64
Commentaires

Ma demi-heure à Europe 1

Ça faisait longtemps ! Je viens de faire une expérience oubliée depuis longtemps : j'ai pris un bain de médias traditionnels. Je sors des studios d'Europe 1. Oui, Radio Lagardère. Guillaume Durand m'y a invité pour évoquer l'éviction de PPDA, et l'arrivée de Ferrari. Je ne sais pas s'il y a un rapport avec le départ d'Elkabbach, mais enfin, oui, invité.

Derniers commentaires

Je ne viens de lire cette chronique que maintenant, un mois plus tard. Avec le recul, elle n'en est peut-être devenue que meilleure. Très bon, Daniel. Une chronique comme je les aime, un peu cynique, un rien désabusé, mais très pertinente. A lire et à relire.
Excellent texte, monsieur Schneidermann. Mais ce n'est pas avec ce genre de tableau qu'on se fait des amis dans le métier. C'est ce qui donne à cette chronique son côté "Cyrano de Bergerac sur les bords", je trouve, car :
"Eh bien ! oui, c'est mon vice.
Déplaire est mon plaisir. J'aime qu'on me haïsse." (acte II, scène 8)
Il vous restera l'affection des @sinautes. C'est déjà ça.
le landerneau journalistique franco-français s'agite comme si la fin de PPDa était un évènement d'importance internationale.
Ils regardent en se demandant qui sera le prochain, et peut-être certains penseront-ils sauver leur peau en évitant d'égratigner le Château.
rien de nouveau sous le soleil en France depuis Louis XIV
Si ce petit peuple dont vous parlez (et auquel je crois soyez en sur) qui ne parlent qu'entre eux et seulement d'eux; vous invite sur un plateau. Ne serait ce pas que vous en faites partie ?
Le sujet avait il vraiment de quoi vous faire déplacer ? J'aime votre description de la demi heure Europe mais je me demande surtout pourquoi y avoir été. Uniquement pour pouvoir nous écrire ce croustillant instantané d'Europe ? Je reste perplexe, je vous apprécie beaucoup et je suis souvent d'accord avec vous mais là je m'intéroge. C'est trop bien écris pour que je puisse vous en vouloir et puis j'ai entendu dire que les la radio comme la télé avaient un coté addictif dangereux. Vous décrochez, la rechute fait partie de la thérapie, cette chronique sera peut être la fin de la cure !
Amicalement
Nina
EX-CE-LLENT...

Par contre, le titre sera peut etre à revoir, "Voyage dans un monde dont on ne sort jamais" ... mmmh!? ... ce sera plutot, "Voyage dans un monde où on ne retournera jamais" ?..

La perle du texte : Se retrouver là, dans la maison de Pascal Sevran, avec un grand brûlé du SMS.
Très belle chronique.

Daniel, si tu voulais ne plus jamais être invité à Europe 1, je crois que c'est réussi!! :)
On se croirait au bon vieux temps du BBB.
Magnifique texte, j'ai adoré
c'est surement parce qu'il y a une vrai transparence dans cet article que plusieurs personnes l'on adoré aussi. C'est avec ce type d'article que je comprend vraiment la porté d'internet et la liberté d'expression retrouvé.
bonne continuation
dites
vous auriez pas l'impression de vous mettre en scéne???

vous prendriez pas une posture de paria?

une pensée pour le marathon juridique de denis robert.
Ahah ah, merci radio potins, inflitrée incognito parmi Lémédia, et qui vient ensuite tout raconter aux asinautes avides de savoir comment ils sont, tous ces gens, dans la vraie vie...

Marrant, dans cette chronique, vous reprenez votre style romancé, moins journalistique... Vous ne vous seriez sans doute pas permis ça à la télé. C'est aussi pour ça que c'est sympa, Internet...
Merci Daniel.
Ouahou vous avez côtoyé Benoît Duquesne, l'homme à la moto ? Cet Albert Londres des temps modernes ? Cet Orwell du XXIe siècle ?
Ça c'est votre force , Daniel : vous êtes invité par Europe 1 , sûrement pour vous "attraper" dans leur système , vous coincer dans le bal médiatique entre une pub et une annonce de foot.Si vous êtes là à ce moment là , c'est que vous approuvez tout ,même ça , doivent-ils penser.
Et vous , vous racontez TOUT, vous ne cachez rien . Alors je dis bravo . C'est votre façon de ne pas adhérer, de lutter contre ce système où le pouvoir politique et le pouvoir médiatique sont acoquinés. Les journalistes dinent aux ordres...

JF Kahn avait aussi été très fort dans son passage sur la moulinette de Canal plus. http://www.arretsurimages.net/contenu.php?id=454
C'est toujours émouvant et magnifique de voir des grands documentaires sur les civilisations disparues, la larme à l'oeil, l'article me fait cet effet la, hein ? mon oreillette me signal que les grands média n'ont pas encore totalement disparu ? l'article est un peu en avance, mais ça ne serais tarder ...
Magnifique moment de littérature, Balzac, le plus souvent, faisait moins bien... Merci Daniel !

Des papiers comme celui-ci c'est une gourmandise pour vrais gourmets, un bonheur sans partage...

***

Ce qu'ils racontent en permanence, c'est leur histoire, celle d'un monde dont on ne sort jamais.

Le showbiz est une caste de privilégiés bien refermés sur eux-même. Ils font tout entre eux, créés leurs réseaux et leur language, fils de untel, dîgne héritier du talent de l'autre...
Elle est où l'égalité dans tout ça ? Faîtes attention, consanguinité entraîne dégénérescence :p

Bravo pour l'article, belle empathie de l'auteur (bonne introspection préalable aussi sans doute;). J'ai découvert de nouveaux aspects de ce milieu, merci.
ouai fait attention en scooter car on ne sais jamais jusqu'où ça peut aller :)
Tout ce ceci me laisse dubitatif. Dubitatif sur la pertinence de faire un billet à chaud sur votre passage à Europe 1.

Je m'explique. Si vous souhaitez amener une voix différente sur les médias dans lesquels vous êtes invités, sachez que c'est la cas. Vous avez amené des angles, vous avez dit des choses habituellement absents de ce genre de talk show/info/débat.

ALors, raconter les coulisses derrière, c'est bien, c'est fort, mais ça peut dissuader les cadors des médias de faire appel à vos services, qui, visiblement les intéressent.

Après, la question est simple quel est votre but ? Etre une voix différente, discordante, sur les antennes ou profiter de chaque invitation pour démonter la machine juste après sur @si ?

La première option me parait plus déterminante pour le pluralisme des médias, désolé pour vos chevilles. Pour ce qui est de l'arrière court, ne brûlez pas vos cartouche, faites un livre tous les deux ans.
Très jolie chronique.
Au fait, pour écouter l'émission en question : c'est là :-)

Anthony
*********
Jour de deuil, la censure a gagné, Didier Robert jette l'éponge
http://rue89.com/2008/06/11/denis-robert-jette-leponge-clearstream-dit-sa-surprise
merci de nous parler de PPDA et des problèmes d'hymens,
(Merci à mr Daniel Schneidermann qui lui avait appuyer un peu sur la tête lors d'une émission ASI...)
**********

Nous pouvons revenir aux choses sérieuses:
le salaire des cadres de la presse,
où fait il bon vivre en France?
Carla, pillule ou stérilet? enceinte?

Merci les journalistes.
Moi je tiens à saluer votre exploit Daniel : passer une demi-heure chez le caricatural Guillaume .Durand ! Même pas si on me paie !
(parallèlement je viens de découvrir la disparition de l'émission "le bateau livre".. et j'ai la rage !!!)
Sans rapport avec ce qui précède...

Je viens de lire les "vite-dit" et quelque chose m'a heurté encore plus que d'habitude: les copies d'écran des journaux.
D'abord, la Une du Figaro dans l'enquête de Dan sur le cd de la poupée du petit nerveux.
Puis la même Une dans le 9.15.
Puis la même Une mais cette fois à propos de PPDA.
Ouf!

C'est une pub clandestine pour nous inciter à lire le Figaro? ;-)

Bon, ce n'est pas ça qui m'a heurté mais ça m'a fait prendre conscience de quelque chose...

Sur cette Une , une pub de Breitling (vue 3 fois, donc!) (j'ai d'ailleurs fait une mauvaise blague à ce propos sur un autre fil !)
Juste dessous, une page avec PPDA et une énorme pub de YSL avec V. Pérez en gros. Vue la grosseur de la photo, j'ai hésité une demi seconde à comprendre si l'info traitait de Pérez ou de PPDA !!!
Et ce n'est pas la 1ère fois que les photos de journaux sur Asi nous montrent ces pub gigantesques.

Alors?...

Les abonnés ne sont finalement pas le seul moyen de financement?
Vous n'avez pas pu résister à passer de la pub mais seulement en cachette?

Je sais, j'exagère et ça n'a sûrement aucun rapport avec de la pub clandestine.
Mais j'avoue que ça me gêne.

Car, que je navigue avec Opéra ou Firefox, je n'ai jamais de pub, elles sont squizzées par le navigateur.
Avouez que c'est paradoxal que le seul site où " l'on me force" à voir de la pub soit justement Asi, un site vivant sans pub !!!!

Alors, je ne sais pas, mettez un cache blanc ou noir sur ces pub, surfez avec un autre navigateur qu'Explorer, faites ce que vous voulez, mais épargnez-nous cela!!!
Merci

PS.
Si ce sujet a déjà été abordé ailleurs, désolé, je ne l'ai pas vu!
Cher Daniel, cette chronique me laisse un gout bizarre sur les yeux! On dirait un poisson qui est sorti de son étang pour parler aux vaches qui broutent dans le pré; Le monde de l'info sur Internet est il si différent de l'info sur les ondes ?
J'espère que Benoit Duquesne est resté un bon camarade, il a toujours fait des blagues vaseuses déjà au collège ou nous usions ensemble nos fond de pantalon et ensuite comme responsable du "Chti" à l'école de journalisme de lille ou il m'est arrivé de le croiser encore une ou deux fois. Il a un bon fond...
Mais c'est assez rigolo de voir que vous lancer quelques boules puantes ou au moins un peu de poil à gratter dans les endroits sacrés ou on vous laisse entrer à nouveau, c'est prometteur pour @si, cela veut dire que votre route devient moins étroite, dans quelques temps tout le monde voudra venir faire un arret chez vous. Alors ne montrez pas trop les dents quand vous rentrez chez les autres, même s'il faudrait rentrer avec une masse pour casser les vieilles lunes.
Salut,

Ben, voilà du bon Daniel ! Très bon papier. Comme quoi, il peut revenir souvent vers des cieux plus raisonnables tout seul...

Tu as raison Daniel, ils sont dans leurs bulles. Celles des Pariguots...

Cela m'amène à une autre question d'ailleurs, là, juste à l'instant.

On critique (à juste titre) souvent les Politiques d'être des cumulards.

Mais, dans ce monde merveilleux du journalisme à la mode Française, c'est pas pareil ?

On peut sans ambages découvrir que machin est là, et aussi là et puis et encore là.

Où se trouve dès lors la bonne information objective si c'est du possible ?

Tous ces messieurs, ces gens sans jambes comme PPDA, ne font qu'alimenter les courses aux audiences, rien d'autre.

Et puis pour finir. On impute presque toujours des agissements de Nicolas SARKOZY dans ces paniers de crabes. On peut juste écrire, que cela arrange bien certains de lui faire porter trop souvent le chapeau pour des agissements dont il n'est en rien à l'origine. C'est la méthode des lâches dans ce milieu des "m'as-tu vu ?"

Alors Daniel, tu as bien fait de créer ta presque indépendance. Ben voui, tout de même, sans "nous" ceux qui s'abonnent chez toi, tu ne serais pas là où tu es non ?

Quelque part, c'est cela qui est magique d'ailleurs. On paye enfin pour ce que l'on veut lire et découvrir, c'est pas comme la redevance...

Daniel, un seul mot, continue à être aussi bon, je reviendrai ainsi souvent lire tes petits papiers croustillants.

A plus

JD
gueulante.fr
Liftt 123 n'a peut-être pas tort: si DS était encore sur la cinquième, est-ce qu'il se ferait le même genre de remarques sur les "médias traditionnels"?
Non, sans doute pas, d'où finalement l'utilité de son éviction pour lui permettre d'avoir un nouveau regard sur les choses...

Sur le sms, quelque chose me gêne: quand DS raconte l'obsession de Raffy sur ce sms en attendant d'entrer dans le studio, c'est assez drôle. Puis on passe à autre chose: ce sms, c'est maintenant loin et on s'en fiche un peu...
Et puis non, Raffy, semble en reparler au moment de partir, près des scooters.
Pourquoi pas... ça l'obsède vraiment, hein?! .... allez au revoir Raffy!
Mais non, DS ne s'arrête pas là et c'est là que ça devient gênant: il se moque depuis le début de cette obsession ridicule des gens de l'Obs ("Mais oui, Serge, mais oui. Fais attention en scooter, tout de même") mais en fait, l'air de rien, il ne peut s'empêcher de nous donner quand même les deux versions sur ce fameux sms.
Si c'est vraiment aussi ridicule, il fallait s'abstenir de nous les donner, ces deux versions. Dans ce cas, on y aurait vraiment cru au désintérêt de DS.
Parce que là, on sent plutôt qu'il est content d'avoir quelque chose de croustillant sans assumer pleinement le fait de nous donner cette pseudo info.
Daniel, je pense qu'il ne faut pas trop se plaindre. Raffy aurait tout autant pu vous parler de ses théories sur l'assassinat de JFK pendant toute cette soirée. 4 mois, pour le Nouvel Obs, qu'est-ce que c'est ?
merci pour cet article qui montre bien la vie envase clos des médias. je comprends mieux pourquoi ,moi qui étais un auditeur d'europe 1, je ne peux plus guère supporter cette radio; sans doute est elle trop conformiste
Cher M. Daniel Schneidermann

Vous avez participé de toute votre hauteur au grand manège cynique des médias. Aujourd'hui, vous êtes sur internet et êtes libre de vos critiques. Vous portez un jugement sombre sur l'état actuel de nos canaux médiatiques. Vous avez bien raison. Vous auriez pu le faire plus tôt.
On a enfin le secret du SMS
Je brulais d'envie de le savoir car je n'ai jamais douté de la véracité de ce sms. Mais la si j'étais Serge Raffy j'aurais moins peur des sports extremes comme le scooter que de DS.
c'est amusant tout ça ???... ou c'est à pleurer... les deux un peu... démocrite, déjà, était un peu mélancolique, bileux... il choisissait de rire aussi, de se moquer plutôt... faîtes attention aussi en scooter et ailleurs...
Il y avait une chronique économique dans Charlie Hebdo intitulée "la vie des grands fauves", il y a eu "les nouveaux chiens de garde" de Serge Halimi, & maintenant vous et Europe 1.
Que doit-on tirer comme conclusion de votre chronique ? Que les médias traditionnels sont tenus par une petite poignée de personnes ? Que vous en faites encore partie ?
Ce qui m'inquiète le plus, c'est que vous acceptiez de perdre votre temps à aller bavarder de la disparition du 20 heures de PPDA. Franchement, qu'est-ce qu'on en a à faire ? Seuls les auditeurs d'Europe 1 et les téléspectateurs de TF1 peuvent être intéressés.
Y en a-t-il aussi qui sont abonnés d'ASI ? Ou alors, est-ce comme vous nous l'avez doctement expliqué, une petite chronique people pour faire un peu grimper l'audience de votre site qui stagnerait ?
Talasrum
http://thalasrum.over-blog.com
En début de lecture, je n'aimais pas. J'avais l'impression d'une aigreur, de ragots. Et puis, progressivement, j'ai compris ce que je lisais: un texte courageux, littéraire et éclairant.
Excellent la chronique de "Lémédias dans leur bulle".
J'ai adoré ! Raffy et le SMS, c'est à mourir de rire, tellement c'est grotesquissime.

Rêvons un peu: il faudrait qu'ASI envoie des taupes chroniquer de l'intérieur tous ces paquebots. On appellerait cela "Jurassic Media".
Toutes ces attaques contre le foot me font dire que DS ne devait pas exceller en EPS...
J'en connais un qui ne passera plus la porte d'Europe1!! :-)
Daniel,
j'ai rarement lu un article aussi "joliment" écrit.
... des articles de Florence Aubenas m'ont fait cet effet;
...
c'est là qu'en voulant vous faire un compliment... je vous vexe...
(j'espère que non mais je ne retire rien).
...
En tout cas, vous n'avez pas l'air de regretter cette atmosphère là (lémédias traditionnels) ! Et c'est tant mieux.
après vous vous étonnez qu'on sursaute en vous apercevant... tant de mépris et de condescendante à propos de vos confrères, forcement ça laisse des traces...

ceci n’est pas un message d’un auditeur d’Europe 1
je ne vois pas de mépris de la part de Daniel.
whaa, c'est d'une tristesse "noire"... On jurerait que ce papier a été écrit par Houellebecq.
Un peu le "théâtre de la cruauté", cette chronique... Le vide de l'ambition derrière les masques... Un monde qui n'existe que pour survivre, comme tous les mondes, et qui s'inquiète du plus insignifiant remou solaire? Nos élites journalistiques, souvent heureuses du grand souffle qui balayait la morne plaine de la vieille France, commenceraient-elles à craindre la tornade? Par chance, en cas de disette, il reste à écrire le nième bouquin sur les secrets du Président, ça vaut toutes les indemnités de départ...
Merci Daniel de nous avoir relaté les préoccupations du microcosme journalistique parisien.
Rien à voir avec la baisse du pouvoir d'achat de nos compatriotes !!!
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.