40
Commentaires

Marchand face à Pietraszewski : "Je ne suis pas un porte-micro"

Elle est surprise que son interview du ministre Laurent Pietraszewski, secrétaire d’Etat chargé de la réforme des retraite, soit devenue virale. Véronique Marchand, journaliste à France 3 Régions et secrétaire générale de la SNJ-CGT, se dit effarée par les chaînes de télé qui se placent "du côté du manche, de l'élite". Entretien.

Commentaires préférés des abonnés

Quand on s'étonne  qu'une journaliste fasse son métier, c'est que le pays va mal, et qu'il a plus les couleurs d'une dictature que d'une démocratie.

Il est intéressant de voir le débat en entier 28'17" sur YOUTUBE et d'y lire les commentaires des abonnés. Certes, il y a beaucoup de soutien de Quatennens (LFI), mais une grande parties des messages soulignent les qualités de Véronique MARCHAND et l(...)

On retrouve l'ensemble de l'interview sur le site d'Adrien Quatennens, (et c'est un vrai régal)

On est loin de Salamé et son faux air mutin : "la malle ? pas la malle ?" (j'en ai honte pour elle)


Derniers commentaires

Merci pour cet  article qui me permet de constater qu'il demure des journalistes qui font leur métier - en région .... - et de découvrir Médiacités SH

Merci de donner pour une fois la parole a une journaliste qui fait tres bien son boulot. Cela devrait etre beaucoup plus souvent le cas. Histoire de faire contraster la nullite des autres et montrer qu'il n'y a pas de fatalite. Une mise en balance systematique de la critique des mauvais avec la promotion des bons serait peut etre plus efficace pour la qualite de l'infomation.

Il y a une nuance à apporter : les jités nationaux s'adressent à des consommateurs mais ceux qui animent ces journaux s'adressent à leurs patrons industriels d'abord, leur montrer qu'ils sont assez dociles pour se voir confier une émission ou juste garder leur jobs. Ca me fait doucement rigoler quand on prétend que les journalistes seraient de gôche, tout nous prouve le contraire, enfin on parle là des médias mainstream, Elisabeth Levy, Sonia Mabrouk, Apoline de Malherbe, Galzi  ou Pujadas le nain n'ont rien de gens de gôche.

Enfin une journaliste (télé) qui fait juste son travail. Et un buzz sur les réseaux sociaux qui n'est guère repris par les médias mainstream (c'est tellement mieux de parler en boucle des horreurs que sortent Zemmour ou Finky ou bien du shampoing de Nabilla). Pour l'heure, ce mardi 28 à 19h30, je compte quatre média en ligne qui en parlent : France Bleu, Révolution permanente, Gentside et ASI.
Mais il est vrai que s'ils en parlaient ils devraient alors se remettre en question, et ça...

Elle, Cruella ? 

Alors j’aime beaucoup Cruella , et je voudrais plein de Cruellas dans les médias ! 

lien de l'interview intégrale:  https://www.youtube.com/watch?v=H4Edg1VS6nI


Tiens, une journaliste sur le service publique, enfin !


Que les politiques la craignent, oui ; rien à voir avec nos carpettes journalisses.


Cruela ... fait peur aux vilains méchants bidonneurs ...



EH BIEN MAZETTE

ça m'a défrisé


Moi je me réveille avec les violons de France Info qui me chante les louanges du retour du presque plein emploi

et entre deux mots, on me dit bien que l'on doit celà à Macron Mon Amour

on me parle en long et en large de ce mathématicien politique Cédric Villani qui monte qui monte qui monte comme la bébête à Paris, on ose même une comparaison avec la trajectoire du même Macron Mes Amours

et je ne vous dis pas toutes ces autres nouvelles que font tinter à mes pauvres oreilles endormies ces journalistes brosses à reluire


et là, le contraire


J'imagine la suite comme pour cette journaliste Américaine qui a insisté avec Mike Pompeo sur l'Ukraine et qu'il a tenté sans succès de ridiculiser ensuite en lui demandant de placer l'Ukraine sur une carte sans légende... alors que le président de Mike Pompeo est lui incapable de placer Puerto Rico

Mais quel produit nos politiques Lrem sniffent ils ?

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Il est intéressant de voir le débat en entier 28'17" sur YOUTUBE et d'y lire les commentaires des abonnés. Certes, il y a beaucoup de soutien de Quatennens (LFI), mais une grande parties des messages soulignent les qualités de Véronique MARCHAND et la surprise de découvrir une journaliste qui ne sert pas la soupe au secrétaire d'état.

En bonus, on s'aperçoit, oh surprise, qu'elle connaît le sujet de la "réforme" des retraites.

Madame Marchand est une sorte de miroir inversé de Léa Salamé, Nicolas Demorand, Jean-Michel Aphatie, ... liste non exhaustive.

Lynda Zerouk nous apprend que V. Marchand est secrétaire générale de la SNJ-CGT. On comprend tout, du coup c'est une journaliste militante, comme Taha Boudiafs. Donc c'est finalement un peu gênant, elle n'est pas neutre, comme ses confrères et consœurs Léa Salamé, Nicolas Demorand, Jean-Michel Aphatie, ... liste non exhaustive.

Bizarrement, impossible de retrouver l'émission sur le site de la station régionale de France 3, sans doute un problème technique :)

On retrouve l'ensemble de l'interview sur le site d'Adrien Quatennens, (et c'est un vrai régal)

On est loin de Salamé et son faux air mutin : "la malle ? pas la malle ?" (j'en ai honte pour elle)


Quand on s'étonne  qu'une journaliste fasse son métier, c'est que le pays va mal, et qu'il a plus les couleurs d'une dictature que d'une démocratie.

Elle va sûrement bientôt se faire virer du service public ! Bientôt à Arrêt sur Images ? Là Bas si j'y suis ? Le Média ?

Non, elle est bientôt à la retraite.

Elle est en retraite bientôt et secrétaire du SNJ-CGT, elle n'a pas peur et donc elle fait son travail. Merci Madame


Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.