72
Commentaires

Macron, retour à Poissy

Commentaires préférés des abonnés

La vie de 70 millions de français est totalement dépendante d'un homme  qui décide seul de leur vie la veille pour le lendemain. Décider du temps des autres c'est décider de leur vie.

Ce mode de gouvernance autoritaire devient insupportable. &nbs(...)

cette image des infirmières qui tournent le dos au "soleil" me rappelle celle de cette aide soignante refusant, avec insistance, la main tendue (et non moins insistante ) de JF MATTEI alors ministre  de la santé lors de la canicule de 2003.


Je pe(...)

C'est sans lien direct avec cette chronique, qui ne représente pas, pour moi, un intérêt majeur, mais voici ce qui m'interpelle dans l'actualité : 

Moderna va effectuer des essais cliniques, aux Etats-Unis, sur des milliers d'enfants âgés de 6 mo(...)

Derniers commentaires

Wow ! Quel soulagement de ne pas être reconfiné en cette magnifique première journée de printemps !

"Reste une question, éternelle : sachant que nous savons, pourquoi persistent-ils dans leurs fables ?"


J'hasarde deux hypothèses: 


1) Ils ne savent pas faire autre chose que ce qu'ils savent faire le mieux

2) Les "éclairés du bulbe" sont sans doute nombreux, mais encore largement minoritaires dans le pays


On peut aussi trouver une clé de lecture dans ce sketch de Coluche au Plat-Pays: dans un station de service, le Gus est devant un distributeur de sodas et découvre qu'il gagne une canette de Coca chaque fois qu'il remet une pièce dans la machine. Et pour calmer la foule qui s'impatiente derrière lu, dit: Tant que gagne, je joue!".  

Le centralisme parisien des médias français est tel que tu as l’impression ce matin en lisant les titres que c’est toute la France qui a été confinée (Michel Mompontet, journaliste).

Aujourd'hui, Monsieur Castex va se faire piquer. J'espère que le vétérinaire sera bon ....

Je crois que personne ne le souligne, alors je m’y colle : ces dernières semaines, il y a eu une vague d’articles, alimentées par le gouvernement me semble-t-il, qui prétend que c’est la faute des soignants-qui-se-font-pas-vacciner s’il y a des contaminations à l’hôpital. Une raison de plus de se sentir tant méprisés. Donc, lui tourner le dos les bras croisés est une réaction saine.

La presse soumise sature l'information de la voix de leur maître.*


Macron incarne une synthèse du mépris et de l'indifférence. Chanter  " Ferme ta gueule ! "** s'il se montre ?


Il atteint ici le sommet de l'indécence en allant provoquer les personnels soignants sur leur lieu de travail. 


Il leur refuse - comme à toute la population - depuis un an*** - malgré l'évidence et l'urgence - les budgets pour augmenter les capacités d'accueil et de soins qui manquent. Sans parler de la recherche publique.


Il crée donc la pénurie de soins et il en tire prétexte pour enfermer, confiner et contraindre les citoyens.


C'est soit un malade et le préfet a l'obligation de l'interner d'office. Il y a un péril imminent et il est dangereux : 90 000 morts. Ne pas le laisser ressortir de l'hôpital, SVP.


Soit il est simplement dénué d'affect et l'accueillir par un happening pâtissier à base d'oeufs et de farine****. La mobilisation n'échappera pas au renseignement territorial.


_____________________


* 

Médias et violences policières : aux sources du « journalisme de préfecture »

« Justice pour Adama » : journalisme de préfecture au 20h

Loi « sécurité globale » : vers une information estampillée « préfecture »

Les sources de France Info : de la police à la préfecture en passant par le Parquet

Les « sources proches de l’enquête », un paravent journalistique

Manifestation du 5 décembre : l’AFP au diapason de la préfecture

....


** J’aimerais s’il te plaît
Et j’suis pas le seul
Dans la mesure du possible
Que tu fermes ta gueule !


***

Réanimations aux abois : les signaux qui auraient dû alerter bien avant la crise

Hôpital : la Cour des comptes appelle à accroître les capacités de réanimation

Dans son rapport annuel, la Cour des comptes préconise de prendre en compte le vieillissement de la population pour évaluer les besoins de lits en soins critiques. Et met en garde contre le manque d'effectifs dans ce secteur. (BFM)

Le nombre de lits de réanimation n’a augmenté "que de 0,17% par an" depuis 2013, "soit 10 fois moins que les effectifs de personnes âgées qui représentent les deux tiers des malades hospitalisés dans ce secteur". Résultat, le taux d’équipement en lits de réanimation en France est passé de 44 pour 100.000 habitants de plus de 65 ans il y a huit ans à 37 pour 100.000 habitants aujourd’hui. Si le ratio observé en 2013 avait été conservé, l’Hexagone aurait disposé de 5949 lits de réanimation au début de la crise, au lieu de 5080.


**** ingrédients pour tranche de cake. 

Ce soir à 20h je vais applaudir ces 3 infirmieres

Persistance du déni ou déni de la persistance ? Toujours du mcRon , joueur de poker ! Il fait des paris ...

Pauvre gamin , il a cassé son jouet et personne ne lui en redonne un .Il me ferais de la peine si il n'était pas aussi bête ...

« Et le pire, c'est qu'ils savent que nous le savons.  »

Intéressant d’utiliser cette expression. En Chine, haut lieu du mensonge politique de la gestion de la pandémie l’année dernière, les internautes ont créé une expression pour décrire la situation du mensonge connu de tous : « Nous savons. Ils savent que nous savons. Nous savons qu’ils savent que nous savons. » (我们认识他们认识我们认识)

Je trouve que c’est une bonne description du pouvoir autoritaire : personne n’est dupe du fiasco, mais l’impunité perdure.

C'est courageux de la part de ces infirmières de tourner le dos à Macron et à Véran, mais j'aurais imaginé, pour illustrer le dénuement dans lequel leur politique a plongé l'hôpital, un geste symbolique plus fort, genre je me mets à poil. Et encore plus marquant, plus spectaculaire pour pointer la situation dramatique dans laquelle se trouvent les soignants, je me badigeonne d'hémoglobine. 

Mais ce qu'elles ont fait est déjà un mode appréciable de contestation.


Confinement. Bon je comprends rien à ce pays, c'est pas faute d'essayer. 

Encore une autre incohérence JL Mélenchon fait une intervention à HEC on en pense ce qu'on veut la question n'est pas là. La question est pourquoi diable les élèves d'HEC peuvent organiser des  rencontres et pourquoi ne peut on pas ouvrir les théâtres et qui plus est les cinémas. Franchement  si quelqu'un  peut m'expliquer. 

A Breda (Pays-Bas), Covid ou pas, la Démocratie continue  grâce au Maire.

Pays-Bas : lieux insolites pour scrutin en mode Covid 

Choix de bureaux de vote spacieux : un théâtre, un moulin ou en mode "Drive In" et même une église ?! .






Macron obligé d'y retourner, la poisse !


Bon tout cela commence à peser, depuis une dizaine de jours, c'est du confinement projeté du matin au soir, et de je vais te l'annoncer, et de je te l'annonce pas ce soir mais demain tu verras, du je te le dis pas mais t'as qu'a bien te tenir, du encore une fois tu as frôlé le taux d'incidence mais si ça continue, je te la donne, sinon je le dis à ton père...


Oui nous voilà replonger en enfance : au départ nous étions en guerre, on était tous ensemble comme des petits soldats aux côtés des premiers de cordée, et on applaudissait

Aujourd'hui, on n'est plus que des petits enfants qui attendent la tannée annoncée, même pas des enfants-soldats, non des chenapans qu'ont plus le droit de sortie le soir et à qui on annonce qu'on interdira aussi de sortir le weekend


Pauvres gens de l'Île de France, de Poissy et ailleurs, en plus du Covid, z'ont Macron


Allez, on remet ça  sur France Info:

DIRECT. Covid-19 : la conférence de presse de Jean Castex décalée à 19 heures afin d'attendre l'avis de l'Agence de santé européenne sur le vaccin AstraZeneca


Covid-19 : Emmanuel Macron à la recherche d'un modèle hybride pour freiner le virus en Île-de-France

Nous vivons des jours heureux.


- La covid


 - Macron et Hidalgo futurs candidats ( et Le Pen et Melenchon )


- les chaînes d'info BFM, CNews


- des éminents journalistes : P. Praud, etc.


Certes, il faut investir dans les vaccins, mais également dans les anxiolytiques ( ou dans " suicide, mode d'emploi " )

Bon. 


Enfin un titre qui roule carrosse.


Et un titre que j'ai repéré..illico, avec une pensée émue pour les lectrices  féé ministes de  ce site..


Et le tome 2 d'Histoire d'O de Pauline Réage - Pauvert édition (l'un des plus grands) en poche maintenant


allias Dominique Aury,? hein,  une allusion?


Dominique Aury, fausse et vraie compagne de Jean Paulhan chez Gallimard, (qui a fait et défait tout le catalogue de cette maison d'édition, durant 40 ans)


intitulé "Retour à Roissy"? Un chef d'oeuvre d'écriture, un chef d'oeuvre dans le rayon des fantasmes, le plus grand livre féministe jamais écrit (!!!!!!!!!!!)

 

Vous le faites exprès Monsieur Sch.. de provoquer vos lectrices? 


C'est vilain ça.

" Renfermiste " ! Il faut bien reconnaître que Pascal Praud est un spécialiste , toutes ces émissions sentent le renfermé ...


Quant à choisir ses informations entre Cnews ou BFM, il y a de quoi se les prendre et se les mordre !

( et ça fait mal )

Dans l'article d'hier du Huffington Poste consacré à ce sujet   , une autre photo est proposée , celle deYoann Valat  de l'AFP .



"Ils savent que nous savons". Tout ça nous glisse finalement dessus comme la mousse du savon, comme l'écume de ces jours sans joie, mais non pas sans indignations

En confiant les clefs de l'Élysée à Macron, ses électeurs ont confié nos vies à un enfant immature et tyrannique qui nous mène drout dans le mur.

Un "pluralisme" plutôt déprimant ! 

C'est sans lien direct avec cette chronique, qui ne représente pas, pour moi, un intérêt majeur, mais voici ce qui m'interpelle dans l'actualité : 

Moderna va effectuer des essais cliniques, aux Etats-Unis, sur des milliers d'enfants âgés de 6 mois à 11 ans. Différents dosages seront testés pour comparer l'efficacité, les effets secondaires etc.

Qui sont ces enfants, qui signe le consentement éclairé, quelles responsabilité pour les labo en cas de problème...

 

La vie de 70 millions de français est totalement dépendante d'un homme  qui décide seul de leur vie la veille pour le lendemain. Décider du temps des autres c'est décider de leur vie.

Ce mode de gouvernance autoritaire devient insupportable.  

M'enfin servez à ce monsieur, un vrai pilier de comptoir, son café-Calva  et sa pression pour qu'il vous foute la paix !

cette image des infirmières qui tournent le dos au "soleil" me rappelle celle de cette aide soignante refusant, avec insistance, la main tendue (et non moins insistante ) de JF MATTEI alors ministre  de la santé lors de la canicule de 2003.


Je pense que cette arme ultime et puissante qu'est le mépris affiché est une image forte qui reste ( en tout cas qui me reste )


Je préfère ça aux applaudissements du personnel hospitalier  (que Macron avait pris pour lui) lors d'une visite  ( au même endroit ? ) après le 1er confinement  et dont @si avait parlé alors

« Reste une question éternelle : sachant que nous savons, pourquoi persistent-ils dans leurs fables ? »

Vous savez, certainement, la plupart des abonnés d’asi aussi .Mais la masse des gens. Ceux  qui se contentent des infos « mainstream », pas vraiment intéressés par le monde comme il va, croyez-vous que cette propagande soit sans effets sur eux. N’y voyez aucun mépris, juste de la tristesse .Et si comme disait B Gaccio nous étions nous, êtres humains, simplement  des êtres médiocres.


Je n'y crois pas trop : l'audience des chaînes infos reste faible. Ce genre de reportage ne touche guère que ceux qui les mettent en boucle sans vraiment les regarder non plus : les journalistes, la plupart du temps. J'y vois plus une sorte de diffusion d'éléments de langage et de story telling à l'usage de ceux qui veulent bien en tenir en compte.


Et ensuite ils sont décryptés par des sites comme ici ou des émissions genre Quotidien, donc difficile à dire que la masse soit dupe. 


On peut aussi y voir une sorte de cérémonie automatique, de passage obligé : le Président condescend à se rabaisser au niveau d'un hôpital (tout neuf quand-même) et les caméras suivent. 

La chose me semble assez facile a évaluer : la dernière enquête sur la question donne 35%* de personnes qui ont encore confiance en Macron et au Gouvernement Castex pour lutter contre l'épidémie.

Ça donne un ordre d'idée du coup de la proportion de la population qui se contente des "on dit que" à partir de la propagande audio-télé-écrite...


* 7% de "tout à fait confiance", 28% de "plutôt confiance"

Si on part du présupposé que pour faire confiance à Macron il faut être influencé oui ^_^


Mais sinon comme tous les sondages ça ne veut rien dire : que met-on derrière "confiance" et "lutte contre l'épidémie". Quand-même, le pays ne s'effondre pas. Et puis rien ne prouve que ceux qui ne font pas confiance c'est parce qu'ils sont bien et honnêtement informés!


Je pars du postulat que la plupart des personnes s'en moquent pas mal de ces reportages ou alors pour y chercher des trucs rigolos, genre les infirmières qui tournent le dos.


Bien entendu je ne prend pas ce sondage pour argent comptant dans mon "argument". Ça relève plus de "l'indice" qui donne juste une sorte d'ordre d'idée.


Je pars effectivement du principe que pour faire encore confiance à notre gouvernement actuel pour gérer l'épidémie, il faut être au moins un peu matrixé ou bien suffisamment déconnecté de la politique pour se contenter des éléments de langage qui s'infusent ("j'ai entendu dire que...").


Notez que je fais strictement aucune hypothèse sur ceux qui ne font pas confiance. Chacun aura ses raisons. 

C'est la proportion des gens qui continuent à boire les paroles de notre gvt malgré tout ce qui s'est passé, que j'aborde là ! Et tristement, j'ai peur qu'on soit moins d'un truc de l'ordre d'a peine quelques %...

Je viens de voir ce matin sur un bandeau de France Info que notre bel et bon président a déclaré, hier, que : "Les habitants de l'IdF ne pouvaient pas être confinés sur vendredi soir au lundi matin".
Pour quelles raisons ? Mystère.


Autrement notre président 2007-2012 était au parc des princes pour un match à huis-clos après le couvre-feu (fil france info et photo AFP)... J'imagine qu'un ex-président ne peut pas se voir appliquer ni un couvre-feu ni un huis-clos...


Désespérant... Et, malheureusement, je crains qu'en 2022, tout cela me manque...

Retour à Poissy.  Pauline Réage ?

le lien vers la visite de Macron a Poissy n'est pas le bon

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.