124
Commentaires

L'ingénieur, le policier, et la sorcière

Commentaires préférés des abonnés

Je ne suis pas sûr qu'Olivier « les masques ne servent à rien [et autres billevesées] » Véran incarne tellement plus la Raison que le gourou marseillais. Même si certes, lui porte une cravate.

De manière générale, c'est un peu le problème avec les déb(...)

Passant dans la pièce dans laquelle mon épouse s'obstine à regarder les "informations" j'ai entendu le jean-baptiste marteau dire (vérification faite grâce au replay de france2 - 11'43) : " ...ce qui devient une tradition estivale...." en parlant des(...)

Je vais être hors sujet je sais... affligée par l'indigence des "nouveautés" de la Matinale d'Inter. Une petite nouvelle : Polony ! ET UNE VIRGULE SONORE DIFFERENTE... (avec itw du compositeur, 'tention, c'est chiadé)... SUPPRESSION DE LA RUBRIQUE EN(...)

Derniers commentaires

"Ce que les émissions perdraient en anxiogène, elles le gagneraient en moelleux du tapis rouge déroulé devant les cerveaux disponibles."


Ben non, l'anxiété créé par le spectacle de la violence rend le cerveau plus perméable à la publicité et booste la consommation de produits de réconfort.

Oui Daniel on sait que tu ne supportes pas Charlie qui lui même ne te supporte pas.... D'autres choses plus importantes ????

Une petite occasion d'épingler Charlie Hebdo et d'évoquer une interview expéditive . Pourtant , si on lit le le texte ,on lit :" Peu de temps nous avait été accordé pour l'interview " .

RTL, la radio qui fait du Bolloré, comme beaucoup d'autres, sans même appartenir à Bolloré ?

L'article de Charlie Hebdo est écrit par une ancienne d'arrêt sur images : ça vaudrait peut-être le coup de lui passer un coup de fil

Non pas entre les deux personnes en question, mais entre les deux mondes qu'ils incarnent, et dont l'opposition est en train de se cristalliser autour de la mise en avant de la science et de la "raison", contre les "pulsions", et les rêves d'ailleurs et d'autrement.


on est pourtant bien dans une fausse dichotomie; Véran n'incarne la raison qu'en apparence; il est le bras droit (ou gauche peu importe) d'une politique sanitaire qui se donne des airs d'être basés sur la raison mais qui est en grande partie construite contre l'état de la recherche et le consensus scientifique; contre les avertissements répétés d'une grande partie du corps médical et scientifique; basés sur des croyances anti-scientifiques; croyance en la primauté de l'économie sur la vie; croyance dans une politique appuyée sur le controle social et la repression plutot que la pédagogie et la confiance; croyance dans des vieux dogmes hygienistes remis en cause depuis un an et demi ("les virus respiratoires se transmettent par les mains epicétout"). Je ne sais pas si il est tout ça malgré lui; puisqu'il apparait évidemment très "raisonnable" quand on le compare à ses collègues Macron; Blanquer; Lemaire ou Vidal; mais il est certainement complice de tout ça.  Il y a quelques mois encore Raoult recevait Macron. Il y a quelques mois Macron décidait de ne rien faire contre une vague épidémique hors de contrôle contre l'avis d'à peu près tout le monde.  

Et avec la vaccination on est rentré dans l’ère de la "solution miracle"; on voit les effets du "vaccinez vous et tout rentrera dans l'ordre" d'une population qui a déja completement perdu pied avec la réalité et qui bouffe des pates de vermifuges pour cheval au petit déjeuner; et qui même arrivée à l'hopital suffocante va jusqu'à refuser les soins et l'expertise du corps médical dans son ensemble. Face à un discours sans nuance; aveugle; adressé à des enfants; on a un miroir un autre discours sans nuance; délirant; et qui prend au pied de la lettre ce sophisme de la solution parfaite. Malheureusement la réalité; même si elle n'est pas si sombre; est difficile à avaler; non tout ne rentrera pas dans l'ordre; en tout cas pas avant une durée impossible à déterminer; le vaccin fait bien son boulot; et il est crucial; mais il ne nous sortira pas à lui tout seul du virus; il faudra continuer à adapter son mode de vie à l'épidémie; il faudra continuer à faire attention aux autres; il faudra prendre des mesures pérennes pour aleger au maximum le poids de ce virus sur la société et arreter d'anticiper l'avenir à une semaine. Malheureusement le déni; la colère aveugle; et la pure pensée magique semblent avoir remplacé toute pensée critique, et ça sur tous les sujets.

Nous avons fait appel à des personnalités fortes, des professionnels capables de mettre en abyme l’actualité comme Yves Calvi, Eric Brunet, Pascal Praud, François Lenglet, Julien Sellier ou Cyprien Cini 


Que des hommes...


En revanche, entre Véran et Raoult, c'est de l'irréconciliable qui se creuse chaque jour, sous nos yeux. Non pas entre les deux personnes en question, mais entre les deux mondes qu'ils incarnent


J'ai beaucoup de mal avec (l'idée de mondes représentés par) Véran et Raoult...

Ja ja endlich wieder zusammen


Nous rentrons d'Allemagne avec notre moisson de livres d'occasion

de quoi se chauffer vu la frigitude qui sévit à Strasbourg tandis qu'en Suède les communes victimes de la canicule peuvent demander des aides gouvernementales


Et là devant nos yeux passent un camion avec dessus dans l'arrière benne deux mecs portant des drapeaux, l'un Français avec la croix de Lorraine, l'autre Allemand

et de temps en temps le mec au drapeau Français faisant le signe hitlérien

et parmi les piétons des gens qui répondent à ce signe

une foule de piétons sur le trottoir en direction du tramway : une foule bigarrée de couples chevelus avec leurs enfants et de petits gars bien mis en complets sans veston sniffant bien la milice


Tout le monde il est gentil, tout le monde il est beau

tout le monde il est uni le temps d'une manif contre la privation de liberté


et moi ruiné jusqu'au plus profond de mon être par cette communion des contraires

comme si les aimants n'avaient plus de pôles,

comme si le bois attirait l'acier et si l'acier attirait la pierre

un peu les images des Témoins de Jehovah où le lion se repose à côté de l'agneau dans une confraternelle animalité


Un jour Frank Zappa fatigué que son public réagissait comme des imbéciles à ses musiques fit soudain le signe hitlérien et le public toujours aussi bête répondit

et Frank Zappa quitta aussitôt la scène


Et même si RTL joue au Ne degré du concept, reste les images de ce qui est inconciliable

la proximité des policiers qui jouent aux souricières et que Darmanin défend jusqu'au mensonge

le Raoult dont la conscience semble inaltérable

etc etc

RTL assume quand même une ligne éditoriale qui penche à droite, plutôt qu'une ligne équilibrée avec des personnages comme Calvi qui dénonçait il y a 18 mois les pleurnicheries des personnels soignants, Brunet, Praud ou Lenglet à l'antenne et en mettant en scène pour dans sa publicité un policier dont toutes les études sur leur vote montrent qu'il penche plutôt dangereusement à droite, un Véran, le petit lèche-c*** jupitérien, et Raoult l'ami de la droite et pas seulement en région PACA (proche des de Villiers, Dupont-AIgnan, Sarkozy, Macron, Muselier, Estrosi, Ciotti, Douste-Balzy, Gaudin notamment)

Manque plus qu'une photo avec Le Pen et Macron !

Avec comme titre : "Cherchez la différence !"

Ça aurait de la gueule ! Et, gros avantage, ça nous ferait rigoler ... ou pas.

Plus Rousseau s'exprime moins ça me donne envie ; dans la période actuelle ce genre de déclaration me parait malvenue : justement le monde crève du manque de rationalité et du retour des croyances, y compris dans le domaine écologique. Et une religion écologique serait aussi néfaste qu'une autre.

Par ailleurs, tirer sur l'EPR je ne vois vraiment pas l'intérêt. Si l'on part du principe qu'on ne va pas pouvoir arrêter 100% du nucléaire mais qu'on tend vers une diminution de la part du nucléaire, c'est un outil à utiliser pour remplacer une série de vieilles centrales.

Donc on a bien besoin de gens pour développer l'EPR.

Puis bon la rhétorique d'opposition femmes/hommes je ne vois pas bien ce qu'elle vient faire ici. 

Sans parler de ses déclarations communautaristes, c'est à croire qu'elle jouait au bingo.

Le probleme c´est que le nucléaire c´est parfait sur le papier. Dans la pratique ca a réservé quelques surprises ici ou là et cela en réservera encore dans les prochaines années en France ou ailleurs. 


Par ailleurs on est censé dans les 15 ans à venir opérer la transition écologique. 


Comment faire si on doit fermer les vieilles centrales toute bringeballantes et dans le même temps en construire autant pour les remplacer lorsque l´on sait que l´EPR a pris 15 ans pour être fabriqué avec toutes les péripéties que l´on connait (et encore il n´est toujours pas en fonction).  

Je suis pour la fin du nucléaire civil mais la transition prévue ne prévoit pas de passer à 0 nucléaire, il n'est donc pas incohérent de préparer la prochaine génération de centrales.

Plus pragmatiquement, si je puis me permettre, je dirais qu'on ne risque pas de pouvoir se passer du nucléaire puisque ce que vous appelez la "transition écologique" suppose d'accroître considérablement la part d'électricité dans le mix énergétique. 


On bascule dans le tout électrique, voiture, climatisation domestique, 5G, fermes à serveurs et data-centers, etc. Or, le seul moyen de produire de l'électricité en masse  pour répondre à cette explosion des besoins en électricité, c'est le nucléaire, qu'on l'aime ou qu'on le déteste.  


Je sais, on va dire mais quid des déchets et des risques, etc et tous ces arguments en sont. Le hic, c'est que les prétendus écolos ne le sont pas tant que ça. Car si je prends le seul cas de la voiture électrique, le même problème des déchets se pose avec encore plus de gravité. Les batteries des fameuse voitures propres supposent de l'extractivisme à outrance pour s’accaparer les terres rares dans les pays pauvres. Par ailleurs, l'enfouissement des batteries est encore plus problématique que ne l'est déjà  l'enfouissement des déchets nucléaires. 


Enfin, s'il existe des moyens de retraiter le "MOC (déchets nucléaires) il n'existe pas de moyens de retraiter les batteries. 


Par ailleurs, je me répète, sorry, mais les batteries du monde tout électrique, on va pas les recharger à l'éolienne (ou alors, faudra faire des formations continues en patience). 


Or donc, avant de se verdir en écolo-bobo, faudrait peut-être regarder comment fonctionne la production d'énergies, qu'elles soient repeintes en vertes, en bleu ou en azur. 


Je portais jusqu'ici beaucoup d'intérêt à Sandrine Rousseau. Mais ce qu'elle vient de dire est d'une telle ineptie qu'elle me fait flipper. Je préfère la rationalité de JLM qui, lui, préconise de planifie la sortie du tout nucléaire en développant toutes les alternatives existantes mais sans nous illusionner sur la fin immédiate du nucléaire, parce qu'on va en avoir besoin pour en sortir, si jamais on en sort et perso, j'en doute très fort. L'écologie politique, c'est comme le bio en agriculture. C'est mieux que pire, mais c'est pas non plus la solution miracle et la propreté 100 %. Surtout, c'est très "incantatoire" et ça surfe sur l'ignorance de choses complexes comme la production de l'énergie. 


Bref, tout ça pour dire que les écolos d'EELV sont tout sauf écolos. A leur décharge, ils sont pour la plupart sincères dans leur parfaite ignorance. Je ne les hais pas, mais je ne voterai jamais pour eux car je ne confonds pas l'argumentaire politique qui leur sert de fer de lance pour se faire élire avec les réalités physiques et scientifiques qu'ils méconnaissent ou feignent de connaître. 


Mais il existe d´autres pays qui ont choisi la sortie du nucléaire et qui ont les mêmes besoins en électricité que la France. Ils sont dans la même problématique, remplacer leur énergie sale en énergie renouvelable. 

S´ils réussissent leur transition énergétique alors pourquoi la France ne pourrait-elle pas se débarrasser de ses centrales nucléaires ?

La question du type de production électrique est-elle déconnectée du problème de la sobriété énergétique et des nouveaux besoins liés aux transports ? Certainement puisqu´elle se pose de la même manière dans tous les pays développés (traduire: gourmand en énergie électrique).

Quant à Rousseau, elle obtient une exposition médiatique presque trop suspecte à mes yeux. Sans me prononcer sur le fond de ses propositions que je ne connais pas, elle m´a l´air de servir d´épouvantaille idéale pour tous celles et ceux qui détestent EELV et de manière générale les idées écologistes. C´est ainsi commode de réduire le mouvement écologiste à cette candidate-punchingball, parfait comme stratégie de discrédit.

en 2012, EELV avait fait "l'erreur" de choisir Eva Joly - qui servit bien aussi de punching-ball (j'en fus témoin dans un meeting...) Résultat très "confidentiel" à la clé... (c'est vrai, quoi, la lutte contre la corruption, c'est pas écolo)


EELV, c'est d'abord un parti de mecs - dont certains "européistes" à fond : cherchez l'erreur !

Bien sûr qu'il existe des pays ayant fait le choix de la sortie totale du nucléaire. Ainsi l'Allemagne qui, du coup, a réactivé ses centrales à charbon et qui, depuis, propage des tonnes de particules fines partout en Europe et jusqu'à Paris. 


Désolée de doucher vos illusions d'énergie propre, mais quand je dis que le sujet de la production d'électricité est complexe, ce n'est pas pour rien. Il faut savoir que la France, 2ème producteur mondial, exporte sa production dans la plupart des pays qui ont renoncé ou qui ne peuvent pas produire de l'électricité non-fossile. 


Il faut savoir aussi que les acteurs dits "alternatifs" qui aujourd'hui veulent vous vendre de l'électricité dite "verte" ne la produisent pas eux-mêmes puisqu'ils l'achètent à EDF à des tarifs plus bas que les coûts de production. Le truchement économico-financier s'appelle l'ARENh (accès régulé à l'énergie nucléaire historique). Dans le genre green-washing à deux balles, c'est le pompon. 


Quant à Sandrine Rousseau en mode épouvantail idéal, je ne partage pas votre analyse. Du reste, on pourrait dire idem s'agissant d'Eric Piolle qui n'est pas non plus très en phase avec la ligne Jadot. Les écolos sont sans doute et généralement sincères dans leurs intentions politiques. Il n'empêche qu'à bien y regarder, la plupart de leurs "solutions" n'en sont pas ou bien sont largement insuffisantes à la réalisation d'une véritable transition écologique. Pisser dans la douche pour économiser la chasse d'eau et autre crétineries de ce type ne permettra pas d'avancer d'un iota ou pire, nous fera stagner dans le grand n'importe quoi le temps qu'on réalise qu'il sont des centristes capitalistiques qui n'entendent nullement remettre en cause les fondements du système capitaliste, alors que nous savons tous que c'est le nœud du problème. 

Ainsi l'Allemagne qui, du coup, a réactivé ses centrales à charbon et qui, depuis, propage des tonnes de particules fines partout en Europe et jusqu'à Paris. 


alors je croyais la même chose (cf mon commentaire plus bas; méa culpa); mais d'après Greenpeace c'est une idée reçue; l'Allemagne avait à la base beaucoup de centrales à charbon c'est vrai; mais la part d'énergie produite de cette manière est quand même en baisse depuis 2013; au profit des énergies renouvelables. ça veut dire qu'en France où la production nucléaire est supérieure; ça voudrait bien dire augmenter la part d'énergie renouvelable petit à petit au profit du nucléaire, mais il me semble toujours que ce n'est possible que dans le temps long; et qu'on est pas près de "sortir du nucléaire" entièrement; parce qu'il n'est effectivement pas question de remplacer le nucléaire par du charbon ou du gaz.

Juste pour préciser: ce qu'on appelle les énergies renouvelables sont essentiellement des énergies nucléaires. Elles sont vendues comme "renouvelables" car on y ajoute une pincée d'hydro, un trait d'éolien et un zeste de photovoltaïque, mais pour l'essentiel, c'est du NUC. Par ailleurs, et je précise que je ne suis pas pro-nucléaire, le NUC est à ce jour la meilleure des énergies dé-carbonées. Oui, je sais, rien n'est pur, rien n'est parfait. Tout ce que je touche, bois, respire ou mange est toxique, pollué et mortel. Du reste, la vie elle-même est mortelle. 

Juste pour préciser: ce qu'on appelle les énergies renouvelables sont essentiellement des énergies nucléaires


Non. Pour la bonne et simple raison que l'uranium n'est pas une ressource renouvelable, à la différence du vent, de la biomasse, du soleil ou des marées. Celles et ceux qui appellent renouvelable l'énergie d'origine nucléaire n'ont pas bien compris le concept.

Très juste, les ER regroupent l'exploitation du vent, des marées, de la biomasse, le photovolt, etc. 


Moi, la question que je trouve essentielle, c'est de savoir si ces "renouvelables" sont écologiques ou pas. Je veux parler de leur impact sur l'environnement et si je prends le cas des seules éoliennes et hydroliennes, je coche la case "NON".  Car elles dévient les courants aériens ou marins, ce qui entraîne des bouleversements graves de l'écosystème, faune, flore et climat. 


Pour construire une pale d'éolienne ou un panneau photovolt, il faut polluer énormément et je ne vous parle même pas du recyclage de ces matériaux, la durée de vie moyenne d'une éolienne étant d'à peu près 20 ans seulement.

 

Bref, tout ça pour dire que le vrai sujet en matière d'énergies et de transition énergétique, ce n'est pas tant le renouvelable mais plutôt le choix du mix-énergétique le moins polluant, qui doit être basé sur l'impact de chaque technologie sur l'environnement à court, moyen et long terme. 


Que ceux qui se nettoient la conscience en s'imaginant à peu de frais que les ER seraient neutres ou "écolos", comme on dit du côté d'EELV,  sont soit des candides très mal informés, soit des idéologues au service des lobbies du greenwashing, et de leur comm reprise en mains par des politiques s'auto-qualifiant "écologistes" alors qu'ils ne font que se repeindre en vert (jolie couleur, au demeurant, mais qui reste artificielle). 


Je vous invite à vous renseigner sur la composition chimique d'une batterie électrique. Vous allez vite déchanter (c'est mon pari) mais surtout, vous réaliserez que ça pose un problème énorme pour l'environnement sur le moyen et long terme. 

Je ne défends pas le NUC, mais je ne mords pas non plus à tous les hameçons repeints en vert. Et je crois qu'une véritable transition, ça suppose un minimum de transparence, à tout le moins de la part des politiques qui en font leur principal argument identitaire et de campagne. 

Surtout, je crois qu'une transition digne de ce nom, ça se planifie minutieusement et que ça ne se vend pas avec des slogans aussi ineptes et irréalistes que  "sortir du nucléaire". 


Bien cordialement. 



Je vous invite à vous renseigner sur la composition chimique d'une batterie électrique


Je connais assez bien le sujet, mais merci du conseil. A conseil conseil et demi : vous devriez vous méfier des idées toutes faites et des poncifs creux sur les énergies, comme, par exemple, les éoliennes qui dévient les "courants aériens" ce qui "entraîne des bouleversements graves de l'écosystème, faune, flore et climat". On peut détester les éoliennes, tout comme on peut détester le yaourt aux fraises, mais on est pas obligé de le justifier par des arguments bancals. Quand on a aucune raison rationnelle de le faire on peut juste dire : "je les déteste, un point c'est tout, il n'y a pas d'explication à rechercher".


Ce sont des sujets complexes sur lesquels des gens sérieux travaillent depuis bien longtemps. Quand j'écris "sérieux", je pense "qui travaillent au lieu de passer leur temps à raconter n'importe quoi sur les plateaux télé ou les chaînes ToiTube pour capter un peu de la lumière des projecteurs". Malheureusement ce ne sont pas ces gens sérieux qui alimentent le plus ces débats importants.

Oui, ce sont des sujets complexes et oui, des gens sérieux y travaillent. Je ne fais pas partie de l'équipe, ne suis qu'une simple citoyenne soucieuse de l'environnement. En revanche, je suis abonnée depuis longtemps  à pas mal de presse produite par ces gens sérieux. Alors non, je ne dis pas n'importe quoi, notamment au sujet des éoliennes et hydroliennes dont VOUS me faites dire que je les détesterais. Pour votre gouverne, je me fiche pas ma de détester quoi que ce soit, y compris le nucléaire. Mon souci, c'est l'environnement et l'avenir. Point.  

L´Allemagne c´est un peu la tarte à la crème des arguments pronuk lorsque l´on parle de la transition énergétique autrement que par le nucléaire. 


Oui l´Allemagne a fait le choix d´arrêter ses centrales qui devraient l´être à partir de 2022. En attendant c´est vrai que l´Allemagne continue à utiliser le charbon. 

Mais il est essentiel de voir la dynamique engagée. 


Que devra faire la France lorsque dans 15 ans la plupart des centrales francaises arriveront en fin de vie alors que d´autres pays ayant engagé leur transition auront réglé la question des énergies fossiles.


Combien faut-il d´EPR pour combler les centrales vieillissantes ? Combien de temps est-il nécessaire pour la construction de nouvelles centrales ? 


Pourquoi ne pas faire le choix de l´investissement dans les énergies renouvelables qu lieu de construire ces centrales nucléaires  couteuse en temps et en argent ?


Quant à l´électricité nucléaire vous dites qu´elle est moins chÈre que l´énergie dite verte. D´autres que vous affirment le contraire. 


Je ne suis pas pronuk. Cependant je pense que les arguments des nucléaristes ne sont plus assez convaincants pour emporter aujourd´hui mon adhésion.

"Oui l´Allemagne a fait le choix d´arrêter ses centrales qui devraient l´être à partir de 2022. En attendant c´est vrai que l´Allemagne continue à utiliser le charbon. 

Mais il est essentiel de voir la dynamique engagée.  "  qui est d'importer plus de gaz de Russie

Vous avez un problème avec la Russie ? Les importations françaises de gaz naturel proviennent principalement de 5 fournisseurs: la Norvège (36% des entrées brutes de gaz en France en 2019) ; la Russie (20%) ; les Pays-Bas (8%) ; le Nigéria (8%). l’Algérie (7%).


Et si on parle de quelque chose autant partir des faits: 

La production d´énergie électrique en Allemagne 2020 1er trimestre (en Mrd. kWh):


Total 141,9


Energies conventionnelles 

total: 69,0

dont 31,5 Charbon, 16,4 Atome, 18,2 gaz


Energies renouvelables  

total:  72,9 

dont 49,5 éolien, 7,9 biogaz, 6,8 solaire


Importation (toujours en Mrd. kWh):

10,3 

Exportation

21,0


source:

https://www.destatis.de/DE/Presse/Pressemitteilungen/2021/06/PD21_275_43312.html 

La production d´énergie électrique en Allemagne 2020  


c'est con nous sommes en 2021   ;   "Electricity fed in from renewable energy sources was down by 23.0%."




et sinon 

La Russie est le 1er fournisseur de l’Union Européenne en pétrole brut  : 27% des imports

La Russie est le 1er fournisseur de l’Union Européenne en charbon ; 46.7% imports

la Russie est le 1er fournisseur de l’Union Européenne en gaz  : 40% des imports


Pour ceux que cela intéresse il y a ce fil Twitter  


oui je sais. Cette fluctuation ne remet pas en cause la tendance de fond.

Ah si, cette différence montre surtout que lors de la pandémie, les sources d'énergie pilotables ont été volontairement réduites pour compenser la baisse de la demande. 

Regarder 2020 ne montre pas une tendance mais seulement un point singulier, très à part de toute tendance.


"Et si on parle de quelque chose autant partir des faits: 

La production d´énergie électrique en Allemagne 2020 1er trimestre (en Mrd. kWh):"

Sans vouloir forcément vous chier dans les bottes, ce qu'il faut regarder c'est la consommation, pas la production... Comparez par exemple la proportion d'énergie nucléaire produite et consommée en France, vous verrez la différence (ce qui veut dire qu'on en vend à l'étranger).


De manière générale, comme rappelé plus bas dans ce fil, les EnR sont "intermittentes", donc si l'on veut pouvoir alimenter les respirateurs aux soins intensifs de l'hôpital, par exemple, il faut pouvoir la stocker, cette énergie, ce qui pour l'instant n'est pas faisable à l'échelle requise. On peut essayer, chercher, mais sans garantie a priori. Pour l'instant, le nucléaire est une excellente source d'énergie "pilotable", qui permet de compenser la volatilité de la production d'EnR (bon c'est pas la source la plus pilotable, ceci dit, pas la plus rapide en tout cas, mais elle l'insigne avantage d'émettre très peu de gaz à effet de serre, relativement aux autres...), au moins le temps de transitionner hors de l'ère pétrole.

Oui je connais tous ces arguments qui sont à chaque fois rappelés par les nucléaristes. Je les trouve d´ailleurs contestables.

Pour ce qui concerne l´Allemagne :

L´Allemagne est exportatrice nette d´électricité (allez voir les chiffres sur le site que j´ai mentionné plus haut), et La France est importatrice par ailleurs importatrice d´électricité. Ce qui signifie qu´il faut considérer l´ensemble comme un système global.  

Par ailleurs, il est clair que la fermeture hative des centrales nucléaires n´est pas le bon choix pour ce qui concerne l´Allemagne certainenement une fermeture repoussée à 2030 faciliterait la transition, mais en ce qui concerne la France il n´y a aucune fatalité à garder autant de centrales dans nos territoires, dans la mesure où les investissements et infrastructures en energie renouvelable en comparaison avec les autres pays européens (regardez les chiffres allemands!) en sont à un stade embryonnaire.

Il est donc tout à fait possible en France  de fermer des centrales nucléaires tout en respectant les objectifs.


Quant à l ´argument vu et répété comme quoi les énergies renouvelables ne seraient pas pilotables:

A très gros traits, une énergie renouvelable ne signifie pas qu´elle n´est pas prévisible, car on peut tout à fait avec prévoir sa production entre autres avec les moyens de surveillances météorologiques. 

Concernant l´intermittence, les énergies renouvelables ne le sont pas : il n´y a pas d´arrêt globalement brusque de la production d´énergie éolienne et solaire car elle est variable et lissée dans le temps et territorialement.

Donc les ENr sont prévisibles et continues, donc pilotables.

A l´inverse, le nucléaire n´est pas exempt de panne et de maintenance pour autant vous pensez cette énergie pilotable ce qu´elle est, mais vous ne pouvez pas dire qu´elle est prévisible et régulière. Bref je vous renvoie aux arguments de l´association.

Je vous renvoie aux arguments entre autres de l´association negawatt qui sait mieux expliquer tout cela que moi.

"il sont des centristes capitalistiques qui n'entendent nullement remettre en cause les fondements du système capitaliste, alors que nous savons tous que c'est le nœud du problème. "

Sandrine Rousseau est passablement marxiste et je l'ai entendu dire en interview qu'il faudra en effet sortir du capitalisme. Son parti/pays la laisserait-elle y procéder tranquillement ? Je ne crois pas, pour autant il faut rendre à César(ine) ce qui est à lui(elle).

> Mais il existe d´autres pays qui ont choisi la sortie du nucléaire et qui ont les mêmes besoins en électricité que la France. Ils sont dans la même problématique, remplacer leur énergie sale en énergie renouvelable. 


Le fait que les énergies renouvelables soient pour la plupart intermittentes et non pilotables fait qu'il faudra TOUJOURS les compenser avec autre chose (une énergie permanente et pilotable). Sur ce plan, une carte vaut mieux que de longs discours : voici les émissions de C02 liés à la production d'électricité en Europe en 2020 :


https://www.youtube.com/watch?v=jYWUykIKY0k


C'est pas compliqué, il n'y a que quatre pays en vert : la France (qui compense avec le nucléaire), et le trio Suède-Norvège-Islande (qui ont des capacités hydro-électriques, énergie pilotable, capacités géographiques que la plupart des autres pays n'ont pas). Tous les autres pays compensent avec des énergies fossiles.

Pour l'instant, hors hydro-électrique, on a donc pas 36 solutions : "plus d'énergie renouvelable" = soit "plus d'énergies fossiles", soit "plus de nucléaire". C'est inévitable. Et tant qu'on ne saura pas stocker l'énergie efficacement, ce sera le cas.

Un autre diagramme qui permet peut-être de mieux voir le problème de ces énergies renouvelables à forcément compenser.


quoi qu'il arrive; et que ce soit souhaitable ou non; c'est une très mauvaise idée de vouloir sortir du nucléaire si c'est pour qu'elles soient remplacées par des centrales à charbon; comme je crois ça s'est passé en Allemagne. C'est vraiment pas le moment de produire encore plus de C02.  Je ne sais pas si c'est réalisable d'aller vers une moindre consommation électrique; mais ça me parait pour le moment aussi illusoire de vouloir sortir du nucléaire rapidement sans passer par des modes de production de l'électricité beaucoup plus polluantes en C02; et produire moins de C02 c'est l'urgence absolue.

Je me permets de pointer du doigts quelques erreurs que vous avez dites dans votre enthousiasme : 


"tout ça pour dire que les écolos d'EELV sont tout sauf écolos."


Alors ça c'est le poncif habituel de tous les partis qui découvrent l'écologie depuis quelques années. Je peux comprendre que vous y croyiez vu que tous les partis le répètent à longueur de journée mais c'est faux. EELV n'a pas que des bonnes idées mais ça reste le parti le plus porté sur une politique tout-écolo actuellement.



"Je préfère la rationalité de JLM qui, lui, préconise de planifie la sortie du tout nucléaire en développant toutes les alternatives existantes mais sans nous illusionner sur la fin immédiate du nucléaire"


Et c'est quoi la différence avec EELV du coup ? Je vous mets ici un extrait de leur site, qui doit dater des élections PR 2012 vu le texte : 


"

2/ L’arrêt progressif mais définitif des 58 réacteurs nucléaires français.

Le démantèlement aura lieu de façon régulière à partir de 2012, sur la base de 30 années de fonctionnement par réacteur, en commençant par les installations les plus dangereuses comme la centrale de Fessenheim. Un scénario réaliste consiste à envisager une diminution progressive de la production nucléaire, moins forte dans les premières années puis un rythme de plus en plus soutenu à l’horizon 2020-2032. Ce scénario doit être en accord avec le développement des mesures parallèles (développement croissant des renouvelables et des efforts de sobriété et d’efficacité énergétique) et permettre de réduire au maximum l’écart entre la production des renouvelables et la consommation finale à compenser avec des centrales fossiles.

"

Donc comme vous pouvez le voir, ils avaient prévu de faire ça sur plus de 20 ans voire 30 ans (vu qu'ils "accélèrent" après 2032 en ayant commencé en 2012). On ne peut pas dire que ce soit un arrêt du jour au lendemain.



"Il faut savoir aussi que les acteurs dits "alternatifs" qui aujourd'hui veulent vous vendre de l'électricité dite "verte" ne la produisent pas eux-mêmes puisqu'ils l'achètent à EDF à des tarifs plus bas que les coûts de production"


Non il y a de vraies offres d'électricités vertes.

https://www.enercoop.fr/blog/actualites/nationale/les-offres-delectricite-verte-et-larenh-savoir-demeler-le-vrai-du-faux-avec-enercoop

 Vous avez bien sûr raison . Ce n'est pas si facile que cela de sortir du nucléaire. Que proposer à la place de peu coûteux et peu polluant ?  En fait  ,Sandrine Rousseau ne semble pas tenir compte du contexte mondial.  La France (ou le dirigeant)  décide et le monde entier se pliera à cette idée géniale . Mais , il n'en  n'est rien . Si l'énergie est trop chère ,pas sûr que la production se développe . Les classes populaires seront les premières touchées par une énergie  rare et chère  cf le mouvement des gilets jaunes qui a démarré avec la protestation contre une taxe sur le diesel.

"Nous avons fait appel à des personnalités fortes, des professionnels capables de mettre en abyme l’actualité comme Yves Calvi, Eric Brunet, Pascal Praud, François Lenglet, Julien Sellier ou Cyprien Cini"  Des professionnels ??? C'est une blague j'espère !!Ces mecs ne doutent de rien vraiment.

Dans la France de 2021, un milliardaire peut acheter une radio, la vider de la quasi totalité de ses journalistes sans ne cela n'emeuve pas plus que cela la profession. 

Alors une campagne publicitaire dans laquelle  Veran représente la Raison est juste gagesque.

Les ficelles de leur propagande est tellement grosse que l'on pourrait leur écrire le texte d'avance.

Je suis prête à parier un roudoudou que Roussel va devenir  l'homme de gauche adoré des médias maestream....

Passant dans la pièce dans laquelle mon épouse s'obstine à regarder les "informations" j'ai entendu le jean-baptiste marteau dire (vérification faite grâce au replay de france2 - 11'43) : " ...ce qui devient une tradition estivale...." en parlant des manifs anti-pass.


Cette condescendance ironique, dédaigneuse, renvoyant les citoyens à des activités et festivités folkloriques tous les samedis me fit chercher ma faucille.


Je n'étais pas dans mon atelier. Rassembler les deux outils, un rêve!


La réconciliation n'est pas pour demain.

C'est bientôt les élections.

rien à ajouter

Je ne suis pas sûr qu'Olivier « les masques ne servent à rien [et autres billevesées] » Véran incarne tellement plus la Raison que le gourou marseillais. Même si certes, lui porte une cravate.

De manière générale, c'est un peu le problème avec les débats de société à 2 camps: souvent, il y a d'un côté les voix de leur maître qui débitent d'un air important des éléments de langage concoctés par une agence de comm', et de l'autre des allumés conspiratio-newageux avec des bouquins/conférences/pilules magiques à vendre et qui se la jouent anti-système. Ça met de l'animation, mais ce ne fait pas vraiment avancer un débat, ça fait juste deux camps qui s'envoient des sophismes à la gueule.

Et je ne suis pas d'accord avec Sandrine Rousseau, le monde ne crève pas de trop de rationalité. Mais alors, pas du tout. La rationalité, c'est une condition nécessaire pour qu'il y ait un dialogue, et je ne crois pas que le monde crève actuellement de trop de dialogue.

Aucune réflexion sur le peu d'honnêteté intellectuelle de Charlie, dans la présentation caricaturale de Sandrine Rousseau! Cela m'étonne-t-il ou me confirme-t-il dans l'impression que les piranhas ne sont pas prêts de mourir de faim...

"Nous avons fait appel à des personnalités fortes, des professionnels capables de mettre en abyme l’actualité comme Yves Calvi, Eric Brunet, Pascal Praud, François Lenglet, Julien Sellier ou Cyprien Cini"


Les mêmes qui officient sur Cnews, BFM, LCI, Sud radio, RTL, europe 1, les radios et tv publiques, sans oublier la presse écrite (quotidienne ou magasines....). Bref les mêmes qu'on entend partout tout le temps réciter leurs éléments de langage et leurs mantras... Tu parles d'une innovation! Il fallait bien jouer la provoc sur des affiches pour vendre une grille de programmes identique à celle de tous les concurrents (les "personnalités" étant les mêmes, comme dans un jeu de chaises musicales où on éliminerait personne). Et donner l'impression qu'on va faire du nouveau avec du vieux. 

Re-vivre ensemble? Comme au temps béni d'avant COVID? Retrouver comme dirait l'autre ces moments "joyeux, chamailleurs" où un CRS explose un manifestant, où on pouvait réduire en miette à coup d'ordonnances ce qu'il reste de la sécu, où on pouvait justifier par "le plein emploi" la destruction du code du travail (dixit LREM au moment de la loi sur l'assurance chômage 1er essai, avant covid donc)??? Re-vivre ensemble? Ils ont oublié de faire une autre affiche: à droite le virus SARS-COV2 et à gauche un mec intubé sur un lit d’hôpital. Ca claque ça aussi pour une campagne de com'! Et on faisait comme si rien de tout ça n'avait existé????


Sinon pour les sorcières, il faudrait que Mme Rousseau fasse preuve d'un peu plus de respect envers les gens qui l'écoutent. Les sorcières qui lancent des sorts ça va bien quand on lit Harry Potter, mais quand on est dans le champ politique et qu'on se revendique de l'éco-féminisme, on a un peu plus de respect que ça pour les adultes à qui on s'adresse (car même les "jeunes", oh surprise, sont des adultes, et aiment bien qu'on les traite en tant que tels). Même si je comprends parfaitement ce qu'elle veut dire, ça sent trop à des kilomètres la petite phrase préparée pour marquer les esprits et se démarquer de ses concurrents en cette période de pré-primaire. 

Bref, on sent qu'elle nous prend pour des cons. 

La figure de la sorcière est un symbole d'émancipation et d'opposition au patriarcat. Elles étaient "sorcières" pour le pouvoir religieux et politique.  Elles ont été exécutées au nom d'un ordre moral, celui des hommes de pouvoir. Réduire ça à "lancer des sorts" parce que c'est plus rigolo que les ingénieurs, que ça fait moins "techno" dans une formule destinée à marquer les esprits, comme un slogan, c'est au mieux méprisant, et ça a surtout l'air d'un cynisme politique déguisé en humour (maladroit). 


https://www.franceculture.fr/litterature/la-sorciere-icone-feministe-par-mona-chollet


Ah ah ! Quand je vois la liste de leurs "journalistes", j'ai l'impression de voir le casting d'un cirque.


Dans ma ville, un signe "SS" a été taggé sur le front de Véran. J'avoue avoir ri, même si c'est tellement classique. Peut-être parce que c'est tellement classique justement. 


J'aurais encore plus ri si la personne avait aussi taggé un truc genre une spirale de savant fou sur le front de Raoult. 


RTL veut et croit que la France entière est polarisée autour de ces clivages. Eh ben non, c'est pas le cas.

Les auteurs de la campagne souhaitent-ils vraiment que l'on "revive ensemble" ? 


un mouvement fraternel de ce genre ça a déjà été fait : ça s'appelle "vérité et réconciliation "


;-)

Une série qui dure doit être faite de drames Entreméles de réconciliation. L'intérêt de la presse est d'osciller entre les 2. Si le journal L'Equipe fonctionne toujours c'est aussi parce qu'il y a autant de défaites que de victoires.

" Re-vivre " ensemble  :  les mêmes conneries ?

Je vais être hors sujet je sais... affligée par l'indigence des "nouveautés" de la Matinale d'Inter. Une petite nouvelle : Polony ! ET UNE VIRGULE SONORE DIFFERENTE... (avec itw du compositeur, 'tention, c'est chiadé)... SUPPRESSION DE LA RUBRIQUE ENVIRONNEMENT ... (dénoncé par Charline Vanoenecker... heureusement qu'elle était là pour le faire remarquer). 

Ceux dont vous parlez, Daniel, je ne les écoute ni ne les entends...

Calvi, Brunet, Praud ont plutôt tendance à casser, détériorer, amocher " l' information "  ;  on pourrait dire qu'ils la mettent en " abime ".....

Régis Ravanas devrait se lancer dans une carrière de comique, il en a l'étoffe.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.