21
Commentaires

Mais oui, France Inter, le "darknet" a aussi une face lumineuse !

Et revoici le "darknet" ! D'après France Inter, le réseau TOR, conçu pour protéger la vie privée des internautes, permettrait d'accéder à un "marché noir" fréquenté par des millions d'internautes venus y acheter de la drogue ou des faux papiers, mater des photos pédo-pornographiques ou encore recruter un tueur à gages. C'est vrai. Mais TOR n'en est pas moins, aussi, un système conçu par l'US Army pour pouvoir protéger l'anonymat des internautes, dont les valeurs et technologies sont recommandées par les Nations Unies, Amnesty, la FIDH et Reporters sans frontières (entre autres).

Derniers commentaires

Et pour les téléphones ou tablettes sous Android il y a aussi Tor avec Orbot, utilisable également avec Firefox grâce à l'extension Proxy Mobile.
de toute façon, France Inter ils sont nuls à tout les niveaux.. leur journaux ne sont que pures infamies...

D'après France Inter, le réseau TOR, conçu pour protéger la vie privée des internautes, permettrait d'accéder à un "marché noir" fréquenté par des millions d'internautes venus y acheter de la drogue ou des faux papiers, mater des photos pédo-pornographiques ou encore recruter un tueur à gages. C'est vrai.


C'est probablement faux, je ne vois pas comment ils peuvent affirmer que ce marché noir est fréquenté par des millions d'internautes. Ce qu'on sait c'est qu'il y a environ 2 millions d'utilisateurs de Tor dans le monde, dont moins de 4% du traffic concerne du .onion, et dans ces .onion, seule une partie concerne ce "marché noir". La bande passante utilisée n'est peu etre pas proportionelle au nombre d'utilisateurs, mais quand meme, ca me semble assez peu crédible qu'ils soint des millions à utliiser moins de 4% de la bande passante.
3 min sur 20 c'est déjà pas mal elle aurait pu ne même pas en parler.
Aux débuts du Minitel je bossais pour un petit service de messagerie conviviale (donc non rose) basé en province et mon boss à été contacté par une journaliste parisienne voulant comprendre cette nouvelle technologie.
Résultat : un bel article titré "le porno nous envahit" mélangeant allégrement les sex shops, la prostitution etc. et nous présentant comme de la messagerie rose. On a alors mieux compris qu'ils aient choisi une PME qu'un gros service parisien pour l'interview.
Peu de changements dans le journalisme en 30 ans finalement
Merci beaucoup de vous occuper de nos oignons. C'est très clair et très instructif !

Si j'ai le droit de pinailler 1/2 seconde sur un point périphérique :
" faire l'amalgame entre la cage d'escalier où des dealers vendent de la beuh et l'ensemble de la cité "
Hum, tant qu'à éviter les amalgames, celui entre les cités et la beuh était dispensable, cette dernière se vendant très bien y compris dans les beaux quartiers :) Dans un article qui parle de beuh oui de cités, pourquoi pas, mais dans un article sur TOR...
France Inter a oublié de préciser que tous ces trucs illégaux (drogue, films pédo-porno etc.) peuvent être livrés par La Darkposte. Mais il paraît que La Darkposte sert aussi à autre chose.
Moi je reste circonspect,
le problème à mon sens relève plus d'un problème juridique et politique, et notamment l'infamie que Vals vient de faire passer, que technique.
Il me parait normal que l'Etat (avec un grand E) , puisse, dans un cadre légal conforme, intercepter certaines communications électroniques.
Tor est une poursuite du mythe fondateur du cyberespace.

Le protocole n'est pas qu'un projet technique, c'est avant tout un projet politique.

C'est une utopie anarcho-libertarienne (avec tout ce que ca implique d'incohérences) qui est défendue.

Sur un plan technique, Tor/ognion c'est un blindage, forcément toujours en retard, il est probable/possible qu'on découvre dans 5 ans que Tor est complètement infiltré.

Il commence d'ailleurs a y avoir des bruits qui vont dans ce sens: http://cryptome.org/2015/06/guccifer-letter-01.htm

"I hadn't used the "TOR" networks in years, since they were massively infiltrated by the N.S.A. and European cyber-security services."
pendant un temps, il était question du fait qu'utiliser tor :

1. accroit sérieusement la consommation de bande passante et de serveurs, consommation énergétique qui est déjà suffisamment problématique pour ne pas trouver des moyens complémentaires de l'augmenter,

2. est susceptible de poser des problèmes de saturation si trop d'internautes lambda l'utilisent, au détriment donc de ceux pour qui ce moyen de connexion est crucial (journalistes, opprimés divers, etc.),

si ces points sont avérés, bien que très sensible aux questions de 'vie privée' (en tant que vieux con), sachant que j'ai une utilisation d'internet sans 'rien à cacher' (quoi que je réfute le droit qu'on s'intéresse à ce rien sans mon accord), et que je suis sensible aux questions environnementales (même si c'est foutu de toutes façons), je me demande si il est judicieux d'utiliser tor si c'est pour aller voir des vidéos vintage coldwave 80s, de consulter rezo.net ou même les articles d'affordance.info (oui, c'est un peu de la pub - mon commentaire est gratuit, vous êtes le produit).

non ?
Si ceux pour qui il est crucial de pouvoir etre anonyme sur internet peuvent avoir confiance en Tor, c'est aussi par ce qu'il est utilisé par une majorité d'utilisateurs qui font des choses banales, ce qui le rend plus efficace pour cacher les gens qui font des choses importantes.

Et puis meme les utilisateurs qui pensent n'avoir "rien à cacher", si ils ne sont pas très interessants individuellement, peuvent fournir des données très interessantes collectivement. Ca peut permettre à un gouvernement par exemple de faire des statistiques pour savoir ce que pensent de tel sujet les gens avec une certaine opinion politique, quelles sont les cibles principales parmis les opposants, comment leur nuire efficacement, comment présenter les choses pour que ca passe mieux, etc ... C'est pour cela que Sarkozy dépensait des millions en sondages. Avec les boites noires de la loi renseignement le PS aura encore mieux que les sondages en éspionnant tous ces gens qui pensent n'avoir rien à cacher.

En ce qui concerne la saturation du réseau, pour l'instant il y a plus de bande passante disponible qu'utilisée, et c'est pour ca qu'il est important de faire des dons à des associations comme nos-oignons pour que ca continue d'etre le cas avec l'augmentation du nombre d'utilisateurs.
au sujet des "boîtes noires" et du PJLRenseignement, je me permets de vous renvoyer à la conf' que je viens de faire à PSES : amha, les "boîtes noires" n'entraîneront pas de "surveillance de masse"... nonobstant qu'elle existe déjà potentiellement, par ailleurs, sur les flux France<->étranger :
http://bugbrother.blog.lemonde.fr/2015/01/03/de-la-surveillance-de-masse-a-la-paranoia-generalisee/
C'est vrai que Tor consomme des ressources, mais il est ici un outil pour protéger un droit fondamental du citoyen, celui à la vie privée ! Quel serait l'intérêt de disposer d'un tel droit si l'on ne pouvait disposer en face des moyens de le faire respecter ?

Je comprends votre raisonnement, mais j'ai la faiblesse de penser qu'il conduit à renoncer à ce droit, et ce d'autant plus facilement que la conscience du risque d'avoir "quelque chose à cacher" n'est pas, dans ce cadre, nécessairement très aiguisée...En la matière, je crois que l'erreur, fondamentale elle aussi, consiste à croire qu'une information qui nous paraît sans intérêt le sera nécessairement pour les autres. Sur le cas de l'adresse IP, savez-vous que celle-ci peut, par exemple, permettre aux commerçants de vous suivre et de vous proposer des prix "adaptés" à votre "profil" (bien qu'illégale je crois, cette pratique est notoirement répandue dans nombre de compagnies de transport)? Ainsi, en utilisant Tor, et sans nul besoin d'être un dissident acculé à se barricader, vous vous prémunissez de cette pratique malhonnête !

Enfin, puisque notre gouvernement nous y pousse, je crois que l'utilisation généralisée du chiffrement de nos communications est une bonne stratégie pour rendre rapidement ingérable (faute de ressources suffisantes, le nerf de la guerre, nous y revoilà!) leur déchiffrement systématique par des tiers (gouvernementaux ou autres...), et ainsi favoriser leur abandon...
le débit est augmenté, mais plus il y a d'utilisateurs fibrés plus c'est absorbé par le réseau facilement. Sinon au niveau la consommation éléctrique, les serveurs consomment de moins, et dans 10 ans ils ne conssommeront pratiquement plus rien.
les serveurs ne consommeront plus rien ? excellente nouvelle, j'en prends note... euh, mais sur quoi vous basez-vous ? et cette info prend-elle en compte l'énergie grise ?

sinon, pour le plaisir, je pousse mon troisième argument : si j'étais un gouvernement (vicieux, hein, pas le notre - ni celui des us of a, voyons), je serais le premier à créer un tor, pour pouvoir surveiller directement ceux qui l'utilisent...

oui, je sais, "de nombreux chercheurs travaillent sur le sujet pour essayer de trouver des failles" (voir plus bas), mais qui sont ces chercheurs ? moi je n'en connais que l'existence théorique.

si j'étais un gouvernement (vicieux, hein, pas le notre - ni celui des us of a, voyons), je ferais aussi circuler ce type d'infos.

non ?

précisons : je ne suis ni parano, ni conspirationniste - c'est juste que ça me semble une logique potentielle.

(en tout cas, si j’étais un gouvernement (etc.), je crois que je serais tenté).
Trés bon article ! Merci !
I am very impressionned, even if I have not compris grand-chose. I am old.
Bravo pour cet excellent article de vulgarisation ! Personnellement, je réutilise cet outil depuis quelques semaines, depuis que la mise sous surveillance de tous les Français est en passe d'être votée par nos représentants...

Dans un monde où la donnée personnelle est devenue un enjeu économique, je n'ai pas non plus besoin d'avoir des activités illégales à réaliser ou à dissimuler pour ressentir la nécessité de voir ma vie privée préservée ! Alors, j'ai décidé de prendre les choses en main, je réutilise "Tor", après l'avoir déjà utilisé occasionnellement il y a quelques années.

J'en profite pour souligner que l'outil s'est bigrement amélioré et que le ralentissement de la navigation est désormais beaucoup moins rédhibitoire...L'installation et le paramétrage ont aussi été grandement simplifiés.

Sur PC, vous téléchargez la version adaptée de Firefox, vous l'installez et c'est à peu près tout ! Vous disposez de la possibilité de régler facilement le niveau de confidentialité et de sécurité souhaité. Pour les (rares) cas où l'utilisation de TOR pose problème lors de la navigation (ce qui n'est pas le cas d'arretssurimages.net !;-)), je conseille de conserver la version traditionnelle de Firefox (la version standard et la version adaptée pour Tor cohabitent parfaitement...). Pour ne pas risquer d'introduire des failles de sécurité/confidentialité, il n'est pas non plus souhaitable d'ajouter des extensions au navigateur. Pour ma part, j'ai néanmoins ajouté l'extension "ublock" pour compléter utilement mon dispositif anti-espionnage !

Enfin, si vous utilisez la messagerie Thunderbird pour gérer vos courriels, sachez que vous pourrez faire coup double en utilisant le réseau Tor pour l'envoi et la réception de vos messages. Naturellement, seule l'adresse IP de votre connexion sera anonymisée, pas le contenu de vos messages ! Mais, pour sécuriser ce dernier, vous pouvez utiliser un dispositif libre, gratuit, efficace et simple d'utilisation après que vous aurez investi quelques dizaines de minutes de votre temps tout au plus pour en comprendre les principes : le dispositif clé publique / clé privée : http://openpgp.vie-privee.org/
Merci de ces précisions.
C'est bon d'avoir un Manhack dans son ordinateur.
Chronique intéressante, merci.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.