108
Commentaires

"Les riches proposent une version moderne de la charité"

Taxez-nous ! C'est le grand cri poussé par les riches, ou plutôt les méga-riches, cet été. Ils se disent prêts à payer une taxe exceptionnelle en ces temps de crise. Maurice Lévy, patron de Publicis et président de l'Association française des entreprises privées, 238e fortune de France, a dégainé le premier dans Le Monde du 17 août, et seize ultra-riches lui emboitent le pas cette semaine en signant un appel dans Le Nouvel Observateur. "Quelle riche idée !", se sont empressés d'applaudir certains médias… alors qu'@si dénonçait "le premier fumigène de la rentrée".

Derniers commentaires

Excellente émission, je suis très impressionné par ce Monsieur Liêm Hoang-Ngoc, clair, précis, sans langue de bois, même si le second n’était pas mal non plus. Mais c’est vrai qu’il manquait un contradicteur plus à droite pour un Liêm Hoang-Ngoc très adroit. Il m’a convaincu de payer plus d’impôt si et seulement si on taxe équitablement l’ensemble de la population, un doux rêve…
Echange 100 DSK contre 1 Liêm Hoang-Ngoc.
ma main droite s' occupe de ma main gauche,
ma main gauche s' occupe de ma main droite,
mes mains ne s' occupent de personne.

Les banquiers et le patronat ont toujours un nouveau tour dans la manche, là ils viennent de nous sortir la menace du triple A, fallait l’ inventer celle là et ça marche, l’ homme est une pauvre bête.
Le triple vainqueur, le grand faillo aura sa sucette et gare à celui qui doute des facultés du professeur, le nigot est bien noté, le profil est recherché, la terre restera plate.
Ivan Best dit en France on a le smic sous-entendu au États-Unis non et pourtant le smic existe aussi aux États-Unis depuis 1938 il est d'au moins de 7,25 $/hvariable selon les états.
Proposition pour vos prochaines émissions.Décédé le 09 octobre 2010 Prix Nobel d'économie Maurice ALLAIS n'a pas eu les faveurs des médias de son vivant il serait interéssant que votre émission lui consacre au moins l'une d'entre elles,ce ne serait que justice.
Magnifique émission de D. Mermet sur ce même sujet, hier, 30/8, avec les Pinçon-Charlot. Un régal à écouter ou réécouter sur France-Inter.com
C'est bien ces émissions où on voit les "militants-experts" du PS en action. On voit ainsi ce qu'il y a de planqué sous la communication des têtes d'affiche.

Dans cette émission, j'ai compris pourquoi le PS ne voulait pas de la règle d'or : ils s'attendent à une récession et relanceront comme d'habitude par la dépense publique. Au moins, c'est clair, après, on vote pour ça ou pas.

Je me demande d'ailleurs pourquoi Gérard Filoche et Liêm Hoang-Ngoc ne vont pas plutôt au Parti de Gauche où la tête d'affiche énonce clairement le programme qu'ils décrivent !
Pourquoi ne pas avoir demandé à Ivan Best s'il n'avait pas honte en se regardant dans sa glace, le matin en se rasant?
Mouais, quelques grosses approximations.... plus une émission de très large vulgarisation que d'information.

L'assiette pour abattement des frais professionnels a été réduite en passant à un élargissement de 97% à 98% c'est bien une réduction de niche et non une hausse du taux (la CSG reste toujours à 8,2%). Puisqu'il s'agit uniquement d'une mesure touchant les salariés.

Donc, bien évidemment, les retraités ne verront rien augmenter comme prélèvement, puisque d'une part c'est le coeur de cible de l'UMP et d'autre part, ils ne sont pas concernés par les frais professionnels.

Voilà, elle est là la grosse injustice, et pas dans le fait que c'est soi-disant une hausse alors que ce n'en est réellement pas une !
Enfin bref, je prêche dans le désert... restez ignares surtout.
Merci pour cette émission très intéressante.

C'est une très bonne initiative que de proposer une émission économique mensuelle.

@si, d@ans le texte, la ligne j@une, .... €conomie ?
L’argent des riches.

Problèmes budgétaires en France ou ailleurs, même solution.

Inutile de chercher à attraper l'argent des riches en amont, c’est en aval qu’il faut pêcher.
Si l’on est vraiment sincère dans la démarche solidaire, ce qu’il est difficile de faire en amont est plus facile à réaliser en aval par l’établissement d’une Taxe internationale de Solidarité, 1%(?) sur la consommation de luxe, hôtels, restaurants et clubs haut de gamme.
De nombreux pays pauvres vivent essentiellement du tourisme de luxe. Cette taxe serait pour eux doublement bénéfique. Indolore pour les milliardaires, facile à recouvrer, elle alimenterait en continu les programmes de l’ONU. On pourrait en octroyer un tiers au pays collecteur pour des projets sociaux économiques, les deux tiers restants utilisés pour des projets planétaires environnementaux.

« to break as usual ». Cette déclaration de Ban-Kimoon lors de son discours inaugural est à mettre en pratique. Il est impératif de sortir des sentiers battus et de privilégier l’assistance à personnes en danger. Ne rien faire d’immédiatement efficace, c’est être complice d’un génocide humanitaire.
Très bonne émission de rentrée. Merci.
Melenchon vient de se rapprocher des socialistes pour un débat. Bon ça va pas plaire à tout le monde ici...
La niche Copé , ca sonne bien ! a tel point que je le présenterais bien a la liste du nouveau Larousse/Robert : Nichecoper : Verbe "Science étudiée a l'ENA (filière droit) , qui consiste a savoir contourner toutes les lois pour permettre a l'honnéte client de ne verser des honoraires qu'a leur cabinet de conseillés fiscaux a la place d'impots indus qui n'engraisseraient que les assistés""
Melenchon taxe tout a partir de 360 000 euros. Il se base sur la confederation europeene des syndicats.
Émission aussi passionnante que fascinante,

Mais très étrange dans sa soumission au main stream… Qui veut que le problème soit de faire cracher plus au bon peuple pour pouvoir continuer la déconne plutôt que songer sérieusement à réduire les dépenses totalement hallucinantes de l’État ! (de moitié : on n'est plus dans la dentelle, pas de 2 ou 3% pour faire style et enfumer le blaireau)

De cela il n’est jamais question, c’est un véritable délire, une folie, un truc vraiment grave…

Je le présente autrement : en quoi les prétendus “besoins” de l’État sont-ils une évidence, un axiome ? Comment expliquer qu’ils ne cessent de s’aggraver, de s’alourdir et donc de peser davantage sur le contribuable et sa descendance qui devra (en principe, sauf défaut de paiement avec les conséquences qu’on peut deviner avec un peu d’imagination) rembourser une dette insensée ?

Comment expliquer subsidiairement que les besoins soient bien plus élevés ici qu’ailleurs ?

C’est tout de même étrange !

Naturellement, en tant que chef d’entreprise, je rêve de faire payer mes clients plus cher pour gagner davantage d’argent et aller faire la fête. Daniel S. est dans le même cas, je suppose, seulement lui et moi savons que quand on monte ses prix on perd des clients et que le résultat est souvent à l’inverse de ce qu’on espérait.

Un gouvernement ne se pose pas ces questions, en montant ses impôts il fait fuir quelques riches mais le solde reste très positif… D’autant que les vraies ressources de l’État proviennent des pauvres, grâce à la TVA et à la CSG, en raison de leur nombre, tout simplement. Et puis de toute façon il dispose de la force publique pour faire cracher les récalcitrant : essayez de ne pas payer vos impôts, juste pour rigoler, et pour voir ce qui va vous tomber sur le râble...

Ensuite il risque aussi des troubles sociaux, mais visiblement la capacité de mollesse de notre peuple est extensible, pratiquement à l’infini.

D’un autre côté je dois dire, quitte à embrumer mon image - très surfaite - de poujadiste ordinaire, que je suis tout à fait hostile à la mode actuelle qui fait que les grands ( ? ) dirigeants, les sportifs, les pousseurs de chansonnettes et clowns divers s’accordent volontiers 100, 200, 500 ou 1.000 salaires de base !

Je pense que c’est non seulement une honte mais surtout la preuve que le lien social est rompu. Et que c’est surtout l’illustration du fait que l’État est incapable de jouer son rôle de régulation. Tandis que nombre d’abrutis ignorent qu’à force de tirer sur la corde elle finit par casser ce qui illustre parfaitement leur niveau moral et le néant de leur niveau intellectuel, sans parler de leur méconnaissance de l’histoire, riche en exemples de la fin tragique souvent réservée aux gens de leur espèce.

Pour ce qui concerne Liêm Hoang-Ngoc, Saïgonnais (bienvenue dans mon village) d’origine chinoise à priori, selon son nom – Cholon est un quartier charmant – je dois dire que si j’admire sa virtuosité je suis beaucoup plus réservé sur ses analyses qui tournent exclusivement autour des moyens de faire payer les riches afin de maintenir le délire étatique et de l’aggraver si possible.

C’est curieux d’avoir fui le Vietnam pour tenter d’installer la même merde là où on vit et où c’est moins minable quand même (le gouvernement vietnamien vient de décider d’augmenter le salaire de base dans les grandes villes – Hanoi et Saïgon – à partir d’octobre, de 50% : ils vont passer à 66 € par mois contre 44 € en ce moment… Pas par générosité, pour éviter les émeutes... compte tenu de l’inflation)

N’hésitez donc pas, amis @sinautes, à suivre les théories de ce bon garçon, votre pouvoir d’achat ne manquera pas de s’aligner sur celui du Vietnam dans le plus bref délai. Pour votre plus grande satisfaction.

Je verrai demain qui a lu (ou pas) ma réaction…
Émission très intéressante qui cependant demande de bonnes connaissances en économie et de ce fait n'est pas accessible à tous dans son intégralité. Quelques explications brèves des notions utilisées auraient été les bienvenues.
Par ailleurs, il existe des solutions législatives pour parer à l'évasion fiscale. Les États-Unis viennent de voter une loi en ce sens qui sera effective en janvier 2013 au grand dam des banques européennes qui vont devoir jouer la transparence quant à leurs clients américains. Le 18 mars 2010, le président des États-Unis Obama a promulgué la loi dite FATCA (Foreign Account Tax Compliance Act). Cette loi obligera tous les établissements financiers donc les banques, les compagnies d'assurance, etc., à signer avec le fisc américain un accord aux termes duquel ils s'engagent à lui communiquer tous les comptes, assurances-vie, etc., détenus par des ressortissants américains. Un système de pénalité a été instauré en vue de convaincre les opérateurs financiers de jouer le jeu. Ainsi, Washington prélèvera une retenue à la source de 30 % sur une vaste catégorie de paiements et de revenus de source américaine (intérêts, dividendes, produit de ventes, …) perçus par les banques européennes « non coopérantes ou défaillantes » et/ou par leurs clients.
Roosevelt en son temps avait en son temps déjà pris des mesures contre l'évasion fiscale à l'encontre de toute personne de nationalité américaine par la perception de taxes sur les avoirs détenus à l'étranger.
Dès ce soir, nous avons appris à la télé que les retraités vont participer en 1ère ligne aux efforts pour combler la dette, avec la suppression de leur abattement de 10% sur leurs retraites de 1500 Euros/mois, et qu'on trouvera chez eux bien plus d'argent que chez tous les hypermegariches à 500 000 Euros/an. ... Et, ce sera la meme chose pour les niches à supprimer , ce ne sera pas celles qui profitent aux plus riches !!!!!!
Une émission délicieuse. Liêm Président !

J'écris juste pour signaler une petite contrariété.
En 2006, j'ai été très agacé par le matraquage médiatique tentant d'imposer (plus ou moins consciemment) la candidature de Ségolène.
J'ai été encore plus affligé quand elle a été choisi dès le premier tour.

Dans le même registre, j'ai trouvé que dans cette émission Daniel présentait systématiquement la voix de Hollande comme étant celle du PS et vice versa.

Attention a ne pas le présenter comme le candidat naturel. (même si c'est pour le critiquer)
Je me réjouis des positions de Liêm Hoang-Ngoc mais que fait-il encore au PS et comment peut-il accepter le discours libéral des principaux leaders du parti ? La question vaut pour tous les Sapin, Montebourg, Filoche et compagnie qui n'ont depuis bien longtemps plus aucune chance de devenir majoritaire au sein du PS...
Pourquoi,déchirer sa carte du PS?
Bravo pour la 200 ème, comme je l'ai lu dans le forum Liêm Hoang-Ngoc devrait déchirer sa carte du p.s.
A lire et à faire connaître autour de vous :
La dette publique, une affaire rentable. à qui profite le système ?
auteurs: André-Jacques Holbecq et Philippe Derudder
préface: Etienne Chouard
Gaffe , Copé comme Cochonné vont vous voter un amendement pro domo pour taxer les émissions au delà le la 200ème.
Bravo à l'équipe pour cette belle 200 ème.On peut se sentir bien dépassé par les problèmes économiques et trouver là de quoi devenir un peu moins ignare.Le moins qu'on puisse dire c'est qu'on n'en ressort pas optimiste.
De mon point de vue, les super-riches sont aux abois, contraints à légitimer le système, en proposant une mesure phare, (faire payer les riches, slogan pourtant vilipendé par ses partisans (je me souviens des critiques du parti de l'ordre, quant au slogan "l'argent, y'en a, dans les poches du patronat")

Ben c'est précisément ce que viennent de nous dire les "meilleurs" d'entre nous (le terme oligarques me semble approprié, quoi qu'en la matière, ploutocrates pourrait convenir).

Comme quoi, les mobilisations de l'automne 2010 n'ont pas été inutiles.
Très bonne émission, avec juste un point de détail sur un sujet considéré comme mineur, sauf en terme de santé public, le soda "ligth" c'est à dire contenant un édulcorant ne sera pas taxé. Or les édulcorants chimiques font actuellement l'objet de recherche dont les premiers résultats montrent qu'ils sont loin d'être inoffensifs sur la santé (cancer et allergies....) surtout en grande quantité ce qui est le cas pour les boissons.
Dernièrement mise en cause l'industrie chimique est montée au créneaux apparemment de façon efficace...
Pour le reste de gauche ou pas ce gouvernement en toute objectivité sert la soupe aux même c'est à dire aux plus riches.... car pour pouvoir continuer la casse du système social français et que nos grandes fortunes puissent se partager le gâteau, il faut que sarkosy soit réélu, ceci mérite bien un petit .. tout petit sacrifice. La plus grosse part des prélèvements, quelques dizaine de milliards, sera payée par le simple citoyen.
Une émission régulière d’@si sur l’économie : c’est l’annonce faite par DS et j’en l’en remercie.

J’ai noté avec intérêt la phrase prononcée par Liêm Hoang-Ngoc (qu’est-ce qu’un type comme lui fout encore au PS ?) : Il faut que « la banque centrale quand les taux se tendent sur les dettes nationales accepte d’aller plus loin que d’acheter au marché secondaire et achète de la dette sur le marché primaire comme ça se fait indirectement aux Etats-Unis »

Voilà le genre de sujet un peu compliqué qui mériterait une émission spéciale. Elle pourrait tourner autour de la dette. Hoang-Ngoc rappelle qu’une des causes profondes de cette dette est la diminution des recettes. C’est totalement vrai. Mais il y a une autre cause à notre endettement : le système monétaire actuellement en place qui fait que, depuis 1973, l’Etat paye à des banques privés la monnaie qu’il pourrait, lui-même créer, dans certaines conditions. Le déficit annuel de l’Etat est en fait équivalent au montant des intérêts que nous payons aux banques !

Certaines organisations politiques ont commencé à s’emparer du sujet : La Fondation Nicolas Hulot, Debout La République, le FN, ainsi que certains socialistes comme Montebourg mais cela ne fait pas les titres du 20 h et la plupart de nos compatriotes ignorent tout du sujet.
Comment, par qui, à quelles fins est créée la monnaie, est une question fondamentale au cœur du fonctionnement de notre démocratie. Il faut faire en sorte que ce sujet soit traité au cours de la campagne électorale à venir. @si pourrait y contribuer en organisant une émission sur ce sujet avec des spécialistes (économistes, hommes politiques, …) mais aussi de simples citoyens. Car nous avons notre mot à dire : la monnaie est un sujet trop sérieux pour la laisser aux mains des spécialistes

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

>>Pourquoi ne pas sortir des sentiers battus ?

^^ Sortir des sentiers battus.
???
Piketty sort de l'école normale supérieure, il a même été récompensé en 2002 du Prix du meilleur jeune économiste de France (remis par le Monde et le Cercle des Economistes, bref, que des cloportes qui ont venté le capitalisme, et son caractère libéral, pendant des années). Piketty a fait la campagne de Royale! C'est sûr que ça sort des sentiers battus là, on est en pleine bourgeoisie, dans la pensée réactionnaire et strictement capitaliste.
Pour Lordon c'est kifkif, on a souvent eu l'occasion de le voir déblatérer ici, et il a suffisamment étalé son amour du système capitaliste (qu'il compte sauver mordicus en se déguisant en Marine Le Pen...) pour qu'on comprenne qu'il ne sort nullement des sentiers battus.
Pour Jorion, je vais me calmer. Je le connais peu, il semble sincère et semble réellement vouloir dépasser le capitalisme (pas comme ces pantins que sont Lordon et Piketty) mais sans une approche classiste du monde, je ne vois vraiment pas comment il pourra trouver une solution pratique.
La démarche du "je suis plus à gauche que toi" est connue, et il semble qu'internet l'ait encore aggravé, mais de là à dire que Lordon = Piketty et que tous deux sont consensuels en France, il ne faut pas abuser du bizarre (même si vous êtes Polonaise).
Jorion est très intéressant quoique parfois bien compliqué - c'est bien de ne pas avoir estimé que lui aussi est un suppôt du capitalisme parce qu'il se finance par paypal.
A propos de Lordon :sa pièce en 4 actes et en alexandrins "D'un retournement l'autre "est à lire .Comédie sérieuse et pleine d'humour. Un bon moment je vous assure.
J'ai buggué aussi quand Liêm Hoang-Ngoc a détaillé son programme. "La seule façon de réduire les déficits, c'est de relancer la croissance" ou encore "quand on est en récession, il n'y a pas 36 solutions, il faut relancer la machine".
C'est sûr, il est impératif d'acheter plus de voitures, plus de gadgets électroniques et de d'aller chercher dans les pays pauvres ce qu'il leur reste d'énergie fossile pour alimenter tout ça. On réfléchira au climat quand on aura 10% de croissance et un budget excédentaire...

Face à une crise de surendettement, Liêm Hoang-Ngoc propose de creuser la dette... mais sans que ça ce voie trop puisqu'il veut enlever du calcul tout ce qui dépasse - comme un automobiliste qui débrancherait le tableau de bord parce que des voyants clignotent.
Rappelons qu'une dette n'a généralement de raison d'être que dans l'hypothèse d'une croissance future (je rembourserai quand je serai plus riche)... Le mythe de la croissance verte est à l'origine de projets politiques complètement irresponsables.
ça partait bien, et je me réjouissais d'entendre ce que Liêm Hoang-Ngoc allait proposer comme solutions pour sortir du bourbier, mais... patatras, il ne trouve rien de mieux à proposer que la "Relance". Comme si ce n'était justement pas l'idéologie croissanciste, productiviste - de gauche comme de droite - qui nous avait précipité "au fond du gouffre". Les fameux 3%, chiffra apparemment mystique, il ne les refuse pas, il dit juste que, vu comme c'est parti, on y arrivera pas. Bel emmêlage de pinceaux à ce niveau-là : Le PS a peur de proposer une alternative, on lui demande son avis (à Liêm Hoang-Ngoc), et il élude la question en lassant ses interlocuteurs à force de circonvolutions. On le sent prêt à "dire la vérité", à savoir que le PS ne mène en aucun cas, ou alors très marginalement, une véritable politique de gauche. Faudrait quand même pas qu'il se fasse taper sur les doigts par la direction après l'émission, voire qu'il perde son siège au Parlement européen...
C'était pourtant l'occasion de se demander s'il n'y aurait pas une "quatrième voie", à savoir celle de la sortie de la croissance, également appelée décroissance (bouh le vilain mot). Le contexte électoral actuel est tout à fait approprié pour proposer de réelles alternatives, de nouveaux projets de sociétés (il y a un candidat objecteur de croissance à la présidentielle, le saviez-vous ?).

Et la prochaine fois que vous invitez un économiste, pensez à Denis Baba.
Excellent, comme je comprends que la télé supprime de tel débat !
Une confirmation que le gouvernement sarkozyste ne fonctionne que pour les riches du Fouquet's !
bien aimé cette prestation de M. Hoang-Ngoc. Clair, efficace. Quand on entend des arguments comme les siens, qui en rappellent d'autres tout aussi séduisants (Lordon, Méluche) on se demande qu'attend le PS pour se décomplexer complètement en assumant sa gauchitude.
Je ne suis pas contre l'idée d'augmenter les impôts, puisqu'il va falloir y passer de toute façon. D'ailleurs comment croire aujourd'hui que ce positionnement puisse être contre productif électoralement. Les citoyens sont des gens responsables, en tout cas j'aime à le croire. Par contre la pilule passera d'autant mieux qu'elle sera accompagné d'un retour effectif à l'impôt progressif. Vivement que la radicalité prennent plus de parts de marché chez les socialos !
Excellente émission où l'on apprend la petite vrai fausse hausse de la CSG décidée par le gouvernement. Et félicitation pour votre 200ème.


Le plus gros scoop de cette émission a été pour moi d'entendre notre ami Liêm Hoang-Ngoc nous raconter que le PS est en réalité une bande de lopettes qui ont peur de l'ombre de leurs idées de gauches. Ils se couchent tel un papandréou (sans majuscule, il ne la mérite plus) devant les agences de notations et, autre scoop, devant les journalistes économiques dont on apprend que finalement ils décident de l'orientation des politiques (Je pourrais leur trouver une circonstance atténuante sur ce plan : L'opinion oriente les politiques or les journalistes orientent l'opinion en plus d'informer de temps en temps. Donc les journalistes orientent les politiques ...) La remarque sur le renouvellement de la classe politique pousse à mon avis dans ce sens là. Les même personnes soumises aux même groupes d'intérêts reviennent inlassablement avec des projets qui ne peuvent par essence pas vraiment être différents des précédents... Il y a bien certains retournements sur des sujets certes importants comme la sécurité routière par exemple, mais ainsi que cela a été évoqué on a sur le plan économique toujours affaire à des bricolages bidons et électoralistes.

Concernant les super riches qui exigent qu'on les taxe plus et je note : Exceptionnellement (parce que faudrait pas qu'on remarque trop qu'un riche méga riche et super taxé reste encore méga riche) et de manière raisonnable les pauvres choux car sinon ça se verrait que toute cette accumulation ne leur sert qu'a se concurrencer dans les classements de Forbes ... Je dirai à ce sujet qu'il s'agit évidemment d'une affaire de pure communication bien relayée par la presse (qui ne semble d'ailleurs n'avoir retenu que cela. Merci au passage pour votre papier sur le premier fumigène de la rentrée). Je ne dirai pas qu'ils ont peur mais plutôt qu'ils sentent l'alternance et lâche un peu de mou. Je pense qu'ils vont hiberner 5 années le temps de voir le PS ne rien faire et ils continueront le plan de démantèlement de l'état providence plus tard. Pour moi il s'agit pour eux de montrer pâte blanche, de gagner du temps et, qui sait, peut être que par miracle le PS va encore réussir à perdre :p.

Je suis enfin pour une réforme fiscale de grande Ampleur .. une refonte serait le mot juste. J'appelle donc monsieur Liêm Hoang-Ngoc qui m'est très sympathique à DECHIRER SA CARTE DU PS et à rejoindre un vrai Parti de Gauche. La politique n'est pas une chose vaine il faut croire que ce vous dites est possible mais pas du côté de ceux avec qui vous êtes engagés ... Eux ne feront rien mais vous vous pourriez !

Allez Salut aux mélanchoniens convaincus et à ceux qui restent à convaincre xD !
Mouais, quoi que les 'riches' puissent donner- volontairement ou pas- ça n'affectera jamais leur vie quotidienne, à l'inverse de la grande majorité de la population qui doit, et devra de plus en plus, faire des choix plus ou moins difficiles pour subsister au quotidien et à long terme (vieillesse).
bon anniversaire pour la 200 eme !!! -:)
Est-ce que quelqu'un a fait le total de tous les cadeaux fiscaux faits depuis 2002 ?

A combien se chiffre ce "manque à gagner" annuel depuis que l'UMP gouverne ?
Très bonne émission, même si on peut regretter un parti pris un peu trop clairement affiché. On sait qu'@si penche un peu à gauche, mais là, quand même... Les invités étaient bien choisis, leurs propos sont très intéressants et mettent bien en lumière la vaste supercherie qui déguise la protection éhontée des super-"che-ri" (en verlan) en un semblant de justice sociale, de la part du candidat du "pouvoir d'achat".

Les vacances vous ont porté conseil, visiblement. L'idée d'une coanimation est excellente, mais pourquoi la limiter une fois par mois avec Anne-Sophie Jacques sur des questions économiques ? Il faut le faire toutes les semaines ! Une fois avec Lucie Delvaux, une fois avec Dan Israel, une fois avec Alain Korkos (puisqu'il est revenu), etc. D'une part, cela rend l'émission beaucoup plus vivante (question de forme) ; d'autre part, cela permet d'aborder les sujets plus en profondeur puisque le journaliste qui a le plus préparé le dossier n'est pas seulement dans un rôle "d'assistant à l'animation" : il présente, relance, met les invités en difficulté, prend les initiatives... (question de fond)
Très bonne émission de rentrée ! Sur un sujet éco en plus, miam !!!!

Ce qui est hallucinant (en plus des niches sur mesures), c'est que le journaliste économique dit tranquilement : "Personne n'en parle car personne a intérêt à en parler"... Et il est journaliste???? Economique??? Si lui n'en parle pas, qui le fera??? Mais la réponse est évidente : il ne PEUT pas en parler vu ou il bosse...
la règle d'or .... quel "pipeau" .... comme si il suffisait de le dire pour qu'elle le soit.

Liêm Hoang-Ngoc n'y croit pas, pourtant personne au PS ne dit que c'est un "attrape couillon" ... aucune manif contre, ni des syndicats, ni des politiques....
ça me navre... je vais relire La Boetie.

Bonne idée que de faire un RDV économique mensuel
Émission biaisée en bien et en mal.
En bien avec le fond qui permet de bien connaître un point de vue, et d'éviter les dialogues de sourds de certains débats contradictoires.
En mal avec la forme qui est assez fatiguante en raison de connivences affichées, du ton moqueur envers le camp d'en face, d'attitude supérieure, et de clichés de vocabulaire.
Excellente émission !
Le début était un peu calme, puisque constitué d'éléments déjà présenté sur @SI dans les articles ou les vite-dits, mais dès que M. Hoang-Ngoc et M. Best ont abordés le pourquoi de la situation bloquée du PS et de la gauche européenne, historiquement et actuellement, c'est devenu un vrai feu d'artifice, sur ce thème et sur bien d'autres (comme la pression sur les journalistes par le manque d'effectif / la surcharge de travail).

En dehors de ces invités très intéressants sur le fond, sur la forme c'est toujours autant concluant cette double présentation. Juste un bémol : pourquoi Daniel ne met jamais de chemise à fleurs ou à batik, hein ? Il n'y a que Anne-Sophie pour mettre un peu de couleurs, c'est dommage. Sinon, impeccable (sauf peut-être la manie Schneidermannienne de reformuler une question déjà claire de Anne-Sophie... ;-) Mais on ne le refera pas notre DS, et on l'aime comme ça).

Bon, à part ça, M. Hoang-Ngoc, quand est-ce que vous rejoignez le Front de Gauche ? Parce que là, au PS, vous allez moisir, et ça serait franchement dommage, vu ce que je viens de voir de vous et vos analyses.

(tiens, je me demande maintenant : c'est M. Liêm ou M. Hoang-Ngoc ? Au Vietnam les prénoms sont après comme dans toute l'asie - sauf Thaïlande - mais est-ce que pour lui cela a été mis dans l'ordre français ?)
Merci pour cette émission.

Après les chiffres de cet été je vois pas comment on peut prendre 200 millions au sérieux. Ce n'est rien à coté des primes des traders.
Ces traders ne sont que les employés des personnes qui font un "effort exceptionnel".

C'est navrant.
Très intéressante émission.

Une chose concernant nos chers riches :
ils sont en majorité patrons d'entreprises. Avant de souhaiter contribuer [s]moins[/s] plus aux impôts,
ils devraient cesser de réduire leurs « masses salariales » à peau de chagrin.
Un salarié, intérimaire de plus sont plus de contributions sociales et fiscales pour le pays.
Et moins de chômage.

Mais, bien sûr, le plein emploi leur fait si peur…

Il va de soi que le cri d'amour des riches pour la France était orchestré en harmonie avec le gouvernement.
Maurice Lévy proche de Sarkozy.

Faudrait voir à ce que le frérot y soye pas embauché pour rien.

Pour les 100 % de Méluche, c'est pour la dernière tranche, au-delà de 30.000 euros par mois.

(alors, comme ça, Perrier est un soda sucré ?)
Bonne émission pour la rentrée.

DS et Anne-Sophie ont bien profité des vacances, et ça se ressent.

Liêm Hoang-Ngoc est passionnant, en plus, je pense souvent comme lui, même si je ne suis pas socialo. Il a une réflexion de nature politique en plus d'économique. Le journaliste de la tribune, plus discret, a apporté beaucoup de lumière au débat.

Bravo
Depuis le début, je ne comprends pas ce parti pris d'ASI qui consiste, depuis la parution de l'op-ed de Buffet, à qualifier ce débat de "fumigène".

Cela fait longtemps que "des riches" disent qu'ils sont pret à payer plus d'impots parce qu'ils considèrent que la solidarité nationale. Buffet répète la même chose depuis des années. Je me rappelle aussi l'avoir entendu dans la bouche d'autres personalités médiatiques (l'acteur François Cluzet à l'époque du gouvernement Jospin par exemple).

La chose nouvelle c'est qu'après les milliards investis pour sauver les banques et maintenant que sevissent crise de la dette et politiques de rigueurs, ce discours a naturellement plus d'écho.

Après si votre théorie est que l'appel de Levy est une tentative du gouvernement de transformer le buzz généré par Buffet en fumigène, c'est franchement ridicule. Tout ce qu'il y gagnerait c'est nous rappeler (si on en a besoin) sa politique de cajolage des méga-riches (Fouquet's, bouclier fiscal, allègement de l'ISF, l'affaire Bettencourt etc...) et ça l'obligerait à faire ce qu'il ne veut pas (augmenter leurs impots).

Bon maintenant je vais regarder l'emission, voir si votre analyse est un peu plus fine qu'elle n'en a l'air.
Avant d'avoir vu l'émission, et sur cette question, ce qui me rassure c'est que le fumigène ne semble pas avoir été assez puissant. Je suis peut-être trop confiant, mais des commentaires en ligne et des discussions avec différents concitoyens, j'ai tout de même l'impression que personne n'est dupe - à part les "grands journalistes" et leurs rédactions, qui ne sont pas précisément pauvres.
D'abord la somme est très faible : 200M, tout le monde le sait, ce n'est qu'une peccadille fiscale.
Ensuite les scandales ont été bien plus forts, l'île d'Arros, le milliard donné par Liliane à François-Marie, les danseuses de Lagardère, de Dassault... tous se chiffrent au-delà de ce 1/5e de milliard.
Enfin l'appel à une "taxe" donc une contribution non-pérenne, si faible, concernant si peu de personnes, et que celles-ci ont le culot de lier à une exigence de diminution des programmes sociaux, ne peut pas porter auprès d'un esprit sain. Surtout quand figurent certains des pires tricheurs fiscaux parmi ses signataires ! Quant au reste, Mélenchon me semble avoir eu la réaction la plus simple et qui met le mieux la droite face à ses contradictions : en 1981 la tranche supérieure de l'impôt sur le revenu était de 65% contre 41% aujourd'hui... VGE était-il un sale populiste anti-riches crypto-stalinien ?

Je regarderai l'émission demain mais je sens par avance qu'elle va être intéressante, entre le scoop sur la CSG (excellent pour étudier les réactions médiatiques en rapport aux effets réels sur le monde réel des décisions politiques !) et la présence de Liêm Hoang-Ngoc.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.