109
Commentaires

"Macron a mal dosé ses stigmatisations et ses flatteries"

Commentaires préférés des abonnés

L'émission est intéressante mais il faut bien reconnaître qu'elle est parcourue par un malaise implicite qui assombrit le message. Je ne dis pas que M. Dufour est complotiste mais il y a dans sa façon de mettre en avant son analyse, a minima, et peut(...)

Bonjour,

Comme toujours merci pour cette emission passionnante. Pour informations simplement, des auteurs comme Jean Baudrillard et Clément Rosset (si mes souvenirs sont bons pour ce dernier) évoquainent souvent la Fable des abeilles dans leurs analys(...)

émission intéressante comme d'habitude,mais il y a un problème de taille. Le peuple est dans la rue mais pas un seul sur le plateau.On est entre nous,les gens intelligents qui pensent pendant que les gueux se battent pour changer la société.

Derniers commentaires

Le titre racoleur style "Da Vinci code", l'auteur masqué, tout y était pour être un peu trop "vendeur" et donc à m'inciter à me méfier mais, bon, il ne faut jurer de rien !

Et je découvre que la source secrète, mystérieuse, cachée, du projet macronien serait basé sur les écrits de ce Bernard Mandeville, méticuleusement gardé sous le boisseau, un auteur connu ....par tous les étudiants en sciences économiques, reconnu comme l'un des inspirateurs des théories économiques libérales au XIXième siècle (et au-delà), et que j'ai lu, comme j'ai lu aussi les textes marxistes !

Bref, un faux scoop pour complotiste en herbe. Ou quand un prof de philo s'aventure par hasard dans le champ d'à côté et herborise à tatons !!

D'ailleurs, Daniel Schneidermann a eu beaucoup de patience et de tact, me semble-t'il, pour pousser ce monsieur dans ses retranchements intellectuels, pas très solides.

Mon conseil à ceux qui voudraient approfondir le sujet : pour la moitié du prix de "Code Jupiter", acheter "La fable des abeilles" de B. Mandeville en livre de poche. Ce n'est pas long si ma mémoire est bonne et c'est instructif et toujours d'actualité sur les ressorts de la nature humaine.

Je n'ai pas été jusqu'au bout ! C'est assez rare (c'est même la première fois) pour être mentionné ! J'ai trouvé cette personne approximative et ennuyeuse. Tout ça manque cruellement de faits nouveaux ou même d'éclairages nouveaux.

j'ai acheté le livre ("Le code Jupiter") et j'avoue que j'ai bien halluciné… on sait que les coulisses du pouvoir sont remplies de coup bas, de trahisons, etc. mais de savoir ce qui s'est passé concrètement lors des dernières élections (à part pour l'affaire Fillon où l'auteur ne fait que supposer), ça fait quand même bizarre…  limite on se dit "mais merde, si on avait pu savoir ça en temps réel !" bref, et la conclusion du livre rejoint un article que je viens de lire et qui se base aussi sur le vécu de quelqu'un qui a parlé aux hyper-riches, je vous laisse le découvrir : https://laspirale.org/texte-575-douglas-rushkoff-de-la-survie-des-plus-riches.html


bonne chance à nous tous ! comme ils disent en Afrique...

Macron a-t-il le même prof de théâtre et de diction que Sarkozy ?

Est-ce que l'hélicoptère dans lequel voulait prendre la fuite Macron est-il de fabrication française?

Donc un males avec un nombril parle d un male avec un nombril ... les mecs quel ennuie. Donc ce qui est interressant pour vous c est le heros , le seul, tres tres neo libéral, l a on voudrait du commum, mais rien a faire, les tennant de l analyse qui sont des laches, le mec prend un pseudo par peur, mais grace aux gj, il se découvre, il n a rien prophetise, Melanchon le dit depuis Hollande le degagisme.. et depuis Islapette , il a dit et redit a la Tv, que le peuple allais s auto organiser, et se revolter, plus ses emotions qu il assume, tout en pronant la non violence. Ca vous fait quoi qu il ai eu raison le politique jalouse par tout les bobos ? si vous voulez apprendre qq chose sur ce que nous vivons y a une emmission sur Le Media, d une journalise ayant parcouru la France avant 2017, et notre revolte qui etait aussi ici (pour mon expression, sur les classes moyennes qui on fait defaut), y est tres bien exprimer. Donc vous aviez aussi une ou des femmes sur le sujet et un politique, mais vous invitez un male impuissant regardant les heros de la destruction, pour finir le metier de psy existait au temps de Mandeville ? j ai comme un doute. https://www.lemediatv.fr/lentretien-libre/23-le-malaise-francais-anne-nivat/

Écouter Mathieu Kassovitz dire des conneries sur l'émissions de Taddeï , il est d'un ridicule sans bornes qui trouve Stupide Les Gilets Jaunes un con il prend pour Macron et dit qu'il ne peut rien faire pour le peuple mais c'est les Patrons qui devraient rétablirent les lois équitables lui qui dit dans la même filée (orthographe pardon) qu'il n'a pas voter depuis + de 30 ans (il me rappel ca controverse du 11 sept.2001 et qu'il a fait un fou). Traitant de stupide les gens qui sont sur le plateau il est un de ces BOBO qui ne regarde pas les prix de premières nécessité et ah oui Sarkozy il l'aurait défendu si ca aurait tomber sur lui sachant la controverse avec Kadhafi etc.  Il ne maîtrise pas le dossier mais comment F. Taddeï à pu invité cet imbécile ?   🤪💩

La lecture du bouquin me semble moins donner prise à un quelconque complotisme qu’exposer de belle façon, il écrit bien, la doctrine actuellement à l’œuvre dans le pays.

J'ai regardé l'émission une seconde fois, histoire de voir si j'ai raté un truc... Et j'ai raté : DS" Oui, les bus moins cher, ça permet à ceux qui n'ont pas de sous de pouvoir voyager" (en substance). Là je me dis que c'est ancré dans notre cerveau. Personne ne se demande pourquoi les gens ne peuvent plus se payer un train (donc un privé va faire des bus), comme personne ne se demande pourquoi c'est le bordel à l'hosto (donc un privé va ouvrir une clinique), comme personne ne se demande pourquoi ... Enfin si on se le demande, mais la première fois que j'ai écouté l'émission, je me suis pris à penser:" c'est vrai c'est pratique". Et pas :" Bordel, je ne peut plus me payer un ticket de train faut qu'on m'augmente". Il faudrait que je m'entraine à penser d'une autre façon.

Merci, je me suis ré-abonné  à ASI grâce à cet émission. Mon philosophe Français favoris. 


Première fois que je me suis ennuyée à mourir. J'ai le sentiment d'avoir perdu une heure de mon temps avec ce monsieur proche du complotisme et de la sur-interprétation, sans intérêt dans un moment où l'on aurait besoin de plus de pertinence et de vivacité que de la fantasmagorie, pffff. Emission sans intérêt pour moi et la patience de DS me subjugue, là, pour le coup. 

J'ai trouvé cette émission passionnante, tant pour son contenu que par l'aspect très accessible du propos de ce philosophe...
Alors bien sûr, et DS a raison de le pointer, une partie du raisonnement tenu est basé sur des déductions non étayées par des preuves formelles ce qui invite à le manipuler avec prudence. Néanmoins, force est de constater que ce raisonnement semble coller à la réalité et que l'auteur ne cherche pas à cacher qu'une partie de celui ci tient sur des déductions basées sur des éléments indirects… Mais comme toute théorie, celle ci à son intérêt...

Il ne suffit pas que tout concorde pour en faire une relation causale. C'est un pont de vue intéressant mais qui me paraît trop simpliste. Tout le monde est égoïste. Il n'y a pas besoin d'un chef spirituel pour en faire une doctrine pour le genre humain. J'ai l'impression que c'est plus écrit dans les gènes quelque soit la culture qu'un matraquage psychologique ! Quand on n'aime pas ou qu'on ne comprend pas ce qui se passe on invoque un complot ! C'est minus....

Bernard de Mandeville n'est pas un total inconnu. Vous regarderez avec profit (et notamment les premières minutes) d'une conférence de Monsieur Yves Vargas sur Jean-Jacques Rousseau, en novembre 2014, à St Dizier. C'est très éclairant !  https://www.youtube.com/watch?v=fRV-yo5Ii9E...

Merci pour l'émission mais pffff. 


Si on enlève le gadget d'éditeur qu'est le pamphlet sous pseudo (vite éventé d'ailleurs, un petit accès d'hubris peut-être?) et qu'on convient que le mystérieux auteur inspirateur ("mastermind", so chic) de tout les puissants (Mandeville) n'est en fait pas mystérieux (et qu'il a, en fait, plutôt inspiré celui qui a inspiré celui qui a inspiré l'homme qui a vu l'homme qui a vu l'ours), il reste quoi ? Une compilation de choses déjà lues et entendues, des notions différentes mises dans le même sac ("ultralibéralisme, libéralisme, néolibéralisme, ordolibéralisme") ce qui empêche de penser les différences entre elles. Un superbe démarrage en côte complotiste pur jus (Je n'ai pas de preuve de ce que j'avance dans l'affaire Fillon, parce que ceux que j'accuse ont détruit les preuves, donc c'est une preuve de ce que j'avance).


Du coup j'ai eu l'impression d'une sorte de bingo de tout ce qu'il ne faut pas faire dans un raisonnement philosophique (à moins qu'on souhaite faire passer la philo pour un truc sans rigueur).  J'insiste pas, D. Schneidermann a soulevé plusieurs de ces lièvres et il semble avoir constaté en direct l'indigence des réponses. On a presque eu l'impression que c'est par politesse qu'il a épargné l'invité. Ca me met en rogne car avec des attaques en carton comme ça, la macronie peut dormir tranquille (heureusement, elle a d'autres cailloux dans sa chaussure en ce moment).


Cette manie de vouloir aller chercher LE texte (ici celui de Mandeville)"qui explique tout" (je schématise, mais c'était quand même l'idée), et donc de snober les données plus arides, socio-économiques par exemple ou les enquêtes de terrain, quelle plaie! J'ai eu la même impression quand j'ai regardé la conférence (sic) de ce gros charlot de Monsieur X, avec les gens du public qui l'imploraient de rendre public les fameux documents mystères qui allaient faire tomber Macron. Ben non, il ne l'a pas fait, et d'ailleurs ils n'étaient même pas vraiment secrets, et pi c'était pas pour faire tomber Macron mais juste pour convaincre Maxime le porte parole qui a tout gobé. 


Stop ! Gilets jaunes, du moins ceux qui sont révoltés pour la justice sociale, faites-vous confiance, la force est en vous, dans ce que vous revendiquez a visage découvert, pas dans des documents mystères, pas chez des gourous gogos, qu'ils soient ex patrons de boite de nuit ou profs d'université!


PS : Merci pour l'extrait du documentaire sur le banquier qui a embauché E. Macron. L'émotion du gars qui vient de parler de la "pâte humaine" de son poulain rapidement devenu un expert en "manipulation", sans rien y voir d'incohérent, c'est collector.

Daniel, cette émission m'a plus appris sur votre fascination pour les prophètes (il a dit qu'il y aurait des soulèvements, c'était bien le seul, c'est sûr) et les formules magiques (Mandeville comme super clé de compréhension des motivations de nos gouvernants) que sur les mécaniques du pouvoir.

Je ne suis pas sûr d'avoir bien entendu pendant l'émission, il vend des bouquins le monsieur ?

"Macron a mal dosé ses stigmatisations et ses flatteries"

En fait techniquement, oui.

Mais en réalité psychologique, l'hybris de son Groupe Social (30% d'instruits "sup") de Todd le rend incapable de comprendre le dosage nécessaire pour que le principe fonctionne. Et probablement aussi lui masqué le glissement de sa cible par la translation du système social vers la pauvreté.

Il a visé juste sauf que socialement la cible avait bougé.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Donc, "la destruction positive" chère à la République en Marche vient de là ? Détruire la retraite par répartition, la sécurité sociale,  l'hôpital public, l'enseignement public, la recherche scientifique pure, etc ne serait un  inconvénient que pour le petit  peuple mais  serait bon pour l'économie selon les fans de Mandeville et mènerait vers un avenir radieux ? 

A propos de stigmatisation un florilège de phrases choc de Macron à analyser...

https://www.ledauphine.com/france-monde/2018/06/14/pognon-le-top-10-des-phrases-choc-de-macron

Pour lire Mandeville en ligne : https://fr.wikisource.org/wiki/La_Fable_des_abeilles 

Une bonne illustration de ce qu'est Macron, et "qui colle" comme dit DS.

https://www.streetpress.com/sujet/1486723160-macron-le-monde

"l'histoire d'une ruche qui fonctionnait à merveille parce que tout le monde "était un peu voleur", et qui périclite dès lors que les abeilles se décident à être vertueuses. "


Ça me semble un peu bizarre, cette idée que des abeilles pourraient être "un peu voleuses". Voler, c'est s'approprier ce qui appartient à autrui. Il y aurait donc des abeilles qui "possèdent" quelque chose que d'autres abeilles leur voleraient? Et les abeilles pourraient devenir "vertueuses". 


Moi, je vois plutôt un malhonnête qui essaie de faire de son vice vertu en bricolant une histoire idiote.

@DS: chapeau! Invité interessant et interview bien menée. Ca me rappelle l’emission avec Adrien Candiard sur un thème sans rapport. Continuez ainsi svp

Oh, cet homme porte une chemise trouée au coude, il ne doit pas être un mauvais bougre...

Quelques mots pour exprimer mon enthousiasme et pour recommander la lecture d'une œuvre parfois ardue, mais le plus souvent absolument hilarante : d'abord "Le Divin Marché", mais aussi "La Cité perverse" et plus récemment "Le délire occidental". 


J'ai découvert ce philosophe par la lecture de "Radicalité, 20 penseurs vraiment critiques" aux Editions de l'Echappée que je recommande également.


Une ultime précision : lorsqu'à la fin de l'émission il parle de la substitution du "gouvernement par les lois" par "la gestion par les nombres", il fait, sans le citer, allusion au magnifique livre d'Alain Supiot "La Gouvernance par les nombres" dont la lecture est, elle aussi, absolument indispensable !


Encore merci pour cette émission.

Encore une fois, je n'ai pas encore vu la vidéo, je la réserve à ce soir ou demain

c'est que la journée à commencer sous le signe du Sagittaire avant de s'en servir


avec France Inter et Patricia Martin interrogeant Thomas Legrand sur le mot Moratoire


Thomas Legrand nous dit que ces c... de Gilets Jaunes se sont énervés sur le mot Moratoire

alors qu'ils ne savent pas ce que tout journaliste sait

ce que tout politicien sait, ce que tout être éduqué sait

à savoir qu'on utilise le mot Moratoire quand on veut dire Abandon, Suppression mais qu'on ne veut pas dire le mot


Vraiment ils sont c... ces Gilets Jaunes et du coup moi et le Larousse

"suspension" ne veut pas dire "remettre à plus tard" mais "remettre à jamais"


Comment voulez-vous qu'avec une telle chronique, on ne se sente pas une fois de plus humilié

UN CONSEIL ! Si on veut comprendre le plus intime de la révolte présente des gilets jaunes, faire un petit détour par.... (je vous le donne en cent... en mille...) une émission de 2002, Strip tease ! Je viens de regarder trois vidéos : tout y est ! Des gens simples qui se heurtent en permanence aux dysfonctionnements multiples, écoles, livraison… téléphone… 


https://www.vanityfair.fr/culture/ecrans/story/les-heros-de-strip-tease/1054#jacky-dans-au-pays-des-merveilles-les-dieux-de-linformatique-5 


D'évidence, Macron, c'est  la goutte de trop, qui fait déborder les colères rentrées… rances... car les colères se transmettent. Heureusement, du reste !



Arrêté au bout d'une demi-heure sans avoir rien appris. La philosophie dans ce qu'elle a de pire : énoncer de façon besogneuse des platitudes et ne se sentir à aucun moment tenu d'étayer son discours sur autre chose que son opinion personnelle.

Déjà la semaine derniere, c'était Old Gentlemen's Club. Où sont passées les journalistes ?

À QUELLES ABERRATIONS CONDUIT LA HAINAMORATION DE MACRON




"Démosthène, philosophe grec du IVe siècle avant JC" (...) "il est celui qui dans la république athénienne a dénoncé l'hubris, la démesure". 


 Présenter ainsi comme "philosophe" le plus célèbre - à défaut de l 'inassignable plus grand - orateur "de tous les temps" montre assez qu'on n' a guère appris de la philosophie: historiquement quant à elle définie depuis Platon par son essentielle opposition à la rhétorique dont Kant bien plus tard stigmatisa  la fallacieuse séduction par l'expression: "arguments d'avocat"(médiatiquement diffusés "néo-philosophiquement"  par, désormais, "les beaux parleurs des hauts-parleurs", comme Derrida en son temps les caractérisa) . Et, quant à "l'hubris", il n'a pas fallu attendre le temps de décadence de "la république athénienne" pour qu'elle se soit vue, mieux que dénoncée, bien plutôt et plus tôt tragiquement  exposée: par Sophocle en particulier.


 Ce ne sont sont là que les moindres aberrations dont devoir créditer celui qui n'aura pas résisté à s'affubler de la "jaillissante", autant que bouffonne, prétention à se faire cyber-représenter comme un "Démosthène 2.0". La principale: le psychanalytique principe de ces aberrations étant celui que Jacques Lacan d'un trait d'esprit caractérisa comme ce, plus encore qu'inconscient: commun, banal, médiocre processus d' hainamoration.


Que la vie politique des "citoyens" puisse en être affectée tout autant - et plus gravement - que la vie intime des "hommes", l'actuelle présidence du prénommé Emmanuel ("envoyé de Dieu") Macron en est la preuve-épreuve actuelle. Car, il n'y a pas à s'y tromper, la "haine" qui lui serait vouée n'est que le masque éventuellement trompeusement rageur d'un amour qui n'ose pas - ou (temporairement) plus - dire son nom. Qu'en son versant "hostile", cette affection sévisse jalousement, média-intellectuellement aussi largement, l'émission d'hier Vendredi, en témoigne hélas sur @si. Le danger en fut également (d)énoncé par Lacan au cours d'un célèbre "impromptu de Vincennes": "Vous cherchez un maître, vous l'aurez!" adressa-t-il à ses prétendus "révolutionnaires" interrupteurs de séminaire. Un peu moins d'un demi-siècle plus tard, si les opposants sont plus divers, les plus virulents et bien éduqués d'entre eux (y compris jésuitiquement: tel Ruffin) n'ont  à envier à leurs prédécesseurs que l'incomparablement plus haut objet de leur rancoeur.

Émission intéressante; à relire de près.


Mais si pour certains la "French Connection-Mandeville-Abeilles-Adam Smith-Milton Friedman" est super connue:


"Nous sommes tous des ignorants, mais seulement nous n'ignorons pas les mêmes choses"

(dixit Jacobus Vander Auwera quincailler de son état, de derrière son comptoir, place Fernand Coq, Ixelles, 1050 Bruxelles)


N.B Exemple: saviez-vous, avant de le lire ci-dessus, que Jacobus Vander Auwera était un Quincailler Philosophe dont la quincaillerie est située place Fernand Coq à Ixelles (1050 Bruxelles) ?

Si on commence par dire que l'inspirateur de la politique économique de Macron, c'est Tirole, on gagne beaucoup de temps.


Ensuite, on peut s'intéresser à Mandeville pourquoi pas ? Dufour s'y est intéressé et a voulu gonfler ses ventes en appelant Macron à la rescousse.

@Daniel : 

Et si vous repreniez sérieusement l'idée de DRD : une émission secondaire « Arrêt sur les mots » ? Ce serait passionnant et tellement utile !

En 2008 les banques mettent le monde à genoux , en 2018 les français donnent un blanc seing à un banquier ne serions nous pas frappés par le syndrome de Stockholm . Excellente émission grand merci 

Ce type est la personnification du pendule de Foucault.. (le bouquin, pas l'objet).

Très bonne émission. J'ai même acheté le bouquin du coup.

Mmmhh.. cette fable des abeilles, sans avoir fait d'étude en éco ni en philo, je la connais, et comme dit quelqu'un dans les comms (pardon je ne me refais pas tout le fil, en plus le site est tjs aussi mal foutu à mon sens, et le forum initial était plus adéquat), elle fait substrat de pensée depuis longtemps en mettant en forme une base commune à tous les humains qui est de profiter de l'autre, en parallèle avec la coopération et l'atruisme. 

Le micron fut déféré à la présidence pour évacuer ces derniers termes du fonctionnement général du pays, lui prêter une pensée profonde ou complexe me paraît hasardeux: il a bien tout gobé et il restitue plus ou moins bien, selon qu'il est en verve ou pas (ou sous coke?) .

Son manque total d'empathie pour tout autre que sa caste confinant à la sociopathie l'aide bien à détruire le modèle social mis en place en 45, ce qui est son but avoué, le mot 'social' lui donnant vraisemblablement des boutons. 

Enfin, lui, ses conseillers, et sa clique, bien sûr: il faut toujours des relais de pouvoir et des aiguillons par derrière. 

Bref, cette émission agréable permet de mettre un peu en perspective et en mots... voilà tout.  

j'avoue que devant son phrasé finkelcrotien je n'étais pas allé jusqu'au bout . Théorie intéressante , même si tirée par les cheveux . Mais il y a une chose que je ne vois nul part et pourtant qui me semble évidente , c'est que l'altruisme est la forme la plus évoluée de l'égoïsme plus intelligente  et on les voit toujours en opposition , et ça je ne le voit théorisé ou raconter nul part du moins pas a ma connaissance , c'est a croire que le mal de l'homme c'est sa bêtise . Etc c'est vrai que lorsque je regarde  Macron , je n'ai jamais vu quelqu'un d'intelligent .Plutôt, vicieux , rusé , manipulateur , mais surement pas intelligent , les mots ont un sens quand même !

Livres passionnants de Dany-Robert Dufour sur Mandeville, son influence, ses effet sur l'évolution de la société : L'individu qui vient, La cité perverse, le Divin marché où il est question également d'Edouard Bernay neveu de Freux et inventeur du marketing aux USA; Son invitation ici est une excellente initiative car il est peu invité, " la caste" n'aimant pas ceux qui dévoilent leur façon de fonctionner. Merci !

Je confirme que l'édition de la Fable des abeilles présentée et commentée par Dany-Robert Dufour vaut le détour. Et pour ceux que ça intéresse, ne vous laissez pas décourager par DS qui parle de 500 pages : la Fable en elle-même est très courte et rapide à lire

En complément de l'émission, cet article du Monde Diplo d'il y a un an rédigé par Dufour.

émission intéressante comme d'habitude,mais il y a un problème de taille. Le peuple est dans la rue mais pas un seul sur le plateau.On est entre nous,les gens intelligents qui pensent pendant que les gueux se battent pour changer la société.

émission intéressante comme d'habitude,mais il y a un problème de taille. Le peuple est dans la rue mais pas un seul sur le plateau.On est entre nous,les gens intelligents qui pensent pendant que les gueux se battent pour changer la société.

Emission très intéressante sur le fond quoiqu'un peu embarrassante avec le côté prophétique de l'invité.

Merci pour cette émission très intéressante.

Je suis un peu étonné d'entendre que "Mandeville est tombé dans l'oubli". 


Le "bon peuple" des étudiants en économie dont je fis partie il y a quelques décennies en a entendu parler tant et plus pendant les cours d'histoire de la pensée économique. Il était en effet présenté comme l'inspirateur de la "théorie" de la main invisible d'Adam Smith.

Je ne pense pas être le seul à n'avoir pas appris grand-chose à écouter M. Dany-Robert Dufour.


Par ailleurs j'ai beaucoup de mal à voir dans le prince-président autre chose qu'un pur produit de la haute finance. Ni plus, ni moins.



L'émission est intéressante mais il faut bien reconnaître qu'elle est parcourue par un malaise implicite qui assombrit le message. Je ne dis pas que M. Dufour est complotiste mais il y a dans sa façon de mettre en avant son analyse, a minima, et peut être par maladresse, une réactivation des techniques du discours complotiste (je ne m'attarde pas dessus, D. Schneidermann semble en être bien conscient qui aiguille la conversation sur ce point plusieurs fois).


Ce que je m'explique mal, dans la mesure ou je suis tout prêt à croire à la sincérité de M. Dufour, c'est pourquoi celui-ci n'adhère pas à la thèse la plus simple, j'aurais tendance à dire la plus philosophique, qui voudrait que Mandeville soit non pas un penseur de l'ombre (mastermind) mais simplement un philosophe qui dit quelque chose de très vrai et très profond sur la nature humaine. Il n'y a pas besoin pour valider les théories de Mandeville de postuler qu'il est lu sous le manteau par un petit cercle initié depuis les glorieux autodafé du 18ème, mais simplement d'expliquer qu'il avait sans doute très largement raison sur le fonctionnement intrinsèque du capitalisme et du libéralisme ; tellement raison qu'on peut très bien appliquer sa pensée sans l'avoir lu, car ce n'est pas une "recette de M. de Mandeville" mais plutôt un principe qui gouverne ce mode d'organisation de la société dans l'absolu.


Dommage donc que l'idée illusoire d'avoir trouvé un fil explicatif presque magique à ce qui se met en place depuis les années 80 cache l'idée réellement intéressante de M. Dufour : on sait déjà très bien (et depuis Mandeville au moins) tout ce que cette théorie économique et sociale a de nocif. Reste la question, comment s'en prémunir ?


Merci malgré tout pour cet entretien stimulant.

Je m'attendais à une énième interview mortellement ennuyeux d'un pompeux philosophe : en fait, il s'agit plutôt d'un analyse de texte pas forcément convaincante, mais très stimulante, merci !

Merci pour ce bon moment  !

Edward Bernays, le père des relations publiques et de la fabrique du consentement, me semble lui aussi être un des maîtres à penser de notre président et de M Attali (dont l'extrait que vous avez diffusé prouve que le rapport de ce dernier sert aujourd'hui de base à la politique Jupitérienne).


Merci à M Dufour pour la découverte de l'oeuvre de Bernard De Mandeville. C'est à croire que depuis Mandeville on utilise toujours les mêmes vieilles recettes... La manipulation serait depuis longtemps en marche ?

Un régal ! 


Mais Mandeville est connu !  Je n'ai pas lu sa fable sur les abeilles, mais je l'ai si souvent croisée que j'ai fini par penser que je l'avais lue !

Encore Merci. La conclusion concernant la théorie des trois classes est très interessant. Merci pour le travail salutaire de M.Dufour !

Pardon pour le Hors Sujet, mais il me semble qu'@si est passé à côté de ce sujet plutôt marrant:


https://www.lexpress.fr/actualite/medias/le-gilet-jaune-casseur-de-rmc-est-il-un-troll_2052142.html


Le pauvre Bourdin s'est fait piéger par "Abdel de Nanterre", un troll pathologique et radiophonique qui sévit sur les ondes depuis les années 2010: le gars se présentait comme un GJ "casseur" désespéré parce qu'il ne peut offrir de cadeaux à ses enfants à Noël, et expliquait à un Bourdin interdit - mais avec un oeil sur la courbe d'audience en train de virer au rouge - que "ce n'est pas une manif, c'est la guerre!"


Le problème, c'est qu'on pouvait entendre le même chez le sulfureux "Maurice", vieux routier de la "libre antenne" il y a 7 ans glorifier la branlette, la gonflette et les grosses bagnoles!


Pour ceux qui veulent rigoler:


http://www.mauriceradiolibre.com/_pages/auditeurs-le-feuilleton-des-heros.asp?id=8





Bon. L'interview de DS le révèle bien : ce monsieur a du mal à faire la différence entre hypothèse plausible, voire intime conviction d'une part, et fait avéré d'autre part.  Approche intéressante (et divertissante) mais elle est bien celle d'un philosophe.  Je préfère tout de même celle, plus scientifique, des historiens, sociologues et autres  journalistes d'investigation qui, eux, s'ils travaillent sérieusement, la font clairement, la différence.

Bonjour,

Comme toujours merci pour cette emission passionnante. Pour informations simplement, des auteurs comme Jean Baudrillard et Clément Rosset (si mes souvenirs sont bons pour ce dernier) évoquainent souvent la Fable des abeilles dans leurs analyses sociologiques pour l'un et morale pour l'autre. Dans le but de comprendre le devenir de nos sociétés modernes pour le premier, l'impossible ethique pour l'autre. Merci beaucoup à M. Dufour de s'atteler à la publication d'une oeuvre pue connue en effet qui aprés celle de Machiavel, Nietzsche ou d'autres joue un rôle de demystification qui, selon Deleuze est l'une des vertus de la philosophie...

Macron n'est que de la com' ,un message publicitaire , ça aurait pu être valable dans les trente glorieuses , tout le monde voulait une machine a laver , et d'ailleurs il a été élu un peu sur cette promesse . Et d'ailleurs c'est le premier message des manifestants , plus de pouvoir d'achat . Mais le mode de manif utilisé cette fois ci , et le temps de réaction du pouvoir , a permis de s'arrêter et de discuter et là malheureusement , on s'est vite aperçu qu'il y avait des moyens de se passer de l'élite . Puisque le produit qu'on nous vendait pour le summum du produit I tech indispensable était de qualité médiocre et n'était même pas capable de contenter un seul de nos besoins vitaux . On pourrait comparer Macron a un I Phone sans réseau au sahel... Il sert a rien !

Une petite précision : je viens d'écouter le discours de Gérard Collomb. Il n'y est à aucun moment question d'hubris. Voir ici : https://www.youtube.com/watch?v=kDZIvGrJ8kM

Intéressante interview mais je vois chez ce monsieur le même point aveugle.


Le fait qu'il face une fixette sur l'affaire Fillon en faisant de ce dernier le favori  soi-disant des élections avant l'affaire Pénélope, je n'y crois pas une seconde, et qu'en face il n'y aurait eu que Le Pen comme véritable adversaire qui est en France bien plus détestée qu'appréciée par l'ensemble du corps social.

Je regrette parfois le fait que Macron est en fait volé cette élection, la presse macroniste parlait même de Hold-up en "volant" bien plus de voix a gauche qu'à droite au final sa non présence aurait permis de démontrer que la France n'appelle pas de ses vœux la droite conservatrice ou l'extreme droite fascistoïde au pouvoirs bien au contraire.


Encore ce tropisme de certains même ici que je vais finir par analyser comme une envie sourde et non assumée de voir la France beaucoup plus de droite qu'elle ne l'est et qu'elle ne l'a jamais été.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.