13
Commentaires

Libération accusé de publier une chronique climato-sceptique

L'augmentation de l'intensité des cyclones, un consensus scientifique "mis à mal" ? C'est ce qu'affirmait le 18 octobre sur Libération Olivier Postel-Vinay. Dans sa chronique, le fondateur et directeur de publication du magazine d'actualité littéraire Books remet en cause l'influence des changements climatiques sur la fréquence et l'intensité des cyclones, mais aussi le réchauffement climatique lui-même. Un article dénoncé par l'ancien journaliste scientifique de Libération Sylvestre Huet, aujourd'hui journaliste indépendant, qui qualifie Postel-Vinay de "négationniste climatique".

Derniers commentaires

Il ne me semble pas avoir lu sur @si (en dehors de ses mentions dans les forum, notamment via Mr. Djac) quoi que ce soit sur l'excellent Books, qui a eu chaud récemment (appel à dons, passage en bimensuel, etc.).
La façon dont le magazine traite ses dossiers, et tient ses lecteurs informés de l'actualité littéraire mondiale, est pourtant assez unique et toujours intellectuellement réjouissante.
On se contentera donc d'une petite référence dans cet article.

Vivement le prochain truc sur Hanouilla (©Tata Obliv') ou Mort En Déni, qu'on repasse aux choses sérieuses zet importantes...
Chacun son petit péché.

Certains dérapent sur le climat, d'autres sur les énergies renouvelables.

J'ai toujours pas digéré l'article de Huet censé démolir le "scénario 100% ENR" de l'Ademe et qui comportait un nombre ahurissant d'erreurs et d'approximations - du genre "l'Ademe a oublié de prendre en compte les coûts de renforcement des réseaux" alors que l'inverse était écrit noir sur blanc y compris dans le résumé de l'étude, ou "les hypothèses de l'Ademe sur les coûts du photovoltaïque sont trop basses et irréalistes" alors que l'Ademe avait choisi à l'horizon 2050 des coûts à peine inférieurs à ceux des parcs actuellement en construction (cad inférieurs d'environ 20%) ; quand on sait que ça fait 15 ans que ces coûts diminuent d'au moins 10 % chaque année ....

Bref, on aimerait que la rigueur de Huet soit toujours à la hauteur de celle qu'il exige de ses confrères.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Postel-Vinay est un climato-sceptique depuis très longtemps. Déjà dans les années 80 dans Sciences&Vie, alors que l'on en savait pas encore beaucoup, il affirmait que ce n'était que des sottises...
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.