46
Commentaires

De quoi Marion Maréchal est-elle le nom ?

Commentaires préférés des abonnés

"La mise sur orbite d'une activiste d'extrême droite" 


La tentative de mise sur orbite. J'ai remarqué que les opérations marketing sont de plus en plus souvent et de plus en plus vite repérées et moquées par le public. Celle là, ils essaient de n(...)

Comme dit Cultive... :"Le vrai danger, c'est le libéralisme autoritaire, et il est déjà en place. " 


ben oui, toujours le bon vieux sage qui montre la lune et l'idiot qui regarde le doigt. 

Comme Marine s'est pitoyablement plantée face à Macr(...)

Bon, je ne vais pas m'éterniser sur Marion Maréchal Le Pen.

Juste pour dire que c'est un produit marketing déjà bien construit et régurgité, pour et par les médias.

Plutôt jolie, jeune, avec des idées pour faire le buzz. Pas trop antilibérale, dont ell(...)

Derniers commentaires

Ruquier électeur de Mélenchon ? C'est ce qu'il dit mais on n'est pas obligé de le croire. Sur twitter, il est très fréquent de lire "j'ai voté Mélenchon, mais là, je ne suis plus d'accord, etc..." . C'est une ruse destiné à donner plus de force au message. Personne ne peut vérifier, le vote étant secret. Mais on peut essayer de voir si la personne a vraiment été un soutien de la FI. 9 fois sur 10 la réponse est non.

La déclaration de Ruquier s'inscrit exactement dans ce schéma, il dit ça pour justifier la suite qui est une critique violente. Et on a appris depuis qu'en fait c'est à la campagne de Macron qu'il a apporté une contribution en consentant un tarif très avantageux pour un local dont il est co-propriétaire.



Est-ce que le marronnier Marion ne serait pas, pour les chaines TV, un truc facile à ressortir à n'importe quel moment, si on est en mal de vrai sujet chaud brûlant ?

Elle, elle sera toujours d'accord : elle doit faire la pub pour son école.


Je rejoins Transfuge : je n'ai jamais rien lu là-dessus : soit je suis passée à côté, soit c'est un sujet exclusivement télévisuel. Par écrit, on voit moins sa figure et le logo de sa boite, c'est vrai, or il semble qu'il n'y ait pas grand chose d'autre.

est-ce que cette pseudo école est subventionnée?

Faut simplement fabriquer un nouveau méchant Daniel. De préférence un qui ne les gênerait pas le moins du monde évidemment.


Marine est usée et l’oligarchie sent bien que le peuple pourrait retrouver des velléités d’émancipation.


Les Gilets Jaunes leurs foutent le jetons, pas en tant que tels mais pour ce qu’ils représentent, un peuple qui ne se laisse plus tondre.


Rien de tel qu’une bonne grosse dose d’extrême-droite rance pour alterner avec une droite extrême morbide.

La madame est bizarre.


Elle rit tout le tout le temps comme si elle était intimidée* par tous ces nombreux compliments.


Je n'y crois pas trop, elle n'a pas 14 ans la "dinde farce" du jour, non ? 


*Tactique de séduction ...


Constat bien pertinent . 

Peut-être pourrait-on trouver un événement similaire dans l'ascension d'Hitler au pouvoir ?

Étonnamment et probablement comme nombre d'asinautes, je découvre cette opération lancement marketing à l'instant parce que je ne regarde plus la TV. Je lis encore vite-fait un peu de presse "main stream", au moins les gros titres en ligne et je n'ai rien vu passer. C'est donc que l'opération est tellement caricaturale qu'elle n'est même pas présentable à l'écrit sans sombrer dans le ridicule flagrant.

"Le vrai danger, c'est le libéralisme autoritaire, et il est déjà en place.  "


Et le soir de la victoire de l’extrême droite,  certain à gauche, de crier :" Victoire ! nous avons vaincu le méchant libéralisme"



Bon, je ne vais pas m'éterniser sur Marion Maréchal Le Pen.

Juste pour dire que c'est un produit marketing déjà bien construit et régurgité, pour et par les médias.

Plutôt jolie, jeune, avec des idées pour faire le buzz. Pas trop antilibérale, dont elle épouse les codes.

Elle a très bien compris comment ça fonctionnait : surtout éviter aux journalistes du mainstream de réfléchir, ça leur fait des crampes au cerveau, produit bien ficelé et débarbouillé de tout esprit critique du système dont elle connaît parfaitement les codes...


Joli produit à la Macron appelé à un avenir radieux, comme l'est le libéralisme.

Ne jamais risquer de sortir de l'ornière, voilà un bon client/sujet pour cette presse de fait people...

Comme dit Cultive... :"Le vrai danger, c'est le libéralisme autoritaire, et il est déjà en place. " 


ben oui, toujours le bon vieux sage qui montre la lune et l'idiot qui regarde le doigt. 

Comme Marine s'est pitoyablement plantée face à Macron ( révélant là sa véritable incapacité à tenir la route ) on va chercher la nièce pour la seconde chance de voir un duel à suspense lors du prochain second tour de la présidentiel

 ( puisqu'en franc tout tourne autour de ça ! )


Et pendant qu'on détourne l'attention du peuple avec cette pseudo bataille du bien ( Macron ) contre ce qui deviendra le mal ( Le Pen - Marechal ...) la grande braderie continue, la casse de la fonction publique, le recul des droits ( des journalistes et des autres.. ) et les entreprises d'intimidations avance de conserve pour "le bien de tous " ( et surtout de ceux qui on financés Macron et qui attendent des retours sur investissements )

Votre analyse est d'une pertinence et d'une justesse qui ne sont pas loin de me faire penser à de la sagesse, mon chère Daniel.

Bien sûr que cette mise en lumière brutale est le nom d'un crétinisme et d'une paresse intellectuelle qui poussent les journalistes à s'émouvoir de cette lancinante question "va-t-elle virer sa tante" sans même aller questionner son école à deux balles.

Ceux qui pensent qu'on nage en pleine volonté d'une caste médiatique à vouloir rappeler l'importance de l'unification de la droite ou n'importe quelle volonté synchronisée d'ailleurs, me font furieusement penser aux complotistes qui voient derrière les attentats du 11 septembre la preuve d'une extrême intelligence des services secrets américains qui auraient réussi à tout organiser sans que rien ne sorte au grand jour. Alors qu'il ne s'agit justement que de leur profond amateurisme et leur grande nullité. Là, c'est la même chose. On a à faire à de l'amateurisme de journalisme et rien d'autre.

Voilà ce que je disais ailleurs et que je reposte ici concernant cette mise sur orbite de Maréchal-la-voilà (sic un commentateur) :


Est ce que cela ne s'accompagne pas chez beaucoup de médias de l'envie de jouer avec le feu, comme les enfants,

fascinés par ce qui un jour signera leur arrêt de mort

car de la même manière que Collard use de procédés mafieux pour faire taire un journaliste à la conférence des extrêmes droites du Parlement Européen, on peut être assuré que ces partis n'ont qu'un principe en matière de liberté de la presse : le bâillon


et je disais aussi :

Souhaitons en tous les cas autant de succès à son école qu'à la Trump University. 


C'était avant d'avoir lu le papier de Daniel Schneidermann qui me dit que son succès est assuré dans les annales du flop. Bien sûr, rien ne dit qu'avec la promo télévisée, elle ne fasse pas un peu mieux et arrive à remplir une étagère de plus


Au prochain épisode de Marion la tataticide


J'ai le sentiment que lorsque Zemmour est arrivé aux côtés de Ruquier, il était déjà très connu et très présent dans les médias, contrairement à Naulleau qui était, lui, inconnu du grand public.

Merci pour la chronique. La droite réactionnaire et extrême

Zemmour/Buisson/Maréchal/Wauquiez s'est (heureusement) fait humilier aux Européennes, et malheureusement c'est le populisme identitaire et raciste de M. Le Pen qui a fait un score solide : Marion Maréchal n'est rien, sinon l'égérie du lectorat bourgeois de Valeurs Actuelles, en mal de sensations fortes, et de transgressions calculées.

Du coup, les journalistes qui lui offrent tribune ne jouent même pas avec les allumettes, c'est pire. Ils récupèrent une bûche moisie, la font sécher, la débitent en petit bâtonnets, mettent du souffre à une extrémité, fabriquent une jolie boite ET jouent avec après.

"La mise sur orbite d'une activiste d'extrême droite" 


La tentative de mise sur orbite. J'ai remarqué que les opérations marketing sont de plus en plus souvent et de plus en plus vite repérées et moquées par le public. Celle là, ils essaient de nous la faire depuis même avant qu'elle "quitte" la politique, bien sûr qu'ils pourraient finir par réussir... mais c'est pas gagné, surtout si elle foire son truc d'auto-entrepreneur magique. 


Le seul truc qui "fait parler", c'est en effet le feuilleton "Atrides version farce", la fille contre le père, la nièce contre la tante, attendons l'arrière petite fille, qui sait, la famille, ya que ça de vrai. 


Le vrai danger, c'est le libéralisme autoritaire, et il est déjà en place.

Le Général doit se retourner dans sa tombe : le 18 Juin, faire l'appel à Maréchal  !


Comme  politicienne, Marion est capable de faire un bon papier ( la Comtesse ).

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.