32
Commentaires

Libé dévoile une petite faiblesse bancaire de Hamon

Après Jet 3, le produit miracle commercialisé par BNP-Paribas, voici Helvet Immo. L'affaire, suivie par deux journalistes de Libération, vient de faire l'objet de l'ouverture d'une information judiciaire pour "pratiques commerciales trompeuses". Des pratiques qui n'ont pas ému le ministre Benoît Hamon si on en croit un courrier dont le contenu est révélé aujourd'hui par Libération.

Derniers commentaires

Faut vraiment être très con (ou mal informé) pour souscrire à un prêt en franc suisse pour un achat immobilier en France !
Finalement, ils n'ont que ce qu'ils méritent – aucune loi ne protège les gens contre leur propre connerie.
La fin du fil du forum montre bien que nous allons avoir de plus en plus de mal à s’apitoyer sur le sort des gens qui... bah... spéculent !
Un petit coup de geule qui n'a rien a voir avec la choucroute mais falait bien le mettre qq part :

Il n'y a que moi que ca ennerve, ces 'vite dit" qu'on peut pas commenter ?
Evidement, ma prose interstellaire ne merite pas obligatoirement l'eternité, m'enfin je trouve que ces dernier temps, DS abuse des edito 'vite dit' qui lui permettent de ne voir personne contester, par exemple, que Bergé a vraiment viré qq.
En plus, sur rue89, y-z-ont droits de causer, eux !!! Ouuuinnnnnn !
Bonjour
Même si le comportement "socialiste" de Hamon m'importune, je vois dans cette divulgation une opération rattrapage aux branches de cet ignoble Libé, rien de plus. N'est pas Médiapart qui veut !!!
Franchement autant je suis plus que sévère avec les banquiers autant sur le coup "Helvet Immo" je trouve que le bouchon est poussé un peu loin par les clients supposément grugés. Ils ont pris un risque, pas de bol leur pari n'a pas marché. Un peu facile de se découvrir "insuffisamment informé" tout soudain. Il va sans dire que si la parité avait évolué dans l'autre sens personne n'aurait eu l'idée de ne pas profiter de l'aubaine.

Il y a probablement dans le lot quelques uns qui ne comprennent pas ce qu'est une parité de change - pour ceux là je veux bien un traitement préférentiel sur ce produit mais lié à une mise sous tutelle, vu qu'ils ne sont clairement pas capables de gérer leurs biens.

Oui la banque pêche par de nombreux et souvent scandaleux excès. Ce n'est pas une raison pour dédouaner les clients sur leurs mauvais investissements.
Sinon, puisque c'est un fil dédié à Libé, ce ne sera pas totalement HS, voila un article (gratuit) assez symptomatique de la façon dont va être traité Maduro par les médias français jusqu'à clôture de la campagne présidentielle : "c'est une marionnette de Cuba et des frères Castro: il suit leurs instructions à la lettre. Il radicalise son discours pour conquérir les groupes les plus extrémistes du chavisme mais au fond c’est un faible", dixit la députée Maria Corina Machado, figure de l'opposition, fille d’un puissant industriel, proche des putschistes d'avril 2002, reçue en 2005 par W Bush à la Maison Blanche et inquiétée par la justice au Venezuela pour un financement de son mouvement par le National endowment for democracy (NED) qui dépend du département d’Etat nord-américain.

Le canard de Demorand ouvre ses colonnes à des gens de qualité, les lecteurs et la SCPL vont être ravis (je n'ose imaginer ce que ça donne au Monde, je ne trouve plus mes bottes d'égoutier...).
J'ai dû un jour emprunter de l'argent à la banque. On m'a proposé taux fixe ou taux variables. Ma mère m'avait menacé d'intervenir auprès du banquier si je choisissais taux variable, j'ai pris taux fixe. Aujourd'hui je sais pourquoi.
Les pauvres moyens épargnants ont spéculé et ont perdu? Ils veulent qu'on les rembourses? Normal, on rembourse bien les banques quand elles perdent...
Y a bien des abrutis pour aller au casino...
Deux interprétations :
- un des rares ministres de l'aile gauche du PS au gouvernement est aussi laisser-faire que ses petits camarades sociaux-démocrates pur jus.
- c'est une vile attaque pilotée par Libération pour discréditer l'aile gauche du PS et empêcher qu'un authentique socialiste (de Solférino) avec de vraies cellules de gauche dedans prenne la place de Ayrault.

Entre les deux mon coeur balance, je vais la jouer à pile ou face.
Demorand est-il tellement à la traîne de Mediapart qu'il cherche à tout prix à avoir lui aussi un ministre à son tableau de chasse ?
Après la rumeur Fabius, on essaye de mouiller Hamon dans une affaire où il n'a pas joué un bien grand rôle.

Par ailleurs, s'il y a matière à critiquer sévèrement les pratiques commerciales des banques (explosion des frais bancaires, Jet3 où il y a vraiment à redire), sur le coup de Helvet Immo, j'ai un peu de mal à avoir la moindre compassion pour les "victimes".
A moins de pouvoir prouver qu'ils n'ont pas été informé que le prêt était contracté en Francs suisses, ils ont agi en parfaite connaissance de cause. Attirés par les faibles taux d'intérêt comme les mouches par la merde, ils n'ont surement même pas réfléchi aux conséquences économiques de ce qu'il faisaient, et maintenant ils veulent le beurre et l'argent du beurre ? Sur des "investissements" Robien/Scellier hors fonds propres en plus ?

Franchement...

Edit : les portraits de Libé sur les "victimes" valent leur pesant de cacahuètes. Quelques citations quand même...
«Il nous a dit qu’on pouvait payer moins d’impôts en effectuant un placement»
«Le reste est payé par le loyer versé par le locataire, et en plus vous faites des économies d’impôts»
Voilà... je crois que tout est dit.
et ses pubs qui emballent ces merdes dans un bas de soie...
Voilà une fois encore, le discrédit jeté, par deux journalistes, dont les patronymes indiquent une origine plus proche de la mafia sicilienne que de la vraie France, sur une banque qui a permis à de nombreux entrepreneurs et particuliers de mener à terme des projets ambitieux.
Citons pour mémoire, le plus grand d'entre eux, un certain Bernard Madoff, qui un jour espérons le, sera réhabilité pour ce qu'il a apporté de positif au monde de la finance.
En proposant des emprunts abusivement qualifiés de toxiques par des économistes atterrants, BNP Paribas a permis à des millions de gens d'accéder à de magnifiques maisons de plein-pied dans des lotissements où l'on connait encore le sens des valeurs importantes comme le travail, le goût de la haie bien taillée et de la piscine en kit .
Hé, ho, j'ai un compte à la bénèpe, moi.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.