26
Commentaires

Macron évacue les esclaves de Libye. Enfin, presque...

L'essentiel, c'est de nourrir la bête. Nourrir l'ogre médiatique avec des annonces

Derniers commentaires

Quoi ?! La France va accueillir 25 esclaves ? Et puis quoi, encore ? Mais c'est toute la misère du monde, au bas mot ! Espérons qu'au moins, ils ne seront pas musulmans ! Et qu'il s'agira de gens qui "en veulent" et qui porteront un costard et une cravate au lieu de vendre des clopes à la sauvette à Barbès avec une casquette à l'envers !

C'est vrai quoi, que c'est des Africains qui asservissent d'autres Africains, Tiens, d'ailleurs, j'ai un autre exemple : au Mexique, ce sont des Latino-américains qui rackettent, exploitent, prostituent et assassinent d'autres Latino-américain.e.s qui transitent vers les USA/Canada. CQFD. C'est quand même bien de la faute de ces gens-là, "mon ami" (copyright président bienveillant) ! C'est pas chez les nôtres qu'on verrait de tels comportements ! Ils sont où, hein, les passeurs white, blancos ?

Y'avait pas une charmante consule honoraire qui se faisait du blé sur les canots gonflables qu'elle vendait à prix d'or ?

Dès le départ, c'est juste hallucinant de parler "des Africains"... Si on suit la logique de Jupiter, les "Africains", face à d'autres "Africains" dans la panade, devraient être solidaires au lieu de les exploiter (vilains, na !). Tandis que c'est farpaitement normal que des "Pas-Africains" ne se sentent pas concernés, surtout après avoir tapissé la région de bombes, soutenu tous les dictateurs du coin, exploité toutes les ressources naturelles et niqué l'agriculture locale. Bah ouais. Super logique.

Gros soupir.
Bonjour,

C’est la première fois que je poste un commentaire sur « arrêt-sur-image » non pas uniquement que je sois pris, comme beaucoup, d’une envie irrépressible d’expulser mon indignation mais parce qu’il me semble que nous sommes en train de rater un wagon (que dis-je une double rame de TGV à deux étages) au sujet de cette histoire des migrants.

On peut dire que le libéralisme à bien réussi son coup puisque nous sommes réduits à nous indigner mollement en nous disant (peut-être avec des mots différents) que l’Europe ne peut tout de même pas accueillir toute la misère du monde.

Tant que les glaneurs d’ici comprennent qu’ils ne doivent pas se laisser envahir par les glaneurs d’ailleurs, la possédance aura les coudées franches pour abandonner les miettes qu’elle veut où bon lui semble !

Pour le dire autrement mettons que nous faisons des lois et signons des accords pour permettre l'accaparement transnational et supra-géographique des richesses. Est-il acceptable dans le même temps de faire des lois et de signer des accords pour confiner la misère (la dépossession des autres, conséquence de l'accaparement des uns) à l'intérieur de certains territoires ?

Il est probablement plus facile de faire comprendre à chacun que la libre circulation des biens et des capitaux doit aller de pair avec la libre circulation des individus ou plutôt inversement ! Peut-être alors qu'il sera possible de rechercher un équilibre permettant d'assurer le minimum décent un peu partout sur la planète (je fais naturellement l’hypothèse qu’elle pourrait redevenir vivable)…

Le plus difficile en réalité, c'est par où faut-il commencer pour aller le plus loin possible ? Ne serait-il pas criminel de distiller ce genre d’élucubrations aux migrants pour les soulager de leur probable sentiment de culpabilité ce qui aurait l’effet collatéral de les rendre plus hardis et de les pousser vers plus de risque encore ? Comment subvertir les réseaux de gendarmes que mettent sur pied nos Etats pour contrer les réseaux de passeurs qui, un jour lorsque notre monde aura changé, passeront peut-être pour des agents par qui la nature a essayé de rétablir l’équilibre ?

Est-il possible de brandir l’arme de la dissémination de la misère contre celle de l’optimisation fiscale, de dresser la migration des humains contre les flux financiers sans frontière ? Un tel sens de l’équilibre est-il accessible à nos esprits fainéants vite satisfaits de notre capacité d’indignation et à nos estomacs si prompts à la querelle de glaneurs ?

En vous souhaitant une excellente journée.
évacuer tous ces pauvres gens : j'ai bien une idée de leur destination....

la France, un point, c'est tout.

car qui sème la merde récolte un bon vieux terreau fertiligène en diable!
S'agissant de la dernière phrase de l'article glyphosate , ce n'est pas ce qui avait été annoncé sur nos chaînes télé ! Merci pour l’éclaircissement. Je suis persuadé que la majorité de la population aura retenu le contraire.
Un micro trottoir serait intéressant à réaliser.

Pour l'annonce "esclavagisme" , que dire sinon l'horreur de la situation ?
Le seul avantage du capitalisme, c'est le " progrès technique". Marx approuve ainsi la colonisation française de l' Algérie :" Mieux vaut être exploité par des bourgeois progressistes que par des féodaux berbères qui dissimulent mal sous des dehors aristocratiques leurs intérêts sordides".
Tu te réveilles mal dans ta tête. Tu crois que tu as fait un cauchemar... Mais non Coco! Le cauchemar, c'est maintenant! Merci Daniel de nous rappeler à quel point on n'est RIEN.
On parle du glyphosate mais ça sert à rien de l'interdire si une nouvelle substance tout aussi toxique est mise sur le marché après et que ça nous prend 15 ans pour détecter sa dangerosité.

Pour ce qui est de l'esclavage en Lybie : c'était comment sous Khadafi ?
Et ça en est où le trafic d'humain autour de l'Erythrée sur laquelle vous aviez fait cette émission ?
En fait, j'ai l'impression que des groupes de la zone sahélienne reprennent de vieilles pratiques de trafic à mesure de la défaillance d'Etats, toute une "tradition" de passeurs, de contrebande, de traite de marchandises y compris humaine entre sud et nord du Sahara.
Le Glyphosate, nterdit dès 2018 en Belgique : http://www.nordeclair.be/159579/article/2017-11-29/belgique-le-glyphosate-interdit-la-vente
Absurdement absurde, Macron l'annonceur public !

Et les 25, où va-t-on les loger ?
1) Chez N.Sarkozy
2) Chez BHL
3) En camp de rétention pour sans papier
Envie de vomir
Bonjour
Ce matin je ne voulais pas réagir par écrit mais ce que je lis ne peut que me faire réagir.
Vous n'y êtes pour rien Daniel, mais tout ce qui est dit dans votre article est une honte.
La stratégie de saturation de Macron copiée sur celle de Sarkozy est immonde. Rien d'autre à rajouter.
Pour le glyphosate, il me manque quelques infos: combien de voix fallait-il pour qu'il ne soit pas renouvelé? Qui a voté pour ou contre et pourquoi? Pourquoi l'Allemagne a-t-elle changé son vote? Pourquoi (si c'est exact, ça a l'air tellement bizarre) la Hollande interdit-elle le glyphosate sur son col et vote-t-elle pour son autorisation en Europe?
Ce mot d'esclavage fait tilt dans nos consciences endormies, mais en fait on savait depuis longtemps qu'il se passait en Lybie (et ailleurs hélas) des trucs abominables, tortures et demandes de rançon en particulier. On savait même avant de savoir, car confier à la Lybie le "soin" de retenir les migrants, quand on sait déjà ce que "nous" sommes capables de faire dans "nos" pays "civilisés", c'était évidemment ouvrir la porte à des atrocités.

Alors? Alors rien, pendant les affaires, les affaires continuent. Jusqu'à quand?
Scandaleux, revoltant, il n'y a pas de mot pour dire la tristesse de la situation actuelle de l'humanité. Jusqu'à quand allons nous accepter sans rien faire ? Les veaux vont ils prendre conscience à temps ? Faudra-t-il attendre que tout soit complètement détruit, saccagé pour se rendre compte que, zut, bah oui on aurait du tout arreter bien avant ? On en vient presque à espérer une mort rapide de l'humanité, pour abreger les souffrances.
Ah zut, je me disais qu’il vivait son moment Merkel.... C’est donc raté.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.