157
Commentaires

Les télés à Toulouse : dérapages et tartinages

"L'émotion et la traque". Voilà comment BFM TV résume la "tuerie de Toulouse" qui mobilise presse et JT depuis lundi. Un individu circulant à scooter a tué trois enfants et un professeur dans une école juive de Toulouse lundi 19 mars. Ces assassinats interviennent quelques jours après la mort de trois militaires dans la même ville et à Montauban.

Derniers commentaires

Citation :
Les terroristes, assassins de soldats de l'armée française et d'enfants devant une école, sont des musulmans fanatiques, des islamistes se réclamant du Djihad et d'Al-Quaida, ayant fait leurs classes criminelles au Pakistan et en Afghanistan. Selon certains médias, ils seraient également proches d'une organisation récemment dissoute Forzane Alizza. Une organisation bien connue du mouvement identitaire puisqu'elle avait manifesté en 2010 contre les Assises sur l'islamisation organisées par le Bloc Identitaire et Risposte Laïque.

Ce tragique épisode apporte une nouvelle preuve du danger de l'islamisme. Contre lui, au nom de la civilisation européenne et de la France, le Bloc identitaire continuera de se battre en première ligne pour le réveil des consciences et des énergies.
Et de plus en plus de français souhaiteraient quitter le Pays de Gaulle, pour les mêmes raisons ...
Ainsi donc, le coupable n'était pas le Yéti néo-nazi.

Ainsi donc, l'assassin n'était pas influencé par les « idées nauséabondes du racisme et de la xénophobie » comme le proclamaient les Mélanchon, Bayrou et autres Joly.

Ainsi donc, le réveil est cruel pour tous les illusionnistes du « vivre ensemble » de ce pays, médias et politiques.
Finalement, à vous lire tous, vous êtes tres tolérants ... Sauf si on a des idées differentes des votres !
(ha l'ouverture d'esprit de la gauche bobo ...)
Quelques minutes de LCI ce matin :
- témoignage téléphonique d'une voisine à qui on demande ce qu'elle a "vu et entendu". La brave dame fait preuve de beaucoup de bonne volonté et explique que la police a téléphoné très tôt le matin pour lui demander de rester chez elle et de ne pas ouvrir ses volets. Du coup, elle finit par raconter qu'elle suit les événements.....à la télévision.
- question posée à un expert : le journaliste pose une longue question, dans laquelle il évoque, entre autres, l'arrestation du suspect à Kandahar et les services secrets pakistanais qui, même s'il ne sont pas toujours fiables, en ont informé leurs homologues français. L'expert commence sa réponse en rappelant.... que Kandahar est en Afghanistan.
Je ne suis pas convaincu de l'utilité des chaînes d'information continue pour l'information. Par contre, pour la poilade, difficile de trouver mieux.
Au moins, ils ont la décence, contrairement à France 2, de nous épargner le témoignage téléphonique d'une voisine terrorisée et en pleurs demandant à être évacuée...
les jeunes pop connectés ne semblent pas sévir ici (ou très peu)... on respire.
J'ai lu que dans un pays scandinave, les suédois je crois, pour montrer leur tolérance, laissent des individus défiler en faisant le signe nazi. En vacances du côté de Carthagène l'an dernier au moment du carnaval, j'ai vu un char avec des slogans à la gloire de Franco et dessus les hommes en uniforme franquiste faisant le salut fasciste. J'en étais ulcéré et suis parti.
Je suis tolérant sur tout le reste mais pas sur le fascisme! On sait trop où ça nous mène! Ce mouvement se développe sur le côte obscur et malfaisant qui sommeille en chacun; il est plus facile de développer la haine que l'amour. Un documentaire passé récemment sur Fr 2, montrait comment le nazisme est monté tranquillement et insidieusement dans la population. Tranquillement est une façon de parler car les milices éliminaient systématiquement les syndicalistes et politiques qui les gênaient.
Voilà pourquoi je dis qu'il faut être intolérant avec l'intolérable.
être tolérant, c'est accepter que quelqu'un d'autre, puisse penser differement ...
Manifestement, pour certains, sur le forum, vous ne l'êtes pas vraiment !
Ma maxime: il faut être intolérant avec l'intolérable.
Par expérience, j'ai vu que lorsque l'on se montre tolérant, on se fait bouffer!
Et bien soit , je suis isolé !
Attendons les prochains sondages ...
Je suis comme ... Une majorité de français, qui revendique un éritage culturel, religieux, historique, tres tolérant, mais qui n'accepte pas ce qui se passe autour de nous .
ça choque quelqu'un ? Ou bien êtes-vous tous aveugles ...
C'est marrant, la TV française dit que c'est un français d'origine algérienne, alors que les TV étrangeres, comme RTP, dit qu'il est de nationalité palestinienne ...
Dans le genre on se plante dans l'information, même dans l'humour. La une de Charlie Hebdo de la semaine va faire un flop
http://www.charliehebdo.fr/la-une
Bonjour
Bravo Sébastien pour votre abnégation à regarder ces lavages de cerveau.
Ce matin, au réveil, ma radio m'a distillé pendant très peu de temps (je l'ai immédiatement arrêtée) que ça y est, le meurtrier a été repéré !!!
C'est un coup d'Al-Qaida.
Heureusement que ce groupe terroriste existe, on peut lui faire revendiquer ce que l'on veut, comme à Karachi.
La manipulation est en route.
Trouvé dans Libé, sous la plume de Vincent Giret :

//S’en tenir au deuil, participer à l’élan républicain, reconnaître son effarement devant l’infini possible de la folie des hommes, il n’est d’autres impératifs catégoriques après le drame de Toulouse. Chacun pressent pourtant la fragilité d’une «trêve» décrétée par la plupart des candidats, comme si elle n’était qu’un prolongement de la politique par d’autres moyens. Les uns se drapent dans une posture d’hyperprésident, tout à leur représentation, d’autres brûlent d’impatience de revenir aux joutes de la campagne, et quelques-uns ont pu laisser entendre qu’un «climat» ou des «mots» auraient pu fabriquer l’infernale mécanique de ce fait divers. Ces derniers commettent l’erreur la plus grave, une faute même. C’est le président du Crif, Richard Prasquier, qui, brutalement accroché au réel, l’a dit avec la force de l’indignation : «L’homme qui a tiré un gosse par les cheveux pour lui loger une balle dans la tête ne l’a pas fait parce qu’il a entendu telle ou telle remarque au sujet de l’abattement rituel !» Il n’est en effet ni sérieux, ni digne de lier les drames de Toulouse et Montauban avec les poussées de fièvre de la société française.

Passé le temps du deuil, chacun pourra reprendre le débat critique, indispensable à maints égards, sur les accrocs aux principes républicains constatés lors du mandat de Nicolas Sarkozy. La vérité impose de dire aujourd’hui dans la clarté que ces problèmes se posaient avant et après Toulouse et Montauban. Exactement dans les mêmes termes.//

Je lis Libé depuis sa fondation. Jamais je n'aurais pensé y lire une telle prose, aussi bornée.

Quant à Prasquier, un compulsif de l'indignation... Bien sûr que ce n'est pas l'abattage kasher qui a poussé le tueur. Mais il avait bien une raison, et qui vait à voir avec l'antisémitisme, ou alors c'est qu'il est myope et a confondu cette école avec un stand de tir !
Ce soir l'émission de France Inter Le téléphone sonne était une nouvelle fois consacrée aux assassinats de Toulouse et Montauban. Parmi les experts invités, le "criminologue" Xavier Raufer, né Christian de Bongain, ancien des mouvements Occident et Ordre Nouveau. S'agissant de commenter un crime raciste, quel à-propos !
Bonne analyse de Sébastien. C'est un système médiatique lancé dans un emballement sans limite vers une surenchère à l'audience. Cela concerne tous les médias et désormais le monde politique. On ne sait plus qui précède ou suit l'autre dans un tel flot d'images et d'informations creuses. Il ne s'agit plus d'exposer simplement des faits et d'attendre un complément d'information dument vérifié mais d'occuper l'antenne le plus longtemps possible avec des artefacts si nécessaire. Il s'agit bien ici de créer une émotion sans lien réel avec la fonction d'informer.
A la fac les paris vont bon train pour le prochain épisode. J'ai personnellement engagé quelques euros.
Et oui biziness iz biziness, sans compter l'atrocité de ce qui s'est passé, faut quand même voir tout le cynisme actuel, sur france 2 hier soir, ils montraient une reconstitution de la tuerie avec des images de synthèse, j'imaginais l'informaticien qui s'y est collé, avait-il les larmes aux yeux pendant son travail, recevait-il des conseils ou des instructions d'autres journalistes, bref, si j'étais touché personnellement par un drame pareil, je pense que les médias actuels ne feraient que décupler ma peine, il n'y a plus vraiment d'empathie de nos jours.
Je ne regarde pas la télé. Dans mon zapping radio à 5h du matin j'ai entendu l'animateur ( j'ignore son nom) appeler les auditeurs à téléphoner au 3210 pour témoigner "avec émotion".
Bonjour,

Il me semble que l'on parle peu justement de ces fameuses caméras redevenues de vidéo-surveillance alors que l'on nous les présentait de vidéo-protection très souvent ces derniers temps.

On voit bien qu'elles n'ont protégé personne et n'ont aucunement dissuadé l'assassin.

Elles n'ont pas plus permis de l'identifier.

De plus, on apprend que le tueur portait lui même une caméra, mais est-ce grâce aux caméras que l'on sait ça, non c'est grâce à un témoignage.

Mais à quoi servent donc ces caméras de vidéo-surveillance ?
Aucun journaliste n'a semble-t-il pensé à poser la question.

L'émotion sans doute...
J'ai une vraie question bête d'ordure mal dégrossie: Les petites victimes ne sont pas françaises? Et si oui, pourquoi les rapatrie-t-on en Israël?
Que pensez-vous de la minute de silence dans les écoles primaires ? Qu'en ont rapporté vos enfants ?

Pour ma petite fille métisse en CE 2 ( je suis sa grand-mère) elle est rentrée de l'école ne me demandant pourquoi nous ne lui avions pas dit qu'elle était juive. Pour ses camarades de classe, si elle est différente d'eux c'est qu'elle est juive !
Merci qui pour cette remise en marche de la boites à conneries ?

Un indice : il porte toujours une montre de kéké.

Et merci à Sébastien Rochat de regarder la télé à ma place : là, présentement, je lui tourne le dos.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Ma douce Mona , décidément j adore vos posts

Moi je livre ce lien sûrement ringard mais si beau
Malheur

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Ce qui ne l'empêche pas de soutenir un type qui blesse les enfants, comme dans un collège parisien.

Vieillit mal, le Enrico.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Ma fille est en maternelle, grande section, et elle n'a rien compris à cette minute de silence ni aux événements racontés par la maîtresse. Elle a cru qu'un père avait tué ses propres enfants dans leur école et elle m'a dit avoir eu très très peur, m'a demandé si le gars allait venir aussi dans son école à elle, pourquoi il a fait ça, comment on va faire... Elle était terrorisée et moi très très en colère (au fond de moi) même si j'essayais de lui expliquer les choses comme je pouvais. Je trouve que l'école de la République file un bien mauvais coton. Et je me demande si en petite et moyenne section ils la leur ont fait aussi observer, cette foutue minute. J'ai hâte d'être à demain pour poser la question!
Et voilà, encore une victime collatérale de Drakulozy
Ma maman, qui a une classe de CP-CE1 a boycotté la minute de silence pour justement éviter ce genre de traumatisme et d'incompréhension prévisible chez des petits. Je vois qu'elle a eu raison.
Faites-lui regarder la télé (au lieu d'être un parent indigne), et votre enfant sera rassuré(e) : par exemple, ce matin dans la matinale de C+, grâce aux "journalistes", votre enfant aurait appris que sarkozy avait été tenu informé "minute par minute" (je cite) de l'évolution de la situation par Guéant durant la nuit.
Je précise que ce n'est pas un "porte-parole" ou autre "communicant" de sarkozy qui nous donnait cette information vitale, c'est une "journaliste" de C+... et au cas où on n'aurait pas entendu cette information primordiale, on pouvait fort heureusement la lire ("Raid Toulouse : sarkozy en contact toute la nuit avec Guéant.") dans la bande qui défile en bas de l'écran. Sont pros, chez C+.

Grâce à la télé, votre fille aurait donc été rassurée. Savoir que sarkozy aurait été tenu informé de la situation "minute par minute", voilà qui est important, voilà qui nous donne envie de voter pour quelqu'un qui se tient au chevet de la France-qui-souffre, voilà qui balaye les dernières réticences face à ses 5 dernières années désastreuses... Mais je m'égare. Mon propos était de dire que sans la télé, on aurait pu croire qu'on était livrés à nous-mêmes, nous les quelques 65 millions de Français, seuls face au tueur fou, on aurait pu croire que sarkozy était parti faire du camping au Cap d'Agde ou une rando sur le GR20 : mais non, grâce à la télé et au travail impartial des "journalistes", on sait que sarkozy a été tenu informé "minute par minute" par Guéant, et alors là je vous dis pas le soulagement !

Extrait de la nuit minute par minute :
2h39
"- Allo, nicolas ?
- Oui Claude ?
- Rien de neuf.
- Ah bon."

2h40
"Allo, nicolas ?
- Oui Claude ?
- La situation n'a pas évolué.
- Ah, merci."

2h41
"- Nico ?
- Ouais mon Cloclo ?
- Toujours rien.
- Ok."

2h42
"- Nicolas ?
- Oui Claude ?
- Comme tout à l'heure, RAS.
- C'est long."

2h43
"- Allô Nicolas ! !
- Oui Claude ?! !
- Ah non, mince, fausse alerte.
- Dommage... Continue de m'informer minute par minute.
- Je n'y manquerai pas."

2h44
"-Allô Nico ?
- Ouais...
- Toujours pas d'évolution.
- Bon, tu vas continuer à me les briser longtemps ? On est tranquilles au pieu avec Carla on se mate la saison 2 de Plus Belle La Vie, tu pourrais pas nous lâcher la grappe ?
- Mais je croyais que...
- Mais tu me connais quand même, depuis le temps ! Tu sais bien que "minute par minute" c'est pour ces pauvres cons de journalistes !
- Oui bien sûr mais...
- Et je te préviens que t'as pas intérêt à oublier de dire à ces cons de journalistes que tu m'as tenu informé "minute par minute" !
- T'inquiète pas mon nico, est-ce que je t'ai déjà déçu ?
- Non, c'est vrai, mais depuis le coup des civilisations supérieures, au fait t'as vu je t'avais bien dit que ça marcherait, je te trouve un peu mou du genou quand même."
Chouette, un autre fil sur le sujet.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.