25
Commentaires

Martin Blachier, épidémiologiste et anguille médiatique

Incontournable depuis avril 2020 sur toutes les chaînes de télévision, seul épidémiologiste privé du PAF, Martin Blachier a confiance en lui. Ses erreurs sur la pandémie le freinent peu, et il continue d'avoir réponse à tout. Sa technique à la télé, ainsi qu'il l'a confié à ASI : "Le scénario le plus probable à 65 %, je le présente comme si j'en étais sûr, comme ça, les gens retiennent ce que j'ai dit".

Commentaires préférés des abonnés

Blachier est une catastrophe, il a dit-on l'oreille de macron, on voit le résultat.


On peut et doit parler de honte à son sujet.


Glissages sémantiques, analyses de "courbes" en pleine ligne droite.


Et l'action, pour faire le buzz,  de son copain p(...)

"Je ne sais pas s'il a raison ou tort, mais je pense que toutes ces élites médicales sont dans la même panade que nous"


C'est sûr qu'en invitant toujours les mauvais (les fameux "bons clients")... certains journalistes ont réussi à créer une bulle en (...)

Merci Loris.

Les faits n'ont plus vraiment d'importance, l'essentiel étant d'occuper le terrain et d'avoir l'air convaincu pour convaincre.

C'est donc à ça que ressemble un effondrement ?

Derniers commentaires

Je ne comprends pas qu'un site d'habitude ouvert comme ASI ne fasse pas de place à un vrai débat entre des scientifiques, au lieu de trainer les uns dans la boue et croire au séreux de gens qui ne disent jamais leurs liens d'intérêt avec les labos, comme la LOI les y oblige. Avez vous lu Perronne au lieu de le discréditer ? Il donne ses sources ! Regardez vous le Conseil Scientifique Indépendant, et pas celui à la botte de Macron. Regardez le site RéinfoCovid pour avoir un autre son de cloche

https://www.youtube.com/watch?v=Q87aitJlZ5Q,



Un comique,fait un résumé de ce médecin médiatique.

Le B et le L sont en trop non?

D'accord, il ne faut pas écouter Blachier et déjà Kierzek, mais les autres, eux ils ont tout bon ? Ils ne font pas d'erreur, ils parlent avec des nuances en montrant qu'ils ne savent pas tout (voir la séquence de débat citée dans l'article entre M. Blachier et J. Marty sur les "jeunes" en réanimation),  ils mettent en balance les coûts et les bénéfices, ils n'ont pas d'intérêt personnel ou autre, etc. ?

M'a l'air d'être un brave garçon le collègue 🤮

il a commencé à être visible sur Fr5 (C'est dans l'air) où ses points de vue étaient posé et loin de toute arrogance.

Le fait qu'il s'exprimait clairement donnait de l'importance à ses interventions.

Il a fini par disparaitre de cette émission. Et c'est sur un zapping récent que je l'ai retrouvé sur une chaine d'info.


Sans doute a t il pris la grosse tête : quand il dit l'autre jour à E Martichoux (LCI?), que la transmission du virus Sars Cov 2 par les mains n'est plus un sujet et qu'à la limite, il n'est plus nécessaire de se laver les mains (car cela se passe essentiellement par les aérosols), il a peut-être raison mais le bon sens aurait dû l'inviter à dire qu'il est toujours utile de se laver les mains.


Il me parait quand même un praticien qui n'est pas politique (ce que beaucoup d'autres sur les plateaux sont sans que cela soit clairement dit...)

Complètement d'accord avec Christian Lehmann. Ce mec ce plante encore et encore mais est réinvité encore et encore. Il vient surtout se faire de la pub car il vend ses prestations. Le conflit d'intérêt total.

L'arrogance du macronisme. Il roule pour sa petite entreprise de tableau excel. A des "ambitions" pour notre système de santé.  Cela fou les j'tons.

Blachier est une catastrophe, il a dit-on l'oreille de macron, on voit le résultat.


On peut et doit parler de honte à son sujet.


Glissages sémantiques, analyses de "courbes" en pleine ligne droite.


Et l'action, pour faire le buzz,  de son copain pujadas doit-être relevée, devant n'importe quel invité, qui prédit ou qui souligne l'étendue de la catastrophe sanitaire réelle , la riposte de blachier, jamais argumentée est toujours  la même : " j'ai regardé  les courbes avant de venir.. "


Présenter ce sinistre personnage comme "scientifique" pose un énorme problème. C'est un bonimenteur.


La relecture de Bachelard s'impose : qu'est ce que la science?, qu'est ce qu'un fait scientifique?, qu'est ce qu'une preuve scientifique?. 


Il est vrai que beaucoup de médecins , depuis le début de la pandémie se sont lourdement trompés, 


On doit d'étonner du peu de compréhension, de "trous dans la raquette",  de ces imminents "scientologues" . Les virus ne sont nullement inconnus, les virus grippaux non plus,. Actuellement la  problématique de la "durée de vie" du virus sur les surfaces inertes n'est toujours pas explicite. Un comble.


Peu, parmi ceux qui s'expriment dans les médias quelques uns ont relevé avec brio le défi : Mme Hill, Madame Crémieux, et le journaliste-médecin et  son blog dans  journal Le Monde Marc Gozlan. 


Parole juste, précaution vérifiée en permanence, anticipation quand elle est possible exacte, pour tous ces acteurs. 


Et que dire des mensonges de buyzin? de véran? de mr "chauve qui peut", salomon?


N'oublions pas Jérôme Canard, chercheur au CNRS, à qui il y a 5 ans on a coupé les crédits (européens et nationaux), dont l' équipe travaillait   sur les coronavirus  depuis des années, (avec des équipes pluridisciplinaires, vétérinaires etc..) alertant  aux premiers jours de l'arrivée du virus en France: "..attention, disait-il ce sera plus terrifiant que le Sras 1... "

Alors que buyzin parlait d'un doliprane suffisant et miracle pour combattre, ou qualifiait le port du masque de gadget inutile (qui depuis est recasée à OMS, c a d bénéficiant d'une quasi protection diplomatique, donc  aucune mise en cause ni procès  la concernant)



blachier est un cas d'école:  déni,  une forme de complotisme, de négationnisme.



En bref c'est un courtisan.

"Je ne sais pas s'il a raison ou tort, mais je pense que toutes ces élites médicales sont dans la même panade que nous"


C'est sûr qu'en invitant toujours les mauvais (les fameux "bons clients")... certains journalistes ont réussi à créer une bulle en matière de santé comparable au parisianisme qui les caractérise, réduisant "les médecins" à quelques personnes. Il y a un énorme biais à toujours inviter les fortes personnalités au détriment des gens raisonnables.


Je n'ai pas écouté tous leurs passages mais j'ai 2-3 femmes épidémiologistes en tête qui ont tenu le bon discours, sans se tromper vu qu'elles restaient dans leur rôle d'analyste sans verser dans le "consulting". 

Merci Loris.

Les faits n'ont plus vraiment d'importance, l'essentiel étant d'occuper le terrain et d'avoir l'air convaincu pour convaincre.

C'est donc à ça que ressemble un effondrement ?

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.