Libération accusé de publier une chronique climato-sceptique
enquête

Libération accusé de publier une chronique climato-sceptique

Réservé à nos abonné.e.s
L'augmentation de l'intensité des cyclones, un consensus scientifique "mis à mal" ? C'est ce qu'affirmait le 18 octobre sur Libération Olivier Postel-Vinay. Dans sa chronique, le fondateur et directeur de publication du magazine d'actualité littéraire Books remet en cause l'influence des changements climatiques sur la fréquence et l'intensité des cyclones, mais aussi le réchauffement climatique lui-même. Un article dénoncé par l'ancien journaliste scientifique de Libération Sylvestre Huet, aujourd'hui journaliste indépendant, qui qualifie Postel-Vinay de "négationniste climatique".



Aura-t-on vraiment plus de cyclones à l'avenir? C'est la question que se pose Olivier Postel-Vinay, chroniqueur à Libération, dans un article paru le 18 octobre. Et sa réponse est claire : non, car les études scientifiques parues ces douze dernières années ont mis à mal un "consensus scientifique" selon lequel il y aurait un "surcroît d'activité" des cyclones. Pour prouver sa thèse, Postel-Vinay, fondateur et directeur du magazine d'actualité littéraire Books, cite un certain nombre d'articles scientifiques et de rapports du Groupe d'experts Intergouvernemental sur l’Évolution du Climat (GIEC).

Chronique d'Olivier Postel-Vinay, 18 octobre...

Il vous reste 94% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.