l'ultracapitalisme, ne tomber pas dans ce panneau ... les vieux ;)


Un ami japonais me propose ce très petit haiku :


Blachier

Va chier !

Le pauvre..  A oublié un "truc".. Imaginons que la  proposition du sinistre jojo aboutisse: vous voyez la première dame de France embastillée? 


Mais en même temps s'il avait raison... (ce matin suis optimiste..) imaginons (l'imaginaire, il n'y a que ça de vrai..) qu'il arrive une embrouille de santé à la première dame de France,  parce que le sieur machin  avait (rétrospectivement) raison? vous voyez l'état de notre pays? de notre Patrie? de notre Nation? le désarroi européen?  Non, non prions pour que Dame Brigitte puisse encore accompagner notre Boris Vian de gouttière (ressemblance entre photos de B V et Macron à observer..) longue vie à notre première Dame. 

 un confinement générationnel est délirant mais il faudrait sans aucun doute une communication plus appuyée sur les risques et la prévention chez les personnes âgées. parce que je me rends bien compte en parlant avec les seniors de ma famille que les plus de 65 ans qui doivent se protéger ceux sont rarement eux et souvent "les autres"  et sur ce sujet  ils sont sacrement têtus.  

L'aspect juridique de cette question a été abordé sur France Culture dans la chronique "La Question du Jour" des Matins  en date du 27/10/20 :

https://www.franceculture.fr/emissions/la-question-du-jour

Je suis assez d’accord avec lui : ce pays ne profite à personne sauf aux retraités déjà en temps normal. Et la encore plus.


Et en plus cette génération juge les jeunes censés être irresponsables...


Ce sont des égoïstes.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

En voilà un bouc émissaire en plus : LE VIEUX. Après le musulman, le vieux. Dîtes, donc, celui qui cumule les 2 n'a vraiment pas de chance!


Dans le genre, je divise pour mieux régner, on y est en plein!

Ouf, heureusement que Noël tombe le 25 décembre cette année. Imaginons que ça soit le 25 février, notre président adoré que Dieu lui prête vie, aurait confiné 2 mois plus tard, pour "sauver" Noël, enfin, pour sauver la consommation de Noël.

Il ne faut perdre de vue les priorités.

"les retraités seraient les seuls qui n'y perdraient rien -sous-entendu, que leur mode de vie serait le moins impacté par les mesures. A deux doigts du "OK boomer". "

Je vous jure, arrêtez de citer les expressions en vogue, surtout quand elles perdent comme ici leur sens original. Surtout quand du coup, on perd le fil d'un article bien écrit.

Analysons l'enquête et voyons les données sociodémographiques de l'acceptation des contraintes (liens hyper-texte en bas de page) : https://www.santepubliquefrance.fr/etudes-et-enquetes/covid-19-une-enquete-pour-suivre-l-evolution-des-comportements-et-de-la-sante-mentale-pendant-l-epidemie

Ça fait mal de voir les électeur de macron et fillon donner des leçon de solidarité aux jeunes...

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.