154
Commentaires

Libé, Fabius, Mediapart, opération noyade

C'est une grande innovation professionnelle:

Derniers commentaires

Je viens de voir le docu-film " A la une du New York Times". Une équipe de tournage a passé un an au NY Times (2010), voici la bande annonce un peu tapageuse mais bon http://www.youtube.com/watch?v=Ua5I7C1m8tM .
La problématique que présente ce film me semble tout à fait adapatée à notre presse écrite nationale (Libération inclu comme ça on voit le lien avec la chronique de M. Schneidermann) : la fin du financement par la publicité, où se situent les journalistes actuels entre enquête de fond ou "donner ce que les gens réclament", le rôle des patrons de groupes médiatiques, la fin du papier pour le passage au numérique, la perception des lecteurs sur les abonnements payants à la presse numérique ... Même si tous ces sujets mériteraient chacun un décryptage bien plus long qu'1h30 pour la totalité.
Je me demandais si ASI avait traité dans un article de ce film ou si quelqu'un l'avait vu et voulait partager son avis.
Attaquer Libération , c'est lamentable. Libération comme le Figaro sont des organes de référence, à leur tête on y trouve des journalistes talentueux comme NicolasDemorand et l'excellent Guillaume Roquette.
Leurs avis sont souvent pertinents, que l'on soit de gauche ou de droite, on ne peut que louer ces deux organes de presse qui nous permettent d'avoir une vision pertinente et objective du monde qui nous entoure sans céder à la démagogie ni au diktat des modes en tout genre.
Je rajouterai que les pages culture de Libé se bonifient d'année en année et que les programmes télé sont magnifiquement agencées.
Evidemment, les asinautes influencés par les bolcheviks de Fakir, siné hebdo ou du monde diplomatique sont nombreux ici à dénigrer Libération de manière indigne, ce sont sans doute les mêmes qui disent beaucoup de mal du dernier album de Didier Barbelivien !!!
Il y a 3 ans je m'amusais à tenir sur facebook une petite chronique à "la manière de Fénéon", voilà ce que j'en disais le 26/01/20Il à propos de la prise en main de la direction par Demorand : " Indépendance mise à mal. Libération est passé de Sartre à Rothschild : La mouche Demorand se pose sur le journal. La faute à la finance."
...!!!
greuuuuu!
Encore un coup de billard à plusieurs bandes, mais qui n'en atteint aucun.
Nos grands journalistes, stratèges comme je suis top-model, persuadés qu'ils vont sauver le monde menacé par tous les extrémismes et surtout par le peuple qui est capable de tout, comme ils le savent depuis la nuit des temps., ne sont jamais à court d'idées pour dire n'importe quoi....

Ils ne parviennent même pas à faire la différence entre la communication et l'information, c'est pourtant la base de leur job. Par contre, pour se faire enfumer pour enfumer leurs récepteurs, ils sont les champions. Ils s'enfoncent, s'enfoncent, dans une sorte de spirale infernale, où ils plongent la tête la première avec une délectation masochiste.

Leur épitaphe est déjà toute tracée :
"Ci-gît le journalisme qui pensait que son boulot n'était pas l'information. "
Demorand va quitter Libé. Il ne supporte plus les jeux de mots...
La Société civile des personnels de Libération déplore une faute : "cet épisode dommageable à l’image de Libération, qui engage la responsabilité de Nicolas Demorand, illustre une nouvelle fois la mauvaise gouvernance du journal. Il confirme l’urgence de l’élection d’un directeur de la rédaction de plein droit, en vertu des statuts de l’entreprise, réclamée depuis le 19 mars par 94% de l’équipe. A nouveau, la SCPL l’exige dans les plus brefs délais".

Il faut agir ! Demorand, démission ! Que [s]Laurent Joffrin[/s] revienne ! Ah non pardon.... Que [s]Serge July[/s] revienne ! Non plus.... Bon, Pierre Marcelle, Président !
Et si on assistait à la fin de la presse papier ? Ces vieux dinosaures qui ne font que relayer les dépêches afp, prisonniers de grand groupes industriels qui les maintiennent sous perfusion. Les petits marquis de la presse traditionnelle en sont réduis à cachetonner sur les plateaux télé pour exister encore un peu et nous servir jusqu'au bout leur immonde soupe néo libérale. Mais franchement, qui lit encore, pour s'informer, Libé,le monde ou l'obs ?
Votre article est excellent et dit bien l'ambiance dans la presse qui court apres l'évènementiel à en bafouer la déontologie .mais les lecteurs ne sont pas dupes; Nous sommes devenus intelligents à force de vous lire et cela personne ne peut l'oblitérer.
Extraits de ses œuvres choisies: " La société n'existe pas, seuls existent les individus". Ou bien: " La révolution française n'a servi à rien. Le travail était déjà fait par la Magna Charta et l' Habeas Corpus". c'est pas du Demorand, c'est du thatcher.
Demorand est un petit con : Maintenant j’en suis sûr .

Je le sentais depuis la fameuse une sur le programme de Hollande une vrai une de Pravda.

Nous en somme aujourd’hui à «il y aurait des noms ».

Souvenez vous de la lettre de Collard du temps de l’affaire Baudis.
Dans l'excellente chanson, Margaret on the Guillotine, le chanteur Morrisey posait une excellente question: "When will you die?" (écoutable ici). Nous avons maintenant la réponse: c'est today.

En guise d'oraison funèbre de la meurtrière de Bobby Sands, je reproduis ici les paroles:

The kind people
Have a wonderful dream
Margaret On The Guillotine
Cause people like you
Make me feel so tired
When will you die ?
When will you die ?
When will you die ?
When will you die ?
When will you die ?

And people like you
Make me feel so old inside
Please die

And kind people
Do not shelter this dream
Make it real
Make the dream real
Make the dream real
Make it real
Make the dream real
Le personnage de dessin animé Buzz l’Eclair est convaincu qu’il n’est pas un jouet mais qu’il lutte pour la survie de l’humanité. Actuellement, les informations circulent à travers le monde à la vitesse de l’éclair, avec un souci de la mise en scène plus que de la mise en perspective. Dès lors, les informations, surtout celles qui sont diffusées en continu, se confondent très vite avec la communication, l’émotion ou la rumeur. L’emballement du système médiatique est certes un signe de sa fragilité et de ses tendances suicidaires puisqu'il y perd en crédibilité. Il n'en n'est pas moins alarmant. Abrutis par le rythme et la masse des informations qui se déversent sur eux, les hommes pourraient subir bientôt une crise d’identité comparable à celle de Buzz l'Eclair, au risque de devenir de simples jouets.
à force de recopier les communiqués de presse officiels & les dépêches AFP ou Reuters, libé n'a plus de journalistes dignes de ce nom... Navrant ! Mais pas si loin de la réalité... Heureusement (ou non ?) subsistent dans ce journal les éternels chroniqueurs... Pierre Marcelle & consors... mon blog
Une seule réponse: Abonnez-vous à Mediapart.
Il y a des offres @SI + Mediapart.
médiapart piégé! c'est plutot libé qui est ridiculisé ,au point de prendre des rumeurs pour de l'info. Pendant le dernier quinquennat ils n'ont rien dit ,sur les affaires,pour pas faire de la peine à Sarko et aujourd'hui ils la jouent chevalier blanc . C'est pathétique. Les bobos en ont pour leur argent..
Dans le documentaire : Les nouveaux chiens de garde, j'avoue avoir beaucoup apprécié le ton violent et bien haineux de l'animal Demorand, parfaitement révélé par la pugnacité des journalistes du documentaire, venu le titiller là où ça fait mal.
Quand à donner un avis sur Libé, j'ai autre chose à faire que perdre mon temps.

Donc, courage à Mediapart !
Le système risque bien de continuer à vous tomber dessus.
Et ne dit-on pas qu'il n'y a rien de plus dangereux qu'une bête effrayée et acculée dans un coin ?

C'est en tous cas l'image que j'en ai du gouvernement, du parti socialiste, et de l'ambiance médiatique générale de collusion avec un pouvoir politique qui semble n'en être qu'au début de sa lente déconstruction, par le truchement des faits et de la justice qui fait son travail avec un courage que l'on doit souligner.

Depuis l'arriviste et cynique Adolphe Thiers, la bourgeoisie méprise le peuple de façon institutionnelle.
Qu'elle soit d'obédience socio-libérale peudo-gauchisante ou conservatrice-libérale, elle n'apprécie guère le poil à gratter qu'on vient lui glisser dans le dos.
En observant l'actu récente, je garde quelque espoir que notre société soit encore pourvue de ses défenses immunitaires salvatrices pour isoler les cellules cancérigènes.
Cellules dont on pourrait imaginer avec charité chrétienne, que les dysfonctionnements soient une résultante "naturelle" de la construction de notre république, de l'économie de marché et de l'absence de règles sérieuses pour protéger les intérêts souverains du peuple.

Quand il y a un trou, il peut y avoir une fuite.
Doit-on reprocher le phénomène à l'eau qui s'y engouffre ou au manque d'étanchéité de la construction ?
Je pense qu'il est grand temps de changer pas mal de choses, en commençant peut-être par porter un regard lucide au niveau national et international, par le biais d'une question très simple :
Qui fait quoi et dans l'intérêt de qui ?

Je vous conseille l'excellent ouvrage La Révolution européenne, de Francis Delaisi (écrivain, économiste et journaliste français) mort en 1947, si wikipédia ne dit pas trop de connerie.
Une étude précise et détaillée de l'organigramme géopolitique et économique de l'entre-deux-guerres, qui colle une espèce de baffe de réalité, tant les faits correspondent scrupuleusement à notre époque.
De là à dire que les forces en présence du siècle dernier sont toujours les mêmes qui agissent aujourd'hui, avec les mêmes méthodes, il n'y a qu'un pas.
Je précise toutefois qu'il faut une certaine ouverture d'esprit, sans tabou, pour lire et comprendre cet ouvrage.
Comme si on venait à nous révéler que dans Star Wars, le clan des méchants n'est peut-être pas celui qu'on croit.

Vaste sujet dont il faudrait pouvoir parler sans malaise et sans haine.
Car en attendant, le traité du grand marché atlantique avec les USA avance à grand pas.
On entend presque le son de ses bottes.
La troïka bienfaitrice pérennise ses investissements idéologiques contre les peuples (au profit de qui?), sur l'autel de l'intégration universelle d'un monde qui ne contiendrait qu'une seule nation (dirigée par qui?)
Si le XXe siècle nous apprend peut-être une chose, c'est bien que le politique ne doit jamais baisser les bras devant les intérêts privés.

La cause de tous est sans doute le garde-fou des émancipations éhontées de certains, comme une espèce vivante qui permet la spécificité locale tout en gardant le contrôle dans l'intérêt unique de son existence...
Le seul doute serait que la gangrène soit tellement installée que l'espèce choisisse elle-même son auto-destruction, en vertue d'un juste équilibre naturel, et du fait que tout ce qui n'évolue pas en symbiose est voué à se conformer à une destruction puis une renaissance.

Bon Dieu... on est loin du sujet là :)
Demorand et le journalisme de rumeurs:
http://www.dailymotion.com/video/x5op8q_demorand-contre-les-rumeurs-best-of_news?start=118#.UWKfDTeTKCU
Ce type est un parfait exemple du principe de Peter.
Oops!
http://www.dailymotion.com/video/x5op8q_demorand-contre-les-rumeurs-best-of_news#from=embediframe
Merci fcha très savoureux
Demorand, Joffrin, Giesbert, Barbier, Dely, Bellay, Olivennes, Journaliste.
Ah si il n'y avait que cela,
En ce moment, les gens après avoir tout dépenser leurs agents dans la pompe à essence, les voilà fort dépourvue pour payer le premier tiers prévisionnel!
Le problème en + de Cahusac, c'est que l'on a l'impression que le gouvernement nous prend pour des moutons.
Je n'ai jamais vue autant la paupérisation se développer. Alors en sortant des affaires prétendre que cela fait le jeu des populistes ! Je crois que c’est leurs jeux à la con qui le fait.
Arx tarpeia Capitoli proxima.
Personnellement, je démens vigoureusement, en bloc et en détails, détenir ou avoir détenu un compte en Suisse ou dans quelque paradis fiscal que ce soit. Je m'indigne contre ces méthodes de chasse à l'homme qui ne sont pas sans rapeller la presse des années 30. A l'heure ou le pays est choqué par le comportement honteux et indigne de Mr Cahuzac qui a trompé les français, mais aussi et surtout ses collègues du gouvernement, je mets en garde contre la tentation du "tous pourris" qui ne profiterait qu'à l'extrème droite. L'heure est au rassemblement des forces de gauches autour du Président de la République dans son combat pour la justice, l'égalité et le bonheur pour tous. Que ceux qui préfèrent s'adonner à l'agitation et aux imprécations (qui rappelons-le ne profitent qu'au Front National), mesurent la terrible responsabilité qui serait la leur si la France venait à tomber dans des dérives populistes faschisantes.
Bonjour, merci pour cette chronique dont je me suis servi pour écrire un billet dans mon blog sur ce que j'appelle "La guerre des Modernes contre les Anciens" dans le monde des médias. Vainquer espéré, le lecteur et le citoyen !
Bonne lecture !

lemigoblog.blogspot.com/
Salmon :
« Mes propos, qui se voulaient une libre contribution au débat toujours nécessaire sur les formes et sur le langage politique, ont été détournés de leur sens par une mise en page grossièrement accusatrice contre Jean-Luc Mélenchon, accolés à un titre, « l’épuration éthique », qui va bien au-delà du registre des jeux de mots dont Libération s’est fait une spécialité pour relever du soupçon infamant, une photo sournoise et dégradante qui rappelle les procédés de la presse d’extrême droite »

Tout est dit.
Il y a le fond et la forme.
Pour ce qui est du fond tout le monde ignorait qu’il y avait manipulation, et c’est ce qui est évidemment le plus grave.
Mais ce qui est étonnant c’est que les bons apôtres de la forme du discours de JLM qui ne parlent jamais du fond, voire suggèrent qu’il n’y en a pas, qui explique le vote du FdeG comme le vote béat d’un « groupe d’adorateurs inconditionnels de l’idole » qui en sont à traquer des propos supposés antisémitismes chez Mélenchon ou plus sournois dénoncent ces accusations pour mieux les justifier par le durcissement du discours du PG, qui jouent les vierges effarouchées devant le mot » salopards » que le co-président du PG n’a même pas prononcé n’aient rien trouvé de scandaleux à cette « épuration éthique » et cette photo qui effectivement rappelle les procédés de la presse d’extrême droite.

Libération aujourd’hui continue sur sa lancée avec Fabius.
Soit Il répand une fausse rumeur ce qui gravissime, soit il a piqué le travail de Médiapart ce qui est tout aussi glauque.
Je pense aux journalistes de Libé qui ont une conception éthique de leur métier, qui ne sont pas obsédés par Mélenchon et qui doivent être bien malheureux de la ligne éditoriale fétide de Demorand.
L'affaire Cahuzac, suivie je l'espère de beaucoup d'autres, n'est possible que dans le contexte de la démission complice et servile de l'ensemble des media main stream, que par contraste la minorité de journalistes honnêtes et-ou courageux révèle au grand jour Malheureusement, l'entreprise de décervelage est si avancée qu'on pourrait fort être réduit à méditer le mot de David Rousset: " les hommes normaux ne savent pas que tout est possible".
Fabius dément avoir un compte "en Suisse".
Ok, ok, mais ailleurs ?
non, je ne sors pas
gamma
j'étais un peu gêné pour le journaliste du doc de Pierre Carles où Demorand lui assénait: lisez libé, lisez libé, lisez libé...

le journaliste devrait retourner le voir et lui montrer la une d'aujourd'hui en lui disant: j'ai lu libé, j'ai lu libé, j'ai lu libé
"superbe opération" ?? On verra bien si il y a une quelconque véracité dans cette rumeur mais dans l'immédiat c'est surtout un gros pétage de plomb de Libé. Que signifie cette surenchère ? Finalement ça aurait été plus simple si le projet de reprise de Libé porté par Plenel il y a quelques années avait fonctionné... Ca leur aurait évité de faire des unes sur des rumeurs d'enquête du site du plus célèbre moustachu de France.
Personnellement je crois que ce matin Libé a fini de me désespérer...
Deux ou trois choses :

Plenel a twitté plus d'une fois ce WE :
- il a retwitté un article de Christian Salmon au sujet d'une interview bidonnée accordée à Libé.
- il a aussi twitté ce matin pour renvoyer à un article en accès libre signé de sa main sur le cas Libération. Au menu : rumeurs, violation du secret des sources, Libé fait très fort.

Je trouve le matinaute assez peu sévère avec ce journal pour lequel il écrit, d'autant que dans sa chronique à Libé de ce matin traitant de Mediapart, sa tête de turc Apathie et un journaliste du Monde en prennent pour leurs grades mais on connait l'historique de DS avec Apathie et Le Monde mais le reste de la chronique se fait très générale.

Quant à Rue89, faux pureplayer racheté par le groupe Perdriel et qui possède l'Obs', ça fait bien longtemps que ce site ne sort plus rien au point que son audience s'érode selon une étude de Médiamétrie.
La réponse d'Edwy Plenel... http://blogs.mediapart.fr/blog/edwy-plenel/080413/liberation-fabius-et-la-rumeur
Si j'étais abonnée à Libé, je me désabonnerais immédiatement !
Franchement Daniel, ne me dites pas que vous êtes naïf au point de penser que Médiapart ne s'intéresserait au "cas" Fabius que depuis quelques jours...
Je suis femme au foyer, je fais de la politique par procuration (france inter, @si, médiapart...) et chaque fois que j'entends parler de comptes en suisse je ne peux m'empêcher de penser à Fabius... c'est peut-être irrationnel mais ça doit signifier quelque chose non ?
pas plus tard qu'hier soir je dis à mon mari "il paraît que médiapart a un autre gros poisson du gouvernement dans ses filets... tu as une idée ?
- "Fabius" !
vous voyez ??

Cela dit, Honte à Libé, Vive Médiapart !!!!!
Ce qui fait surtout pitié, c'est que les députés se disent qu'ils vont peut-être remplir correctement leur déclaration de patrimoine...

En même temps, tout manquement à cette déclaration n'étant pas sanctionnable, aux termes de leur règlement, ils peuvent s'asseoir dessus et jouer au chevalier blanc, cela ne coûte rien.

Que Libé soit une publication de divertissement avec sa titraille humoristique, cela doit faire depuis la sortie de la photo officielle de serge July embrassant Nicolas Sarkozy que je le dis. Il n'est jamais trop tard pour ouvrir les yeux.
Tiens, en voilà une qui va (encore) être conspuée par Libé, Demorand, Solférino et leurs ouailles : Eva Joly (qui appelle à manifester le 5/5 aux côtés de Méluche)
http://www.dailymotion.com/video/xyts4r_eva-joly-j-appelle-a-manisfester-le-5-mai-au-cote-de-j-l-melenchon_news#.UWJ3zVeY5fF
C'est juste lamentable...
Petite note : pourriez-vous indiquer les copyright des images utilisées dans les chroniques ou ailleurs sur le site ? Les oeuvres d'art n'ont pas vraiment vocation à illustrer un propos, et si c'est le sort qui les attend, au-moins pourrions-nous citer leurs références.
Même pour envelopper le poisson... Non merci.

Ça s'appelle faire la pute. Et mes excuses pour les personnes honorables qui en font un gagne-pain. Pas confondre avec Libé.
J'adore : Libé "Pravda solférinienne" : http://www.despasperdus.com/index.php?post/2013/04/08/Lib%C3%A9ration%2C-la-Pravda-du-parti-solf%C3%A9rinien
Libération donne une leçon de l'usage des guillemets et du point d'interrogation.

Sur la Une Internet, à côté de
Fabius dément "la rumeur" lui "attribuant un compte en Suisse,
on trouve :
Bettencourt : vers un non-lieu pour Sarkozy ?

La rumeur n'est pas une rumeur, tout en étant une rumeur, quant au non-lieu, on l'espère, quoique... le point d'interrogation laisse des doutes.
Comme ça le lecteur peut comprendre ce qu'il veut et Libération ne rien affirmer et tout dire.
En vente partout !
Plenel dit que "Libé a perdu la tête" Libé qui peu à peu fait du "Voici",du "Closer".Libé qui veut vendre et vendre et qui vend de moins en moins.Qui donne en première page une place de choix à une info,pardon,une rumeur ,donc un truc non vérifié.Libé que j'aimais bien avant;mais c'était avant.
[large]Libération = Piège à cons![/large]
Il est con, mon petit doigt. Il me dit que je ne devrais pas me fendre la poire. Que Libé est un vrai journal de vraie information. Qu'il ne fait pas dans la rigolerie. Oui, il est vraiment très con, mon petit doigt.
C'est quand même incroyable que Libé manque à ce point de journalistes dits "d'investigation" qu'ils se retrouvent à enquêter sur les éventuelles pistes de leur confrères de Mediapart !!! Le pire étant qu'ils arrivent à en faire une double page en les citant. Leur but : surfer sur la vague "tous pourris" tout en décridibilisant le travail d'autres journalistes. C'est juste fourbe.
Je les imagine très "péteux" à Libé, pour en arriver là.
Ils font n'importe quoi, aboient à tout ce qui ne va pas dans le sens de ceux qui sont au pouvoir (les ex comme les nouveaux), puis pour faire diversion et montrer qu'eux aussi, ils savent faire du journalisme d'investigation...
Donc ils investiguent sur les investigueurs ? C'est du "Détective" ça nan ? ;o))
Bien dit.

Et Libé qui se vautre dans sa déchéance, inconscient du spectacle écoeurant qu'il donne, croyant bien nuire. Pourtant, il est reçu que la veulerie en public ne rapporte que des Légions d'honneur, jamais de l'estime. Mais peuvent-ils comprendre ça, ces journalistes privatisés ?
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.